En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

03.

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

04.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

05.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

06.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

07.

Trump / Macron : le match des sondages par (gros) temps de Coronavirus

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

04.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

ça vient d'être publié
pépites > Religion
Ancien numéro 3 du Vatican
Pédophilie dans l'Eglise : le cardinal George Pell a été acquitté en Australie
il y a 21 min 17 sec
pépites > Santé
Vive émotion
François Hollande rend hommage aux personnels des Ehpad après la mort de son père
il y a 1 heure 38 min
pépites > France
Hypothèses
Coronavirus : l'Académie de médecine préconise un déconfinement par région
il y a 3 heures 59 min
light > Culture
Influence majeure
Mort de Jean-Laurent Cochet, une figure majeure du théâtre français, des suites du Covid-19
il y a 6 heures 8 min
pépite vidéo > Santé
Objectifs
Confinement, tests dans les Ehpad : les explications d’Olivier Véran au micro de Jean-Jacques Bourdin
il y a 7 heures 4 min
décryptage > Europe
Stabilité

Une politique de voisinage intelligente de l’UE

il y a 8 heures 7 min
décryptage > Politique
Bilan

Coronavirus : 14 questions auxquelles le gouvernement nous devra une réponse après la crise

il y a 8 heures 30 min
décryptage > Santé
Surfaces, hygiène et Covid-19

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

il y a 9 heures 31 min
décryptage > International
Exemple taïwanais

Taïwan : les leçons médicales et politiques d’une stratégie réussie face au Coronavirus

il y a 10 heures 29 min
décryptage > Politique
Impact de la crise sanitaire

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

il y a 11 heures 28 min
pépites > International
Moment "historique"
Covid-19 : après plus de deux mois de confinement, le bouclage est enfin levé dans la ville chinoise de Wuhan
il y a 57 min 47 sec
light > Culture
Féerie et évasion pour les petits et les grands
Disney + est enfin disponible et accessible en France dès ce mardi 7 avril
il y a 3 heures 22 min
pépites > Europe
Solidarité européenne et internationale
Forte inquiétude au Royaume-Uni sur l’état de santé de Boris Johnson, placé en soins intensifs
il y a 5 heures 34 min
pépites > Sport
Restrictions
Confinement : les activités sportives sont désormais interdites à Paris entre 10h et 19h
il y a 6 heures 39 min
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

il y a 7 heures 40 min
décryptage > International
Symbole

Coronavirus, Tchernobyl et le modèle chinois

il y a 8 heures 20 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Retrouvailles américano-russes grâce au coronavirus ?

il y a 8 heures 51 min
décryptage > Europe
Eurogroup

L’Europe tente de dépasser le chacun pour soi initial

il y a 10 heures 12 min
décryptage > France
Voeux dangereux

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

il y a 11 heures 12 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Paradoxe : alors que Bruxelles est incapable d’empêcher un désastre économique, les médecins et chercheurs réussissent à coopérer comme jamais pour limiter un désastre humain

il y a 11 heures 50 min
© FRANCK FIFE / AFP
© FRANCK FIFE / AFP
Bonnes feuilles

Comment Neymar Junior, le futur joueur le plus cher de l’histoire du foot, a été découvert... en montant et descendant des escaliers

Publié le 01 mai 2018
Qui se cache derrière l’homme qui valait 222 M€ ? Le joueur le plus cher de la planète, Neymar Junior, 25 ans, est devenu une star planétaire. Il se déplace en jet-privé et fréquente le gratin. Mais le numéro 10 du PSG a longtemps connu une autre réalité, celle qui colle aux semelles de millions de Brésiliens. Extrait de "Neymar, le prince du Brésil" d'Eric Frosio, aux éditions Solar (1/2).
Éric Frosio, correspondant de L’Équipe et de RTL au Brésil, vit à Rio. Il a suivi les tout premiers pas de Neymar dans le football bien avant que le Brésilien ne devienne une star.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Frosio
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Frosio, correspondant de L’Équipe et de RTL au Brésil, vit à Rio. Il a suivi les tout premiers pas de Neymar dans le football bien avant que le Brésilien ne devienne une star.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Qui se cache derrière l’homme qui valait 222 M€ ? Le joueur le plus cher de la planète, Neymar Junior, 25 ans, est devenu une star planétaire. Il se déplace en jet-privé et fréquente le gratin. Mais le numéro 10 du PSG a longtemps connu une autre réalité, celle qui colle aux semelles de millions de Brésiliens. Extrait de "Neymar, le prince du Brésil" d'Eric Frosio, aux éditions Solar (1/2).

Bordée par l’avenue Ayrton Senna, la plage d’Itararé a la forme d’un croissant de plusieurs kilomètres de long. Aux extrémités, on distingue d’un côté l’aquarium de Santos et de l’autre l’île Porchat avec son monument dessinée par le célèbre architecte Oscar Niemeyer. C’est au bord de cette plage urbaine que la municipalité de São Vicente installe un terrain de foot provisoire fin 1998. Pour l’inaugurer, le club amateur de Tumiaru affronte celui de Recanto da Vila, l’équipe dans laquelle Neymar Senior évolue en échange de main-d’œuvre pour la construction de sa maison. Au Brésil, la notion de match amical n’existe pas, surtout quand ce sont deux clubs de la même ville qui s’affrontent. Papa Neymar a aussi une réputation à faire valoir. En tant qu’ancien semi-professionnel, il n’a pas le droit de décevoir. Alors, il réalise ce qu’il sait faire de mieux : il centre, il feinte, il dribble…

