En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

07.

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 16 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 10 heures 41 min
pépites > Justice
Recours
Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme
il y a 12 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "L'un de nous deux" de Jean-Noël Jeanneney

il y a 13 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Exposition : “Bacon en toutes lettres” : Une singularité fascinante mais difficile à appréhender !

il y a 13 heures 32 min
pépite vidéo > Europe
Guerilla
Barcelone : Violents affrontements pour la troisième nuit consécutive
il y a 15 heures 48 min
décryptage > Culture
Critique

La réparation dans l’art : un livre virtuose étonnant

il y a 16 heures 50 min
décryptage > International
Un foulard sur les yeux

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

il y a 17 heures 16 min
décryptage > Environnement
Green-Washing

Quand les Etats européens trichent avec les règles de comptabilité pour faire croire à leur vertu énergétique

il y a 18 heures 8 min
décryptage > Economie
Analyse

Journée mondiale pour l'élimination de la pauvreté : croissance, recettes empiriques ou politiques sociales, qu’est-ce qui marche ?

il y a 18 heures 22 min
décryptage > Social
Atlantico Business

J’aime ma boite : 64 % des salariés aiment leur entreprise, mais l’inverse est-il vrai ?

il y a 18 heures 35 min
pépite vidéo > Faits divers
En vert et contre tous
Des activistes d'Extinction Rebellion violemment dégagés du toit d'un métro à Londres
il y a 11 heures 26 min
pépites > Politique
Commission
Blanquer contre Taché : LREM tente une médiation
il y a 12 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "La porte sans entrée. Approche du Zen" : Devenez ou restez zen, vous vous en porterez mieux !

il y a 13 heures 28 min
pépites > Europe
At least
Brexit : Un accord a été trouvé
il y a 15 heures 16 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment - Take Two

il y a 16 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Patrick Besson : "J’ai toujours pris Salman Rushdie pour un triste con"

il y a 16 heures 57 min
décryptage > Social
Merci patron...

J'aime ma boite : mythe ou réalité ?

il y a 17 heures 31 min
décryptage > Economie
Nouveau Monde

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

il y a 18 heures 16 min
décryptage > Europe
Axe anglo-allemand

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

il y a 18 heures 24 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Pour Finkielkraut, Zemmour est tombé dans le piège tendu par l’islam radical ; Bayrou essaie encore de faire partir Philippe de Matignon ; 40 salariés chez LREM pour la com digitale, 1 chez LR ; Pour Salvini le fascisme est aussi mort que le communisme
il y a 18 heures 41 min
© Reuters
© Reuters
Rapport Taché

Intégration des demandeurs d’asile : attention à l’effet semi-légalisation

Publié le 20 février 2018
Dans un rapport sur l'intégration, le député LREM Aurélien Taché a fait 72 propositions pour améliorer l'accueil et l'accompagnement des réfugiés en France.
Laurent Chalard est géographe-consultant, membre du think tank European Centre for International Affairs.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Chalard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Chalard est géographe-consultant, membre du think tank European Centre for International Affairs.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans un rapport sur l'intégration, le député LREM Aurélien Taché a fait 72 propositions pour améliorer l'accueil et l'accompagnement des réfugiés en France.

Jusqu'à quel point l'image que se font les migrants des pays d'accueil tel que la France (ou l'Angleterre (cf Calais) est-elle déterminante dans le choix des migrants de se rendre dans tel ou tel pays ? Comment l'Etat peut-il prendre en compte cette donnée ? 

 
Les migrants, dont les demandeurs d’asile, dans leur grande majorité, ne se dirigent pas au hasard vers un nouveau pays d’accueil, mais ont fait, assez logiquement étant donné les difficultés de la migration, leur choix de destination finale en amont, avant d’entamer leur long périple. Il s’ensuit que s’il existe des effets d’opportunités liés à des changements législatifs dans les différents pays d’accueil, en l’absence d’une politique d’ouverture totale, comme ce fut le cas temporairement à l’été 2015 pour les réfugiés syriens en Allemagne, le choix et l’image du pays d’accueil reposent sur d’autres critères : la connaissance de la langue, l’existence de liens historiques, la présence d’une communauté de congénères déjà bien établie (en particulier ayant des liens familiaux), le niveau de richesse, le marché de l’emploi… En conséquence, certaines nationalités auront tendance à privilégier certaines destinations au détriment d’autres. On le voit bien, par exemple, avec les irakiens et les soudanais, originaires d’anciennes colonies britanniques, qui veulent absolument se rendre au Royaume-Uni, alors que les algériens ou les congolais, anciennes colonies françaises, souhaitent s’installer préférentiellement en France.
 
L’Etat français doit donc s’interroger sur la pertinence d’essayer de fixer sur son territoire des demandeurs d’asile, qui n’en ont pas fait leur destination finale, pour se concentrer sur l’accueil de demandeurs qui ont choisi la France.
 

Dans son rapport sur l'intégration, le député LREM Aurélien Taché veut permettre aux demandeurs d'asile de travailler plus vite et plus facilement. Et ce, avant même d'être fixé sur leur sort. En quoi ce type de mesure peut-il influer sur l'image qu'ont les migrants du pays où ils choisissent de migrer ? 

 
Comme nous venons de le voir, les évolutions législatives ne jouent qu’un rôle marginal concernant le choix de la destination finale pour la grande majorité des migrants, dont les demandeurs d’asile. Cependant, pour la minorité de migrants indécis, qui souhaitent juste trouver un pays d’accueil européen, quel qu’il soit, la possibilité de travailler plus vite et plus facilement peut éventuellement faire basculer la balance vers la France, ou, tout du moins, donner l’envie d’y rester plutôt que de poursuivre son périple vers le Royaume-Uni. L’image de l’accueil réservé aux demandeurs d’asile s’en verra donc un peu améliorée, mais il ne faut pas surestimer la connaissance précise des évolutions législatives dans chaque pays européen chez les migrants. C’est beaucoup plus la « publicité » qui leur est faite dans les médias de masse qui a le plus grand impact.
 

N'y-a-t-il pas un risque de renvoyer une vision idéalisée du pays et, in fine, de provoquer une forme appel d’air pour les migrants ?

  
Il y a donc peu de risques que l’application des préconisations du rapport du député Aurélien Taché conduise à renvoyer une vision idéalisée de notre pays, pour la simple raison, qu’elle est déjà très largement préexistante, et que le reste du projet de loi Asile-Immigration est perçu très négativement par les « défenseurs » des demandeurs d’asile. Le risque d’un appel d’air de l’ampleur qu’a pu le connaître l’Allemagne à l’été 2015, est donc peu probable, d’autant que les arrivées aux portes de l’Europe se sont grandement ralenties au deuxième semestre de l’année 2017. Rappelons que c’est la « publicité » véhiculée par les médias de masse qui renforce ou atténue l’attractivité d’un pays pour les demandeurs d’asile, or, la couverture médiatique de la loi Asile et Immigration a tendance à donner l’image d’une France moins ouverte que par le passé à l’immigration, rendant plutôt le pays moins attractif.
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

07.

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
gerint
- 20/02/2018 - 22:59
Ni more no more no more
Or at least so few!
ajm
- 20/02/2018 - 14:46
Marcher sur la tête.
La question n'est pas de rendre la France plus ouverte et accueillante â l'immigration, sauf cas particuliers, mais, au contraire, de la rendre la plus inhospitaliere possible. Sinon, on ira droit sur une guerre interne que je ne définirais pas comme civile puisqu'une grande partie de ses protagonistes ne seraient pas ou ne se sentiraient pas Français.
Djib
- 20/02/2018 - 11:29
Les belles âmes se soucient de "mieux accueillir les migrants"
alors qu'une majorité de Français redoute un tsunami migratoire. Ce gouvernement semble encore une fois avoir succombé aux tartufferies du parti de l'autre. On assiste à un concours Lépine de la proposition démagogique la plus délirante: donner du travail aux immgrés demandeurs d'asile, ce qui reviendra à immédiatement légaliser leur séjour, ou encore accorder des éxonérations fiscales à ceux qui accueillent des immigrés. On pourrait en rire si on n'avait pas envie de pleurer.