En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© LIONEL BONAVENTURE / AFP
Lecture pour tous ?
Finalement Gallimard va rééditer les pamphlets antisémites de Céline ! Une bonne nouvelle ? Faut voir…
Publié le 08 mars 2018
Ah ils ont fait parler d'eux ces textes ! C'est vrai qu'ils étaient interdits. Mais par la compagne de Céline.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ah ils ont fait parler d'eux ces textes ! C'est vrai qu'ils étaient interdits. Mais par la compagne de Céline.

L'affaire commence en janvier avec toutes les allures d'une tragédie grecque. Elle se finit (?) en mars sous la forme d'une pitoyable bouffonnerie. Pour comprendre un retour en arrière s'impose. Les deux premiers pamphlets –Bagatelles pour un massacre, L'Ecole des cadavres- ont été publiés avant la guerre. Le troisième –Les Beaux Draps- en 1941 avec les applaudissements de la propagandastaffel nazie.

En 1944 Céline suit les débris du gouvernement de Vichy à Sigmaringen. Puis il passe quelque temps au Danemark, histoire de s'assurer que s'il rentre en France il ne sera pas mis sous les verrous. De retour à Paris il interdit la republication de ses pamphlets. Car cet esprit malade avait des éclairs de lucidité : il ne voulait pas d'ennuis avec les "youtres" (pour parler comme lui) qui avaient "gagné la guerre"… Lucette Destouches sa compagne  et exécutrice testamentaire veilla scrupuleusement à ce que les vœux du défunt soient respectés.

Premier acte. Antoine Gallimard se rend chez Lucette Destouches (âgée de plus de 100 ans!) et obtient d'elle la signature libératrice qui permettra la réédition de ses pamphlets aussi abjects que peu talentueux. En janvier il annonce que Bagatelles pour un massacre, l'Ecole des cadavres et Les Beaux Draps vont être réédités par ses soins.  Une édition "critique" et préfacée par Pierre Assouline, caution nécessaire pour contrer les accusations d'antisémitisme.

Deuxième acte. Agitation intense dans le landernau parisien. Tout le monde s'enflamme autour de l'affaire Céline qui devient l'affaire Gallimard.  La LICRA s'indigne, Serge Klarsfeld proteste. Ils ont tort : la puanteur qui se dégage des pamphlets céliniens est, à notre avis,  un formidable antidote contre l'antisémitisme.

Troisième acte. Françoise Nyssen, ministre de la Culture, convoque Antoine Gallimard et Pierre Assouline. Elle leur demande de renoncer au projet  qui créerait, selon elle, un grave trouble dans l'opinion. Antoine Gallimard baisse la tête. Et fait savoir que "les temps ne sont pas mûrs" pour cette réédition.

Quatrième acte. Revirement d'Antoine Gallimard. Dans un entretien au Journal Du Dimanche il annonce qu'il va finalement rééditer les pamphlets. En janvier "les temps n'étaient pas mûrs". En mars ils le sont devenus. Les temps mûrissent vite…

Dans son interview Antoine Gallimard dit répondre à une "exigence de vérité". Le métier d'éditeur a aussi d'autres exigences. La plus vitale étant de vendre un maximum de livres. Et de ce côté-là c'est gagné! La polémique autour de Céline –habilement entretenue par Gallimard- a fait le nécessaire. Mieux que n'importe quelle campagne de promotion. De ce point de vue-là Antoine Gallimard est un excellent éditeur…

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
02.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
03.
Montée du Brexit Party dans les sondages : Le Royaume-Uni en voie de s'enfoncer dans l'une des plus graves crises politique de son histoire
04.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
05.
La Chine est désormais le premier partenaire commercial de l’Allemagne et voilà ce que ça change pour l’Europe
06.
Dear Melania : pourquoi les médias se trompent (aussi) sur la First Lady
07.
Cet autre mea culpa que devrait envisager Emmanuel Macron pour préserver la fin de son quinquennat
01.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
02.
Aveuglement ? Un dîner caritatif est organisé à Saint-Denis au profit d’un Centre de formation des Oulémas soupçonné d’entretenir de troubles liens avec les dhijadistes anti-occidentaux
03.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
04.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
05.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
06.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
01.
“Droite Trocadéro” contre “droite mercato” : ce que cache la querelle entre LR et ex LR ralliés au macronisme
02.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
03.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
06.
Emmanuel Macron, l’Europe, le RN et les Gilets jaunes : un cocktail détonnant de vérités et d’erreurs intellectuelles ou politiques majeures
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Poussard Gérard
- 09/03/2018 - 09:00
Et la liberté d'expression alors?
Je ne suis pas antisémite et comme dirait Voltaire " même si je ne suis pas d'accord avec vous, je le battrai pour que vous puissiez vous exprimer"..
Ne vous trompez pas de combat....que les juifs cathos, laïcs, agnostiques et musulmans s'attaquent à l'islam radical et politique qui gangrène notre pays. .nous attendons un Charles martel pour éradiquer ce fléau
cloette
- 08/03/2018 - 18:08
De l’avis d’Alain Briens
Seuls les témoignages historiques ont une raison d’etre réédités.
Alain Briens
- 08/03/2018 - 15:08
Partagé...mais plutôt non.
C'était une bonne chose que de rééditer "Les décombres" et "Mémoires d'un fasciste" de Lucien Rebatet. Au delà de leur antisémitisme virulent, il s'agit de véritables œuvres littéraires et de précieux témoignages historiques. Pareil pour "Mein Kampf", le talent littéraire en moins (c'est dur à lire !). Pour répondre au post de Paulquiroule, ces ouvrages éclairent très bien l'antisémitisme d'avant guerre et montrent la genèse de la collaboration. Je n'ai lu des "pamphlets" que "Bagatelles..." et encore, une partie seulement tant le livre est atroce et de plus incroyablement répétitif. Là franchement, ce livre n'éclaire rien du tout, n'apporte ni ne démontre rien d'autre que la démence de son auteur. Même en étant très attaché à la liberté d'expression et de publication, je ne vois pas ce que cette réédition peut apporter. Je ne suis pas convaincu comme Benoît Rayski que cela puisse être un antidote contre l'antisémitisme. Le "Protocole des sages de Sion", ouvrage totalement délirant, est pourtant toujours pris au sérieux par des dizaines de millions d'individus, et reste un best-seller dans les pays arabes. Les "pamphlets" ne peuvent que renforcer la haine.