En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

02.

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

03.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

04.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

05.

Les investissements s’effondrent et signent la fin d’une mondialisation effrénée… Sauf pour la Chine, grande gagnante de la crise

06.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

07.

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Attaque à l'arme blanche à Nice, l'auteur a été interpellé

ça vient d'être publié
pépites > Terrorisme
Enquête en cours
Attentat à Nice : l'assaillant serait un Tunisien de 21 ans arrivé par Lampedusa
il y a 2 heures 9 min
pépites > International
Multiples attaques
Arabie saoudite : un vigile du consulat français à été blessé au couteau à Djeddah
il y a 3 heures 4 min
pépites > France
Vigilance des forces de l'ordre
Un islamiste radical armé d'un couteau a été interpellé dans le centre de Lyon
il y a 3 heures 50 min
light > Religion
Vatican
Attentat à Nice : le pape François "prie pour les victimes et leurs proches"
il y a 4 heures 48 min
décryptage > Environnement
Plan vélo

Et pendant ce temps-là se poursuivait joyeusement la guerre absurde contre la voiture

il y a 7 heures 3 min
pépite vidéo > France
Pensées aux victimes
Attaque à Nice : l’Assemblée nationale observe une minute de silence
il y a 7 heures 50 min
décryptage > Société
Second Impact du Covid-19

Petits conseils pour gérer son anxiété face à une actualité déprimante et angoissante

il y a 8 heures 32 min
décryptage > Santé
Bis repetita

Isolement des cas positifs : le ratage massif qu’Emmanuel Macron feint de ne pas voir (et qui pourrait faire échouer le 2ème déconfinement)

il y a 9 heures 41 min
pépites > France
Enquête en cours
Attaque à l'arme blanche à Nice, l'auteur a été interpellé
il y a 10 heures 19 min
décryptage > International
Mais qu'est-ce qu'ils allaient faire dans cette galère ?

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

il y a 11 heures 42 min
pépite vidéo > Religion
Emotion
Attaque à Nice : le glas a résonné dans les églises de France en hommage aux victimes
il y a 2 heures 31 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Macron s’inquiète de l’affaiblissement de Castex, les islamo-gauchistes refusent d’assumer leurs responsabilités; Le juteux business des ex-politiques; Olivier Véran, l’homme qui dit qu’on n’a pas voulu l’écouter sur la gravité du Covid
il y a 3 heures 25 min
pépites > France
Opération Sentinelle
Attentat à Nice : Emmanuel Macron réhausse de "3.000 à 7.000" le nombre de militaires déployés sur le sol français
il y a 4 heures 4 min
pépites > Terrorisme
Menace terroriste
Attentat à Nice : Jean Castex indique que le plan vigipirate a été réhaussé au niveau "urgence attentat" partout en France
il y a 5 heures 10 min
décryptage > Sport
Moïse prophète en son Paris

Basaksehir/PSG : Paris, sauvé des eaux par Moïse

il y a 7 heures 25 min
décryptage > Consommation
Leçons du 1er confinement

Pénuries de (re)confinement : voilà ce que vous devriez acheter pour affronter novembre (et non, on ne vous parle pas de papier toilette)

il y a 8 heures 16 min
décryptage > France
Pression sur l'exécutif

Meurtre de Samuel Paty, islam et liberté d’expression : réseaux sociaux arabes, élites anglo-saxonnes, l’étau fatal qui étrangle la France

il y a 9 heures 11 min
décryptage > Economie
"Quoi qu'il en coûte"

Reconfinement : le prix que nous sommes prêts à payer pour sauver une vie est-il en train de flamber ?

il y a 10 heures 10 min
décryptage > Santé
"Tester, alerter, protéger"

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

il y a 11 heures 4 min
décryptage > France
Non, non et non

La phrase terrible du président du CFCM : "il faut savoir renoncer à certains droits"...

il y a 11 heures 43 min
© Reuters
© Reuters
Plan autisme

Un plan autisme encourageant mais qui devra s’imposer aux résistances dans l’éducation nationale ou dans la sphère médicale

Publié le 07 avril 2018
Le gouvernement a présenté son plan autisme, ce vendredi, répondant ainsi à une promesse de campagne du président de la République. Mais outre les avancées qu'il permet, le projet semble toujours accuser quelques retards.
Olivia Cattan
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Présidente de l'association SOS Autisme France
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le gouvernement a présenté son plan autisme, ce vendredi, répondant ainsi à une promesse de campagne du président de la République. Mais outre les avancées qu'il permet, le projet semble toujours accuser quelques retards.

Atlantico : Le gouvernement a présenté le quatrième plan autisme ce vendredi. Pensez-vous que ce plan va dans le bon sens ? Pourquoi ?

Olivia Cattan : Déjà, j'ai reçu une lettre de l'Élysée nous disant que nos propositions (celles de l'association SOS Autisme France, ndlr) ont été étudiées par Emmanuel Macron. Le gouvernement a rajouté, dans son plan autisme, la formation des médecins et le forfait pour la prise en charge en médecine libérale. Donc j'étais plutôt satisfaite de notre action ; de l'écoute, quand même, parce qu'on n'est pas toujours entendues, les associations. Mais là, apparemment, on a été entendus sur ce point. En tout cas, on va dire que le gouvernement va dans le bon sens en matière, d'abord, de reconnaissance des propositions de la Haute autorité de Santé. Parce que, pour une fois, on a quand même un président qui demande à la sphère médicale et scientifique de reconnaître les recommandations. Il travaille avec l'Éducation nationale, et Monsieur Blanquer, à l'intégration des personnes autistes à l'école. Donc cela aussi, c'est une amélioration. Tout cela faisait partie de nos recommandations lorsque j'ai rencontré Brigitte Macron, juste avant l'élection présidentielle. Donc on est satisfaits. On se dit : "Ils ont compris des choses". Maintenant, est-ce que les choses vont se faire ? Avec cette réforme, il va falloir affronter l'Éducation nationale et une sphère médicale qui ne reconnaît pas obligatoirement ces recommandations. Et puis, nous sommes attentifs à la somme qui va être allouée à l'autisme pendant cinq ans, puisqu'apparemment, une bonne partie ira à la recherche. Nous serons attentifs à ce que cet argent soit donné aux familles d'enfants autistes afin qu'elles puissent payer les prises en charge et donner un parcours de soins correct à leurs enfants. Il faut que tout ne soit pas mis dans la recherche, même si c'est un volet important. Aujourd'hui, il est temps de changer le quotidien aussi, des familles de personnes autistes. C'est quand même lamentable depuis des dizaines et des dizaines d'années.

