En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Renault en plein chaos post Ghosn

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

05.

Fortunes américaines vite dilapidées et richesses italiennes transmises à travers les siècles : l’héritage dans tous ses états

06.

Comment l'image de la présidence d'Emmanuel Macron a été écornée par l'affaire Benalla et ses mystères

07.

Ce "petit" problème de ressources humaines qui complique la réindustrialisation de la France

01.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

02.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

06.

Renault en plein chaos post Ghosn

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

04.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Culture

"Miroir du temps" d'André Suarès : une occasion précieuse de découvrir une pensée d’une inventivité débridée et salutaire

il y a 1 heure 13 min
pépite vidéo > International
Ultimatum
Liban : nouvelle journée de mobilisation contre la classe politique et la corruption
il y a 3 heures 4 min
pépites > Politique
Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI
Election présidentielle : Marine Le Pen confirme son "envie d'être candidate" en 2022
il y a 5 heures 16 min
pépites > Justice
Dénonciation calomnieuse
Alexandre Benalla a déposé une plainte contre l'association Anticor
il y a 6 heures 46 min
pépites > Politique
Voix sociale et républicaine
Des élus PS et des soutiens d'Emmanuel Macron signent une tribune en faveur de la création d'un "pôle de gauche" dans la majorité
il y a 7 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Le dernier hiver du Cid" de Jérôme Garcin : le chagrin et la piété

il y a 9 heures 19 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
La Nasa a dévoilé les combinaisons des astronautes qui marcheront sur la Lune ; Le système planétaire le plus proche de nous a des propriétés étranges
il y a 10 heures 29 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L'amélioration des conditions de travail de la police passera par la restauration de l'autorité de l'Etat et par une modernisation en profondeur

il y a 10 heures 31 min
décryptage > Finance
Monnaies

Facebook : comment le Libra pourrait bien changer le dollar

il y a 11 heures 4 min
décryptage > Société
Transmission

Fortunes américaines vite dilapidées et richesses italiennes transmises à travers les siècles : l’héritage dans tous ses états

il y a 12 heures 5 min
"Climate change"
Jane Fonda et Sam Waterston ont été arrêtés lors d'une manifestation pour le climat
il y a 2 heures 45 min
pépites > Justice
Défense
Rachida Dati dénonce une "instrumentalisation" dans le cadre de l'information judiciaire dans l'affaire Ghosn
il y a 3 heures 32 min
pépites > Politique
Neutralité religieuse
Elections municipales : Bruno Retailleau propose un projet de loi pour interdire les "listes communautaristes"
il y a 6 heures 8 min
pépite vidéo > Europe
Avenir du Royaume-Uni
Brexit : Boris Johnson se résigne à demander un nouveau report
il y a 7 heures 25 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 8 heures 33 min
décryptage > Société
Culpabilisation à grande échelle

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

il y a 10 heures 24 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Comment l'image de la présidence d'Emmanuel Macron a été écornée par l'affaire Benalla et ses mystères

il y a 10 heures 30 min
rendez-vous > Science
Atlantico Green
Les recherches prometteuses de chimistes japonais sur de nouveaux matériaux plastiques qui permettent de fixer le CO2
il y a 10 heures 33 min
décryptage > Europe
Bras de fer politique

Jusqu’à quand une poignée de parlementaires britanniques s’opposera-t-elle à l’inéluctable - le Brexit ?

il y a 11 heures 49 min
pépites > International
Cessez-le-feu
Recep Tayyip Erdogan menace les combattants kurdes en cas de non-respect de l’accord
il y a 1 jour 46 min
© ludovic MARIN / POOL / AFP
© ludovic MARIN / POOL / AFP
Veau, vaches maigres, cochon, couvée

SOS exploitants en perdition : cette année, la crise elle-même est en vitrine au salon de l’agriculture

Publié le 24 février 2018
Le salon de l’agriculture est considéré comme la vitrine de l’agriculture, et montre traditionnellement, et avec fierté, les meilleurs aspects (vaches et autres animaux magnifiques, excellence des produits du terroir) d’un secteur économique apparemment florissant... Sauf que, depuis plusieurs années, la crise gronde. Et cette année particulièrement, cette crise ne sera plus réservée à l’arrière-boutique, on la verra dès la vitrine.
WikiAgri est un pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Il a pour philosophie de partager, avec les agriculteurs, les informations et les réflexions sur l’agriculture. Les...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Antoine Jeandey est rédacteur en chef de WikiAgri.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
WikiAgri
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
WikiAgri est un pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Il a pour philosophie de partager, avec les agriculteurs, les informations et les réflexions sur l’agriculture. Les...
Voir la bio
Antoine Jeandey
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Antoine Jeandey est rédacteur en chef de WikiAgri.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le salon de l’agriculture est considéré comme la vitrine de l’agriculture, et montre traditionnellement, et avec fierté, les meilleurs aspects (vaches et autres animaux magnifiques, excellence des produits du terroir) d’un secteur économique apparemment florissant... Sauf que, depuis plusieurs années, la crise gronde. Et cette année particulièrement, cette crise ne sera plus réservée à l’arrière-boutique, on la verra dès la vitrine.

En temps habituels, même si tout n’est pas parfait partout, les revendications s’arrêtent le temps du salon de l’agriculture. Sans qu’aucun mot d’ordre ne soit donné, tout le monde se retrouve derrière l’idée qu’il faut donner une belle image de l’agriculture aux citadins, qu’il faut savoir combler ce sempiternel sentiment d’être mal aimé. Et puis on respecte ceux qui font le déplacement, qui doivent rentrer dans leurs frais par la vente de produits, pas question de leur « casser la baraque »..

Mais depuis quelques années, doucement mais sûrement, le torse est un peu moins bombé. On trouve des emplacements vides d’éleveurs qui n’ont pas fait le déplacement, remplacés à la dernière minute. La fête, le partage des meilleurs moments avec la foule parisienne deviennent presque factices... Il n’existe pas un seul secteur de l’agriculture qui n’ait récemment souffert de la crise, et cela se ressent.

Cette année 2018 est en plus particulière : outre les très nombreux sujets d’inquiétude (la liste suit), il s’agit en effet du dernier salon de l’agriculture avant les élections professionnelles pour les chambres d’agriculture (en janvier prochain) : en d’autres termes, en plus des inquiétudes légitimes, chaque syndicat agricole, que ce soit pour conserver ses prérogatives, ou pour tenter de se les octroyer, se retrouve dans l’obligation d’occuper le terrain, et ne va pas s’en priver durant cette huitaine. Exit la vitrine et la paix de façade, le visiteur ne pourra pas ne pas se rendre compte de quelque chose...

Les sujets d’inquiétude

Rien que ces dernières semaines, des manifestations agricoles ont été organisées dans plusieurs régions de notre territoire.

Du Centre jusqu’aux Pyrénées, le retrait du classement de nombreux villages en zones défavorisées a causé un immense émoi. En effet, ce classement permet aux fermes de récupérer une aide européenne, l’ICHN (indemnité compensatrice au handicap naturel), qui va (annuellement) de 5 à 15 000 €. Elle correspond à une compensation par rapport à des défauts du terrain (d’où le nom de « handicap naturel ») tels que les rendements y sont bien inférieurs aux zones de plaine : les sommes allouées correspondent au manque à gagner par rapport à l’agriculture en zone « favorisée ». Ce jeudi, Emmanuel Macron a promis une nouvelle carte des zones défavorisées dévoilée prochainement... Mais nombreux sont les agriculteurs qui sont devenus financièrement dépendants de cette aide, d’où une inquiétude forte et légitime.

En Bretagne, tous les mercredis les syndicalistes investissent les grandes surfaces et font des relevés de prix, ils veulent vérifier qu’elles tiennent l’engagement de laisser une marge aux producteurs.

Ce mercredi, des manifestations ont eu lieu un peu partout en France pour mettre l’accent sur le risque encouru avec la signature annoncée imminente d’un accord de libre-échange entre l’Europe et le Mercosur (les pays de l’Amérique latine). Or, cet accord contient l’importation en Europe de lourds contingents de viande bovine, ainsi que de bioéthanol. De quoi concurrencer largement nos éleveurs et autres producteurs de betteraves.

Toujours ces derniers jours, le gouvernement a dévoilé son « plan loup », qui consiste à autoriser la population de ces animaux à croître jusqu’à 500 unités dans les prochaines années... Au grand dam des bergers de montagne !

Enfin, tout récemment également, la Commission européenne a émis le souhait de réorienter à l’avenir (après 2022) près de 120 milliards d’euros du budget de la Pac (politique agricole commune) vers d’autres missions européennes (défense commune, sécurité...). Soit autant de moins pour les agriculteurs.

Cette liste est déjà longue, et pourtant elle ne contient que l’actualité immédiate. Il serait facile de la rallonger simplement en observant chaque filière les unes après les autres. Sans parler des atteintes à la ruralité qui touchent par ricochet les agriculteurs.

Les visites des politiques

Dans ce contexte, on imagine que les opérations de sensibilisation ne vont pas manquer pendant ce salon de l’agriculture. Et pas obligatoirement du fait des centrales syndicales nationales d’ailleurs, certaines régions prennent parfois des initiatives. Il y a deux ans, le stand du ministère de l’agriculture avait ainsi été détruit sans qu’aucun mot d’ordre dans ce sens n’ait été donné depuis Paris. Selon nos sources, la journée de lundi serait propice à certaines actions...

Au-delà, il est clair que les politiques en visite seront probablement apostrophés. Le Président de la République inaugure le salon ce samedi. Il croisera peut-être, si le hasard le veut, François Asselineau, qui fut candidat aux dernières présidentielles et dont la ligne politique anti Europe, le Frexit, compte des partisans parmi les agriculteurs. Lundi en fin de journée, Valérie Pécresse ira sur le stand de sa région, l’Ile de France. Mardi, Edouard Philippe, Xavier Bertrand (en particulier sur le stand des Hauts-de-France) ou encore Laurent Wauquiez parcourront les travées du salon. Mercredi, les mêmes seront encore là, et croiseront peut-être le cortège de Marine Le Pen. Jeudi, Jean Lassalle, grand défenseur du monde rural, s’attirera de probables nouvelles sympathies parmi les exposants. Voici pour les agendas connus. Par ailleurs, le secrétariat de la présidence du Sénat fait savoir que Gérard Larcher n’a pas prévu de visite cette année...

A 10 mois des élections consulaires pour les chambres d’agriculture, en plein marasme en attendant les résultats promis par le Président de la République qui reste résolument confiant sur le résultat de ses états généraux de l’alimentation, les agriculteurs ne vont pas se priver de montrer leurs angoisses. Et cela, pour une fois, sous les yeux des visiteurs parisiens.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Renault en plein chaos post Ghosn

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

05.

Fortunes américaines vite dilapidées et richesses italiennes transmises à travers les siècles : l’héritage dans tous ses états

06.

Comment l'image de la présidence d'Emmanuel Macron a été écornée par l'affaire Benalla et ses mystères

07.

Ce "petit" problème de ressources humaines qui complique la réindustrialisation de la France

01.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

02.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

06.

Renault en plein chaos post Ghosn

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

04.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
gilbert perrin
- 25/02/2018 - 07:48
qui sont les inconditionnels de MACRON ????
ceux qui sont à la chasse aux subventions ? Les auront ils ? C'est une autre chose ! MACRON promet, mais remet toujours à plus tard,... et sur dire de ceux (des félons) qui le rejoignent un peu plus chaque jour ? ce ne sont que des arrivistes ???? attirés par le FRIC et les honneurs !! et maintenant, qui sont les inconditionnels de WAUQUIEZ ? ceux qui n'ont pas la langue de bois!!! et qu'en fait WAUQUIEZ, j'attends qu'il me réponde ... qu'il regarde son conseil national et son bureau national est il vraiment bien entouré ??? ma question n'est pas superflue .....
zen aztec
- 24/02/2018 - 14:25
beaucoup de politiques en représentation...
Sauf Hulot qui se dégonfle
Citoyen-libre
- 24/02/2018 - 14:17
Le grenier du monde
J'ai été très étonné de la population de très jeunes agriculteurs invités à l'Elysée. Nous sommes très loin des paysans à béret des dernières décennies. En réalité, ce sont tous maintenant des chefs d'entreprises, en couple, sans personnel, souvent ingénieurs agronomes, avec des exploitations très mécanisées, très informatisées, avec de très forts investissements. Ce qu'il me semble d'autant plus surprenant, c'est leur attirance pour des exploitations, dites et apparemment non rentables. Je suis entouré de vigne, et je constate que la vigne pousse seule, a très peu besoin de travail, beaucoup de pesticides, et une forte rentabilité. En réalité, ce sont des gens intelligents, qui se battent contre les requins de la grande distribution et l'agroalimentaire. Soit. Mais le gouvernement, pourquoi ils ne sort pas le même traitement et les mêmes attentions aux TPE et PME de ce pays qui sont les seules susceptibles d'embaucher dans ce pays ? Les TPE et PME n'ont pas de tracteurs à mettre dans la rue ? La réalité est que, encore une fois, nos politiques, ne cèdent qu'à la violence, qu'elle soit verbale ou physique. Tout ce qui n'est pas organisé et dangereux, n'existe pas pour l'Etat.