En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

03.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

04.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

05.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

06.

Xi Jinping a arraché une incroyable victoire contre la pauvreté en Chine. Mais la réalité demeure plus sombre que les discours officiels

07.

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Investigations
Covid-19 : l'OMS « fera tout » pour connaître l'origine du virus
il y a 6 heures 35 min
light > Media
Nouveaux projets
Jean-Pierre Pernaut va lancer un « Netflix des régions » le 18 décembre prochain
il y a 7 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes de fer, elles ont incarné la saga Wendel" de Alain Missoffe et Philippe Franchini : de la Révolution à la Ve République, portraits de quinze femmes d'exception au cœur d'une dynastie prestigieuse. Un récit captivant

il y a 7 heures 59 min
pépites > Santé
Espoir contre la pandémie
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce qu'il envisage une campagne de vaccination grand public « entre avril et juin »
il y a 10 heures 9 min
light > Culture
Grande dame de la chanson française
Mort de la chanteuse Anne Sylvestre à l’âge de 86 ans
il y a 10 heures 54 min
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 12 heures 23 min
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 12 heures 55 min
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 14 heures 2 min
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 14 heures 26 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 14 heures 55 min
pépites > Media
Entretien avec le chef de l’Etat
Emmanuel Macron sera interviewé ce jeudi 3 décembre en direct sur Brut
il y a 6 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Grande épreuve" de Etienne de Montety : Grand Prix du roman de l'Académie Française 2020 - Une religion chasse l’autre… Inspirée par l’assassinat du père Hamel

il y a 7 heures 45 min
pépites > France
Effet boule de neige
Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger
il y a 8 heures 41 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne à Trèves
il y a 10 heures 42 min
décryptage > Economie
Impact du confinement

Productivité : les salariés travaillent plus depuis le début de la pandémie. Oui, mais pas tous

il y a 12 heures 12 min
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 12 heures 24 min
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 13 heures 57 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 14 heures 13 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 14 heures 33 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

il y a 15 heures 27 sec
© DR
© DR
Elections

Pourquoi le prochain président du Medef pourrait bien n’être aucun des deux grands favoris Geoffroy Roux de Bézieux / Alexandre Saubot

Publié le 30 mars 2018
Le Medef s’apprête à choisir un nouveau président : Geoffroy Roux de Bézieux et Alexandre Saubot apparaissent pour l’instant comme les deux favoris du scrutin. Pourtant, leurs candidatures sont loin de répondre aux attentes des membres d’une organisation en quête de changement.
Jeff Dentreprise
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jeff Dentreprise est un fin connaisseur des arcanes du Medef souhaitant garder son anonymat sous peine de ne plus l’être
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Medef s’apprête à choisir un nouveau président : Geoffroy Roux de Bézieux et Alexandre Saubot apparaissent pour l’instant comme les deux favoris du scrutin. Pourtant, leurs candidatures sont loin de répondre aux attentes des membres d’une organisation en quête de changement.

Le Medef s’apprête à choisir un nouveau président : Geoffroy Roux de Bézieux et Alexandre Saubot apparaissent pour l’instant comme les deux favoris du scrutin. Pourtant, leurs candidatures sont loin de répondre aux attentes des membres d’une organisation en quête de changement.

En juillet prochain, le Medef devra choisir un successeur à Pierre Gattaz. Et dans une indifférence générale, les candidats se multiplient : déjà neuf prétendants à la présidence de l’organisation sont en lice. Étonnant, quand on sait qu’il s’agit d’endosser le rôle probablement le plus détesté de France. Une inflation du nombre de concurrents qui ne contrarie pas les plans de campagne des deux grands favoris, Geoffroy Roux de Bézieux et Alexandre Saubot.

Un « appel d’air » pour un troisième candidat

Alors que le Medef est contraint de repenser de fond en comble ses moyens d’action, sa raison d’être et ses objectifs, ces deux vice-présidents sortants incarnent la continuité.  Des postes où ils n’ont pas brillé par leurs propositions et actions de réformes… Difficile de porter le renouveau quand on a représenté le statu quo pendant des années. 

Cette situation est un véritable « appel d’air » pour un troisième candidat capable de proposer un programmealternatif à la hauteur des besoins et des attentes. 

C’est le scénario de la dernière élection présidentielle française : à l’automne 2016, le duo François Fillon — Marine Le Pen semblait acté, mais ne correspondait pas aux attentes d’une majorité de Français. La candidature d’Emmanuel Macron a pu alors émerger en personnifiant une rupture, une nouveauté, face aux concurrents issus du sérail.

Mais qui sera le Macron du Medef ? Qui arrivera à bousculer les deux favoris et s’imposer en incarnant un nouveau souffle ? Il est encore trop tôt pour le dire. Derrière Geoffroy Roux de Bézieux et Alexandre Saubot, sept candidatssouhaitent jouer ce rôle. C’est évidemment beaucoup trop, et cela pourrait nuire à l’émergence d’un troisième candidat alternatif.

L’élection à la présidence du Medef est toujours le résultat des rapports de forces entre les différentes structures de l’organisation, les organisations territoriales -un quart des votants seulement-, mais surtout les fédérations professionnelles. Une base électorale restreinte, propice aux arrangements et aux intrigues. Pour l’instant, les deux favoriss’échinent à faire basculer dans leurs escarcelles les organismes qui représentent le plus de voix : les grandes fédérations de l’industrie, du BTP, de la banque ou de l’assurance. 

Autre sujet problématique pour les deux sortants, ils ont eu le temps de se faire de nombreux ennemis. Beaucoup d’influenceurs importants du Medef ne leur ont pas pardonné d’avoir comploté pour bloquer la candidature de Jean Dominique Sénard (comme nous en parlions dans un précédent article). On reproche également à Geoffroy Roux deBézieux un côté mondain et superficiel, quant à Alexandre Saubot, il s’est fait une réputation de technocrate mou, incarnation du modèle social-démocrate français, toujours prêt au compromis avec ses amis énarques du Gouvernement.  

Roux de Bézieux, beaucoup de forme, moins de fond ?

Ancien parachutiste, sportif, portant beau, son charisme estsans aucun doute l’un de ses principaux atouts dans les affaires et les médias. Mais l’élection à la présidence du Medef n’est pas le concours de Monsieur Univers, et parmi les membres de l’institution patronale, beaucoup suspectent un certain vide derrière les prises de position convenues et opportunistes du candidat. Ses motivations semblent essentiellement égotiques. Geoffroy Roux de Bézieux cache difficilement son goût pour les attributs du pouvoir. Cet « homme du beau monde » a aussi le grand défaut de s’appeler Roux de Bézieux. Un patronyme aristocratique qui ne va pas aider à régler le problème d’image du Medef. Les patrons se souviennent encore douloureusement des caricatures subies par « Ernest-Antoine Seillière de Laborde », l’ancien président du Medef, qui faisait la joie des humoristes et des responsables politiques de gauche. 

Alexandre Saubot, le technocrate de la vieille industrie

Alors que GRDB fait peser la menace d’un Medef caricaturé en représentant « des riches et des 100 familles », le second challenger peut, quant à lui, provoquer une véritable crise interne. Car Alexandre Saubot, c’est avant tout l’UIMM, l’Union des Industries et Métiers de la Métallurgie, la puissante fédération professionnelle qui a longtemps trusté le pouvoir au sein de l’organisation patronale. Elle pèse de tout son poids au Medef avec 34 sièges sur 545, le plus gros contingent de voix. Pierre Gattaz étant lui-même issu des rangs de l’IUMM. Du coup, beaucoup de fédérations professionnelles, notamment issues du secteur des services, rechignent à accorder une nouvelle présidence aux représentants de la vieille industrie, héritiers du comité des forges. 

La campagne ne fait que commencer. Alors que les deux favoris phagocytent l’attention médiatique, il y a fort à parier que les cartes seront rebattues dans les prochaines semaines. Le candidat, ou la candidate, qui arrivera à proposer une alternative crédible pourra tirer son épingle du jeu.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires