En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
© DENIS CHARLET / AFP
Ouaf, ouaf…
Le chien de Tolbiac avait un glorieux ancêtre révolutionnaire : Médor !
Publié le 23 avril 2018
Un grand penseur, resté hélas inconnu, a dit un jour : "La révolution sera canine ou ne sera pas". Et ainsi fut la révolution à Tolbiac.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un grand penseur, resté hélas inconnu, a dit un jour : "La révolution sera canine ou ne sera pas". Et ainsi fut la révolution à Tolbiac.

La vidéo a été vue des dizaines de milliers de fois. Avec trois autres étudiants, un chien présidait une AG. Oui "avec trois autres étudiants" ! Car le sympathique animal atteignait parfaitement leur niveau. 

Un signal très fort adressé à la bourgeoisie. Le chien s'appelle "Mercantile" : ça ne s'invente pas ! Il a été parodiquement rebaptisé "Guevara". On ne sait si Mercantile alias Guevara, a chanté l'Internationale. Mais la salle conquise et subjuguée a crié : "Longue vie au chien rouge !", "Gloire éternelle au chien révolutionnaire". Et dans un élan combattif, elle a scandé : "Mort aux chiens de la bourgeoisie !", "Mort aux caniches de l'impérialisme !", "Mort aux pitbulls du CAC40 !".

Des intellectuels engagés sont venus prendre le pouls de cette ardente effervescence. Clémentine Autain parla aux étudiants de la lutte des femmes. Elle fut applaudie. Thomas Guénolé leur fit lecture de son livre Les jeunes de banlieue mangent-ils les enfants ?. Il fut encore plus applaudi.

Mais celle qui déclencha l'enthousiasme le plus sincère, c'est Mathilde Larrère. Elle est historienne de son état. Une historienne, ça connaît l'Histoire. Mathilde Larrère se consacre essentiellement à l'Histoire des révolutions. Elle a expliqué aux étudiants que le chien était un symbole révolutionnaire par excellence. Les étudiants, bouleversés par cette révélation, ont ainsi appris de sa bouche que leur chien avait un glorieux aïeul : Médor. Le chien de la révolution de 1830 !

Je suis allé place de la Bastille. Le nom de Médor ne figure pas sur la colonne qui commémore les Trois Glorieuses de Juillet. Un oubli révoltant. Mathilde Larrère est une chercheuse sérieuse et infatigable. Elle a étudié de près la contribution des chiens aux mouvements révolutionnaires. Elle a été frappée, a-t-elle dit, de voir que sur les images, tableaux et dessins représentants les révolutions du XIXe siècle, "il y avait des chiens" (son propos est intégralement sur Arrêt sur image). "Médor a existé", a-t-elle proclamé. "C'était le nom d'un chien d'un insurgé de 1830. Il [le chien] a été abattu par des soldats". Ému au plus profond d'eux-mêmes, les étudiants ont sangloté. Ils ont aussi tôt affublé Mercantile-Guevara d'un crêpe noir. Et ils ont décidé qu'à leur prochaine occupation de Tolbiac, leur AG serait présidée par un chien appelé Médor.

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
02.
Bercy découvre que les entreprises françaises sont menacées par « des casseurs » venus de la finance anglo-saxonne
03.
Projet de réforme des retraites : règle d’or et cagnotte, les deux points qui risquent de mettre le feu aux poudres
04.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
05.
"Bouffon" : Gérard Darmon s'en prend à Franck Dubosc
06.
Pourquoi le nouvel angle d’attaque d’Emmanuel Macron pour les européennes est bien plus intéressant que le précédent
07.
La République en Marche a-t-elle hérité d’un des pires défauts de la gauche ?
01.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
02.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
03.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
04.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
05.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
06.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
03.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
04.
Ces lourdes erreurs politiques qui fragilisent la lutte contre l’antisémitisme
05.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
06.
Derrière les faits divers dans les Ehpad, la maltraitance que l’ensemble de la société française inflige à ses vieux
Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 23/04/2018 - 22:33
Ca m’étonne pas que ça pue la pisse chez les trotskos....
si pour voter, il lève la patte...
ELIED
- 23/04/2018 - 21:17
Merci Benoît, comme toujours,
un papier qui rompt avec l'actualité sombre, et pour une fois tous les commentaires d'accord, les contradicteurs habituels doivent être en vacances....sans doute aussi avec leur chien, à moins qu'ils ne l'aient abandonné lors d'un pique-nique, c'est aussi assez courant.
VV1792
- 23/04/2018 - 21:04
Tres bon! Et les commentaires
Tres bon! Et les commentaires sont en plus de la meme eau...