En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

05.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

06.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

07.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 16 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 13 heures 31 min
pépites > Justice
Recours
Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme
il y a 15 heures 12 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "L'un de nous deux" de Jean-Noël Jeanneney

il y a 16 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Exposition : “Bacon en toutes lettres” : Une singularité fascinante mais difficile à appréhender !

il y a 16 heures 21 min
pépite vidéo > Europe
Guerilla
Barcelone : Violents affrontements pour la troisième nuit consécutive
il y a 18 heures 38 min
décryptage > Culture
Critique

La réparation dans l’art : un livre virtuose étonnant

il y a 19 heures 39 min
décryptage > International
Un foulard sur les yeux

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

il y a 20 heures 5 min
décryptage > Environnement
Green-Washing

Quand les Etats européens trichent avec les règles de comptabilité pour faire croire à leur vertu énergétique

il y a 20 heures 57 min
décryptage > Economie
Analyse

Journée mondiale pour l'élimination de la pauvreté : croissance, recettes empiriques ou politiques sociales, qu’est-ce qui marche ?

il y a 21 heures 12 min
décryptage > Social
Atlantico Business

J’aime ma boite : 64 % des salariés aiment leur entreprise, mais l’inverse est-il vrai ?

il y a 21 heures 24 min
pépite vidéo > Faits divers
En vert et contre tous
Des activistes d'Extinction Rebellion violemment dégagés du toit d'un métro à Londres
il y a 14 heures 15 min
pépites > Politique
Commission
Blanquer contre Taché : LREM tente une médiation
il y a 15 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "La porte sans entrée. Approche du Zen" : Devenez ou restez zen, vous vous en porterez mieux !

il y a 16 heures 17 min
pépites > Europe
At least
Brexit : Un accord a été trouvé
il y a 18 heures 5 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment - Take Two

il y a 19 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Patrick Besson : "J’ai toujours pris Salman Rushdie pour un triste con"

il y a 19 heures 47 min
décryptage > Social
Merci patron...

J'aime ma boite : mythe ou réalité ?

il y a 20 heures 20 min
décryptage > Economie
Nouveau Monde

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

il y a 21 heures 6 min
décryptage > Europe
Axe anglo-allemand

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

il y a 21 heures 13 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Pour Finkielkraut, Zemmour est tombé dans le piège tendu par l’islam radical ; Bayrou essaie encore de faire partir Philippe de Matignon ; 40 salariés chez LREM pour la com digitale, 1 chez LR ; Pour Salvini le fascisme est aussi mort que le communisme
il y a 21 heures 31 min
© DAMIEN MEYER / AFP
© DAMIEN MEYER / AFP
Cantines ? Ehpad ? Prisons ? APL...?

Petits rappels élémentaires d’arithmétique à La France insoumise sur ce qu’on pourrait faire des 4 milliards d’ISF qu’ils auraient préféré continuer à prélever

Publié le 18 février 2018
Lors du débat ayant opposé Jean-Michel Blanquer à Alexis Corbières sur France 2, le représentant de la France Insoumise a suggéré que les "5 milliards" de baisses d'impôts décidées par le gouvernement auraient pu être utilisées à la gratuité de la cantine au sein des écoles de la République. Une rhétorique un peu trop facile...
Philippe Crevel est économiste, directeur du Cercle de l’Épargne et directeur associé de Lorello Ecodata, société d'études et de conseils en stratégies économiques.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Crevel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Crevel est économiste, directeur du Cercle de l’Épargne et directeur associé de Lorello Ecodata, société d'études et de conseils en stratégies économiques.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lors du débat ayant opposé Jean-Michel Blanquer à Alexis Corbières sur France 2, le représentant de la France Insoumise a suggéré que les "5 milliards" de baisses d'impôts décidées par le gouvernement auraient pu être utilisées à la gratuité de la cantine au sein des écoles de la République. Une rhétorique un peu trop facile...

Atlantico : Lors du débat ayant opposé Jean-Michel Blanquer à Alexis Corbières sur France 2, le représentant de la France Insoumise a pu suggérer que les "5 milliards" de baisses d'impôts qui ont été décidées par le gouvernement auraient pu être utilisées à la gratuité de la cantine au sein des écoles de la République. Un argument qui avait été également utilisé concernant les hôpitaux, le pouvoir d'achat, les Ehpad, etc. En quoi cette rhétorique peut-elle mettre en évidence une forme d'incohérence de l'approche économique et budgétaire de la France Insoumise ?

Philippe Crevel : Alexis Corbières comme tous les populistes utilise l’art de la rhétorique ou plutôt de l’émotion pour se draper dans les habits d’un Robin de Bois des temps modernes. Mais Robin des Bois allait chercher avec les dents les milliards qu’il entendait redistribuer aux pauvres. Alexis Corbières se contente de réclamer que le Gouvernement distribue les milliards comme des petits pains à tout ceux qui peuvent à tort ou raison en avoir besoin. L’objectif est de souligner que le Gouvernement ne travaille que pour les riches en pointant du doigt de supposés cadeaux quand les nécessiteux, les pauvres doivent se contenter de miettes. La démagogie populiste a cure des raisonnements économiques, de l’arithmétique. La France Insoumise n’entend pas gérer le pays. Il entend développer un fond de commerce réunissant les mécontents de tous les bords. La surenchère est sa politique. Comme les partisans du Brexit ou de la sortie de la Grèce de la zone euro, demain ne compte pas car demain n’est pas censé existé.

En additionnant ainsi les possibilités de dépenses supplémentaires, comment se faire une idée d'une politique budgétaire mise en place par la France Insoumise de Jean Luc Mélenchon ?

Le programme économique de Mélenchon reste celui de la Présidentielle. Des dépenses, des dépenses, des dépenses. Les riches seraient censées financer. Mais, il oublie que tondre un riche de plusieurs millions d’euros n’est qu’une goutte d’eau par rapport à la montagne de dépenses qu’il prévoit de construire. Jean-Luc Mélenchon projetait d’augmenter les dépenses de près de 200 milliards d’euros. Il n’en a pas fini de faire des petits avec les 5 milliards d’euros de cadeau du Gouvernement. C’est un choc de 8 % du PIB qu’il aurait aimé appliquer à la France. 45 milliards d’euros seraient affectés à « l’urgence sociale » dont 18 milliards pour le logement.

Pour financer la mise en œuvre de la progressivité de la CSG et une baisse de l’impôt sur les sociétés, il compte sur une augmentation des recettes fiscales de 190 milliards d’euros soit près de 10 % du PIB. L’impôt sur le revenu passerait ainsi de 5 à 14 tranches. Un taux à 90% serait institué au-delà de 360 000 ou 400 000 euros de revenus. Les niches fiscales seraient supprimées. Les droits de succession seraient augmentés pour les héritages les plus élevés. Jean-Luc Mélenchon souhaite, par ailleurs, la généralisation et l’augmentation de la taxe sur les transactions financières.  Par ailleurs, il entend lutter contre la fraude fiscale et récupérer plusieurs milliards.

Quels en seraient les risques à court, moyen et long terme ?

Fuite de capitaux, expatriation de masse, contrôle du crédit, contrôle des capitaux, contrôle des importations et des exportations, sortie de la zone euro et de l’Union européenne, chômage, implosion financière…. Je ne suis pas certain que devant un tel scénario, Jean-Luc Mélenchon soit prêt à signer un bail pour l’Elysée. Compte tenu de la nature systémique de la France, avec ses banques et ses compagnies d’assurance de taille mondiale, le problème Mélenchon ne s’arrêterait pas à nos frontières, ce serait un problème européen voire mondial. Il faudrait rapidement une conférence internationale pour cantonner la crise française, pour limiter les effets dominos.

Certes, nous pouvons imaginer qu’en cas d’accession au pouvoir, la France Insoumise, après quelques gesticulations, se mette à ressembler au parti d’Alexis Tsipras en Grèce. France Insoumise et Syriza sont actuellement en guerre après avoir été les meilleurs amis du monde. Jean- Luc Mélenchon a accusé Syriza de « répondre toujours plus servilement aux diktats libéraux de la Commission européenne ». En réponse Alexis Tsipras a déclaré mercredi 13 février que « nous sommes plus à gauche que Mélenchon. Nous, nous sommes à gauche en pratique, et pas seulement en paroles. Nous avons créé plus de 300.000 emplois depuis 2015 (...) Greece is back. Notre obsession n'est pas de revenir à l'époque où les gouvernements ne pensaient qu'à dépenser plus, mais de créer plus d'emplois ».

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

05.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

06.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

07.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
SD..
- 18/02/2018 - 22:20
Il y en a qui vote pour lui ...
Donc la démonstration est faite que l'on peut croire au père Noël au delà de 5 ans!!!!!!
Deudeuche
- 18/02/2018 - 19:30
Tsipras est plus conséquent
Que la Meluche caricature de démagogue populiste.