En direct
Best of
Best of du 20 au 26 juin
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les Vikings nous ont envahis et colonisés au IXe siècle ! Nous exigeons donc que le Danemark, la Norvège, la Suède et l’Islande se repentent

02.

Qualité nutritionnelle : et voilà la liste des 100 meilleurs aliments au monde

03.

"Tuez Sarkozy !". On ignore encore qui a donné l’ordre mais le Parquet National Financier s’est chargé de son exécution

04.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

05.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

06.

Cet espoir dans la lutte contre la Covid-19 qui se cache dans des études soviétiques vieilles de plusieurs décennies

01.

Municipales : mais que cache donc l’étonnante schizophrénie des Français entre élections locales et nationales ?

02.

"Tuez Sarkozy !". On ignore encore qui a donné l’ordre mais le Parquet National Financier s’est chargé de son exécution

03.

Arsène Lupin était noir ! La preuve : il va être joué par Omar Sy

04.

Toutes ces erreurs que le Défenseur des droits commet dans son rapport sur la discrimination en France

05.

Désordres publics : la lourde facture des dérives de la lutte contre le racisme et les violences dans la police

06.

Affaire Fillon : François Fillon est condamné à 5 ans de prison, dont 3 avec sursis, et Penelope Fillon à 3 ans de prison avec sursis

ça vient d'être publié
pépites > Politique
"Ouvrir un nouveau chemin"
Emmanuel Macron se confie à la presse quotidienne régionale avant le remaniement et dévoile ses priorités pour la fin du quinquennat
il y a 1 heure 18 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Cafard" de Ian McEwan : une fable mordante sur les politiciens britanniques et le Brexit, par un des maîtres du roman anglo-saxon contemporain

il y a 6 heures 59 min
pépites > Politique
Retrait stratégique
Municipales à Marseille : Martine Vassal se retire, Les Républicains vont présenter le député Guy Teissier pour la mairie
il y a 7 heures 46 min
pépites > Santé
Lourdes accusations
Covid-19 : le Conseil scientifique et la Haute autorité de santé dénoncent des propos "infamants" de Didier Raoult devant les députés
il y a 9 heures 2 min
pépite vidéo > International
Tragédie
Birmanie : un glissement de terrain provoque la mort d’une centaine de mineurs
il y a 10 heures 43 min
décryptage > Politique
Formation politique

Les 4 piliers : un parti libéral souverainiste se crée et recrute des candidats pour les régionales

il y a 11 heures 36 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Affaire Fillon : Hollande a envisagé de reporter la présidentielle; Dati a cherché le soutien de l'Elysée contre Hidalgo; Ecologie : truc de riches ou cauchemar vert ?; Cyberhaine sur les réseaux sociaux : le marché plus fort que la loi
il y a 12 heures 8 min
décryptage > International
Soft power

Comment les Émirats arabes unis sont devenus curieusement le partenaire économique et commercial incontournable de Damas

il y a 12 heures 31 min
décryptage > Histoire
Rivalité

Et si on s’était trompé de Voltaire ?

il y a 13 heures 28 min
décryptage > Santé
Vives inquiétudes

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

il y a 14 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Histoire du Consulat et de l’Empire" de Adolphe Thiers : le Consulat, le meilleur de Bonaparte ?

il y a 6 heures 44 min
light > Justice
Espoir pour les victimes
Affaire Jeffrey Epstein : Ghislaine Maxwell, sa complice présumée, a été enfin arrêtée par le FBI
il y a 7 heures 21 min
pépites > Media
Critiques
Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam
il y a 8 heures 34 min
pépites > Justice
Condamnation
Scandale de la Dépakine : la justice reconnaît la responsabilité de l'Etat
il y a 9 heures 21 min
décryptage > France
Bataille de chiffres

Pourquoi les comparaisons internationales sur la mortalité du Covid-19 sont moins fiables qu’on ne le pense

il y a 11 heures 22 min
décryptage > Société
Mobilisation planétaire

Antiracisme et environnement : l’été 2020 sera radicalement exigeant ou ne le sera pas

il y a 11 heures 49 min
décryptage > Politique
Macron - Le Pen

Présidentielle 2022 : pourquoi le duel tant annoncé n’aura pas lieu

il y a 12 heures 19 min
décryptage > France
Exercices de coloriage

Houria Bouteldja assassina la "gauche blanche"…

il y a 12 heures 53 min
décryptage > Consommation
Sucre caché ?

Eaux parfumées : comment repérer celles qui vous font grossir l’air de rien ?

il y a 13 heures 50 min
décryptage > Europe
Menace pour l'Etat allemand ?

L’Allemagne a-t-elle un problème d’infiltration de son extrême droite dans les rouages de l’Etat ?

il y a 15 heures 14 min
© LIONEL BONAVENTURE / AFP
© LIONEL BONAVENTURE / AFP
Débats passionnés

Etats généraux de la bioéthique : ces réflexions qui pourraient permettre de sortir des violents débats sur la PMA

Publié le 04 mars 2018
Parmi les débats organisés dans le cadre des états généraux de la bioéthique, le sujet de la procréation médicalement assistée (PMA) suscite beaucoup de tensions.
François Martin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Martin est haut-fonctionnaire, ancien élève de l'Ena. Soumis au devoir de réserve, il s'exprime ici sous pseudonyme.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Parmi les débats organisés dans le cadre des états généraux de la bioéthique, le sujet de la procréation médicalement assistée (PMA) suscite beaucoup de tensions.
 

Atlantico : Comment sortir de la polarisation excessive des débats autour de la PMA tels qu'ils apparaissent dans les "débats citoyens" organisés partout en France en ce moment ?

François Martin : Ces débats ne sont pas seulement polarisés, ce qui est le propre de tout débat, ils sont insolubles par nature car ils opposent, non des solutions différentes à un problème identifié et partagé entre les deux camps, mais deux conceptions du problème lui-même. Deux clivages essentiels se recoupent assez largement. Entre les conservateurs et les progressistes: les premiers se satisfont de l’existant, les seconds prétendent  incarner l’histoire en marche. Mais il y a plus irréconciliable encore. 

Le débat oppose au fond deux conceptions radicalement opposées. La première pense que l’action humaine, la loi, doit respecter certaines limites, qu’elles soient religieuses, morales ou philosophiques; disons la notion de droit naturel, entendu comme une norme universelle et intemporelle qui s’impose comme une évidence à toute loi humaine. De ce point de vue, la procréation ne peut résulter que de l’union d’un homme et d’une femme, éventuellement aidée par la médecine en cas d’infertilité pathologique. 

La seconde conception n’admet aucune autre limite à l’action humaine que celle qui résulte de la volonté générale. Aucune loi naturelle ne doit s’imposer à la liberté humaine. Si deux femmes ou deux hommes veulent « procréer », il est naturel qu’ils puissent le faire. 

Cette opposition irréconciliable s’est souvent traduite dans l’histoire politique occidentale récente par la victoire du camp progressiste et partisan de la liberté totale. Avec des dérives bien connues: pas de liberté pour les ennemis de la liberté, quitte à faire le bien du peuple malgré lui. 

Car le camp qui estime incarner le progrès ne supporte guère la contradiction, et parfois, de bonne foi, ne la comprend même pas. Comment peut-on être contre le progrès, la liberté, l’égalité? 

Bref, et pardon pour ce long développement: ces débats ne peuvent pas être sereins et constructifs, ils ne peuvent pas déboucher sur un accord. 

Le précédent président de la République le savait bien, quand il a pris la responsabilité du projet de loi sur le mariage dit pour tous, dont on voit aujourd’hui la suite logique. 

Le problème avec ce genre de dossier, qui touche au médical, au politique et à l'éthique en même temps n'est-il pas qu'il demande une compréhension de la complexité du phénomène. Ne devrait-on pas réserver ce débat à un comité d'éthique reflétant les diverses tendances plutôt que de laisser le débat à des groupes de pressions qui arrivent avec leur argumentaire tout prêt ?

François Martin : Le médical, du point de vue thérapeutique, n’est pas en débat. Si les mots ont un sens, aider un couple hétérosexuel à enfanter peut relever de la médecine; pour un couple homosexuel cela relève du droit. 

Il s’agit en effet d’une question éthique et profondément politique. Il me semble qu’en démocratie elle relève du débat entre citoyens: le fait que ces débats ne puissent aboutir, comme nous venons de le voir, n’est pas une raison pour en condamner le principe. Même si vos confrères de France Info, qui ont manifestement choisi leur camp, font une retranscription des débats qui n’avantage pas une des parties. 

La complexité d’un sujet n’est pas une raison pour en écarter les simples citoyens et réserver la parole à quelque comité dont l’impartialité sera toujours sujette à caution. 

Il y a un lieu naturel pour ce débat: le Parlement. À condition que la discussion soit organisée de manière objective, impartiale et respectueuse. Ce qui n’a pas été le cas pour la loi Taubira. 

Le problème du débat sur la PMA n'est-il pas de toute façon biaisé dans le sens où l'Etat tolère déjà d'une certaine façon la PMA quand elles est faite en dehors du territoire ?

François Martin : Oui, tolérer les pratiques actuelles en matière de PMA et de GPA revient à préparer une légalisation de fait, précédant la légalisation de droit, au nom du sens de l’histoire et d’une fausse conception de l’égalité. 

Mais il est au moins un domaine où le progressisme forcené semble aujourd’hui en difficulté face au conservatisme. Ce domaine n’est pas le moindre puisqu’il s’agit de la protection de l’environnement et de la planète. On réalise que, peut-être, tout n’est pas permis, que l’homme doit se fixer des limites. Cette prise de conscience pourrait elle gagner le débat sur la procréation et la vie humaine?

Si les débats citoyens y contribuaient, ils ne seraient pas vains. 

 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (14)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zen-gzr-28
- 12/09/2019 - 13:45
A-t-on envisagé qu'un frère pourrait épouser sa soeur ?
Pas le moins du monde apparemment ! Tous ces excès pour contenter un désir d'enfant qui va concerner quel pourcentage de la représentation nationale ? Nous avons hélas un président qui manifeste une nette préférence pour les minorités. Envisager un référendum...pas assez courageux et respectueux de l'ensemble des citoyens . Et tous les partis de droite vont accepter la PMA ?
Paulquiroulenamassepasmousse
- 05/03/2018 - 07:51
@eugèneavenise
Et en Français.....? Vous êtes pour ou contre le fait que des homos puissent acheter un gamin comme un chiot ?
venise
- 04/03/2018 - 23:43
eugénisme
c'est la seule voie d'abord pour un cadrage éthique car jusqu'à la fin des temps ferrailler pour savoir si les homosexuels (lles)peuvent être parents est ignoble
eugénisme? partir du début des procédures PMA GPA
je suis conservatrice, réactionnaire mais je ne supporterai jamais sens commun and co comme leader des débats, nous devons fuir les idéologies et nous calmer, peut être remercier ces luttes pour cadrer un grand nombre d'éléments qui avancent.....le génome