En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
© AFP
Sauvetage

L’heure d’exfiltrer Françoise Nyssen approche-t-elle ?

Publié le 14 avril 2018
La ministre de la Culture semble souffrir dans son ministère. Contestée, terrifiée par les entretiens, surveillée par le Président et le Premier ministre, on peut s'interroger sur sa place.
Philippe Bilger est président de l'Institut de la parole. Il a exercé pendant plus de vingt ans la fonction d'avocat général à la Cour d'assises de Paris, et est aujourd'hui magistrat honoraire. Il est l'auteur de La France en...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Bilger
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Bilger est président de l'Institut de la parole. Il a exercé pendant plus de vingt ans la fonction d'avocat général à la Cour d'assises de Paris, et est aujourd'hui magistrat honoraire. Il est l'auteur de La France en...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La ministre de la Culture semble souffrir dans son ministère. Contestée, terrifiée par les entretiens, surveillée par le Président et le Premier ministre, on peut s'interroger sur sa place.

Je crois qu'aucun ministre, lors de sa nomination, n'a fait l'objet de plus de dithyrambes que Françoise Nyssen. Sa maison d'édition Actes Sud, dont elle était codirectrice, a été célébrée avec une profusion et un unanimisme qui d'emblée auraient dû apparaître suspects. Généralement les éloges outranciers du petit monde politico-médiatique, d'un milieu littéraire habile à se congratuler en public en dépit des hostilités secrètes, sont le signe d'une anomalie à venir, d'une faiblesse probable ou d'une connivence coupable

Malheureusement pour elle, Françoise Nyssen est devenue ministre de la Culture. J'ai lu que Brigitte Macron aurait suggéré son nom au président. Si cela est vrai, c'est dangereux. On peut être épris de culture et n'avoir pas la moindre légitimité ou compétence pour avoir la charge de l'administration de cet univers.

Surveillée de près par le président de la République, contrôlée par le Premier ministre, notamment pour la réforme de l'audiovisuel public, elle est contestée de partout, y compris par Le Monde qui lui a consacré deux ou trois billets cinglants.

Je sais bien qu'une tradition française perverse - j'ai quelques exemples - fait que quelquefois la médiocrité d'un ministre ne l'accable pas mais le protège. J'ai commencé à m'inquiéter dès que très rapidement on a évoqué le comportement "décalé", "atypique", de cette personnalité. En langage clair, cela signifiait qu'elle n'avait aucune des qualités requises pour être un excellent ministre. On s'est donc retrouvé avec elle face à ce cas de figure trop fréquent : elle est mauvaise donc postulons à toute force qu'elle est bonne ! (Le Parisien)

Elle n'est pas Marlène Schiappa dont le toupet, la démagogie et l'omniprésence ont comblé les médias.

Quand Françoise Nyssen parle, c'est une catastrophe. Il paraît que "les interviews la mettent dans un état de peur panique" selon un proche. On s'en rend compte. C'est douloureux pour elle mais aussi pour nous et plus encore pour la réputation de son ministère. Sur France Inter, elle a offert une prestation de français maladroit et incorrect.

Elle accumule les décisions, les interdictions étranges. Ministre sous influence, gangrenée par l'intellectuellement correct et le politiquement corseté, après avoir écrit une préface enthousiaste pour le livre des commémorations où se trouve Charles Maurras, elle décide de le faire détruire parce qu'elle a résolu d'interdire celui-ci. Gâchis !

Ses incohérences, ses maladresses lui aliènent non seulement la sympathie du monde culturel mais celle des citoyens qui, en tout ne surestimant pas l'importance d'une bureaucratie de la Culture, auraient été fiers de pouvoir se féliciter d'une nomination clairvoyante à ce beau poste.

Faudra-t-il l'approuver, applaudir son action pour que paradoxalement on songe à l'éloigner pour lui faire retrouver le Sud ?

Tout est possible dans cet univers politique où on finit par se demander s'il n'existe pas, si imparfait, pour persuader tout un chacun qu'il pourrait faire mieux que ceux que le pouvoir a choisis.

Il serait humain d'exfiltrer Françoise Nyssen.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

03.

Comment Facebook entend bénéficier du malaise général des utilisateurs de Tinder et autres applications de rencontres

04.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Brexit : le rapport secret mais officiel du gouvernement britannique est peut-être en train de faire évoluer Boris Johnson...

07.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi parle-t-on si peu de la jeune Palestinienne assassinée en Cisjordanie ? Parce que ce ne sont pas les Israéliens qui l'ont tuée !

01.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

02.

Peurs sur la consommation : bienvenue dans l’ère de l’irrationalité

03.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

04.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

05.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

06.

Voilà ce qu’on protège vraiment en protégeant le mode de vie européen (et pourquoi le défi est de taille)

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Vincennes
- 15/04/2018 - 22:31
Il n'y a jamais RIEN d' humain dans ce fait MACRON .
car tout n'est qu'intérêt .... et j'imagine qu'un "COPAIN" attend, déjà, la place de Mme Nyssen..... comme le "copain de MACRON" qui va devenir Président d'LCP/Public Sénat (celui là même qui corrige, avec d'autres, ses discours)!!! Un copain de Macron qui remplace une copine d'Hollande (MALOUINE, celle qui a repris HAZIZA alors que le Syndicat des journalistes s'y opposait)!! Celle qui avait écrit DEUX livres avec Hollande !!! . Désormais chacun fait ce qu'il veut comme Sylvie GOULARD (ex-ministre des Armées) nommée «sous-GOUVERNEUR» de la Banque de France (rien que ça) ALORS que l'enquête judiciaire du MODEM n'est pas close!!!! Qu'en pensez vous M° Bilger ? et que pensez vous de l'article de BHL au Point "CE QUE JE SAIS DE N.SARKOZY et de la LYBIE"!! qui met à mal les affirmations de Pleynel !!!! lequel, pourtant, a été choisi par Macron pour l'interviewer !!! et tout est comme cela ......certainement encore de la faute à "Sarko"
vangog
- 15/04/2018 - 14:58
Une « exfiltration » se pratique à partir du territoire ennemi..
Mais la Culture française n’est pas un territoire ennemi, non? ...ou alors, on nous aurait menti (depuis Jack-langue de pute)...
Deudeuche
- 15/04/2018 - 08:55
@lexxis
Le juge c’est clair! Justice = Loge donc = promotion. Pas besoin de savoir « maçonner «  pour comprendre cela.
Mme Nyssen c’est plutôt landerneau parisien de la culture officielle...une secte avec ses valeurs propres. Pas trop éloignée des « loges «  précitées.