En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

02.

« Plus c’est jeune, moins cela veut travailler, plus c’est vieux plus cela veut toucher » !! Analyse d’une France non entrepreneuriale, celle de la rente

03.

Betelgeuse superstar : voilà pourquoi nous pourrions bientôt voir apparaître une supernova dans notre ciel

04.

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

05.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

06.

Pourquoi les hôpitaux ont moins de problèmes de moyens qu’on le croit

07.

Macron prépare un plan contre l'islamisme! Et il sera prêt - pure coïncidence? - avant les municipales

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

05.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

06.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

01.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

02.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

03.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

04.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

05.

Derrière le cas Meghan & Harry, le conflit de générations généralisé qui fragilise les démocraties occidentales

06.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

ça vient d'être publié
décryptage > Société
PMA ou GPA: c’est au choix

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

il y a 9 min 44 sec
décryptage > Economie
Faux-semblant

Choose France : voilà pourquoi l’attractivité de l’Hexagone n’a que très peu à voir avec la manière dont le pays est gouverné

il y a 1 heure 8 min
décryptage > Economie
Davos 2020

Ce que les grandes entreprises pourraient réellement faire pour enfin se mettre au vert... et sans gadget

il y a 1 heure 58 min
décryptage > Santé
Poumons en danger

Mystérieux virus venu de Chine : pourquoi les poumons sont le maillon faible des épidémies planétaires

il y a 2 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlantic-culture

"Où bat le cœur du monde" de Philippe Hayat: Quand le jazz fait parler les muets, un roman intense, rythmé, syncopé...

il y a 16 heures 48 min
pépites > Social
Enfants en danger
Les nouvelles failles de l'Aide sociale à l'enfance
il y a 17 heures 56 min
pépites > Environnement
Total à la porte du campus
L'implantation de Total sur le campus de Polytechnique contestée au nom de l'environnement
il y a 19 heures 6 min
décryptage > Santé
La vérité (et le problème) sont ailleurs

Pourquoi les hôpitaux ont moins de problèmes de moyens qu’on le croit

il y a 23 heures 42 min
décryptage > Economie
Erreur de calcul ?

Age pivot, travail des séniors…et si l'essentiel pour l’équilibre des retraitées était ailleurs ?

il y a 23 heures 57 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Petit guide des multiples moyens employés par Facebook pour vous traquer en ligne
il y a 1 jour 4 heures
décryptage > Politique
Interview

“Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

il y a 33 min 26 sec
décryptage > Economie
Point de vue

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

il y a 1 heure 44 min
décryptage > Economie
Trompe l’oeil

Pourquoi le classement Oxfam sur la concentration des richesses entre les mains de milliardaires ne nous dit quasiment rien de la réalité de celle des pauvres

il y a 2 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti culture

Eva, une aventure de Lorenzo Falco d' Arturo Pérez-Reverte: un second chapitre des aventures de Falco, qui rachète le premier !

il y a 16 heures 21 min
pépite vidéo > People
L'adieu du Prince
Harry l'affirme: il n'avait "pas le choix" que de partir
il y a 17 heures 27 min
décryptage > Economie
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

« Plus c’est jeune, moins cela veut travailler, plus c’est vieux plus cela veut toucher » !! Analyse d’une France non entrepreneuriale, celle de la rente

il y a 18 heures 26 min
décryptage > Politique
Cachoteries parlementaires

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

il y a 23 heures 21 min
décryptage > Religion
Les imams comme les curés?

Macron prépare un plan contre l'islamisme! Et il sera prêt - pure coïncidence? - avant les municipales

il y a 23 heures 52 min
décryptage > Economie
Bismarko Scanner

La France devrait-elle négocier avec l’Allemagne comme les Etats-Unis viennent de le faire avec la Chine?

il y a 1 jour 1 min
décryptage > Santé
Sans (aucun) risque ?

