En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

02.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

03.

Viol des hommes : cette indéniable réalité, encore trop peu considérée

04.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

05.

Quelques bonnes raisons de promouvoir le travail post retraite

06.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

07.

Maladies cardio-vasculaires : l’étude scientifique qui a piégé une bonne partie de la presse

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

04.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

05.

Les gènes du gaucher ont été découverts et voilà pourquoi c’est une découverte aux conséquences pratiques importantes

06.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Brexit
Il pourrait y avoir une alternative au "backstop" pour Boris Johnson
il y a 10 heures 12 min
décryptage > International
élections israéliennes

Ces noeuds gordiens que devra trancher le système politique israélien après l’échec de Benjamin Netanyahu

il y a 10 heures 47 min
light > Justice
Mystérieuse affaire
Ils abandonnent leur fille adoptive et déménagent au Canada
il y a 11 heures 16 min
décryptage > Justice
Enquête virage

Viol des hommes : cette indéniable réalité, encore trop peu considérée

il y a 12 heures 39 min
décryptage > Economie
projet d'innovation

Les banques et les assurances vont dégager 5 milliards d'euros d’investissement pour les start-up

il y a 14 heures 26 min
pépites > France
Une nouvelle grogne des Gilets jaunes ?
Un possible retour de la taxe carbone est envisagé
il y a 16 heures 25 min
décryptage > Société
Tribune

Quelques bonnes raisons de promouvoir le travail post retraite

il y a 18 heures 4 min
décryptage > Politique
unification des forces ?

Rencontre Macron-Conte en Italie : mais à quoi peuvent aboutir les discussions entre partis attrape-tout ?

il y a 18 heures 23 min
décryptage > Economie
un non-dit dans ses déclarations

Politique fiscale : ce que la France pourrait faire pour répondre aux appels du pays de Mario Draghi

il y a 18 heures 50 min
décryptage > High-tech
navigateur internet

Faut-il faire confiance aux promesses de protection accrue de la vie privée faites par Firefox ?

il y a 19 heures 16 min
pépite vidéo > Insolite
record
Une américaine traverse la Manche à la nage quatre fois d'affilée
il y a 10 heures 30 min
light > Santé
santé publique
L'Etat de New York interdit les cigarettes électroniques aromatisées
il y a 10 heures 58 min
pépites > Religion
sondage
L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France
il y a 12 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": "Catamount, la Justice des Corbeaux" de Benjamin Blasco-Martinez

il y a 14 heures 16 min
chocs culturels
Une loi interdisant de manger des chiens est bloquée au Royaume-Uni
il y a 16 heures 6 min
pépite vidéo > Environnement
climat
Greta Thunberg rencontre Barack Obama
il y a 17 heures 2 min
décryptage > Style de vie
Wikiagri

Envie de vous calmer ? Après les bars à chat, la ferme aux chameaux

il y a 18 heures 15 min
décryptage > Société
immigration

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

il y a 18 heures 38 min
décryptage > Santé
mortalité

Maladies cardio-vasculaires : l’étude scientifique qui a piégé une bonne partie de la presse

il y a 18 heures 58 min
décryptage > Style de vie
C’est arrivé près de chez vous

Le pays champion du monde en termes de durabilité alimentaire est…

il y a 19 heures 37 min
© DAMIEN MEYER / AFP
© DAMIEN MEYER / AFP
Cantines ? Ehpad ? Prisons ? APL...?

Petits rappels élémentaires d’arithmétique à La France insoumise sur ce qu’on pourrait faire des 4 milliards d’ISF qu’ils auraient préféré continuer à prélever

Publié le 18 février 2018
Lors du débat ayant opposé Jean-Michel Blanquer à Alexis Corbières sur France 2, le représentant de la France Insoumise a suggéré que les "5 milliards" de baisses d'impôts décidées par le gouvernement auraient pu être utilisées à la gratuité de la cantine au sein des écoles de la République. Une rhétorique un peu trop facile...
Philippe Crevel est économiste, directeur du Cercle de l’Épargne et directeur associé de Lorello Ecodata, société d'études et de conseils en stratégies économiques.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Crevel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Crevel est économiste, directeur du Cercle de l’Épargne et directeur associé de Lorello Ecodata, société d'études et de conseils en stratégies économiques.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lors du débat ayant opposé Jean-Michel Blanquer à Alexis Corbières sur France 2, le représentant de la France Insoumise a suggéré que les "5 milliards" de baisses d'impôts décidées par le gouvernement auraient pu être utilisées à la gratuité de la cantine au sein des écoles de la République. Une rhétorique un peu trop facile...

Atlantico : Lors du débat ayant opposé Jean-Michel Blanquer à Alexis Corbières sur France 2, le représentant de la France Insoumise a pu suggérer que les "5 milliards" de baisses d'impôts qui ont été décidées par le gouvernement auraient pu être utilisées à la gratuité de la cantine au sein des écoles de la République. Un argument qui avait été également utilisé concernant les hôpitaux, le pouvoir d'achat, les Ehpad, etc. En quoi cette rhétorique peut-elle mettre en évidence une forme d'incohérence de l'approche économique et budgétaire de la France Insoumise ?

Philippe Crevel : Alexis Corbières comme tous les populistes utilise l’art de la rhétorique ou plutôt de l’émotion pour se draper dans les habits d’un Robin de Bois des temps modernes. Mais Robin des Bois allait chercher avec les dents les milliards qu’il entendait redistribuer aux pauvres. Alexis Corbières se contente de réclamer que le Gouvernement distribue les milliards comme des petits pains à tout ceux qui peuvent à tort ou raison en avoir besoin. L’objectif est de souligner que le Gouvernement ne travaille que pour les riches en pointant du doigt de supposés cadeaux quand les nécessiteux, les pauvres doivent se contenter de miettes. La démagogie populiste a cure des raisonnements économiques, de l’arithmétique. La France Insoumise n’entend pas gérer le pays. Il entend développer un fond de commerce réunissant les mécontents de tous les bords. La surenchère est sa politique. Comme les partisans du Brexit ou de la sortie de la Grèce de la zone euro, demain ne compte pas car demain n’est pas censé existé.

En additionnant ainsi les possibilités de dépenses supplémentaires, comment se faire une idée d'une politique budgétaire mise en place par la France Insoumise de Jean Luc Mélenchon ?

Le programme économique de Mélenchon reste celui de la Présidentielle. Des dépenses, des dépenses, des dépenses. Les riches seraient censées financer. Mais, il oublie que tondre un riche de plusieurs millions d’euros n’est qu’une goutte d’eau par rapport à la montagne de dépenses qu’il prévoit de construire. Jean-Luc Mélenchon projetait d’augmenter les dépenses de près de 200 milliards d’euros. Il n’en a pas fini de faire des petits avec les 5 milliards d’euros de cadeau du Gouvernement. C’est un choc de 8 % du PIB qu’il aurait aimé appliquer à la France. 45 milliards d’euros seraient affectés à « l’urgence sociale » dont 18 milliards pour le logement.

Pour financer la mise en œuvre de la progressivité de la CSG et une baisse de l’impôt sur les sociétés, il compte sur une augmentation des recettes fiscales de 190 milliards d’euros soit près de 10 % du PIB. L’impôt sur le revenu passerait ainsi de 5 à 14 tranches. Un taux à 90% serait institué au-delà de 360 000 ou 400 000 euros de revenus. Les niches fiscales seraient supprimées. Les droits de succession seraient augmentés pour les héritages les plus élevés. Jean-Luc Mélenchon souhaite, par ailleurs, la généralisation et l’augmentation de la taxe sur les transactions financières.  Par ailleurs, il entend lutter contre la fraude fiscale et récupérer plusieurs milliards.

Quels en seraient les risques à court, moyen et long terme ?

Fuite de capitaux, expatriation de masse, contrôle du crédit, contrôle des capitaux, contrôle des importations et des exportations, sortie de la zone euro et de l’Union européenne, chômage, implosion financière…. Je ne suis pas certain que devant un tel scénario, Jean-Luc Mélenchon soit prêt à signer un bail pour l’Elysée. Compte tenu de la nature systémique de la France, avec ses banques et ses compagnies d’assurance de taille mondiale, le problème Mélenchon ne s’arrêterait pas à nos frontières, ce serait un problème européen voire mondial. Il faudrait rapidement une conférence internationale pour cantonner la crise française, pour limiter les effets dominos.

Certes, nous pouvons imaginer qu’en cas d’accession au pouvoir, la France Insoumise, après quelques gesticulations, se mette à ressembler au parti d’Alexis Tsipras en Grèce. France Insoumise et Syriza sont actuellement en guerre après avoir été les meilleurs amis du monde. Jean- Luc Mélenchon a accusé Syriza de « répondre toujours plus servilement aux diktats libéraux de la Commission européenne ». En réponse Alexis Tsipras a déclaré mercredi 13 février que « nous sommes plus à gauche que Mélenchon. Nous, nous sommes à gauche en pratique, et pas seulement en paroles. Nous avons créé plus de 300.000 emplois depuis 2015 (...) Greece is back. Notre obsession n'est pas de revenir à l'époque où les gouvernements ne pensaient qu'à dépenser plus, mais de créer plus d'emplois ».

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

02.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

03.

Viol des hommes : cette indéniable réalité, encore trop peu considérée

04.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

05.

Quelques bonnes raisons de promouvoir le travail post retraite

06.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

07.

Maladies cardio-vasculaires : l’étude scientifique qui a piégé une bonne partie de la presse

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

04.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

05.

Les gènes du gaucher ont été découverts et voilà pourquoi c’est une découverte aux conséquences pratiques importantes

06.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
SD..
- 18/02/2018 - 22:20
Il y en a qui vote pour lui ...
Donc la démonstration est faite que l'on peut croire au père Noël au delà de 5 ans!!!!!!
Deudeuche
- 18/02/2018 - 19:30
Tsipras est plus conséquent
Que la Meluche caricature de démagogue populiste.