En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
info atlantico
© LUDOVIC MARIN / AFP
Sondage
Exclusif - Réforme de la SNCF : 54% des Français approuvent le recours aux ordonnances et seuls 43% d’entre eux soutiennent les grèves à venir
Publié le 27 février 2018
Dans ce sondage Harris Interactive, réalisé en exclusivité pour Atlantico en partenariat avec RMC, les Français se positionnent sur les différents aspects du plan de réforme présenté par le gouvernement.
Jean-Daniel Lévy est directeur du département politique & opinion d'Harris Interactive.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Daniel Lévy
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Daniel Lévy est directeur du département politique & opinion d'Harris Interactive.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans ce sondage Harris Interactive, réalisé en exclusivité pour Atlantico en partenariat avec RMC, les Français se positionnent sur les différents aspects du plan de réforme présenté par le gouvernement.

A la demande de RMC et Atlantico.fr, Harris Interactive a interrogé un échantillon représentatif de Français sur la réforme de la SNCF en préparation. Il s'agissait notamment de savoir si les sondés étaient favorables ou non à l'utilisation des ordonnances par le gouvernement.

 


 

Quels enseignements en retirer ?

Jean-Daniel Levy : Que, quelques heures après les annonces du premier ministre, le projet de réforme de la SNCF apparait relativement bien apprécié de la part des Français.

  • Sur la méthode : 54% des Français se déclarent favorables à ce que la réforme soit mise en œuvre en recourant aux ordonnances. Rappelons qu’en septembre dernier seuls 35% des Français se déclaraient favorables à cette méthode (alors qu’il s’agissait de la loi travail) ;
     
  • Sur un des dispositif emblématique : 69% des Français indiquent être favorables à l’abandon du statut de cheminot pour les futurs salariés de la SNCF ;
     
  • Sur les perspectives : 69% des Français anticipent une réduction de la dette de la SNCF, les deux-tiers une bonne qualité de service pour les clients, 56% des prix plus attractifs et la moitié de la population interrogée n’anticipe pas l’arrêt de lignes de trains peu fréquentées.
     
  1. Que le gouvernement est, aujourd’hui, l’acteur en lequel les Français ont le plus confiance (53%) pour effectuer des propositions de réforme allant dans le bon sens, quasiment au même niveau que la direction de la SNCF (52%) mais plus que les organisations syndicales (45%).
     
  2. Qu’assez logiquement, vues ces opinions émises, le soutien aux mobilisations (alors que les Français n’ont pas forcément connaissance des mots d’ordre ni du front syndical) est minoritaire : 43% des répondants indiquent soutenir les appels. Rappelons qu’ils étaient 57% lorsqu’il s’agissait de la loi travail.
     
  3. Que, dans le détail, certaines réponses sont attendues, d’autres moins. Attendues le fait que les proches de La République En Marche soient en plein soutien avec les annonces du Premier Ministre (84% favorables aux ordonnances, anticipant pour moins 60% d’entre eux des conséquences positives, accordant leur confiance au gouvernement de manière marquée et ce bien plus qu’à l’égard des autres acteurs notamment les organisations syndicales). Attendues également les réponses positives (bien qu’un peu moins nettesde la part des proches des Républicains. Attendues également le fait que les salariés du public soient plus en soutien avec les cheminots que les autres (même si 60% se déclarent favorables à la fin du statut de cheminot pour les nouveaux salariés). Moins attendues les positions « mesurées » des sympathisant socialistes. Ces derniers anticipent, pour près des deux tiers, des conséquences positives que ce soit sur la dette de la SNCF ou encore les prix pratiqués.  De même une proposition assez proche s’accorde à considérer qu’un nouveau statut devra être proposé aux jeunes embauchés. Et, enfin, semble se rallier à une forme de « en même temps » : 53% des proches du PS déclarent avoir confiance, en l’espèce, au gouvernement. Et 66% soutenir les mobilisations à venir.
     
  4. L’ensemble de ces opinions, émises quelques heures après les annonces d’Edouard Philippe, s’inscrivent dans un contexte où – lorsque l’on parle de la SNCF – le terme « retard » est celui le plus souvent spontanément évoqué. Les références au service public, à l’efficacité… ne sont que peu restitués. Elles s’inscrivent également dans un contexte où les prix apparaissent – selon nos interviewés – élevés et n’offrent plus forcément de possibilités aux catégories populaires à y recourir aisément.




 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
02.
Charlotte Casiraghi &Gad Elmaleh n’ont pas la même (idée de l’)éducation, Meghan Markle &son père non plus; Laeticia H. se dé-esseule avec un Top chef, Karine Ferri &Yoann Gourcuff se marient en vivant chacun seul; Jennifer Aniston : ses 50 ans avec Brad
03.
Comment on a tué les centre-villes de ces villes moyennes où une majorité de Français voudraient pourtant vivre
04.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
05.
Un officier de renseignement de l'US Air Force trahit au profit de l’Iran : quand la réalité dépasse la fiction
06.
Derrière les faits divers dans les Ehpad, la maltraitance que l’ensemble de la société française inflige à ses vieux
07.
Maltraitance dans les Ehpad : pourquoi des formations des personnels soignants peuvent faire une grande différence pour les personnes âgées
01.
Christine Lagarde, la directrice du FMI, prévient d’un risque grave de tempête mondiale mais personne ne semble l’entendre
02.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
03.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
04.
55% des Français continuent à soutenir les Gilets jaunes : pourquoi s’imaginer que la fin de la crise est en vue est un fantasme dangereux
05.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
06.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
03.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
04.
Derrière le complotisme, l’énorme échec de 50 ans d’égalitarisme et de progressisme à marche forcée impulsés par l’Education nationale comme par la culture dominante
05.
55% des Français continuent à soutenir les Gilets jaunes : pourquoi s’imaginer que la fin de la crise est en vue est un fantasme dangereux
06.
Flambée d’antisémitisme et de violences politiques : ces erreurs politiques et macroéconomiques à ne pas reproduire pour enrayer la crise
Commentaires (21)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
2bout
- 28/02/2018 - 17:28
L'enclume,
Gabin est l'un des rares "acteurs" qui ne se soit pas compromis sous l'occupation. Je voulais parler de son rôle daté de 1939 dans la reprise du roman de Zola en prolétaire et héroïque cheminot, où l'on retrouve tous les clichés staliniens.
l'enclume
- 28/02/2018 - 17:14
Tout le monde peut se tromper !!!
2bout - 28/02/2018 - 12:16 - Si ma mémoire est bonne, Jean Gabin a fait la guerre 30/45 - "C’est un épisode de la vie de Jean Gabin qui a longtemps été occulté. Le célèbre acteur, qui a vécu dans l’Orne, était aussi conducteur de char dans la 2e DB entre 1943 et 1945. Du 3 au 5 novembre, un important hommage lui est rendu à Moulins-la-Marche."
2bout
- 28/02/2018 - 13:25
Isableue,
égalité de traitements pour tous les français, ni plus, ni moins.