En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

02.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

03.

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

04.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

05.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

06.

Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause

07.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

ça vient d'être publié
Symbole du Printemps arabe
L'ancien président égyptien Hosni Moubarak est mort à l'âge de 91 ans
il y a 1 heure 57 min
décryptage > Media
WikiLeaks

Julian Assange : l’héritage malgré les défauts

il y a 3 heures 42 min
décryptage > Politique
Laïcité à géométrie variable

Le parti communiste de Montpellier pris en flagrant délit de sexisme orientaliste ?

il y a 4 heures 33 min
décryptage > Politique
Elections municipales

Priorités… ou pas : ce que la bataille sur la propreté et la sécurité à Paris révèle de la nature profonde des candidats

il y a 6 heures 16 min
décryptage > Société
Triste réalité

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

il y a 6 heures 59 min
décryptage > France
Génération Ouin Ouin ?

Fracture sociale française : toutes les fragilités ne se valent pas

il y a 7 heures 34 min
light > Culture
Généreux donateurs
Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause
il y a 18 heures 20 min
light > Culture
"Lucky 7"
Justin Bieber a détrôné le record d'Elvis Presley sur le marché musical américain avec son septième album numéro un des charts
il y a 21 heures 34 min
pépites > Santé
Multiplication de cas
Selon l'OMS, le monde doit se préparer à une "éventuelle pandémie"
il y a 22 heures 47 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture fonce sur la foule lors d'un carnaval de la ville de Volkmarsen
il y a 1 jour 9 min
pépites > Economie
Redressement des finances publiques
La Cour des comptes exhorte le gouvernement à accélérer la baisse des dépenses
il y a 2 heures 23 min
décryptage > Europe
Le point de vue de Dov Zerah

L'Europe post-Brexit

il y a 4 heures 12 min
décryptage > Société
Mais quel scandale…

Savez-vous ce qu'est "l'appropriation culturelle"? La poursuite de la colonisation par des moyens sournois et apparemment inoffensifs !

il y a 5 heures 44 min
décryptage > Environnement
Oscillation Arctique

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

il y a 6 heures 29 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Coronavirus : un risque de pandémie provoque une panique boursière, menace l’économie mondiale de blocage et fragilise le régime chinois

il y a 7 heures 20 min
décryptage > Santé
Inquiétudes

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

il y a 7 heures 48 min
light > France
Liberté religieuse
Asia Bibi va être reçue par Emmanuel Macron vendredi 28 février dans le cadre de sa demande d'asile
il y a 19 heures 15 min
light > Justice
Conséquences judiciaires de la vague #MeToo
Harvey Weinstein a été reconnu coupable à New York d'agression sexuelle et de viol
il y a 22 heures 15 min
light > Media
Disparition d'une grande figure des médias
Mort d'Hervé Bourges à l'âge de 86 ans
il y a 23 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Mégère apprivoisée" de William Shakespeare : féministe ou pas, telle est la question !

il y a 1 jour 1 heure
Mauvais sang

Faut-il trembler devant le moustique-tigre qui colonise les côtes françaises ?

Publié le 20 avril 2012
Après s'être implanté dans le sud-est de la France, le moustique-tigre est en train de gagner la façade Atlantique. Cette colonisation a donné lieu à l'installation de pièges sur le littoral et dans les départements limitrophes par l'Etablissement public interdépartemental pour la démoustication du littoral Atlantique (EID). Mais que risque-t-on vraiment face à cet insecte ?
Pascal Delaunay est entomologiste médical et parasitologue. Il travaille au CHU de Nice.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal Delaunay
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal Delaunay est entomologiste médical et parasitologue. Il travaille au CHU de Nice.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après s'être implanté dans le sud-est de la France, le moustique-tigre est en train de gagner la façade Atlantique. Cette colonisation a donné lieu à l'installation de pièges sur le littoral et dans les départements limitrophes par l'Etablissement public interdépartemental pour la démoustication du littoral Atlantique (EID). Mais que risque-t-on vraiment face à cet insecte ?

Atlantico : Après s'être implanté dans le sud-est de la France, le moustique-tigre est en train de gagner la façade Atlantique. Cette colonisation a donné lieu à l'installation de pièges sur le littoral et dans les départements limitrophes par l'Etablissement public interdépartemental pour la démoustication du littoral Atlantique (EID). Mais d'où est originaire cet insecte ?

Pascal DelaunayAedes albopictus, alias le moustique-tigre - qui doit son nom à son sa couleur mouchetée - est originaire d’Asie du Sud. Il pond ses œufs dans des petits gîtes noirs naturels et dans l’eau. Or, l’homme a artificiellement créé des gîtes ressemblant à ces gîtes naturels : les pneus. C’est donc par le transport international des pneus qu’ils se sont propagés au niveau mondial et ont ainsi colonisé des pays d’Europe et d’Amérique.

En France il a été détecté pour la toute première fois en 1999 en Normandie. C'est une région assez froide, par conséquent les faibles désinsectisations qu’il y a eu ont permis de le supprimer. Mais c’est en 2004 qu’il est arrivé de façon définitive par la frontière italienne. En effet, l’Italie est très fortement infestée depuis 1990. Ainsi les différents départements du sud-est de la France sont colonisés et le moustique-tigre poursuit son augmentation de territoire vers la vallée du Rhône ainsi que vers la façade Atlantique.

Quelle est la particularité du moustique-tigre par rapport aux autres espèces de moustiques ?

De nombreux moustiques en France sont vecteurs de maladies mais celui-ci est vecteur notamment du chikungunya et de la dengue. Une fois que le moustique est dans une région, on n’attrape pas le chikungunya ou la dengue par sa piqûre, mais si quelqu’un est déjà porteur du virus, il peut y avoir des cas très ponctuels de transmission de la maladie à des personnes qui n’ont jamais quitté la France métropolitaine. Il y a donc un réseau de surveillance chikungunya/dengue qui est mis en place au niveau international depuis 2006, suite aux fortes épidémies de chikungunya en 2005-2006 sur l’ile de la Réunion. De ce fait, le milieu médical du sud-est de la France fait partie des nouveaux départements opérationnels. Lorsqu'un cas est repéré, il y a une surveillance de la présence du moustique ainsi qu’une surveillance du risque épidémique.

Le moustique n’est jamais porteur d’aucun germe, il est porteur d’un virus uniquement parce qu’il a piqué une personne l'ayant contracté. En France, il n’y a aucun cas porteur de la pathologie, ce qui explique qu’il n’y ait pas d’épidémie malgré la colonisation.

Lorsque l’on a le virus dans le sang, ce n'est que pour une semaine. Si un touriste en provenance de l'océan indien ou d’un pays contaminé arrive en France durant ce court laps de temps, un moustique-tigre français peut se nourrir sur cette personne, absorber le virus et le transmettre trois à quatre jours plus tard. C’est cela que surveille le réseau de surveillance.

Quels sont les symptômes de ces deux maladies ?          

Elles provoquent une fièvre supérieure à 38,5°, avec une forte fatigue, des douleurs musculaires et articulaires. Il faut alors un traitement symptomatique : c'est-à-dire un suivi rapproché du patient par le corps médical, en essayant de supprimer au maximum les douleurs musculaires et articulaires, les maux de tête, etc. C’est un traitement qu’il faut surveiller afin d’obtenir une guérison spontanée, sila personne est maintenue dans des bonnes conditions de guérison.

Dans l’extrême majorité des cas, c’est une maladie qui n’est pas mortelle. Dans le cadre médical français, il n’y a pas de risque vital.

Il y a deux grands types de dengues, celle qui ressemble à une grippe et une qui cause des hémorragies. La première n’est pas très agréable mais ne représente aucun danger majeur. En revanche, la seconde a des risques hémorragiques, mais qui sont minimes. Par conséquent pour les enfants en bas âge, elle peut être fatale ; mais le risque est bien contrôlé.

En ce qui concerne le chikungunya, les risques sont surtout des persistances de douleurs articulaires à plus long terme.

Comment éviter la contamination ?

C’est un moustique qui est nuisant car il pique le jour et il est donc difficile de s’en protéger.

Il faut supprimer au maximum toutes les eaux stagnantes que l’on a autour de soi, c’est-à-dire les jouets d’enfants qui restent dans le jardin, les coupelles, les verres, etc. C'est un moustique qui est présent à 80% en milieu privatif. En fait, le moustique-tigre pond dans la périphérie de l’Homme car ce dernier crée des nids idéals à la ponte. Dans nos milieux urbain, semi urbain ou même rural c’est nous qui créons ces nids et participons à la prolifération d' Aedes albopictus.

Propos recueillis par Axelle Ewagnignon

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

02.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

03.

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

04.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

05.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

06.

Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause

07.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires