En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

02.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

03.

Stratégie de la tension ? Ce piège dans lequel Erdogan tente d’entraîner la France pour s’imposer comme le nouveau sultan au yeux du monde musulman

04.

Un islamiste radical armé d'un couteau a été interpellé dans le centre de Lyon

05.

Pénuries de (re)confinement : voilà ce que vous devriez acheter pour affronter novembre (et non, on ne vous parle pas de papier toilette)

06.

Lutte anti-terroriste : un problème nommé DGSI

07.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

ça vient d'être publié
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand l’émail est semé de fleurs de sel et quand il neige sur la toundra : c’est l’actualité reconfinée des montres
il y a 25 min 59 sec
pépites > Consommation
Confiné
La France reconfinée pour au moins 4 semaines : ce qui est ouvert ou fermé
il y a 2 heures 20 min
pépite vidéo > Terrorisme
Face à l'info
Attaques terroristes : l'échec du renseignement français ?
il y a 3 heures 3 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

il y a 3 heures 44 min
pépites > Politique
Reconfinement
Sept Français interrogés sur dix (sondage Odoxa pour Figaro et France Info) se disent favorables au nouveau confinement qui vient de débuter
il y a 4 heures 7 min
décryptage > Politique
Maison Blanche

Le chemin de la victoire de Donald Trump est étroit mais il existe encore

il y a 4 heures 44 min
décryptage > Politique
Manque de pot

Covid 19 – Macron 1 : 0

il y a 5 heures 24 min
décryptage > Terrorisme
Méthode

Lutte anti-terroriste : un problème nommé DGSI

il y a 6 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Roses fauves" de Carole Martinez : les femmes attirent et piquent autant que les roses... un conte envoûtant, merveilleux et cruel

il y a 17 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Aubrey Beardsley (1872-1898)" au Musée d'Orsay : 1re monographie en France de l’étrange et virtuose illustrateur

il y a 17 heures 45 min
rendez-vous > Terrorisme
Géopolitico-scanner
La guerre indiscriminée des jihadistes contre la France : du "blasphémateur" Samuel Paty aux chrétiens respectueux de la Basilique niçoise
il y a 55 min 5 sec
pépites > Terrorisme
Religion
Des milliers de manifestants anti-Macron au Bangladesh, au Pakistan, en Afghanistan signale le Daily Mail
il y a 2 heures 56 min
light > Science
Singes
Les gorilles de montagne n'oublient pas leurs amis et sont amicaux avec eux quand ils se retrouvent même après une décennie de séparation
il y a 3 heures 31 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Stratégie de la tension ? Ce piège dans lequel Erdogan tente d’entraîner la France pour s’imposer comme le nouveau sultan au yeux du monde musulman

il y a 4 heures 1 min
décryptage > Santé
Barrière contre le virus

Zorro contre le Covid-19 : le masque comme solution efficace et peu coûteuse

il y a 4 heures 9 min
décryptage > Politique
Le roi est nu

Non, l’unité nationale ne peut plus être invoquée par les élites françaises pour masquer leurs faillites

il y a 5 heures 12 min
décryptage > Politique
Freiner l'épidémie

Reconfinement : ces pulsions mauvaises qui paraissent plus guider le gouvernement que la rationalité sanitaire

il y a 5 heures 51 min
pépites > Economie
Coronavirus
La barre des 36.000 morts franchie en France, premier jour de confinement, quel effet sur l'économie ?
il y a 6 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Avant la retraite" de Thomas Bernhard : il est encore fécond le ventre…

il y a 17 heures 32 min
pépites > Politique
Réalité du confinement
Jean Castex et les ministres du gouvernement ont dévoilé les différentes mesures et aménagements liés au reconfinement
il y a 18 heures 9 min
© Reuters
© Reuters
Tribune

Egalité des chances et mérite : la nouvelle boussole que doit se donner la droite

Publié le 26 mars 2018
Tocqueville, bien connu pour son discours en faveur des libertés individuelles, l’est moins pour ses écrits au sujet de l’égalité. Et pourtant, selon lui, égalité et libertés individuelles sont indissociables. Mais pas n’importe quelle définition de l’égalité : l’application au sens strict de l’égalité, sans garanti des libertés, mènerait selon lui à la dictature d’une minorité. Certains gouvernements nous ont souvent fait penser à cela. Alors quelle égalité ?
Stéphane Tiki
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Stéphane Tiki, ex-président des Jeunes Republicains et Secrétaire National Les Républicains, aujourd'hui Secrétaire général adjoint de DroiteLib, le mouvement de Virginie Calmels.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Tocqueville, bien connu pour son discours en faveur des libertés individuelles, l’est moins pour ses écrits au sujet de l’égalité. Et pourtant, selon lui, égalité et libertés individuelles sont indissociables. Mais pas n’importe quelle définition de l’égalité : l’application au sens strict de l’égalité, sans garanti des libertés, mènerait selon lui à la dictature d’une minorité. Certains gouvernements nous ont souvent fait penser à cela. Alors quelle égalité ?

Tocqueville, bien connu pour son discours en faveur des libertés individuelles, l’est moins pour ses écrits au sujet de l’égalité. Et pourtant, selon lui, égalité et libertés individuelles sont indissociables. Mais pas n’importe quelle définition de l’égalité : l’application au sens strict de l’égalité, sans garanti des libertés, mènerait selon lui à la dictature d’une minorité. Certains gouvernements nous ont souvent fait penser à cela. Alors quelle égalité ?

