En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
© AFP
jihadistes
Ce léger parfum de naïveté qui flotte sur le plan anti-radicalisation du gouvernement
Publié le 02 mars 2018
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre.
Philippe Bilger est président de l'Institut de la parole. Il a exercé pendant plus de vingt ans la fonction d'avocat général à la Cour d'assises de Paris, et est aujourd'hui magistrat honoraire. Il est l'auteur de La France en...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Bilger
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Bilger est président de l'Institut de la parole. Il a exercé pendant plus de vingt ans la fonction d'avocat général à la Cour d'assises de Paris, et est aujourd'hui magistrat honoraire. Il est l'auteur de La France en...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre.

Ni de s'imaginer qu'on va éradiquer la radicalisation islamiste pour proposer soixante mesures fondées principalement sur l'éducation et le monde pénitentiaire !

- Dans les prisons, les détenus radicalisés vont être regroupés, ce qui, sans aucune certitude, semble représenter une démarche plus cohérente que l'éparpillement d'avant.

- Trois centres de jour seront créés qui accueilleront des radicalisés sous main de justice pris en charge individuellement

- Les mineurs revenant de la zone irako-syrienne, la quasi-totalité ayant moins de 13 ans, les trois quarts ayant moins de huit ans, seront suivis au long cours sur le plan psychologique.

- Des écoles hors contrat seront surveillées et la lutte contre la propagande islamiste sera intensifiée sur les réseaux sociaux en France puis, s'il le faut, sur le plan européen.

- Les fonctionnaires radicalisés (militaires, policiers) pourront être écartés de leurs fonctions.

- La psychologie et la psychiatrie vont être sensibilisées au cours d'états généraux contre la radicalisation.

- Un comité scientifique bénéficiera d'informations privilégiées pour favoriser la recherche contre la radicalisation (Le Figaro).

C'est mieux que rien.

Mais pourquoi ne suis-je pas enthousiaste malgré ce plan tous azimuts ?

Parce que je crois à une spécificité de la radicalisation islamiste et que je doute qu'elle relève de ces thérapeutiques et purifications qui, réussissant à vider un être de l'odieux ou de l'absurde, parviennent à l'emplir avec du sain et du normal.

Parce que je continue à penser que, pour lutter contre une folie meurtrière, il convient que celle-ci s'inscrive, en amont ou en aval de sa manifestation, dans un cercle même étroit de rationalité et que faute de celle-ci, tout dialogue sera voué à l'échec.

Avec le pire criminel ordinaire, à une ou deux exceptions près, mon expérience m'a démontré qu'aux assises, il y avait un échange possible parce que l'accusé même le plus coupable affirmait ne pas vouloir renouveler son crime soit à cause de la peine qu'il allait subir soit par une prise de conscience éthique surgissant et parfois durant miraculeusement.

Avec les radicaux islamistes, il me semble qu'on est totalement éloigné de ces cas de figure.

Les terroristes aspirent à convaincre par la violence, sont fiers des tueries perpétrées au point de vouloir les couronner par leur propre disparition en martyr. 

On s'acharne à leur appliquer une grille classique, comme celle qui régit les criminels de notre monde où la culpabilité existe et souvent le regret. Mais ils sont étrangers à notre bienséante rationalité, à notre honorable morale.

Vouloir désintoxiquer les dépendants d'une drogue qui tue surtout ceux qui n'en usent pas, désirer extirper une mauvaise herbe grosse de monstruosités à venir est louable mais ce plan apparemment ambitieux sera, je le crains, un coup d'épée dans l'eau amère de la radicalisation islamiste. Quand l'herbe malfaisante et l'être ne font qu'un, il n'y a rien à tenter. L'optimisme, alors, est une faiblesse.

Pour l'essentiel ce plan tentera de réparer les effets catastrophiques de la radicalisation sans offrir la moindre solution opératoire pour détruire l'intégrisme.

Sauf peut-être pour les enfants de moins de 8 ans, si le contact est rompu avec le poison délétère qui les a déjà irrigués...

Il y a une naïveté obligatoire dans ces mesures gouvernementales que le Premier ministre a annoncées le 23 février à Lille (Libération). Il est de bonne politique de présenter ce train comme enfin la solution alors qu'on sait que c'est faux, qu'on habille l'impuissance et qu'on se berce d'humanisme en espérant qu'il soit contagieux.

On se ment mais on n'a pas le choix.

Pour prévenir ou châtier la "radicalisation", une "radicalité" de notre démocratie sur tous les plans ne serait même pas assurée de vaincre.

J'ai conscience du défaitisme de mon propos qui tient pour quasiment vain ce qui est projeté parce que la seule solution, empreinte d'un réalisme froid et désespérant, serait - et elle est inconcevable - d'instaurer un implacable contrôle, avec une vigilance de tous les instants - justice, police et renseignement alliés - pour empêcher la radicalisation de nuire. On ne l'attendrira pas, il faudrait l'étouffer avant qu'elle nous étouffe et se répande partout.

Alors c'est mieux que rien, bien sûr.

Mais je voudrais tellement avoir tort.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
02.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
03.
Laura Smet a épousé Raphaël Lancrey-Javal au Cap Ferret
04.
Les nouvelles figures « modérées » de l’islam de France et l’ombre des Frères-musulmans
05.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
06.
Merci Trump ! Pourquoi Trump est utile en nous forçant à changer nos habitudes économiques
07.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
01.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
02.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
03.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
04.
Cette nouvelle technique du dépistage du cancer de la prostate qui pourrait sauver de nombreuses vies
05.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
06.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
“Droite moderne”, “LREM pragmatique pour le bien du pays” : mais au fait, qu’est ce que cela veut vraiment dire ?
03.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
04.
Voulez-vous savoir dans quelle France on entend vous faire vivre ? Regardez bien l'affiche de l'UNICEF !
05.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
06.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
kuruzawa
- 03/03/2018 - 14:47
aberrant et irresponsable
d'accepter leur retour sur le territoire,au "cas par cas"!Les retours se font dans le dos des français,sans effets d'annonces,sous prétexte que la France intervient en cas de peine de mort,blablabla.Après les exactions commises,qu'on laissent les autorités sur place juger de la peine,même si c'est la mort.Au lieu de ça,on récupère des irrécupérables qui nous détestent et ont transmis leur haine à leur progéniture.Même les gosses ont déjà la tête imbibée.L'opinion était très majoritairement favorable à ce que les peines soient exécutées en Irak.Alors pourquoi rapatrier ces meurtriers sur le territoire?Ils se fendent de quelques pseudo repentirs de circonstance,pour ne pas être jugés en Irak.Faut être complètement à l'ouest pour imaginer une quelconque sincérité.
vangog
- 03/03/2018 - 10:47
« Cercle étroit de nationalité »...
Eh oui! M.Bilger. Pour contrer ceux qui s’attaquent à la France, à ses lois et traditions, il faut commencer par affirmer son intégrité. Mais le petit Macron et le grand Philippe ne savent plus où ils habitent. Alors, ils naviguent à vue, et ne pondent pas des lois en prévision de cette atteinte à notre intégrité nationale, mais en réaction...et c’est exactement ce qu’attendent les islamistes de ces collabos! Macron et Philippe auront la collaboration, la honte et la guerre communautariste...
Paulquiroulenamassepasmousse
- 02/03/2018 - 19:48
Angélisme bobo !
Déjà des demi mesures pour minimiser l'impact auprès de l'islamobobosphère ...
Un militaire ou un policier pourra être écarté (???) mais pas un chauffeur de bus ou un conducteur de train protégé par SUD RAIL ou la CGT ......Toujours pas de déchéance de nationalité... .......Toujours pas prévu de suppression des aides sociales pour ces familles, comme celles qui parties en Syrie continuent à percevoir les allocs et le RSA