En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

03.

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

04.

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France

07.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Ce mea culpa qu’Emmanuel Macron devrait prononcer avant qu’on puisse vraiment croire à sa détermination contre l’islamisme

ça vient d'être publié
décryptage > Histoire
Identifier la menace

Guerre des civilisations ou guerre au sein de l’islam ?

il y a 56 min 4 sec
décryptage > France
Vocabulaire

Ensauvagement : une fois encore, Laurent Mucchielli parle trop vite…

il y a 1 heure 30 min
pépite vidéo > Europe
Paris - Ankara
L'Union européenne apporte son soutien à la France après l'appel au boycott des produits français
il y a 1 heure 51 min
décryptage > Histoire
Origines du mythe

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720 ?

il y a 2 heures 46 min
décryptage > Santé
Hiver de la dépression

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

il y a 3 heures 29 min
décryptage > Politique
Sondage pour 2022

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

il y a 4 heures 16 min
décryptage > Politique
Trouvaille linguistique

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

il y a 4 heures 41 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Trump ou Biden : les deux candidats ont un seul et même remède pour sauver l’économie, endetter l’Amérique

il y a 4 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Suits : Avocats sur mesure" : une série souvent haletante, mais un peu irrégulière, quelques épisodes sont décevants, en particulier la saison 7

il y a 18 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et Maintenant ?" de Eirin Forsberg et Gilles La Carbona : comment devient-on une femme battue alors que tout semblait si parfait ?

il y a 19 heures 3 min
décryptage > Culture
Septième art

Les banalités subversives de Maïwenn

il y a 1 heure 4 min
pépites > Santé
Choix cornélien : épidémie ou économie
Coronavirus : le reconfinement n'est plus tabou, couvre-feu élargi, confinement général ou local ?
il y a 1 heure 48 min
pépites > Politique
Relations humaines
Tensions internes dans la cellule diplomatique de l'Elysée et rapports tendus avec le Quai d'Orsay
il y a 2 heures 24 min
décryptage > Société
Dangers des nouveaux outils

Les objets connectés, des armes redoutables aux mains des auteurs de violences familiales

il y a 3 heures 20 sec
décryptage > Economie
Réindustrialisation

Et pendant ce temps là, sur le front de l’industrie, on continue à faire des âneries

il y a 3 heures 51 min
pépites > Justice
Terrorisme
Selon Gérald Darmanin, le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) est une officine contre la République
il y a 4 heures 34 min
décryptage > Politique
Cendres et bouillie

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

il y a 4 heures 44 min
décryptage > Economie
Mesures d'urgence

Sommet social : et s’il y avait une seule réforme à faire par ces temps de pandémie, laquelle serait-elle ?

il y a 4 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Aiglon - le rêve brisé de Napoléon" de Laetitia de Witt : un portrait du fils de l'Empereur, historiquement fiable et chaleureusement humain

il y a 18 heures 51 min
pépites > France
Appel au calme
Le CFCM considère que les "musulmans ne sont pas persécutés" en France
il y a 19 heures 51 min
© Antoine Jeandey - WikiAgri
Patrick Maurin (écharpe rouge) s’était déjà rendu à la journée d’hommage aux familles d’agriculteurs suicidés en octobre dernier.
© Antoine Jeandey - WikiAgri
Patrick Maurin (écharpe rouge) s’était déjà rendu à la journée d’hommage aux familles d’agriculteurs suicidés en octobre dernier.
Sensibilisation

Une marche citoyenne de 520 kilomètres pour briser le tabou autour du suicide agricole

Publié le 18 février 2018
Patrick Maurin, conseiller municipal de Marmande, va entreprendre en septembre prochain une marche citoyenne de 520 kilomètres jusqu'à la basilique de Sainte-Anne d'Auray en Bretagne, en 22 étapes, afin de « soutenir ses amis agriculteurs en plein désespoir et aider les familles des agriculteurs qui se sont suicidés ».
Antoine Jeandey
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Antoine Jeandey est rédacteur en chef de WikiAgri.
Voir la bio
WikiAgri
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
WikiAgri est un pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Il a pour philosophie de partager, avec les agriculteurs, les informations et les réflexions sur l’agriculture. Les...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Patrick Maurin, conseiller municipal de Marmande, va entreprendre en septembre prochain une marche citoyenne de 520 kilomètres jusqu'à la basilique de Sainte-Anne d'Auray en Bretagne, en 22 étapes, afin de « soutenir ses amis agriculteurs en plein désespoir et aider les familles des agriculteurs qui se sont suicidés ».

Sur sa page Facebook, on peut lire : « Préparation de ma prochaine marche citoyenne de Gontaud-de-Nogaret (Ndlr : Lot-et-Garonne, juste à côté de Marmande) à Saint-Anne d'Auray (Morbihan) d'une distance de 520 kilomètres prévue en 22 jours de marche du dimanche 23 septembre au dimanche 14 octobre. Cette marche, je la prépare en étroite collaboration avec mon ami Jacques Jeffredo pour soutenir nos amis agriculteurs qui sont en plein désespoir, et aider les familles des agriculteurs qui se sont suicidés. »

Patrick Maurin a 64 ans, il est conseiller municipal de Marmande. Cet ancien chef d'entreprise dans la restauration (il tenait un restaurant avec 11 salariés dans Bordeaux), aujourd'hui retraité, pourrait aisément se contenter de son mandat municipal. Personne ne lui en demande davantage, surtout qu'il a eu des ennuis de santé, dont il s'est remis. Mais c'est plus fort que lui. En septembre 2016, il avait voulu soutenir la ruralité et toutes ses problématiques oubliées de la nation, et avait pris son bâton de pèlerin pour une marche de près de 700 kilomètres jusqu'à Paris. Il voulait ainsi suivre les traces de Jean Lassalle, qui avait lui-même fait un tour de France à pied en 2013, "à la rencontre des Français". Et d'ailleurs, Jean Lassalle l'avait accompagné au départ, puis reçu à l'arrivée, à l'Assemblée nationale. Pour autant, cette première marche de Patrick Maurin n'avait été que peu médiatisée.

« Certaines étapes, se souvient-il aujourd'hui, je marchais tout seul. Ça n'intéressait pas grand monde... Pourtant, je constate tous les jours que la ruralité est la grande oubliée des politiques nationales. J'avais voulu marquer le coup dans ce sens... »

Ému par ce qu'il a vu et entendu à Sainte-Anne d'Auray sur le suicide agricole

Mais depuis, il s'est trouvé une autre cause à défendre. Le 8 octobre dernier, il représentait Jean Lassalle justement, au rassemblement organisé par Jacques Jeffredo à Sainte-Anne d'Auray, en hommage aux familles endeuillées après le suicide d'un proche en agriculture. « J'ai rencontré un homme formidable, rapporte-t-il. Jacques Jeffredo est tout entier dévoué à ces familles, il se bat à leurs côtés. Je veux l'aider à faire connaître cette cause, et à tenter de sauver des vies humaines. »

Alors il ressort le bâton de pèlerin, et prépare une nouvelle marche, de Marmande à Sainte-Anne d'Auray, en 22 étapes, pour arriver le deuxième dimanche d'octobre, à la fameuse journée désormais renouvelée annuellement. Et cette fois, personne ne lui a demandé quoi que ce soit. "Je suis allé à Sainte-Anne d'Auray en octobre dernier pour y représenter Jean Lassalle. Cette fois, il s'agit d'une initiative personnelle, je vais marcher en mon nom, et surtout au nom de toutes celles et de tous ceux qui souffrent avec les drames vécus dans l'agriculture aujourd'hui."

Ce qu'il souhaite, c'est d'être accompagné, le plus possible, pour médiatiser la cause. Oh, il ne s'agit pas de faire tout le trajet avec lui sur plus de trois semaines, mais l'étape la plus proche de chez soi, ou même une partie d'étape. « Lors de ma précédente marche pour la ruralité, j'avais rencontré, déjà, entre autres, des agriculteurs, dont certains craignaient après le retard des paiements des aides européennes. J'ai pu, à mon modeste niveau, "remonter cette information à l'Assemblée nationale auprès des quelques députés que Jean Lassalle avait invité pour me recevoir. Mais il manquait la médiatisation pour que cela serve vraiment. Et pour qu'il y ait médiatisation, il faut qu'il y ait du monde. »

Il faut du monde pour l'accompagner pour médiatiser la cause

C'est ainsi qu'il est en train de préparer son itinéraire, il le fera connaître plusieurs semaines avant, de façon à ce que des familles d'agriculteurs puissent "faire un bout de chemin" avec lui. Au passage, il leur parlera. Et lors de la conférence de l'après-midi du deuxième dimanche d'octobre à Sainte-Anne d'Auray, devant tous les témoins de la journée mais aussi les journalistes, il pourra ainsi rapporter l'essentiel des témoignages recueillis en cours de route. Il est d'ailleurs vraisemblable que la toute dernière étape, l'arrivée à Sainte-Anne d'Auray, soit particulièrement suivie, et que Jacques Jeffredo ne sera pas le seul à le rejoindre alors.

« Sainte-Anne d'Auray est un lieu de pèlerinage, rappelle d'ailleurs Jacques Jeffredo. Les Bretons ont déjà l'habitude de s'y rendre à pied. » Lui-même, l'organisateur de cette journée si particulière, réfléchit sans cesse, depuis la première édition du 11 octobre 2015, à ce qu'il pourrait faire en plus pour alerter sur ces drames des campagnes. Régulièrement sollicité pour des reportages, il est tout aussi régulièrement déçu : « Des journalistes viennent, diffusent leur sujet, tout le monde dit, en en prenant connaissance, "ce n'est pas possible, il faut faire quelque chose", mais personne ne fait rien... »

Et si la marche citoyenne de Patrick Maurin, pour peu que cette fois il ne soit pas seul sur les routes, devenait un déclencheur ?

A lire également sur WikiAgri

En savoir plus : https://www.facebook.com/MarchePatrickMaurin (la page Facebook créée par Patrick Maurin pour informer sur sa marche citoyenne) ; http://www.wikiagri.fr/articles/suicide-agricole-la-conscience-gagne-(enfin)-du-terrain/15892 (notre article sur la dernière journée dédiée aux familles d'agriculteurs suicidés, à Sainte-Anne-d'Auray, à laquelle Patrick Maurin s'était rendu... en transports).

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires