En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les Français ont rattrapé les Allemands en... consommation de produits bio

02.

Horizon 2022 : le sondage qui (re)douche les espoirs de la droite LR

03.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

04.

Wall Street se résout à voir arriver Joe Biden et anticipe (sans enthousiasme) ce qui peut se passer après Trump.

05.

Macron dans le piège du micro-management; Philippe face à une fenêtre politique étroite, Castaner à la vengeance de Castex, Aubry à de graves accusations d’irrégularités, la France à de mauvais choix de relocalisation; Amazon au secours du cinéma français

06.

Pourquoi Israël va annexer la vallée du Jourdain

07.

Coronavirus : et si une seconde vague arrive en France, serons-nous capables de la repérer et de réagir à temps ?

01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

03.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

04.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

05.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

06.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

03.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

04.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

05.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
pépites > France
Hommage
La gendarme tuée par un chauffard reçoit la légion d'honneur à titre posthume
il y a 12 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Chained / Beloved" de Yaron Shani : un dyptique dramatique passionnant autour d’un couple en difficulté…

il y a 12 heures 53 min
pépites > Justice
À coeur ouvert
L'enquête au centre du don des corps s'ouvre pour "atteinte à l’intégrité du cadavre"
il y a 13 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Bureau des légendes" de Éric Rochant : Mille sabords, quelle série !

il y a 14 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert : un roman noir publié en 1947, réédité en 2020 : l'Épuration trop "pure et dure"...

il y a 14 heures 44 min
pépites > France
Constat radical
Un groupe de sénateurs pointe la propagation de l'islam politique
il y a 16 heures 13 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
Macron dans le piège du micro-management; Philippe face à une fenêtre politique étroite, Castaner à la vengeance de Castex, Aubry à de graves accusations d’irrégularités, la France à de mauvais choix de relocalisation; Amazon au secours du cinéma français
il y a 17 heures 31 min
décryptage > France
Le retour du débat

Retraites : ce qu’il faut comprendre entre les lignes des déclarations sibyllines de Jean Castex

il y a 18 heures 10 min
décryptage > International
Bibi dans l'impasse

Pourquoi Israël va annexer la vallée du Jourdain

il y a 18 heures 44 min
décryptage > Style de vie
Bien Manger pour bien bouger

Que manger avant, pendant et après un entraînement ?

il y a 19 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le flambeur de la Caspienne" de Jean-Christophe Rufin : une enquête captivante menée par un, désormais fameux, vice-consul décalé et fin limier

il y a 12 heures 39 min
light > Economie
Couple bio-bobo
Les Français ont rattrapé les Allemands en... consommation de produits bio
il y a 13 heures 27 min
pépites > France
Ça vole haut
Greenpeace déploie une banderole sur la grue de Notre-Dame pour alerter de l'inaction climatique du président
il y a 14 heures 11 min
pépites > Santé
Accord nocturne
Ségur de la santé : un projet d'accord trouvé dans la nuit
il y a 14 heures 33 min
pépite vidéo > International
Retour en arrière
À Melbourne, le confinement fait son grand retour
il y a 15 heures 58 min
décryptage > Justice
Reforme en marche forcée

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

il y a 17 heures 15 min
décryptage > France
Sécu d'État

Sécurité sociale : les tenants du tout-Etat gagnent du terrain

il y a 17 heures 49 min
décryptage > France
En cas de malheur

Coronavirus : et si une seconde vague arrive en France, serons-nous capables de la repérer et de réagir à temps ?

il y a 18 heures 34 min
décryptage > Culture
L'art scandale

Monde de l’art : les scandales aussi ont leurs maitres

il y a 18 heures 56 min
décryptage > International
Atlantico Business

Wall Street se résout à voir arriver Joe Biden et anticipe (sans enthousiasme) ce qui peut se passer après Trump.

il y a 19 heures 46 min
© ARCHIVES / AFP
© ARCHIVES / AFP
A contrecourant

Plaidoyer pour mai 68 : non tout n'est pas à jeter !

Publié le 19 février 2018
C'était il y a 50 ans. Et pour comprendre ce qu'il s'est passé il y a si longtemps il est utile de s'intéresser à l'époque.
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
C'était il y a 50 ans. Et pour comprendre ce qu'il s'est passé il y a si longtemps il est utile de s'intéresser à l'époque.

Atlantico aime les titres chocs. Je lis donc : "Comment mai 68 et son idéologie ont littéralement abimé nos cerveaux". C'est signé par un chercheur en neuroscience et un théologien. Des disciplines qui me sont totalement étrangères. Je ne m'y aventurerai donc pas. Et je confesse avoir quelques inquiétudes pour mon cerveau…

Le procès instruit contre mai 68 est ancien. Il a même les cheveux blancs. Pour ne prendre qu'un exemple Luc Ferry s'en fit le procureur talentueux et impitoyable dans un livre paru en 1985! Il y a 33 ans! Depuis il ne se passe pas d'année sans que paraisse un ouvrage étrillant les soixantehuitards

Quand on est de droite il est absolument vital de s'en prendre à 68. C'est un rite initiatique nécessaire pour être admis dans les cénacles précieux des pourfendeurs du gauchisme. Et quand on est de gauche ? Ah ça on ne sait pas car il n'y a plus de gauche.

L'avocat que j'essaye d'être va plaider les circonstances atténuantes. Le contexte de l'époque autorise quelques nuances dans la condamnation de la révolte soixantehuitarde. Dans les années 60 –en mai 68 donc- la censure tatillonne et oppressante est au pouvoir.

De Gaulle fit interdire le film La religieuse tiré de l'œuvre de Diderot. Au prétexte qu'il portait atteinte à l'image pure et virginale des bonnes sœurs. L'épiscopat catholique s'en offusqua. Le pouvoir gaulliste dit amen. Un autre film, Les sentiers de la Gloire sur les mutins de 1917 fut également mis à l'index. Les généraux s'en étaient émus. L'alliance du sabre et du goupillon était d'actualité.

Dans ces années-là l'avortement était puni de prison. Un progrès toutefois depuis Vichy qui guillotinait les avorteuses. Quand Lucien Neuwirth vint plaider la cause de la pilule il s'attira cette réponse du général : "On ne va quand même pas sacrifier la France à la bagatelle… Le sexe va tout envahir…". Puis de mauvaise grâce et en bougonnant il accepta.

C'est de ça, de tout ça, qu'est issu mai 68. une révolte brouillonne, naïve et souvent idéologiquement erratique. On connaît les slogans : " Il est interdit d'interdire" "Sous les pavés la plage"… Et aussi – on a tort de l'oublier- cet appel à pendre par les tripes les bureaucrates staliniens. Car mai 68, mouvement libertaire, anarchisant, anticapitaliste, antigaulliste, fut aussi une révolte anticommuniste.

Le PC français ne s'en releva pas. Si les gauchistes de cette époque tombèrent bêtement amoureux de Trotski et de Mao c'était avant tout par haine de Staline. Rien que pour ça que grâce leur soit rendue.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Carl Van Eduine
- 19/02/2018 - 19:48
Mieux vaut soixante-huitard que jamais
68 a été une révolution intellectuelle qui a chassé la pensée sclérosée qui nous avait offert deux guerres mondiales. Le problème est que tout le monde, et notamment les clercs intellectuels pas clairs a fait de la déconstruction et s'est battu la coulpe au nom d'un passé supposé, plutôt que d'aider à reconstruire un demain de rêve. Mais en tout cas, en 68, il était enfin devenu licite de s'opposer à une autorité qui n'était que statutaire. Essayez aujourd'hui de contester sur Touite ou à la télé, les Haas, Thin, et autres CFCM : demandez donc à Charlie ce qu'il en pense ! 68 a dit "il est interdit d'interdire", mais ce n'est pas 68 qui a gagné, ce sont ses adversaires. Aujourd'hui la bien-pensance se permet d'interdire et s'interdit de permettre, surtout la pensée autre. Cette bien-pensance hystérophile, je l'emmerde. Parce que je vis en 2018, pas en 1968, et je vois bien que les Juifs de Sarcelles et de France ont peur, que les femmes restent blessées , que Charlie est bunkérisé, et que les intellectuels musulmans anti-islamistes subissent les foudres de la censure et / ou du silence, sans oublier la menace. Alors, ça va recommencer, pour virer cette bien-pensance inopérante !
pale rider
- 19/02/2018 - 17:18
68 est une imposture
Il s agissait sous des traits d une idéologie faussement généreuse d assouvir sans entrave ses plus bas instincts. Sous couvert de bon sentiments ils ont été d un individualisme féroce . Ils ont bâti la société consumériste d aujourd'hui et ils la défendent encore . Vous dites qu il n y a plus de gauche en France alors que c est rigoureusement l inverse : en France il n y a que des gauches .
mhd
- 19/02/2018 - 17:15
bien dit !
enfin une interprétation correcte de mai 68