En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

02.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

03.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

04.

Doubler le PIB chinois d’ici 2035 ? Voilà pourquoi l’objectif de Xi Jinping est un pur fantasme

05.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

07.

Vers des coupures d’électricité cet hiver ? Ces avertissements que le gouvernement s’est ingénié à ne pas comprendre

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Déconfinement en trois étapes
Covid-19 : retrouvez l’intégralité de l’allocution d’Emmanuel Macron sur le déconfinement
il y a 9 heures 20 min
pépites > Politique
Feu vert en première lecture
Loi sur la "sécurité globale" : l'Assemblée nationale adopte le texte controversé, à 388 voix pour et 104 voix contre
il y a 12 heures 21 min
pépites > Santé
Crise de défiance
Coronavirus : un quart des Italiens croient aux théories complotistes sur la pandémie
il y a 13 heures 12 min
pépites > Politique
Premier ministre
Loi "sécurité globale" : Jean Castex va saisir le Conseil constitutionnel sur l'article 24
il y a 14 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Putzi - Le pianiste d’Hitler" de Thomas Snégaroff : un petit bonhomme au service de l’ascension d’Hitler, un portrait éclairant largement documenté

il y a 16 heures 29 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

il y a 17 heures 23 min
décryptage > Culture
Repenser nos modèles

L’expérience immersive : pour sauver la culture et le savoir

il y a 18 heures 39 min
décryptage > Santé
Lieux de contaminations ?

Réouverture des petits commerces, restaurants, lieux de cultes et culturels… : voilà pourquoi (et comment ) le risque sanitaire peut être maîtrisé

il y a 19 heures 19 min
pépite vidéo > Politique
"La France se disloque"
Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"
il y a 19 heures 50 min
light > High-tech
Bug
Des clients britanniques d'Amazon acheteurs de la nouvelle PlayStation 5 se sont vus livrer à la place des objets qui n'ont aucun rapport avec elle
il y a 20 heures 24 min
pépites > Politique
Calendrier du déconfinement
Covid-19 : Emmanuel Macron confirme que "le confinement pourra être levé" le 15 décembre "si les objectifs sanitaires sont atteints"
il y a 9 heures 44 min
pépites > France
Chantier de la reconstruction
Notre-Dame de Paris : le démontage de l'ancien échafaudage est enfin terminé
il y a 12 heures 47 min
light > Sport
Monde du rugby en deuil
Mort de Christophe Dominici à l’âge de 48 ans
il y a 14 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Aurélien" de Louis Aragon : un amour improbable dans le Paris des années 20... un roman à relire toutes affaires cessantes

il y a 16 heures 15 min
pépites > Santé
Covid-19
L'exemple de l'aéroport de Shanghai montre la rapidité de réaction de la Chine face au coronavirus
il y a 16 heures 48 min
décryptage > Politique
Mesures gouvernementales

Un jeune, une solution : un ministère (du travail), mille problèmes…

il y a 18 heures 13 min
pépites > Justice
Police
L'IGPN saisie après l'action de la police pour enlever les tentes installées par des associations et des militants place de la République hier soir
il y a 18 heures 50 min
pépites > Politique
Justice
Alain Griset, ministre des PME, mis en cause par la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique pour non déclaration de participations financières
il y a 19 heures 47 min
décryptage > International
Diplomatie

La nouvelle alliance entre Israël et les pays sunnites du Golfe est-elle de taille à résister à l’Iran ?

il y a 20 heures 20 min
décryptage > Europe
L’union fait l’insouciance

L’Europe, puissance naïve dans un monde de brutes ?

il y a 20 heures 42 min
© DAMIEN MEYER / AFP
© DAMIEN MEYER / AFP
Edito

Pourquoi le mythe de la cagnotte met à mal la volonté du pouvoir de donner la priorité à la réduction de la dépense publique

Publié le 16 mars 2018
En politique, certains mythes ont la vie dure, surtout lorsqu’ils satisfont le goût prononcé des Français pour les contes de fée. La cagnotte figure parmi cet arsenal que l’on aime invoquer comme s’il s’agissait d’une potion magique susceptible de guérir certains maux.
Michel Garibal
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En politique, certains mythes ont la vie dure, surtout lorsqu’ils satisfont le goût prononcé des Français pour les contes de fée. La cagnotte figure parmi cet arsenal que l’on aime invoquer comme s’il s’agissait d’une potion magique susceptible de guérir certains maux.