Retrait de médicaments : pourquoi la France ne devrait pas avoir peur de vivre une épidémie d'addiction aux opioïdes à l’américaine

il y a 1 jour 4 heures
© Eric CABANIS / AFP
© Eric CABANIS / AFP
Luttes parallèles

Hugues Moutouh : « Séparer la lutte contre le terrorisme de celle contre la délinquance de droit commun est une erreur qui nous a coûté très cher »

Publié le 02 avril 2018
De nombreux terroristes étaient connus pour des faits de petite délinquance.
Hugues Moutouh, préfet, était conseiller spécial du ministre de l'Intérieur au moment de l'affaire Merah.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Moutouh
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Moutouh, préfet, était conseiller spécial du ministre de l'Intérieur au moment de l'affaire Merah.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
De nombreux terroristes étaient connus pour des faits de petite délinquance.

Atlantico : Selon un sondage Elabe pour BFMTV de ce 29 mars, 58% des Français considèrent que le Président de la République et le gouvernement ne mettent pas en œuvre tous les moyens nécessaires à la lutte contre la menace terroriste en France. Que pensez-vous des mesures proposées par les uns et les autres pour renforcer notre action dans la lutte contre le terrorisme ? Que vous inspirent ces propositions parfois bien éloignées des réalités ?

 

Hugues Moutouh : Le résultat de cette enquête d’opinion n’est guère surprenant au lendemain d’un attentat comme celui de Trèbes. Nos concitoyens ont peur. Le terrorisme peut désormais frapper n’importe qui et surtout n’importe où, y compris dans une petite commune rurale. Les sentiments ressentis passent insensiblement du désespoir le plus profond à la colère la plus grande. Le problème auquel les pouvoirs publics sont confrontés est qu’il n’existe malheureusement aucune recette miracle pour en finir avec le terrorisme islamiste. Depuis quelques jours, on assiste à une accumulation de propositions plus ou moins sérieuses. Le plus important est d’éviter les raccourcis et ne pas tomber dans la caricature. Cela n’est pas évident. Le sujet est beaucoup plus complexe qu’on pourrait le croire de prime abord. Les intervenants manques souvent d’expérience régaliennes et le prisme médiatique a tendance à forcer le trait.    

 

Globalement que peut-on faire de plus qui aurait vraiment un sens ?

Je suis d’avis de donner davantage de place à la procédure administrative. La judiciarisation peut présenter des avantages dans certains cas, mais pas toujours. En dépit des réformes législatives, un magistrat, par réflexe, aura toujours tendance à demander des éléments matériels, des indices très probants, par exemple de passage à l’acte imminent d’un individu, pour valider une procédure. Or, la plupart du temps, quand ces indices, ces « preuves » sont réunies, il est déjà trop tard. Pour éviter un attentat, il faut intervenir en amont. Seul le régime administratif le permet. L’action des services de renseignement doit être replacée dans ce cadre juridique administratif, c’est-à-dire préventif. Cela semble évident et pourtant ça ne l’est pas. Par exemple, il n’est pas possible pour les services de renseignement de retenir, pendant plusieurs jours, afin de l’interroger, un individus que l’on suspecte de dangerosité mais sans preuves réelles. Je propose depuis plusieurs années d’offrir les moyens juridiques aux agents de renseignement (auxquels incombe la lourde tâcher de prévoir l’imprévisible) d’évaluer in concreto la dangerosité des personnes qui présentent le profil du terroriste idéal. On a créé des centres éducatifs fermés pour les mineurs délinquants. Pourquoi ne pas instituer des centres de déradicalisation fermés, où des experts (psychologues, assistantes sociales et agents de renseignement) pourraient prendre le temps d’évaluer sérieusement la dangerosité des personnes les plus "à risque »?

 

Pour avoir suivi l’affaire Merah de très près, je suis convaincu qu’en l’interrogeant plusieurs jours d’affilé, des professionnels auraient réussi, d’une part à le mettre face à ses mensonges et à déceler sa vraie nature: celle d’un tueur psychopathe. On nous dira: mais pourquoi ne pas utiliser le régime de la garde à vue? Parce que son régime est devenu tellement protecteur pour le mis en cause, avec la présence d’un avocat et du droit au silence, que le face à face n’aboutirait à rien de constructif. Par ailleurs, en l’absence d’éléments concrets et probants, aucune mise en examen n’est envisageable. C’est dans ce cadre que prend place ma proposition de rétention administrative pour les personnes fichées les plus radicalisées. Il n’est bien entendu pas question de les interner sans limite ni sans recours ! Pourquoi ne pas s’inspirer du régime existant pour les hospitalisations d’office, à la main du préfet, qui peut, sur avis médical et si la personne présente un risque pour elle-même et la société, décider de son internement médical ? Au bout de 48h, cette personne peut saisir un juge de la liberté et de la détention pour faire valoir ses droits. Le gouvernement devrait se pencher sur ce r »régime juridique à la fois protecteur des droits individuels mais aussi de la sécurité de la société. 

