En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© Reuters
Dans le bon sens
Intéressement dans les entreprises de moins de 250 salariés : pourquoi le dispositif annoncé par Emmanuel Macron permet un meilleur partage de la croissance
Publié le 13 avril 2018
Le dispositif en question, qui favorise l'intéressement dans les PME et TPE, devrait permettre un meilleur partage de la richesse dans les entreprises.
Jean-Baptiste Danet est Président de CroissancePlus. En 2001, il crée Interbrand France. Apres 10 ans, dont 5 en tant que Président d'Interbrand Europe, Jean-Baptiste Danet rejoint Dragon Rouge en 2011 comme directeur général du Groupe et associé...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Baptiste Danet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Baptiste Danet est Président de CroissancePlus. En 2001, il crée Interbrand France. Apres 10 ans, dont 5 en tant que Président d'Interbrand Europe, Jean-Baptiste Danet rejoint Dragon Rouge en 2011 comme directeur général du Groupe et associé...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le dispositif en question, qui favorise l'intéressement dans les PME et TPE, devrait permettre un meilleur partage de la richesse dans les entreprises.

Atlantico : Le Président de la République a annoncé un dispositif favorisant l'intéressement dans les entreprises de moins de 250 salariés. En supprimant le forfait social (qui s'élève aujourd'hui à 20%) prélevé sur les montants de l'intéressement cette mesure va permettre d'étendre le partage de la croissance aux PME et TPE. En quoi est-ce si important aujourd'hui de partager la richesse dans les entreprises? 

Jean-Baptiste Danet : C'est un sujet majeur de réconciliation à l'intérieur de l'entreprise. CroissancePlus se réjouit de cette annonce, qui va même au-delà de nos propositions inscrites dans « l'Urgence de la Réforme », il y a plus d'un an. Jusqu'ici, la participation était obligatoire dans les sociétés dès 50 salariés, mais en dessous de ce seuil, elle relevait de la volonté du chef d'entreprise. Ce dispositif est donc particulièrement incitatif puisque les entreprises comme les salariés ne seront plus pénalisés par la taxe de 20% en vigueur.

Le dispositif ne modifie pas pour autant le seuil des 50 salariés rendant obligatoire l' intéressement. Pensez-vous que cette mesure fiscale peut néanmoins avoir un effet de levier important?

Oui tout à fait, car elle peut en outre être complétée par  la future loi « PACTE » qui doit permettre de de développer les dispositifs d'actionnariat salarié qu'i s'agisse d'intéressement, de participation ou d'actions gratuites. Les seuils légaux pourraient être modifiés, en laissant aux entreprises deux ou trois ans pour s'adapter et éviter le changement brutal de seuil.

Un récent sondage IFOP Synopia pour Atlantico révèle que 83% des Français considèrent le partage de la création de richesses par les entreprises inéquitable. Cette mesure annonce –t-elle un changement sociétal, devenu urgent en France?

Absolument, car c'est une mesure de réconciliation et de partage des richesses autour d'un objectif commun. La croissance devient un facteur de motivation pour l'ensemble des salariés et sa répartition constitue un élément de dialogue social qui n'existe pas toujours dans les petites entreprises, celles-ci n'ayant pas toujours le temps ni les ressources nécessaires. Inciter les entreprises à partager les fruits de la croissance peut réellement transformer les rapports de confrontation et de défiance qui traversent la société française sur ces sujets.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
02.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
03.
Montée du Brexit Party dans les sondages : Le Royaume-Uni en voie de s'enfoncer dans l'une des plus graves crises politique de son histoire
04.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
05.
La Chine est désormais le premier partenaire commercial de l’Allemagne et voilà ce que ça change pour l’Europe
06.
Dear Melania : pourquoi les médias se trompent (aussi) sur la First Lady
07.
Cet autre mea culpa que devrait envisager Emmanuel Macron pour préserver la fin de son quinquennat
01.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
02.
Aveuglement ? Un dîner caritatif est organisé à Saint-Denis au profit d’un Centre de formation des Oulémas soupçonné d’entretenir de troubles liens avec les dhijadistes anti-occidentaux
03.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
04.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
05.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
06.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
01.
“Droite Trocadéro” contre “droite mercato” : ce que cache la querelle entre LR et ex LR ralliés au macronisme
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Le glyphosate, le dernier débat hystérique de tous ceux qui se méfient de l’Europe et du progrès
06.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Max.B
- 14/04/2018 - 10:03
Partage.....
Les entreprises de 250 salariés partagent déjà beaucoup avec un état qui pompe tout plus vous payez vos salariés plus vous payez des taxes et les salariés payent plus d'impôt. Donc le partage pas de leçons à recevoir, que l'etat s'occuPent de ceux qui vive du système
Anouman
- 13/04/2018 - 20:31
Forfait social
Je connais des petites entreprises qui avaient mis en place un intéressement et l'ont supprimé avec l'arrivée du forfait social à 20%. Le gouvernement pourrait en profiter pour supprimer la CSG quand il reste bloqué cinq ans. Mais il ne le fera pas car c'est juteux.
ISABLEUE
- 13/04/2018 - 16:20
parce que les entreprises vont déclarer des bilans positifs
pour gâter leurs petits salariés...
C'est le même système que l'IFI pour que les gens investissent dans les entreprises....

enfumage.