En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

02.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

03.

Pour beaucoup de chefs d’entreprises, les écologistes peuvent faire capoter le plan de relance...

04.

Non ce n’est pas bien d’avoir tagué la fresque en hommage à Adama Traoré : il fallait juste la « contextualiser »

05.

Deuxième vague du Coronavirus : Olivier Véran a un plan, pourquoi donc s’inquiéter ?

06.

Psychose collective : ces énormes progrès environnementaux que ne veulent pas voir les déprimés de la planète

07.

L'autre remaniement dont la France aurait vraiment besoin (mais qu'Emmanuel Macron ne fera pas malgré ses promesses)

01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

03.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

04.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

05.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

06.

Plus fort qu’Ali Baba et les 40 voleurs : Anne Hidalgo et ses 37 adjoints !

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

03.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

04.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

05.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Justice
Ministre de la Justice
Eric Dupond-Moretti : "Mon ministère sera celui de l’antiracisme et des droits de l’Homme"
il y a 14 min 2 sec
décryptage > Environnement
Bonne méthode

Parc éolien dans le Groenland, une double bonne idée pour l’énergie verte

il y a 1 heure 32 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

L'impérialisme turc à l'assaut de la Libye

il y a 2 heures 13 min
décryptage > Sport
Activité physique

Et les sports les plus tendances de l’été 2020 sont...

il y a 3 heures 1 sec
décryptage > France
Ordre Public

Sécurité : maîtriser la spirale de violences dans laquelle s’enfonce la France est-il vraiment hors de portée ?

il y a 3 heures 58 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

il y a 5 heures 6 min
décryptage > Environnement
Innovation et évolution

Psychose collective : ces énormes progrès environnementaux que ne veulent pas voir les déprimés de la planète

il y a 5 heures 31 min
pépites > Politique
Nominations
Remaniement : retrouvez la liste du nouveau gouvernement de Jean Castex
il y a 19 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le cottage aux oiseaux" de Eva Meijer : en pleine vague verte, c’est le moment ou jamais de déguster ce bijou !

il y a 21 heures 41 min
pépites > Santé
Bayannur
Chine : un cas de peste bubonique a été découvert en Mongolie intérieure
il y a 22 heures 13 min
décryptage > Environnement
Wiki Agri

Julien Denormandie : un proche d'Emmanuel Macron devient ministre de l'Agriculture

il y a 1 heure 15 min
décryptage > Environnement
Politique climatique

Le Pacte vert : le bon, la brute et le truand

il y a 1 heure 52 min
décryptage > France
Raison garder

Non ce n’est pas bien d’avoir tagué la fresque en hommage à Adama Traoré : il fallait juste la « contextualiser »

il y a 2 heures 37 min
décryptage > High-tech
Espionnage chinois ?

Des pirates informatiques anonymes alertent sur les risques de logiciels espions qui seraient présents dans TikTok

il y a 3 heures 18 min
décryptage > Politique
Castex 1

Un nouveau gouvernement qui envoie moult signaux... mais y aura-t-il des Français pour les détecter ?

il y a 4 heures 45 min
décryptage > Politique
Changement de parrain

La République En Mutation : de juppéo-bayrouiste, le gouvernement devient crypto-sarkozyste

il y a 5 heures 14 min
pépite vidéo > Politique
Ministres
Remaniement : retrouvez l’annonce de la composition du gouvernement de Jean Castex
il y a 16 heures 15 min
pépites > Faits divers
Violente agression
Bayonne : un conducteur de bus en état de mort cérébrale, cinq personnes placées en garde à vue
il y a 19 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La vie mensongère des adultes" de Elena Ferrante : un roman d’apprentissage bien sombre et trop prévisible malgré des personnages campés avec talent

il y a 21 heures 54 min
pépites > Santé
Covid-19
239 chercheurs alertent l'OMS sur la transmission du coronavirus par voie aérienne
il y a 22 heures 56 min
© REUTERS/Philippe Wojazer
© REUTERS/Philippe Wojazer
L'odeur du sang

Hollande-Macron : Règlement de comptes à OK-Elysée

Publié le 11 avril 2018
Dans son dernier livre, l'ancien chef de l'État travaille son successeur au couteau. On attend avec espoir une réponse saignante du président de la République.
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans son dernier livre, l'ancien chef de l'État travaille son successeur au couteau. On attend avec espoir une réponse saignante du président de la République.

Si Hollande était un peu féru d'antiquité romaine, il aurait choisi comme titre : "Tu quoque Brutus". S'il avait un certain goût pour l'histoire plus récente, il aurait opté pour "Macron m'a tuer". Ni l'un ni l'autre. Le livre s'appelle Les leçons du pouvoir. Ce qui est assez plat.

Le contenu l'est beaucoup moins. On sent l'homme blessé, se vidant de son sang, meurtri à jamais. Et l'assassin, le traître, c'est Macron. Enfin, nous allons savoir tout le mal que l'actuel chef de l'État a fait à celui qui l'a précédé.

