En direct
Best of
Best Of
En direct
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Faux-semblants
Projet de loi asile et immigration : petits problèmes tactiques pour la majorité, grand problème stratégique pour la France
Publié le 17 avril 2018
Défendu par le gouvernement comme "un texte équilibré", le projet de loi asile et immigration suscite pourtant des critiques au sein même de la majorité LREM.
Hyppolite Lachaize est le pseudonyme d'un haut fonctionnaire.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hyppolite Lachaize
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hyppolite Lachaize est le pseudonyme d'un haut fonctionnaire.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Défendu par le gouvernement comme "un texte équilibré", le projet de loi asile et immigration suscite pourtant des critiques au sein même de la majorité LREM.

Atlantico : Le projet de loi asile et immigration peut-il provoquer une  première fronde pour Macron ? Il s'en défend mais de nombreux amendements ont été déposés par des députés LREM et Mathieu Orphelin a annoncé qu'il ne le voterait pas… Macron peut-il perdre l'aile gauche de son parti?

Non, je ne le crois pas. Les députés LREM sont pour la plupart des néophytes en politique. Ils n’existent que par Macron et pour lui. Ils n’étaient rien avant 2017 et ils ne seraient absolument rien sans lui. Jamais sans doute dans l’histoire de la République une majorité parlementaire n’aura été à tel point soumise au chef de l’Etat dont elle émane entièrement. Nous sommes dans le pur jeu de rôle. Quelques députés LREM ruent dans les brancards pour donner le sentiment que cette loi est de fermeté et aussi dans une logique de posture, pour se donner des airs de générosité. Cela fait partie du grand spectacle politico-médiatique et de la manipulation de masse. Je suis convaincu que cela n’ira pas plus loin et qu’ils rentreront bien vite dans le rang une fois terminée la comédie. Et puis n’oublions pas que le phénomène des frondeurs, sous Hollande, s’est affirmé en fin de mandat, sans d’ailleurs aller jusqu’à censurer le gouvernement. Nous sommes là au tout début de mandat…

Ce projet fait l'unanimité contre lui. Pourquoi cette forme d'entêtement chez Macron?

C’est un projet de loi étrange, sans précédent, mais qui est tout à fait à l’image de la politique actuelle. Il est « en même temps » de droite et de gauche, ferme et laxiste, peut-être d’ailleurs plus laxiste que ferme, contrairement au message global revendiqué. Il est entièrement axé sur la séduction : plaire au plus large public possible. Il repose beaucoup sur des faux-semblants et des illusions. Ainsi, au titre de la fermeté, il est prévu que la durée de la rétention administrative, nécessaire pour organiser la reconduite à la frontière, passerait de 45 jours à 90 jours. C’est cette mesure qui provoque un concert de cris d’orfraies. Or, il suffit de connaître un peu le dossier pour savoir qu’elle ne servira strictement à rien et qu’elle n’a aucune chance d’améliorer la mise en œuvre des mesures d’éloignement forcé (7000 par an pour 100 000 interpellations). En effet, la véritable rétention administrative, par décision du préfet, est de 48 heures seulement. Ensuite, seul le juge des libertés peut décider de prolonger la rétention, une mission qu’il répugne le plus souvent à assurer. Et cela ne change pas dans le projet de loi actuel : la véritable rétention administrative par le préfet, avant l’intervention du JLD, reste à 48 heures, ce qui est bien trop court pour organiser un rapatriement. D’ailleurs, même si le JLD accorde une prolongation de la rétention au-delà des 48 heures, celle-ci ne dure au maximum qu’une douzaine de jours avant que le migrant en situation irrégulière ne soit relâché s’il n’a pas été éloigné. Le passage de la rétention maximale de 45 à 90 jours est avant tout une mesure symbolique qui ne changera rien ou presque.

Le Conseil d'Etat va jusqu'à annoncer l'échec programmé de ce texte qu'il juge par ailleurs inutile. Partagez-vous cet avis?

C’est un texte politique, qui vise à donner des gages de fermeté à droite et à récupérer cet électorat tout en évitant de déplaire à gauche. Une fois de plus, on voit la question de l’immigration devenir l’otage des calculs politiciens. A côté de mesures à caractère emblématique destinées à donner une image de fermeté, d’autres aspects du texte comportent des risques évidents d’appel d’air supplémentaires : la carte de 4 ans et non plus un an pour les bénéficiaires de la protection subsidiaire (par exemple fuyant un conflit), l’invitation faite aux demandeurs d’asile de présenter en parallèle à leur demande d’asile une demande de régularisation pour le cas ou leur demande d’asile serait refusée, enfin l’élargissement du regroupement familial aux frères et sœurs des mineurs réfugiés. La France connaît une hausse importante du flux migratoire depuis quelques années : 120 000 premiers titres de séjours accordés en 1995, 263 000 en 2017. En outre, il y avait 20 000 demandeurs d’asile en 1997, ils étaient plus de 100 000 en 2017. L’aide médicale d’Etat (protection sociale des migrants en situation illégale) est passée de 200 000 bénéficiaires en 2007 à plus de 300 000 aujourd’hui. En effet, Le projet de loi ne peut qu’échouer, car non seulement il n’améliore pas les conditions de lutte contre l’immigration illégale, mais en outre, il favorise des entrées supplémentaires en ouvrant de nouvelles voies d’accès au territoire français. Il lui manque une vision stratégique, sur la lutte contre les passeurs en Méditerranée, l’instauration de quotas d’accueil de migrants réguliers, la lutte contre l’immigration illégale et la maîtrise de l’asile, le co-développement et l’aide au pays d’origine pour leur permettre d’offrir des perspectives d’avenir à leur jeunesse.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
04.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
05.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
06.
Electricité : le record de production par les éoliennes battu le 14 mars est un faux espoir
07.
L'identité de Jack l’Eventreur dévoilée
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
04.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
05.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
06.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
05.
Grève mondiale des élèves pour le climat : 5 éléments pour déterminer s’il faut s’en réjouir ou... s’en inquiéter sérieusement
06.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Paulquiroulenamassepasmousse
- 17/04/2018 - 21:13
@ganeshânebâté
...T' inquiète, on a tout gardé en France, pour subvenir à tes besoins !...
On sait bien que tu as préféré faire de l'humanitaire, plutôt que travailler pour te faire une retraite.... Résultat, maintenant t'as juste la retraite des vieux, et tu fais chier tout ceux qui ont travaillé toute leur vie au lieu d'aller niquer dans des pays exotiques en se donnant bonne conscience !
Atlantica75000
- 17/04/2018 - 17:26
scandaleux
De toute façon les politiques connaissent très bien les réactions des peuples occultées par les media (quel est le journaliste qui a questionné sur l'élargissement du regroupement familial ?). Tous se contentent de parler de la mesure inefficace (cf. article). Comme a dit Zemmour, c'est une vaste pièce de théâtre.
Les politiques se disent simplement qu'il suffit de "tenir" que le temps est venu où l'ancien monde sera détruit et que jusqu'à maintenant tout va bien puisque les veaux votent pour les mêmes.
Si c'est pas de l'"agenda" (presque) caché !
Atlantica75000
- 17/04/2018 - 17:21
Ce qui est scandaleux
Ce qui est scandaleux est que personne ne met Macron au pied du mur qui les medias qui les politiques en s'adressant directement à lui et en lui demandant de s'expliquer sur cet allongement de droit de séjour (1 à 4 ans), cet élargissement à la fratrie, ce doublement de procédure (ils rentrent ou par l'asile ou par la régularisation (sic) ou par le rien)
Enfin, il est scandaleux que seul Jean Quatremer eurobéat de Libé scrute la vie politique européenne au jour le jour. Qui nous a prévenus quand un premier vote a élargi le regroupement au père et à la mère pour les mineurs ? Et pour la fratrie. Il serait temps de donner les ,noms des eurodéputés français.
Pour info pour les prochaines européennes, sachez qu'au plus spectaculaire de l'arrivée des "migrants" en 2015, le PPE (droite) a voté pour dispatcher les "migrants" dans les différents pays. Je me souviens ahurie avoir vu sur France 24 deux députées françaises, l'une socialiste, l'autre UMP s'accorder pour soutenir ce choix !Voilà ce que fait le PPE majoritaire à Strasbourg !De toute façon, qui nous parle des rapports européens sur l'immigration qui prévoit qu'il "faut" à l'Europe 30 millions et plus de migrants pour consommer ?