En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : ces 50 milliards de frais de divorce que Boris Johnson est tenté de ne pas payer à l’UE

02.

Tenue libre exigée : les dangereuses impasses du néo-féminisme

03.

Ne dites plus "séparatisme" (c'est stigmatisant) dites "séparatismes" (ça ne veut rien dire)

04.

Attentats islamistes en France : la menace se reprécise

05.

Retour à la réalité sanitaire sur les marchés financiers : attention aux secousses sur les marchés

06.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

07.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

03.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

06.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

05.

55% des Français favorables au rétablissement de la peine de mort : il est terrible ce sondage mais à qui la faute ?

06.

"Le plaisir sexuel est simplement divin" a déclaré le pape François. Il nous étonnera toujours…

ça vient d'être publié
décryptage > Environnement
Transition écologique

Et si la nouvelle la plus importante pour l’avenir du climat de la planète venait de passer quasi inaperçue

il y a 10 min 58 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’Allemagne mobilise 1300 milliards d’euros pour se sortir de la crise... La France 3 fois moins, cherchez l’erreur

il y a 56 min 4 sec
décryptage > Politique
Candidat idéal ?

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

il y a 1 heure 36 min
light > Culture
Icône de la chanson française
La chanteuse Juliette Gréco est morte à l'âge de 93 ans
il y a 14 heures 27 min
pépites > Société
Evolution
Emmanuel Macron annonce "7 jours obligatoires" dans le cadre du congé paternité d'un mois
il y a 17 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les pôles, une aventure française" de Dominique Le Brun : "il y a trois sortes d’hommes : les vivants, les morts et ceux qui vont sur la mer". Aristote

il y a 19 heures 15 min
décryptage > International
Espoir

Un processus de paix en Afghanistan, quelle issue et à quel prix ?

il y a 21 heures 37 min
Futur
Elon Musk espère produire une voiture électrique coûtant 25.000 dollars d'ici trois ans
il y a 22 heures 16 sec
décryptage > Europe
Union européenne

La force : question de taille ou d’agilité ?

il y a 22 heures 10 min
light > People
People
Le prince Harry et Meghan Markle critiqués pour avoir donné leur avis sur la prochaine élection présidentielle américaine
il y a 22 heures 45 min
décryptage > Economie
Industrie

Sauver Bridgestone à tout prix ? Et si on parlait de ces emplois industriels qui ne trouvent pas preneurs...

il y a 27 min 25 sec
décryptage > Santé
Lutte contre le virus

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

il y a 1 heure 12 min
pépites > Santé
Lutte contre le virus
Olivier Véran dévoile de nouvelles mesures dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 et précise que "la situation continue globalement de se dégrader"
il y a 13 heures 15 min
light > France
Monument de la gastronomie
Mort de Pierre Troisgros, le légendaire chef trois étoiles
il y a 16 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’Ours et Une demande en mariage" de Anton Tchekhov : de biens étranges déclarations d’amour

il y a 19 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Blackbird" de Roger Michell : par le réalisateur de "Coup de foudre à Notting Hill", un drame bouleversant sur les adieux d’une mère à sa famille… Avec une Susan Sarandon au sommet…

il y a 19 heures 41 min
décryptage > Terrorisme
Menace terroriste

Daech au grand Sahel : l’assassinat des Français au Niger, une preuve de plus de sa résistance

il y a 21 heures 53 min
décryptage > Economie
Projet de fusion

Suez – Veolia : le mythe toxique du "champion national"

il y a 22 heures 3 min
décryptage > France
"Le Livre noir de l'autisme"

Autisme : les cobayes de la honte

il y a 22 heures 22 min
pépite vidéo > Politique
LREM
Aurore Bergé révèle qu'il existe un "malaise profond" au sein de La République en marche
il y a 22 heures 56 min
© Flickr
© Flickr
Drame du quotidien

Insécurité : dans le coma à 84 ans après le vol de son sac dans l’indifférence générale

Publié le 27 février 2018
On a beau avoir requis durant plus de vingt ans contre les crimes, avec leur gravité diverse, et n'avoir jamais été un optimiste sur la nature humaine, il n'en reste pas moins qu'on peut encore demeurer saisi face à une odieuse quotidienneté.
Philippe Bilger
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Bilger est président de l'Institut de la parole. Il a exercé pendant plus de vingt ans la fonction d'avocat général à la Cour d'assises de Paris, et est aujourd'hui magistrat honoraire. Il a été amené à requérir dans des grandes affaires qui...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
On a beau avoir requis durant plus de vingt ans contre les crimes, avec leur gravité diverse, et n'avoir jamais été un optimiste sur la nature humaine, il n'en reste pas moins qu'on peut encore demeurer saisi face à une odieuse quotidienneté.

On a beau avoir requis durant plus de vingt ans contre les crimes, avec leur gravité diverse, et n'avoir jamais été un optimiste sur la nature humaine, il n'en reste pas moins qu'on peut encore demeurer saisi face à une odieuse quotidienneté.

Comme s'il y avait encore chez moi un zeste d'illusion, une touche de naïveté qui demeuraient stupéfiés au regard de l'ignoble qu'on n'osait même pas soupçonner.

Dans le 20e arrondissement de Paris, le 23 février, une femme âgée de 84 ans, qui revenait de faire ses courses, a été agressée par un groupe l'ayant fait tomber sur le sol en lui arrachant son sac. Depuis, elle est dans le coma et un appel à témoins a été diffusé (Morandini blog).

Je ne crois pas qu'on puisse parler, malgré la montée de l'insécurité, d'une scène de la vie ordinaire.

Pourquoi cette ignominie m'a-t-elle tellement ému ?

Je sais bien que certains humanistes patentés sur les plans social et judiciaire pleureront davantage sur les agresseurs contraints à ce pire à cause de la dureté de leur existence que sur la malheureuse qui, je l'espère, sortira de son coma.

Pourtant l'indignation profonde résulte de ce simple constat que pour un tel méfait il n'y a aucune - je pèse mes mots - excuse.

La société n'est pas coupable, l'éducation doit être laissée de côté, la misère n'a pas à être prise en compte, la jeunesse ou la maturité sont à négliger : il s'agit d'une malfaisance nue, dans sa pureté transgressive si j'ose dire. Une infraction qui ne renvoie qu'à sa sale commission.

On est effaré qu'un barrage ultime ne se soit pas dressé entre le dessein et l'acte. Ce pourrait être notre mère, notre grand-mère. Nous ne pouvons pas porter, à plusieurs, la main sur cette fragilité, sur ce qui, dans un monde d'où la révérence et le respect se sont enfuis, restait encore à peu près préservé. Il y a des interdits qui devraient même s'imposer à ceux qui ne jouissent que de la liberté de tout se permettre.

Je suis ridicule avec mes voeux pieux.

Ainsi, au moment où ils remarquent cette silhouette âgée, avec ses provisions, le seul désir qui surgit en eux est de l'agresser, de la voler, avec des suites dont on ne connaît pas encore l'issue.

Perdre, au fil des jours, tant le mal est inventif, le peu de confiance qu'on avait en l'humain, est douloureux.

Je vais faire un aveu. Quand les agresseurs de cette femme âgée auront été identifiés puis interpellés, ma joie civique sera à la hauteur de celle que j'ai éprouvée quand par exemple Lelandais a avoué face aux évidences qui l'accablaient.

J'entends déjà les plaidoiries : il faut les comprendre... ce qu'ils ont fait n'est pas bien mais il y a pire...

C'est pourtant inexcusable.

Condamnés, je parie qu'on évoquera vite aménagements, peines de substitution, pour échapper à la mauvaise conscience paradoxale de la rigueur nécessaire.

Ce coma ne devrait pourtant jamais passer.

Chez moi il ne passe pas.

Article initialement publié sur le blog de Philippe Bilger
 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
fait divers, agression, coma, vol
Thématiques :
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 28/02/2018 - 23:32
La justice socialiste était laxiste par idéologie...
elle est devenue encore plus laxiste par obligation...et par manque de place dans les prisons! Le serpent qui se mord la queue...
Jasmin84
- 27/02/2018 - 22:00
J’accompagnais une élève de
J’accompagnais une élève de 3ème au Tribunal dans le cadre d’une stage scolaire. Audience banale d’un tribunal correctionnel banal.
Le prévenu était poursuivi pour avoir tenté d’echapper à un contrôle de police après que les policiers aient constaté qu’il ne portait pas sa ceinture. Fuite, course poursuite, emprunt d’un sens interdit, le contrevenant a ensuite délibérément foncé dans le véhicule de police dont il a enfoncé la portière cotê conducteur, puis il a copieusement înjurié et menacé les policiers.
Précision, son casier portait mention de plusieurs condamnations pour violences et il avait comparu quatre mois auparavant pour outrages et rébellion.
Réquisition du procureur : 4 mois de prison avec sursis.
Expérience édifiante pour ma petite stagiaire effarée par tant de mansuétude. C’est notre justice au quotidien.
Un conducteur qui n’aurait pas cherché à échapper au contrôle aurait eu à payer l’amende pour non port de la ceinture et aurait perdu 3 points sur son permis...
Cherchez l’erreur.
zen-gzr-28
- 27/02/2018 - 20:46
l'abomination
réduite à un simple fait divers. Intolérable !