En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

03.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

04.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

05.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

06.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

03.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

04.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

05.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

06.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

ça vient d'être publié
007
L'espion égyptien qui travaillait dans l'entourage d'Angela Merkel a été démasqué
il y a 7 heures 53 sec
light > Science
Une vie de chien
Non, l'âge humain de votre chien ne se multiplie pas par sept
il y a 8 heures 32 min
pépites > Economie
L'euro fort
L'Irlandais Paschal Donohoe prend la tête de l'Eurogroupe
il y a 10 heures 26 min
pépites > France
Sécurité
En déplacement à Dijon, Jean Castex dénonce des comportements "inadmissibles"
il y a 12 heures 9 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le rouge se met à fumer et quand la cible a du plomb dans l’heure : c’est l’actualité caniculaire des montres
il y a 14 heures 29 min
décryptage > Politique
Sale temps pour Paris

Quand la novlangue de la Mairie de Paris se traduit en réalité cauchemardesque

il y a 15 heures 18 min
décryptage > Economie
Des villes et des désavantages

Une étude du MIT découvre que les villes ne sont les plus pourvoyeurs d’opportunités économiques qu’elles ont longtemps été

il y a 15 heures 44 min
décryptage > France
Nouveau Gouvernement : vieilles lâchetés

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

il y a 16 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le flambeur de la Caspienne" de Jean-Christophe Rufin : une enquête captivante menée par un, désormais fameux, vice-consul décalé et fin limier

il y a 1 jour 9 heures
light > Economie
Couple bio-bobo
Les Français ont rattrapé les Allemands en... consommation de produits bio
il y a 1 jour 9 heures
pépites > Justice
Le retour de la justice
Le parquet de Paris enquête sur les fraudes au "chômage partiel"
il y a 8 heures 3 min
pépites > France
Rénovation vintage
C’est officiel : la flèche de Notre-Dame de Paris sera reconstruite à l’identique
il y a 10 heures 1 min
pépites > France
Fin de partie
L'état d'urgence sanitaire prend fin aujourd'hui, qu'est ce que cela signifie ?
il y a 10 heures 50 min
pépite vidéo > France
Reconnaissance
Lors du défilé du 14 juillet, l'armée de l'air rendra hommage aux personnel soignant
il y a 12 heures 45 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Du chaos syrien au chaos libyen, entretien exclusif avec Randa Kassis
il y a 14 heures 59 min
décryptage > Politique
Vieille recette

Vers un nouveau haut commissaire au plan : singer De Gaulle ne peut tenir lieu d’action

il y a 15 heures 30 min
décryptage > France
Vie politique

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

il y a 15 heures 57 min
pépites > France
Hommage
La gendarme tuée par un chauffard reçoit la légion d'honneur à titre posthume
il y a 1 jour 8 heures
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Chained / Beloved" de Yaron Shani : un dyptique dramatique passionnant autour d’un couple en difficulté…

il y a 1 jour 9 heures
pépites > Justice
À coeur ouvert
L'enquête au centre du don des corps s'ouvre pour "atteinte à l’intégrité du cadavre"
il y a 1 jour 10 heures
© PATRICK HERTZOG / AFP
© PATRICK HERTZOG / AFP
Manquements

La Cour des comptes souligne les failles de la coopération européenne en matière d’armement

Publié le 19 avril 2018
L’Europe peut-elle vraiment avoir une force militaire commune ? Dans son dernier rapport, la Cour des comptes semble répondre par la négative. Elle met en avant tous les projets avortés et les trop nombreuses individualités des pays membres de l’Union européenne.
Adrien Pittore
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Adrien Pittore est journaliste, photographe et pigiste. Il a notamment participé au recueil « Les Photos qu’on peut voir qu’au niveau district – Tome 2 » publié le 17 novembre 2017 aux éditions Petit à Petit.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’Europe peut-elle vraiment avoir une force militaire commune ? Dans son dernier rapport, la Cour des comptes semble répondre par la négative. Elle met en avant tous les projets avortés et les trop nombreuses individualités des pays membres de l’Union européenne.

En juin 2017, la Commission Européenne annonçait le déblocage de 5,5 milliards d’euros par an pour « stimuler les capacités de défense européennes » tout en aidant les Etats membres à « dépenser plus efficacement l’argent des contribuables. » Pour cela, l’UE mise sur une meilleure coopération entre les Etats au niveau de l’armement.

Seulement, cette coopération a déjà été demandée lors de précédents projets qui se sont soit soldés par des arrêts définitifs, soit ils ont connu de très nombreux manquements. Et la situation actuelle ne semble pas plaider en faveur d’une amélioration. 

