En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

02.

La peur de l'Iran redistribue les cartes au Proche-Orient

03.

Non, les adhérents de LREM ne méritent pas Macron ! Il est trop grand, trop beau, trop génial pour eux.

04.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

05.

COVID-19 : les derniers chiffres en France ne sont pas bons. Nous allons le payer

06.

Emmanuel Macron, le président sans parti : pas (nécessairement) de quoi perdre 2022 mais mauvais coup garanti pour la démocratie

07.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

05.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

06.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

55% des Français favorables au rétablissement de la peine de mort : il est terrible ce sondage mais à qui la faute ?

05.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

06.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

ça vient d'être publié
pépites > Justice
"Dépression sévère"
Julian Assange serait confronté à des tendances suicidaires suite à son emprisonnement
il y a 3 heures 43 min
pépites > France
Prévention du risque
Incendie de Lubrizol à Rouen : un appel à manifester a été lancé pour ce samedi 26 septembre
il y a 6 heures 18 min
décryptage > Culture
Série télévisée

Grand Hôtel : ces riches qu’on adore détester sur TF1

il y a 7 heures 30 min
pépite vidéo > Europe
Mauvaise surprise
Brexit : vers une fermetures de comptes bancaires pour les Britanniques au sein de l'UE ?
il y a 10 heures 7 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La peur de l'Iran redistribue les cartes au Proche-Orient

il y a 10 heures 24 min
light > Justice
Internet
Harcèlement en ligne : le YouTubeur français Marvel Fitness condamné et incarcéré
il y a 10 heures 33 min
décryptage > Environnement
Climate week

Emission de CO2 : à calculs irrationnels, conclusions (volontairement) biaisées

il y a 11 heures 14 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus : début de saturation dans certains services hospitaliers en Île-de-France
il y a 11 heures 32 min
pépites > Santé
Fragiles
Emmanuel Macron dans un Ehpad du Loir-et-Cher
il y a 11 heures 53 min
pépites > Terrorisme
Danger immédiat
Menacée : une collaboratrice de Charlie Hebdo obligée de quitter son domicile
il y a 12 heures 15 min
pépite vidéo > Politique
LFI
Jean-Luc Mélenchon se félicite de la "créolisation" au coeur de la société française
il y a 5 heures 21 min
light > Justice
FFR
Bernard Laporte et Mohed Altrad ont été placés en garde à vue dans le cadre d'une enquête pour conflit d'intérêts
il y a 6 heures 42 min
pépites > Société
Religion
Le Vatican condamne à nouveau toutes les formes d'euthanasie et de suicide assisté
il y a 9 heures 15 min
pépites > Justice
Business
Airbnb : la justice européenne valide la législation française sur la location de résidences secondaires
il y a 10 heures 15 min
décryptage > Politique
LREM (La République en Miettes)

Non, les adhérents de LREM ne méritent pas Macron ! Il est trop grand, trop beau, trop génial pour eux.

il y a 10 heures 33 min
décryptage > Mode
Impact du confinement

Fahion week de Milan : la mode est en train d'opérer un grand virage

il y a 10 heures 57 min
décryptage > Société
Vie en société

Sos civilité : le Coronavirus a malmené les bonnes manières. Voilà pourquoi nous avons besoin de les sauver

il y a 11 heures 29 min
décryptage > Politique
Naufrage de LREM

Emmanuel Macron, le président sans parti : pas (nécessairement) de quoi perdre 2022 mais mauvais coup garanti pour la démocratie

il y a 11 heures 44 min
décryptage > Justice
Justice

Réforme de l’ENM : les ambitions à la baisse d’Eric Dupond-Moretti

il y a 12 heures 7 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Bridgestone : tout le monde ment et l’État paie très cher pour faciliter le mensonge partagé

il y a 13 heures 22 min
© LUDOVIC MARIN / AFP
© LUDOVIC MARIN / AFP
Double discours

Ouverture au monde et indépendance nationale : « en même temps, vraiment ? »

Publié le 07 avril 2018
Alors qu'en devenant président de la République, Emmanuel Macron incarnait en quelque sorte la volonté des Français de s'ouvrir au monde, le chef de l'Etat a adopté une posture plus ferme, voire protectionniste, en ce qui concerne le domaine commercial.
Les Arvernes
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les Arvernes sont un groupe de hauts fonctionnaires, de professeurs, d’essayistes et d’entrepreneurs. Ils ont vocation à intervenir régulièrement, désormais, dans le débat public.Composé de personnalités préférant rester anonymes, ce groupe se veut l...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors qu'en devenant président de la République, Emmanuel Macron incarnait en quelque sorte la volonté des Français de s'ouvrir au monde, le chef de l'Etat a adopté une posture plus ferme, voire protectionniste, en ce qui concerne le domaine commercial.

L’élection d’Emmanuel Macron a été unanimement considérée comme la manifestation du choix des Français de confirmer leur ouverture au monde. Ouverture diplomatique au travers de l’approfondissement souhaité de l’Union européenne. Ouverture économique, à rebours de l’« America First » endossé par le Président Trump.

Pourtant, confronté au dilemme « éthique de conviction »/« éthique de responsabilité » (Max Weber), sitôt arrivé aux affaires, la posture du nouveau Président de la République a changé. Ainsi, dans le domaine commercial, au grand dam des pays du Nord de l’Europe, le Président français a plaidé, en vain, pour que l’Europe adopte une position plus ferme, tournant le dos à l’ADN des institutions européennes.

Disons-le tout net : le Président Macron n’est pas le premier une fois élu, la fonction y pousse, à endosser les habits du défenseur des intérêts nationaux. Dominique de Villepin, diplomate aux vues planétaires, s’était lui aussi approprié à l’occasion du projet de rapprochement entre le français GDF et l’italien ENEL, le thème du « patriotisme économique », lointain écho à l’« indépendance nationale » gaullienne. Trois domaines attestent de la difficulté pour le nouveau pouvoir à trouver le point d’équilibre.

Dans le domaine militaire d’abord. La Revue Stratégique de sécurité et de défense, précédant les travaux de la Loi de programmation militaire (LPM) 2019-2024, avait vocation à en être le socle conceptuel. Or ce document, reflet des indécisions gouvernementales, est incapable de pointer des priorités termes régionales ou thématique. Il affirme pour la France la volonté d’être une puissance à part entière, forte et autonome, mais en même temps concertée avec ses voisins et partenaires. L’évolution de l’Europe de la Défense à laquelle nous avons assisté au même moment s’inscrit dans cette veine : s’efforcer d’avancer…mais au lieu de grouper un nombre réduit d’Etats pour y assurer une cohérence, s’ouvrir à presque tous les Etats européens pour au final ne rien faire ou si peu.

Dans le domaine industriel ensuite. Emmanuel Macron, ceci lui a été reproché, n’a pas craint dans le passé de soutenir des solutions industrielles conformes à l’ouverture du monde qu’il revendique. Ainsi en a-t-il été de la vente des activités énergie d’Alstom à General Electric en novembre 2014. Pourtant, depuis quelques mois, le ton a substantiellement changé. Ainsi le Ministre des Finances, Bruno Le Maire,a-t-il annoncé son intention de renforcer le décret pris par Arnaud Montebourg en 2014 pour mieux protéger certains secteurs d'activité français…décret pris justement après l’affaire Alstom : extension des secteurs d’activités dans lesquels les investissements étrangers sont soumis à autorisation préalable ; sanctions plus aisées en cas de non-respect des conditions imposées par l’autorité administrative etc.

Dans le domaine numérique et de l’Intelligence Artificielle enfin, où l’on s’attendrait pourtant le moins, compte tenu de la posture du Président Macron jusqu’à il y a peu, à voir ressurgir de loin en loin des tentations protectionnistes. A cet égard, il n’est pas inutile de se pencher sur le récent Rapport Villani sur l’IA. Il est étrangement peu disert, au moment où Spotify s’introduit sur les marchés américains, sur l’intérêt pour les acteurs français d’accroître leur collaboration et leurs d'échanges avec les chercheurs, startups ou groupes de la SiliconValley. Plus surprenant encore, de véritables poussées de patriotisme économique irriguent ce rapport. Ainsi est-il déploré que la France et l’Europe se trouvent réduits à une position de « colonie numérique » (sic) des géants chinois ou américains. De même, ce rapport évoque-t-il rien moins qu’une « politique de la donnée » devant « s’articuler avec un objectif de souveraineté ». Une véritable « hémorragie » des cerveaux, qui à la vérité n’aurait rien de spécifique au monde du numérique et de l’intelligence artificielle, serait également à l’œuvre puisque, toujours selon ce rapport « chaque semaine des chercheurs sont recrutés par les entreprises privées et souvent étrangères ». Bref, au lieu de se fondre dans la vision ouverte, optimiste et conquérante que le macronisme revendique, l’approche retenue en matière d’IA donne souvent un sentiment de « déjà-vu ».

Au total, au-delà des intentions, la réalité oblige à constater qu’entre les Anciens et les Modernes, le choix est plus difficile et la ligne de démarcation moins claire qu’il n’y paraît. Il ne faudrait pas que pour cette raison, la France qui bénéficie d’un alignement des planètes rare, échoue à procéder à la modernisation dont elle a urgemment besoin.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 08/04/2018 - 10:11
Voilà où mène l’absence de convictions...au gouffre!
Un Président, missi dominici de la finance internationale pour évangéliser la France à la religion mondialiste, s’apercoit soudain que cette religion mondialiste sacrifie quasiment tous ses enfants, et doit faire marche arrière en plein gué vers la rive mondialiste...le retour à la rive patriotique (où sont restés les patriotes FN et la plupart des Française lucides...) s'avère être beaucoup plus difficile que prévu...les patriotes vont devoir aider le Président inconsistant à retrouver son chemin, lors de sa marche-arrière périlleuse...
berrty
- 07/04/2018 - 19:54
La vente d'Alsthom à GE (qui
La vente d'Alsthom à GE (qui est en difficulté aujourd'hui) est une trahison irréparable. On est maintenant dépendant des USA pour les turbines de nos centrales nucléaires et de nos sous-marins nucléaires.
Le rôle joué par Macron est essentiel dans cet affaire. Qu' a -t-il reçu?
cloette
- 07/04/2018 - 18:45
Cedric Villani
Peu disert sur l'IA ? Peut être par honnêteté intellectuelle tout simplement .