En politique, certains mythes ont la vie dure, surtout lorsqu’ils satisfont le goût prononcé des Français pour les contes de fée. La cagnotte figure parmi cet arsenal que l’on aime invoquer comme s’il s’agissait d’une potion magique susceptible de guérir certains maux. Car l’idée de cagnotte évoque celle d’une tirelire secrète, une sorte de trésor qui arriverait à point nommé parce qu’il était inattendu et dans lequel on pourrait tirer pour résoudre certaines difficultés. Le cas récent le plus célèbre concerne le gouvernement de Lionel Jospin, qui avait enregistré des excédents de recettes grâce à une bonne conjoncture, qu’il avait utilisés sous la pression de l’opinion en baissant les impôts, ce qui ne l’avait pas empêché d’être finalement battu aux élections.

Le phénomène et en train de se répéter, alors qu’il repose sur une idée fausse, mais qui est profondément ancrée dans l’opinion. Celle qu’en dépensant moins que prévu, on se constituerait une sorte de bonus que l’on pourrait consacrer à d’autres usages. Le bon sens voudrait pourtant que l’on observe le vieil adage, en vertu duquel la première qualité est d’équilibrer les comptes publics.  C’est la méthode appliquée par l’Allemagne. Alors que la règle bruxelloise de limiter le déficit à trois pour cent du produit intérieur brut a engendré un effet pervers, celui de faire croire que l’on pouvait dépenser jusqu’à ce niveau, alors que la France a ramené l’an dernier à 2,7% ce montant. Mais ce sont encore 2,7% de trop, puisqu’ils signifient que la dette du pays continue de de progresser et qu’il faudra continuer à emprunter davantage pour rembourser ce passif. Autre donnée qui contribue à masquer l’effet pervers du système : les taux d’intérêt particulièrement bas accréditent le sentiment que la charge est supportable, mais qu’en sera-t-il lorsque le loyer de l’argent sera franchement reparti à la hausse sous la houlette des Etats-Unis, comme come les premières prémisses en sont en train de se dessiner ?

Dans ce contexte, on commence à se livrer à une bataille de chiffres, dans laquelle on oppose des données contradictoires. On évoque les cinq milliards dont bénéficieront les détenteurs de capitaux grâce à la suppression de l’ISF, en affirmant que les 4,3 milliards de dépenses en moins obtenues grâce à la bonne conjoncture économique l’an dernier pourraient être utilisés à améliorer la situation des secteurs en difficulté comme les hôpitaux ou les Ehpads, sans parler des zones rurales. Certaines mesures défavorables aux retraités ou aux familles prises au cours des dernières années pourraient être également revues et corrigées. Chaque corporation prêche ainsi pour son sein en demandant à l’Etat de relâcher les cordons de la Bourse. Pour l’instant, le ministre de l’économie a récusé tout changement, car il s’agirait d’une série de coups d’épée dans l’eau à courte vue. Mais l’on sent pourtant déjà que le gouvernement est partagé et que certains ministres seraient prêts à plus de mansuétude. Déjà certains parlent de rétablir la défiscalisation des heures supplémentaires des salariés qui avait été supprimées, ou encore du rétablissement de mesures en faveur des retraités, comme si l’on pouvait remettre à plus tard l’objectif essentiel de réduction de la dépense publique, réclamé au demeurant par Bruxelles et qui reste la condition du retour de la crédibilité de la France sur la scène internationale. La montée des revendications catégorielles qui se multiplient, la baisse de popularité du chef de l’Etat dans les sondages renforcent la pression pour inciter le pouvoir à lâcher un peu de lest pour éviter la propagation des incendies. Et il aura toutes les peines du monde à ne pas céder aux injonctions qui lui sont faites, tant la force des vieux démons est puissante, alors qu’il existe encore trop de flou sur les objectifs et les méthodes de la réorganisation du secteur public.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cdealbuquerque
- 16/03/2018 - 16:43
Deux types de corruptions
1. Un citoyen donne de l' argent à un politique pour que ce dernier agisse en la faveur du premier.
2. Un politique donne de l' argent aux citoyens pour qu' ils le reelisent.