Au regard des éléments présentés, que manque-t-il surtout à ce quatrième plan ?

La meilleure chose à faire pour que les enfants puissent vraiment bénéficier d'une prise en charge adaptée, comme en Italie, au Canada, aux États-Unis ou en Israël, c'est que les soins dispensés en médecine libérale soient vraiment remboursés par la Sécurité sociale. Il parait que le gouvernement va instaurer des plateformes - ce qu'avait déjà proposé la Secrétaire d'État chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l'exclusion, Ségolène Neuville, sous le quinquennat Hollande. Et j'ai peur que ce soit assez compliqué, après, pour aller se faire rembourser quand on a une psychologue, une psychomotricienne. Je pense que ça va être complexe, car cela va dépendre encore des départements. Donc je pense qu'il aurait été très simple de faire une loi en agrégeant plusieurs professionnels - qu'il s'agisse de psychologues ou de psychomotriciens - et obtenir que la Sécurité sociale rembourse ces soins, qui sont nécessaires. Ça aurait facilité les choses pour les familles et surtout, ça aurait uniformisé les choses. Parce que là, département par département, on a des maisons départementales qui agissent d'une certaine façon, qui donnent des allocations, qui remboursent certains soins et qui n'en remboursent pas d'autres. Donc, cela dépend de la MDPH (Maison départementale des personnes handicapées, ndlr) de votre département. Et l'école, c'est pareil : tout dépend du lieu où vous habitez. Il y a une loi qui a été faite en 2005 pour intégrer les personnes autistes à l'école. Mais aujourd'hui, les directeurs d'établissement n'accueillent pas les enfants autistes à bras ouverts. Et puis, on n'a pas toujours les accompagnants en nombre suffisant et suffisamment formés. Donc les parents sont obligés de passer par des auxiliaires de vie scolaire privés, ce qui coûte extrêmement cher. Je pense que le gouvernement va avoir du mal, tout de suite, avec les réformes qu'il a décidé, à mettre les choses en place. Donc ça va prendre encore un peu de temps.

Si le gouvernement souhaite la mise en place de ce quatrième plan, peut-on dire que les trois précédents ont été des échecs, et pourquoi ?

Parfois, beaucoup d'argent est alloué à la cause de l'autisme, mais il n'est pas toujours distribué de la bonne façon. Par exemple, un précédent plan autisme a donné beaucoup d'argent à des centres médico-sociaux qui ne répondaient pas aux recommandations de la Haute Autorité de Santé. Donc, c'est un peu de l'argent gaspillé, finalement, parce qu'il aurait dû être redistribué correctement à des centres pluridisciplinaires qui répondaient à ces recommandations. Et puis, c'est pareil pour l'école : aujourd'hui, on est à 20% de personnes autistes qui ont accès à l'école primaire. Et pourtant, il y a une loi depuis 2005 et des plans autisme qui se sont succédé. Donc, il y a quand même une chose qui ne fonctionne pas en France : c'est que l'Éducation nationale fait quand même barrage à cette loi et à ces enfants autistes. Donc j'espère que Monsieur Blanquer, qui est ministre de l'Éducation nationale, va trouver les mots et les moyens d'intégrer vraiment nos enfants à l'école. Je souhaite qu'il réussisse, mais je pense qu'il va y avoir quand même une grande résistance : il y a beaucoup de syndicats de professeurs qui refusent l'application de cette loi, qui veulent la remettre en cause, qui se plaignent de la violence qu'auraient les enfants autistes vis-à-vis d'eux, qui se plaignent du manque de personnel à l'école... En France, on n'a pas la culture de la différence, ce qui n'est pas le cas d'autres pays. Dès lors, pour installer ça, il va falloir changer les mentalités dans beaucoup de domaines.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Essen
- 08/04/2018 - 11:17
Politique
Article malheureusement politique. Complètement d'accord avec OLYTTEUS.
Concerné avec un enfant autiste, nous avons toujours été entendu comme "parents experts" par les différents professionnels (enseignants, médicaux, paramédicaux...). Chaque autiste est différent et doit bénéficier d'une prise en charge adaptée. Le problème des associations, que nous avons quitté, est de rester "passifs" et d'attendre que les politiques résolvent leur cas personnel...
Je n'ai pas vu dans ce plan une quelconque amélioration par rapport aux précédents. L'important est de s'impliquer pour la meilleure prise en charge possible en fonction des moyens alloués aux différents intervenants
OLYTTEUS
- 07/04/2018 - 23:06
autistes très différents les uns des autres.
Je ne vois pas comment les maîtres et/ou avs pourront intégrer tous les autistes, c'est une vue de l'esprit.Certains sont très violents ( contre eux et/ou les autres),la plupart sont intolérants àl'autorité,à la frustration.Je connais un psychologue ayant reçu moults coups de poing,tentatives de le noyer à la piscine !!!