Pourtant, j'ai eu tort d'écrire : Hollande travaille Macron au couteau.  C'est malvenu. Ca fait Tontons flingueurs. Et c'est d'un vulgaire… Hollande, en homme raffiné, a choisi le stylet, la dague, le poignard. Et il s'en sert comme s'il avait fait ça toute sa vie.

Le stylet. À l'été 2015, le jeune ministre a pris de l'assurance et s'aventure sur un terrain plus politique. Dans un hebdomadaire, il affirme que la France vit dans une nostalgie implicite de la monarchie, que la disparition du roi a laissé une place vide au sommet de l'État. Je n'y vois pas de malice. Je ne crois pas que la France ait besoin d'une nouvelle monarchie, serait-elle élective. Je mets cette idée sur le compte de son goût pour les débats d'idées. Pourtant, rétrospectivement, cette dissertation éclaire bien la pratique du pouvoir qu'il met en avant depuis son élection.

La dague. Je l'exhorte à démentir au plus vite la rumeur (celle de sa candidature, NDLR). Sa réponse est nette : il n'y aurait que 'de la malveillance'. Et il ajoute dans son message : 'Mes soutiens diront demain que le 12 (juillet 2016) ne sert ni à démissionner ni à annoncer ma candidature. Grotesque. Bises'. Mais à la Mutualité, en présence d'une foule qui scande des 'Macron président!', il s'écrie: 'Plus rien n'arrêtera le mouvement de l'espoir. Nous le porterons ensemble jusqu'en 2017 et jusqu'à la victoire!' Le doute n'est plus permis, même s'il m'assure, imperturbable, qu'il n'a pas 'personnalisé' la victoire, laquelle pourrait donc être la mienne. Toujours cette façon de nier l'évidence avec un sourire.

Le poignard. Il m'annonce qu'il veut retrouver sa liberté. Je lui demande ce qu'il fera si je me déclare. Il entre dans un développement emberlificoté sur une 'offre politique' qui exprime bien plus la gêne que l'ambiguïté. Sa non-réponse en est une. Qu'a-t-il à perdre ? Je comprends ce jour-là qu'Emmanuel Macron ne s'inscrit pas dans l'histoire de la gauche, pas davantage dans celle de la social-démocratie, ni même dans une recomposition qui pourrait préfigurer une coalition progressiste. Il est à son compte. Il a créé une entreprise ; il entend la mener le plus loin possible.

On imagine une confrontation entre les deux hommes. Un duel comme dans les westerns. Avec les armes choisies par Hollande (c'est normal, il est l'aîné de Macron). Mais ça ne se passerait pas à l'Élysée. Revenir dans cette demeure qui fut la sienne remplirait Hollande d'une triste nostalgie qui lui enlèverait tous ses moyens. L'imposteur, l'usurpateur serait là chez lui, hautain et ricanant. Le Faubourg-Saint-Honoré ou une rue de Tulle seraient des endroits plus acceptables.

Que François Hollande ait envie de hacher menu Emmanuel Macron n'est pas un problème. Ce qui pose problème, c'est Hollande lui-même. Qui a fait de Macron un conseiller à l'Élysée ? Qui de ce conseiller a fait un ministre ? Qui l'a fait roi en renonçant à se présenter à l'élection présidentielle ?

On le voit bien : Macron, c'est le Brutus de Hollande. Mais Jules César avait eu, lui, le bon goût de mourir…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lexxis
- 12/04/2018 - 09:13
RÉFÉRENCES
On a bien Macron en Brutus, mais Hollande en César, cela fait rigoler tout le monde qui se souvient plutôt de Hollande en scooter...
cremone
- 11/04/2018 - 19:17
Un président Oublié
De Gaulle, Pompidou, Giscard d’Estaing, Mitterand, Chirac, Sarkozy, Macron. Voici les Présidents qui se sont succédés à la tête de la République Française.
- Mais, après Sarkozy et avant Macron, il y a eu qui ?
- Ben personne ! Macron a succédé à Sarkozy !
- T’es sûr ? Il me semble bien qu’il y a eu quelqu’un entre les deux …
- Non non, je t’assure
- Mais Taubira, Najat, Sapin, c’était pas sous Sarkozy ?
- Heu … Ah oui, c’est vrai … Tiens ! Bizarre, ça ne me revient pas …
- Mmh, Valls peut-être ?
- Ah ouiiiii, c’est çaaaa, c’était bien lui !
Bien entendu, ces deux amis sont dans l’erreur. Et vous, chers lecteurs, savez-vous, sans aller chercher sur Wikipédia, qui a été Président de la République après Sarkozy et avant Macron ?
cremone
- 11/04/2018 - 19:16
Un président oublié ?
>
Bien entendu, ces deux amis sont dans l’erreur. Et vous, chers lecteurs, savez-vous, sans aller chercher sur Wikipédia, qui a été Président de la République après Sarkozy et avant Macron ?