Son petit garçon n’a pas encore 6 ans et il est encore trop jeune pour l’observer et l’encourager. Depuis les petites tribunes du stade éphémère, Juninho préfère dévaler les escaliers sous les yeux de sa maman. Il monte et descend les marches sans s’arrêter, avec une dextérité étonnante. Au bord de la main courante, un spectateur attentif suit les débats, sans grande conviction. Cet homme s’appelle Roberto Antonio de Santos, alias Betinho, et il est connu dans la région pour être un olheiro, un dénicheur de talents. Tout le monde sait qu’il a découvert Robinho alors que celui-ci n’avait que 6 ans. C’est grâce à lui que le roi du passement de jambes a intégré le centre de formation de Santos. La jeune promesse a grandi sous son aile puis est devenue une pépite vendue quelques années plus tard 30 M$ au Real Madrid.

Betinho, l’œil vif, le ventre arrondi et la moustache frétillante, commence néanmoins à s’ennuyer. Le match est engagé mais il ne produit aucune étincelle. Les joueurs sont soit des vétérans confirmés, soit des jeunes sans avenir. C’est alors que son regard se perd dans les tribunes et tombe sur ce gamin à l’agilité étonnante. « C’était comme un coup de foudre ! Ce qui m’a frappé, c’est qu’il avait une coordination moteur très développée pour son âge, se souvient le dénicheur de pépites. Normalement, aucun parent ne laisse son gosse courir dans les tribunes. Il risque de tomber, de se taper le menton ou de se casser un bras. Mais ce gamin était à l’aise, rapide, il montait et descendait les escaliers en un éclair. À côté de lui, j’ai remarqué sa mère et j’ai vu son biotype : elle était grande et longiligne. Son père, je le connaissais, je savais qu’il jouait très bien au foot. Je me suis dit que si ce garçon avait hérité des qualités de ses parents, il aurait tout pour lui ! ».

Bingo ! Betinho vient de découvrir Neymar Junior, le futur joueur le plus cher de l’histoire du foot. Le gamin n’a que 5 ans, il ne l’a même pas vu avec un ballon dans les pieds, mais son flair le pousse à aller discuter avec sa maman. À la fin du match, Betinho s’approche de Nadine et lui lance une invitation : « Je suis en train de monter l’équipe de futsal de Tumiaru. Je cherche des joueurs. Vous voulez bien m’amener votre fils à l’occasion ? » Dès le lendemain, séduite par le CV et le discours de cet entraîneur reconnu, la maman du petit prodige débarque au gymnase. Un peu intimidé, son fiston baisse la tête et regarde le bout de ses chaussures. Mais une fois sur le terrain, un ballon dans les pieds, le petit garçon maigrichon se désinhibe et illumine le parquet. « Dès les premiers contacts avec la balle, j’ai compris, se rappelle Betinho avec malice. Ce gamin avait du Robinho en lui. Il était agile, rapide, et il maîtrisait déjà le ballon. C’était magnifique ! J’avais déjà mon équipe mais il me manquait la cerise sur le gâteau, celui qui provoquerait des “oohhhhh” dans les tribunes. Dès la première séance, j’ai su que je l’avais trouvée ! ».

Première licence, premiers entraînements, premières victoires. La carrière de Neymar débute donc sous les couleurs du Clube de Regatas Tumiaru. C’est dans ce petit gymnase, au cœur de la ville de São Vicente, qu’il commence à mettre en pratique ce qu’il a appris en faisant des une-deux avec son père ou en s’amusant dans la rue avec ses voisins. Dudu est déjà là. Maicon va bientôt le rejoindre. « C’est le papa de Neymar qui m’a recommandé à Betinho. Il me voyait jouer dans la rue avec Juninho et il me trouvait pas trop mal… » Avec Luizinho et Ricardo, les cinq gamins se suivront jusqu’aux portes du professionnalisme. « Je n’ai pas été surpris quand Betinho m’a dit qu’il était séduit, recon‑ naît Neymar Senior. Je savais que mon fils était différent des autres enfants de son âge avec le ballon. Quand j’ai vu qu’il était à l’aise pour me renvoyer la balle, j’ai commencé à lui transmettre des ballons plus forts, plus puissants, plus difficiles à contrôler. Mais il s’en sortait à chaque fois et il me les renvoyait tranquillement. Je n’avais même pas besoin de lui expliquer, il savait quoi faire du ballon. Ses premiers pas avec le futsal ont donc été faciles. ».

Et Betinho, son premier coach officiel, s’est régalé avec un élève aussi doué et passionné : « Neymar était toujours demandeur ! Il était très intelligent, il répondait vite aux questions, il captait tout. Quand tu devais répéter deux ou trois fois la même chose à certains gamins, avec Neymar, en une seule fois il avait déjà compris. C’était facile avec lui. Il était aussi le premier quand il fallait courir, il était le premier à écouter ce qu’on lui disait et il était le dernier à vouloir quitter le terrain… Et pour lui faire quitter le terrain, il fallait enlever tous les ballons. Si tu laissais un ballon traîner, il allait jongler ou tirer des coups francs. Il ne voulait jamais s’arrêter. »

Extrait de "Neymar, le prince du Brésil" d'Eric Frosio, aux éditions Solar 

"Neymar, le prince du Brésil" d'Eric Frosio

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

03.

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

04.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

05.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

06.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

07.

Trump / Macron : le match des sondages par (gros) temps de Coronavirus

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

04.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires