En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

La réaction de la femme de Griveaux

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

06.

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

07.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

04.

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

05.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

ça vient d'être publié
light > People
Reconversion
L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)
il y a 10 heures 54 min
pépites > International
Enquête
L’association L’Arche révèle des abus sexuels qu'aurait commis Jean Vanier, son fondateur
il y a 12 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire d’amour" : Intensité discutable

il y a 15 heures 7 min
décryptage > France
Image d'Epinal

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

il y a 17 heures 6 min
décryptage > Environnement
Absurdité

Nucléaire : au-delà de Fessenheim, un gâchis français

il y a 18 heures 29 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Les distorsions de concurrence qui sont préjudiciables aux agriculteurs français

il y a 18 heures 53 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les intellectuels américains et la crise de la civilisation

il y a 18 heures 53 min
décryptage > Société
Bataille à mener

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

il y a 19 heures 8 min
décryptage > Atlantico business
Dialogue

La « Food révolution » pourrait rapprocher le monde agricole et les écologistes...Encore faudrait-il qu’ils le veuillent

il y a 19 heures 22 min
pépites > Politique
Hommage et émotion
Les obsèques de Michel Charasse vont se dérouler le mercredi 26 février à Puy-Guillaume, en présence d’Emmanuel Macron
il y a 1 jour 4 heures
pépites > Société
Profilage
Le PDG de Rynair fait polémique en expliquant que les terroristes sont souvent des hommes seuls musulmans, pas des familles
il y a 11 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Serpent et la Lance Acte 1" : Un thriller Aztèque comme vous n'en avez jamais vu !

il y a 14 heures 54 min
décryptage > Culture
Too much

Start-up nation oui, anglais à l’eurovision non : qui importe quel mot dans le français d’aujourd’hui ?

il y a 16 heures 41 min
décryptage > Consommation
Evènement

Salon de l'agriculture 2020 : à la découverte de cette agriculture qui "vous tend les bras"

il y a 17 heures 59 min
décryptage > Education
Machine aveugle

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

il y a 18 heures 45 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

L’Algérie d’Abdelaziz Bouteflika à l’heure du Printemps arabe

il y a 18 heures 53 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Le choc démographique : trop d’humains, pas assez de ressources

il y a 18 heures 54 min
décryptage > Economie
Economie à l'arrêt

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

il y a 19 heures 18 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.
il y a 19 heures 27 min
light > Insolite
Trésor inestimable
Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée
il y a 1 jour 5 heures
© NICHOLAS KAMM / AFP
© NICHOLAS KAMM / AFP
Discours

Cérémonie d’accueil à la Maison Blanche : pourquoi la célébration des "valeurs occidentales" par Emmanuel Macron est bien plus ancrée dans la réalité qu'on ne le pense

Publié le 25 avril 2018
Lors de la cérémonie d’accueil à la Maison Blanche​, à l'occasion de la visite d'Etat d'Emmanuel Macron à l'invitation de Donald Trump, Emmanuel Macron a pu rappeler les "valeurs" partagées par les deux pays.
Universitaire, Edouard Husson a dirigé ESCP Europe Business School de 2012 à 2014 puis a été vice-président de l’Université Paris Sciences & Lettres (PSL). Il est actuellement professeur à l’Institut Franco-Allemand d’Etudes Européennes (à l’Université...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Edouard Husson
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Universitaire, Edouard Husson a dirigé ESCP Europe Business School de 2012 à 2014 puis a été vice-président de l’Université Paris Sciences & Lettres (PSL). Il est actuellement professeur à l’Institut Franco-Allemand d’Etudes Européennes (à l’Université...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lors de la cérémonie d’accueil à la Maison Blanche​, à l'occasion de la visite d'Etat d'Emmanuel Macron à l'invitation de Donald Trump, Emmanuel Macron a pu rappeler les "valeurs" partagées par les deux pays.
 

Lors de la cérémonie d’accueil à la Maison Blanche​, à l'occasion de la visite d'Etat d'Emmanuel Macron à l'invitation de Donald Trump, Emmanuel Macron a pu rappeler les "valeurs" partagées par les deux pays. En déclarant notamment "la France  Partage la même aspiration que votre pays, un idéal de partage et de paix" (...) "Ces valeurs, héritées et partagées par nos deux pays constituent le socle sur lequel nous devons continuer à bâtir et à écrire ensemble, côte à côte, les chapitres de notre histoire contemporaine. Forger l'Occident et aspirer à l'universel , tel demeure notre défi aujourd’hui". Faut-il voir ici une volonté de dépasser les polémiques relatives à Donald Trump afin d'inscrire les Etats-Unis dans une continuité occidentale, basée sur les "valeurs" ?  