Le mérite et l’égalité des chances permise au moyen d’une garantie des libertés individuelles, sont des piliers de la réussite de notre système démocratique. Elles sont pourtant mise à mal depuis des années en France et c’est selon moi une des raisons principales de la montée des extrêmes. La République doit protéger l’ensemble des individus et permettre à tous de gravir les échelons sociaux, peu importe leurs origines, la couleur de la peau et la religion. Ainsi le système de la sélection a été détricoté petit à petit, faisant de notre système scolaire et universitaire un des pires de l’OCDE. Or, sans école performante, les inégalités ne peuvent être gommées, et on se retrouve dans une société qualifiée par Bourdieu de favorable à ceux issus de classes favorisées au capital culturel élevé.

Beaucoup de jeunes sont aujourd’hui au chômage. Beaucoup se sont sentis abandonnés et n’ont pas compris que cet Etat, pourtant de plus en plus omnipotent et présent dans nos vies, n’ait cependant pas réussi à offrir des réponses simples à notre jeunesse. Notre modèle actuel a révélé son incapacité totale à déceler et faire émerger les talents individuels. Parmi les mesures qui m’ont le plus marquées durant le quinquennat Sarkozy, on retrouve ainsi la création du statut de l’auto entrepreneur,  les bourses au mérite , la création d’internats d’excellence, offrant  un cycle d'étude privilégié aux quelques élèves travailleurs repérés et « extraits » des collège défavorisés, autant de réformes qui indiquent un cap clair vers lequel aller.

Les partis ont également abandonné cette question de l’égalité des chances. Ils n’ont pas su voir l’enjeu. Le Parti socialiste, qui détonnait par un score édifiant chez les jeunes en 2012, n’existe quasiment plus, rayé de la carte. Les Républicains quant à eux, ne peuvent être étonnés de n’avoir vu que 6.5% des jeunes voter pour notre candidat en 2017. Contrairement à ce que certains socialistes marxistes prétendent, nos jeunes n’attendent pas d’être assistés, et ne cherchent pas une simple augmentation de leurs aides sociales. Ce qu’ils souhaitent est simple : qu’on leur donne des moyens de s’épanouir, de gravir les échelons sociaux, de s’enrichir, culturellement comme matériellement.

La droite doit comprendre qu’il faut lutter contre ce sentiment d’insécurité sociale et apporter des réponses concrètes. Pas seulement sur l’éducation, mais également sur des sujets comme l’économie collaborative, la fiscalité, l’accompagnement des jeunes entrepreneurs. Il faut construire un modèle de réussite : un « American dream » à la française décrit dans le livre J’assume de Virginie Calmels qui incarne ces valeurs de méritocratie et d’égalité des chances, nouvelle 1ère Vice-présidente des Républicains après 20 ans passées dans le monde de l’entreprise. Toute personne née dans un quartier populaire  ou un territoire isolé de la République devrait pouvoir réussir. Les entrepreneurs de demain ne sont pas uniquement à Paris ou dans les grandes villes : ils sont également dans ces territoires trop souvent négligés qui regroupent pourtant tant de jeunes avides d’entreprendre. Nous devons comme certaines associations malheureusement encore un peu isolées faire éclore les talents comme « Les Déterminés » qui forment et encouragent les jeunes à entreprendre ou encore le réseau « Entreprendre 93 ». Car il y a énormément de talents dans ces quartiers dont on parle malheureusement trop peu.

Les récentes réformes du ministre de l’Education Blanquer notamment au niveau de l’école primaire vont dans le bon sens. Néanmoins, les récentes tentatives de restriction de l’école libre sont inquiétantes : le modèle de l’école « Espérances banlieues » n’est-il pas justement le fer de lance de cette reconquête de l’éducation dans nos banlieues et quartiers défavorisés ? Le gouvernement devrait comprendre que sans la liberté, l’égalité des chances et le mérite ne peuvent être garanties. Au lieu de briser l’élan de ces écoles libres, Jean-Michel Blanquer devrait au contraire encourager leur développement et s’inspirer des Academies et des Free Schools anglaises, financées directement par l’État mais échappant aux contrôles du système éducatif national.

Outre-manche, une Academie ouverte depuis trois ans enregistre en moyenne une augmentation de 12% des résultats de ses élèves au GCSE (équivalent du brevet des collèges). L’institut national d’évaluation (OFSTED) a même établi que les taux de résultats excellents sont de quinze points supérieurs entre les Academies et les écoles nationales.

Parallèlement à ces réformes en matières de formation, l’entrepreneuriat doit être mis en avant dans ce parcours d’égalité des chances.

Récemment, le classement Forbes a révélé un fait intéressant : 70% des milliardaires sont des entrepreneurs. Ainsi, parmi les plus riches, ce ne sont plus les héritiers qui ont la côte, mais ceux qui ont bâti par eux-mêmes leur entreprise. C’est une preuve de plus que notre monde a changé, et que les nouvelles technologies offrent des opportunités folles à nos jeunes. Cependant, seules certaines personnes en profitent aujourd’hui, en raison de l’échec de notre système social, et c’est cela qu’il faut changer.

Mais une chose est certaine : c’est par l’entrepreneuriat qu’on restaurera la méritocratie dans notre pays.

Si la droite parvient à faire de l’égalité des chances un de ses grands thèmes, elle saura non seulement séduire à nouveau un électorat jeune, mais également parler aux classes moyennes et populaires, tout en apportant de véritables réponses économiques et sociales aux problèmes de déclassement, de marginalisation, mais également de délinquance. On ne pourra lutter contre la radicalisation des banlieues par des seules réponses régaliennes. Elles sont plus que jamais nécessaires, certes, mais elles doivent être couplées à la restauration de la méritocratie et de l’ascenseur social dans notre pays.

Je fais confiance à Laurent Wauquiez, Virginie Calmels et l’équipe des Républicains pour que la droite se saisisse de ce sujet et donne à nouveau de l’espoir à toute une génération avide d’entreprendre.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires