En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

02.

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

03.

La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France

04.

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

07.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Mesures d'urgence

Sommet social : et s’il y avait une seule réforme à faire par ces temps de pandémie, laquelle serait-elle ?

il y a 3 min 29 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Aiglon - le rêve brisé de Napoléon" de Laetitia de Witt : un portrait du fils de l'Empereur, historiquement fiable et chaleureusement humain

il y a 14 heures 2 min
pépites > France
Appel au calme
Le CFCM considère que les "musulmans ne sont pas persécutés" en France
il y a 15 heures 2 min
pépites > International
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine
La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France
il y a 16 heures 49 min
décryptage > Education
Samuel Paty

Vous avez dit liberté d'expression ?

il y a 20 heures 9 min
light > Economie
Transport
Le vélo de fonction payé par l'entreprise va-t-il devenir à la mode ?
il y a 20 heures 47 min
pépites > Politique
Elections
Présidentielle 2022 : près de huit électeurs inscrits sur dix affirment envisager l’abstention, le vote blanc ou le vote antisystème selon un sondage Opinion Way
il y a 21 heures 17 min
pépites > Economie
Diplomatie
Appel au boycott de produits français : "Pas question de céder au chantage" Geoffroy Roux de Bézieux, solidaire du gouvernement français
il y a 21 heures 40 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

Etats-Unis : ce n'est pas seulement une élection présidentielle. C'est un choix de civilisation

il y a 22 heures 24 min
décryptage > International
Guerre commerciale

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

il y a 22 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Suits : Avocats sur mesure" : une série souvent haletante, mais un peu irrégulière, quelques épisodes sont décevants, en particulier la saison 7

il y a 13 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et Maintenant ?" de Eirin Forsberg et Gilles La Carbona : comment devient-on une femme battue alors que tout semblait si parfait ?

il y a 14 heures 14 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les propos de Clémentine Autain contre l'islamophobie ont été récupérés et détournés par un média proche des Frères musulmans
il y a 15 heures 44 min
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Covid, Chine, USA et l’absence d’Europe de l’investissement et de l’entrepreneuriat

il y a 19 heures 38 min
pépite vidéo > International
Liberté d'expression
Caricatures de Mahomet : les appels au boycott de produits français se multiplient
il y a 20 heures 42 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

il y a 21 heures 20 sec
décryptage > Economie
Taxes

Dépenses publiques et fiscalité : plus ça change, moins ça change…

il y a 21 heures 19 min
décryptage > Economie
Panorama de la crise

COVID-19 : comment dire de faire attention ?

il y a 21 heures 45 min
décryptage > High-tech
12 CYBER-MENACES PRÉOCCUPANTES

Quand les cyberattaques menacent de faire dérailler les prochaines élections présidentielles, et pèsent au même titre que la pandémie de coronavirus sur nos démocraties

il y a 22 heures 41 min
décryptage > Politique
Crèdul*

Vous avez aimé les raffarinades de Raffarin ? Vous adorerez les lapalissades de Castex

il y a 23 heures 10 min
© LUDOVIC MARIN / AFP
© LUDOVIC MARIN / AFP
Ça alors

Macron a des pellicules ! Et c'est Trump qui le lui a élégamment (?) fait remarquer…

Publié le 25 avril 2018
Du jamais-vu. La rencontre entre les deux présidents a été marquée par un moment exceptionnel.
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Du jamais-vu. La rencontre entre les deux présidents a été marquée par un moment exceptionnel.

Tout avait commencé mollement. Du convenu. Du classique. On a parlé de Washington et de Lafayette : un passage obligé. Macron a rappelé comment les Américains avaient libéré la France en 1944. Et Trump a remercié la France pour son action militaire en Syrie.

Les journalistes s'ennuyaient ferme. Ils se réveillèrent un peu quand, après que Macron eut dit que la France et les États-Unis avaient "une relation spéciale", Trump renchérit en en rajoutant : "une relation très spéciale". 

Ce "très spéciale" intrigua. Les journalistes furent vite édifiés. Trump s'approcha de Macron et l'embrassa. Puis l'embrassa encore. Puis le réembrassa. Et à plusieurs reprises, il le sera contre lui. 

Nous pensions que Trump était un gros amateur de jolies filles. Maintenant nous en sommes moins sûrs... Mais le clou de la scène était à venir. Le président américain, quasiment collé au président français, épousseta de ses doigts l'épaule de Macron : "Je vais enlever ces pellicules. Nous devons le rendre parfait, il est parfait".

Une scène d'anthologie qui va certainement devenir culte. Une goujaterie affichée. Une condescendance méprisante assumée. Comment pouvait-on dire de façon plus humiliante à Macron : "Regarde qui est grand et qui est petit" ?

Des pellicules à l'accord sur le nucléaire iranien, il n'y a qu'un pas. Nous le franchissons sans problème et en toute logique. Avant de partir pour Washington, Macron avait dit : "Il n'y a pas de plan B pour cet accord". L'affrontement paraissait inévitable avec Trump, qui veut simplement le déchirer.

En regardant bien en face notre président, Trump lança : "C'est un accord très mauvais, c'est une honte, on n'aurait jamais dû signer un truc pareil !". On attendait une réponse virile et martiale de Macron. Elle vint sous la forme d'une acceptation d'un plan B rejeté dédaigneusement auparavant.

"Nous allons travailler avec le président américain à un nouvel accord". Puis, en substance : il va falloir s'occuper des missiles balistiques iraniens, de la présence iranienne en Syrie. "Nous devons contenir l'Iran", lâcha Macron. Et maintenant, qui a des pellicules ? Qui est petit ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Vincennes
- 26/04/2018 - 16:32
Les "Laurel et Hardy" de la polique
pas mieux côté dames où Mélania a marqué des points sur toute la ligne....... tellement la toute petite Mamy Macron faisait "mémère" !! aucune allure contrairement à ce que les journaleux essayent de nous "vendre"
cloette
- 26/04/2018 - 14:46
@gerint
Trump l'a fait exprès, il ne pelote personne d'autre de cette façon ....
Liberte5
- 26/04/2018 - 11:37
Remettre les chose en place....sur tous les plans.
Une grande puissance qui retrouve après le désastre Obama , un grand président qui obtient des résultats et qui défend son pays et son peuple. A l'inverse un président Français socialiste, mondialiste , à la tête d'un pays sur le déclin et la décadence. Les images parlent d'elles-même.