 

Edouard Husson : Au lendemain de l’élection de Donald Trump, Angela Merkel, en bonne fille de pasteur, avait fait la morale à Trump, jugeant utile de rappeler à un président américain le nécessaire attachement à la démocratie. Sa bonne conscience était non seulement ridicule venant d’une femme qui n’est pas connue pour son courage, avant 1989, face à la dictature de RDA mais surtout inefficace. Emmanuel Macron est plus politique. De grand fauve politique à grand fauve politique, il envoie un message conciliant qu’il place sous la bannière de valeurs partagées, qui sont celles des deux pays. Evidemment, face à une Theresa May faiblarde et une Angela sur le déclin, le président français entend se placer comme le meilleur allié des Etats-Unis et le partenaire indispensable de Donald Trump en Europe. Il est vain de s’interroger sur les intentions profondes des hommes d’Etat, d’autant plus qu’ils sont le plus souvent dépassés par les situations dans lesquelles ils se trouvent. Mais Emmanuel Macron donne l’impression de faire un double pari, forcément gagnant: son instinct lui dit que Trump est un grand politique et pourrait être réélu; quand bien même il se tromperait, les Etats-Unis sont infiniment plus que leurs présidents successifs. 
 

En quoi les "valeurs occidentales" sont-elles encore partagées par les deux pays ? Quel est encore ce socle qui unit Etats Unis, France, et enfin l'Occident ? Quelle est la part d'illusion que peut bercer le discours d'Emmanuel Macron, et quelle en est la part de réalité ? 

 
Je ne crois pas qu’il y ait quelque chose qui s’appelle « valeurs occidentales ». Il y a des valeurs universelles, celles de l’humanité. Il se trouve que l’Occident les a incarnées mieux que d’autres parties du monde; cela a été particulièrement frappant au XXè siècle, dans la lutte entre démocraties et totalitarisme. Il est bien vrai qu’un lien spécial unit Grande-Bretagne, Etats-Unis et France, les trois berceaux du libéralisme politique. Il y a quelque chose de plus profond encore, Grande-Bretagne, Etats-Unis et France sont trois nations démocratiques construites sur le politique et qui placent au-dessus de tout l’idée d’indépendance nationale. Nous sommes des Etats-nations démocratiques. C’est ce qu’exprime en particulier le statut de puissance nucléaire de nos trois pays. La Grande-Bretagne tourne le dos à l’Union Européenne parce qu’elle met au-dessus de tout la souveraineté du Parlement. Lorsque Trump parle de « Make America Great Again », il a quelque chose de gaullien, qui fait sauter le vernis de vulgarité qui le caractérise par ailleurs. La position de la France est plus ambiguë, Union Européenne oblige. Mais l’Allemagne, à force de ne pas prendre au sérieux les propositions françaises va finir par rejeter la France et son président vers un choix d’indépendance nationale.  Je reconnais qu’en disant tout cela, je choisis de regarder les Etats-Unis avec les lunettes d’Edmund Burke (grand défenseur de l’indépendance des colonies américaines avant d’être le pourfendeur étincelant du jacobinisme) qu’avec celles de Thomas Paine. 
 

Dans son discours, Emmanuel Macron a pu revenir sur les notions de multilatéralisme, sur la question nucléaire iranienne, sur le climat, sur le libre échange, soit sur l'ensemble des sujets qui pourraient prêter à "discussion" entre les deux chefs d'Etat. En quoi est-il possible de renouer les liens qui unissent les deux pays sur ces questions, dans une approche commune ? 

 
Une solidarité profonde, révélée en cas de menace partagée. Un dialogue de confiance qui, justement, n’empêche pas d’exprimer des différences de point de vue entre alliés. Si seulement Emmanuel Macron pouvait généraliser cette attitude et l’appliquer à nos relations avec l’Allemagne! La France vit en effet sur un paradoxe: à la fin des années 1970, nous avons choisi, paradoxalement, le modèle (monétaire) allemand, rigide et fondé sur un dogme de théorie économique, au lieu de nous rallier au modèle anglo-américain, pragmatique, de gestion de la monnaie. Etats-Unis comme Allemagne ont une composante économique libérale beaucoup plus prononcée que nous et que nous nous obstinons à imiter; alors qu’il faudrait se demander ce qui est le plus utile au pays, de l’ordo-libéralisme (système dominant de l’UE aujourd’hui) ou d’un modèle de libéralisme national dans lequel l’Etat joue un rôle essentiel - que serait l’économie américaine sans le secteur de la défense? Y a-t-il Etat plus stratège que l’Etat américain? Lorsque vous parlez d’un libéralisme national appuyé sur un protectionnisme intelligent, pensez-vous aux Etats-Unis de Trump ou à la France de la Belle Epoque? Emmanuel Macron a peut-être plus raison qu’il ne le pense lui-même: la France, si elle veut redevenir la France, sera toujours plus proche des Etats-Unis que de l’Allemagne. 
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

La réaction de la femme de Griveaux

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

06.

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

07.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

04.

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

05.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
clint
- 25/04/2018 - 15:51
"la France sera toujours plus proche des EU que de l’Allemagne..
.. si elle veut redevenir la France" : oui certainement ! Mais ça veut aussi dire de l'Amérique du GOP et de celle des Democrats, dont Macron se veut très proche ! Et Dieu sait que l'on a à suivre les US sur notamment les problèmes d'immigration, et sur une économie libérale mais teintée de "France First" ! La France n'est pas un pays comme l'Allemagne qui se permet de ne pas avoir de gouvernement pendant 6 mois et qui paralyse ainsi l' Europe !