De trop nombreux manquements pour la Cour des comptes 

Le gendarme financier français a publié ce mardi 17 avril son rapport sur « La coopération européenne en matière d’armement » dans lequel il illustre tous les manquements passés. Ainsi, s’il existe bien une volonté politique d’unir les forces européennes, les intérêts individuels des Etats membres font trop souvent capoter les projets communs.

Dans les chiffres français, cela se traduit souvent par une baisse des objectifs de production. Ainsi, initialement, la France devrait être actuellement en possession de 160 hélicoptères de transports NH90. Ils ne sont en réalité que 101. Seulement, si le partage des coûts a été effectif entre les Etats, ces derniers ont chacun demandé de multiples versions qui ont accentué les retards.

Pour les hélicoptères d’attaque Tigre, la cible initiale était de 201. Là encore, le stock est très largement inférieur puisque seulement 71 ont été produits. Cette fois, la Cour des comptes pointe les manquements de la France dans l’analyse des menaces militaires. Si nos voisins ont choisi une seule version de l’aéronef, la France en a voulait deux ce qui a conduit à une augmentation des coûts mais aussi une réduction de la production. Il faut aussi savoir que cet hélicoptère est très coûteux à entretenir et que moins de 25% sont en état de vol. 

En ce qui concerne les frégates multi-missions FREMM, 27 auraient dû déjà être livrées. Mais la France a réduit ses ambitions à 11 batiments avant d’en vendre 3. Au final, la Cour des comptes ne recense que 8 navires français. Seulement, l’Italie qui participait au projet en commandant seulement 2 navires s’est retrouvée avec un excèdent très important d’équipements français. Ces derniers ont dû être revendus ce qui montre le peu de concertation entre les deux pays. 

Le porte-avions franco-britanique, un fiasco à 214 millions d’euros !

Mais le plus gros échec français est symbolisé par l’abandon en 2008 de la production d’un porte-avions franco-britannique. Dès la conception du projet, la Cour des comptes avait émis de sérieux doute quant à la coopération entre la Franc et le Royaume-Uni. « Calendriers pas harmonisés, options techniques différente, politiques d’achats individuelles… »

Les magistrats financiers estiment à plus de 214 millions d’euros la perte sèche de la France. « Entre 2006 et 2007, la France a dépensé 214 millions d’euros soit 102 millions versés à Londres au titre de ticket d’entrée et 112 millions dans des contrats industriels liés à la coopération dont les résultats sont aujourd’hui inutilisables.« 

Comble de l’ironie, la Cour des Comptes montre que la France a largement contribué à financer des navires…anglais. 

Pour ne retenir que les 102 millions de ticket d’entrée, ils constituent une pure contribution française au financement des porte-avions britanniques dans la phase de définition du programme.

La coopération peut-elle avoir lieu ?

Les magistrats financiers français espèrent toujours qu’une meilleure coopération entre les Etats membres est possible afin de réduire les coûts militaires de chacun. Seulement, la façon dont son mener les projets actuels en matière d’armement ne semble pas abonder dans ce sens.
 
On rappellera par exemple le sac de noeuds dans lequel s’est plongé la France lorsque le gouvernement décida d’équiper son armée non plus avec le fameux fusil Famas mais avec les fusils allemands HK416 et G36. En ce qui concerne le premier, quelques militaires ont d’ores et déjà fait savoir qu’il semblait manquer de fiabilité lors d’une longue utilisation. Le fusil français était d’ailleurs connu pour sa grande robustesse malgré son temps d’entretien allongé. De plus, il était aussi reconnu comme l’un des seuls fusils ambidextres produit dans le monde. A l’inverse du fusil allemand…
 
En ce qui concerne le G36, la polémique se portait plutôt sur le fait qu’il s’agisse d’un fusil vieillissant dont mêmes les forces allemandes ne semblaient plus vouloir. Plusieurs modèles ont donc du être finalement conçus pour répondre aux nouvelles contraintes des terrains d’opérations. 
 

Mais rassurons-nous, la France continue de produire…les munitions des fusils cités ci-dessus. Quel intérêt alors ? Cette manoeuvre permet de resserrer les liens qu’il existe entre la France et l’Allemagne. Seulement, il semblerait là encore, que ce soient nos voisins qui ressortent vainqueurs de cette opération. 

Finalement, la Cour des comptes formule estime que pour une coopération efficace, les pays membres doivent mutualiser leurs attentes aussi bien techniques que logistiques, utiliser les mêmes outils de prévisions ou encore ne pas lancer de nouveaux projets communs sans que les budgets soient fixés.

Pas sûr que toutes ces recommandations soient suivies.

Cet article a été initialement publié sur le site Décider & Entreprendre

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Deudeuche
- 19/04/2018 - 15:08
Quel rapport direct
Entre les soldats de l’etat-Major du corps Européen de Strasbourg et la non coopération industrielle d’armement ?