 

Est-ce que cela n'aurait pas plus de sens de s'attarder à répondre aux manques de moyens humains et financiers consacrés à la lutte contre le terrorisme plutôt que de s'évertuer à combler les failles de notre arsenal législatif ?

Bien sûr que se pose toujours la question des moyens, matériels et humains. La menace terroriste ne sera combattue et entravée sur notre territoire que grâce à l’action des services de renseignement. Ces dernières années des efforts ont été réalisés. Il faut aller plus loin. Mais cela ne suffira pas. Des verrous juridiques et politiques doivent aussi sauter. J’en donnerai deux exemples: savez vous pourquoi les services sont contraints de relâcher leur surveillance sur les individus radicalisés ? Parce qu’en l’absence de retours probants, la procédure encourage leur abandon. Il faut aussi comprendre que nous n’avons pas les moyens de suivre et de surveiller des milliers et des milliers de personnes simultanément. Des choix doivent être faits, des priorités dégagées. Un Etat de droit démocratique ne peut placer sur écoute une partie significative de sa population sur la longue durée. On pare donc a plus pressé. Si au bout de six mois les écoutes ne donnent rien, on passe à quelqu’un d’autre. 

 

Le deuxième exemple est d’une autre nature: durant le dernier quinquennat, on a eu tendance à séparer dans le discours et la loi la délinquance de doit commun et le terrorisme. Or, depuis quelques années, on s’est pourtant aperçu que les individus radicalisés qui passaient à l’acte avaient presque tous un passé de délinquants. Il est impératif de tirer les leçons de ce constat : notre pays doit se réarmer pénalement. Frapper fort la délinquance, revient à assécher le principal foyer de recrutement des terroristes de demain. 

 

C’est notre principal critique à l’encontre de l’action du gouvernement actuel: ne pas avoir suffisamment pratiqué de rupture avec la politique pénale de François Hollande. Nous attendons beaucoup plus de fermeté » de sa part, en tout cas autre chose qu’un simple retour à la police de proximité des années Jospin.  

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

02.

« Plus c’est jeune, moins cela veut travailler, plus c’est vieux plus cela veut toucher » !! Analyse d’une France non entrepreneuriale, celle de la rente

03.

Betelgeuse superstar : voilà pourquoi nous pourrions bientôt voir apparaître une supernova dans notre ciel

04.

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

05.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

06.

Pourquoi les hôpitaux ont moins de problèmes de moyens qu’on le croit

07.

Macron prépare un plan contre l'islamisme! Et il sera prêt - pure coïncidence? - avant les municipales

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

05.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

06.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

01.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

02.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

03.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

04.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

05.

Derrière le cas Meghan & Harry, le conflit de générations généralisé qui fragilise les démocraties occidentales

06.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
KOUTOUBIA56
- 02/04/2018 - 19:47
tous les gens de bon sens le
tous les gens de bon sens le savent : vol cambriolage drogue et puis islamisme vont de pair, il n'y a depuis 40 ans que les idiots du parti socialiste et méluche pour se mettre un bandeau sur les yeux. meme l'abruti de Tulle avait déclaré a ses invités du soir ( les pseudo journalistes rapporte chiotte Davet et Lhomme le mal nommé) que l'Islam gangrénait la société francaise.
vangog
- 02/04/2018 - 11:03
La gauche a cassé le renseignement,
elle a idéologisé la justice, et mis le droit au service de SA vérité...Car la gauche ne sait affronter le débat démocratiques, qu’apres avoir mis les médias’, la justice et l’education a son service (c’est plus prudent...). C’est mort pour la démocratie français, qu’il n’est plus l’ombre que d’elle-même, achevée par les centro-gauchistes, les mêmes que ceux qui collaboraient avec les socialistes allemands...