En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

02.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

03.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

04.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

05.

La décennie qui s'ouvre pourrait être encore pire que la précédente et voilà pourquoi

06.

Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"

07.

Pierre Manent : "Nous souffrirons longtemps de la passivité qu’a imposé le gouvernement aux Français avec le Covid"

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
Dépenses et coups de coeur
Black Friday : les Français sont prêts à dépenser plus que l’an dernier
il y a 9 heures 50 min
pépites > Europe
Lutte contre la pandémie
Covid-19 : "L'issue est en vue", selon Boris Johnson
il y a 11 heures 29 min
pépites > Justice
Justice
Affaire des "écoutes" : le procès de Nicolas Sarkozy, jugé pour corruption, est suspendu jusqu'à jeudi
il y a 14 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’archipel des Solovki" de Zakhar Prilepine : plaisir de relire - Les camps des Solovki, antérieurs aux goulags. « J’ai voulu écrire moins sur les camps que sur les Russes » a dit l’auteur, l’un des plus grands romanciers russes contemporains

il y a 15 heures 17 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement
il y a 16 heures 23 min
pépites > Santé
Ecrans
L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) s'inquiète du temps passé par les jeunes devant leurs écrans, sans activité physique, aggravé par le confinement
il y a 17 heures 28 min
décryptage > High-tech
Réseaux sociaux

Et si la Chine était en train de doubler la créativité d'une Silicon Valley en panne d'idées ?

il y a 18 heures 21 min
pépite vidéo > Economie
Engagements face à la crise
Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"
il y a 18 heures 45 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

A la fin, est-ce le capitalo-marxisme qui l’emportera?

il y a 19 heures 25 min
pépites > Santé
Coronavirus
Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"
il y a 19 heures 49 min
pépites > International
Avenir des Etats-Unis
Joe Biden a dévoilé les noms des premiers membres de son gouvernement
il y a 10 heures 22 min
light > Politique
Succès fou
Barack Obama a vendu 890.000 exemplaires de ses mémoires en seulement 24h en Amérique du Nord
il y a 12 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un coupable presque parfait La construction du bouc émissaire blanc" de Pascal Bruckner : un plaidoyer solide, un essai brillant, au secours d’une civilisation crépusculaire ébranlée par les diktats des minorités

il y a 14 heures 55 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Ma lettre au père Noël. Chômage. Récession. Dépression. Un peu de champagne ?

il y a 16 heures 3 min
pépites > International
Diplomatie
Le Premier ministre israélien aurait rencontré secrètement le prince héritier d'Arabie Saoudite
il y a 16 heures 39 min
pépites > High-tech
Gaffe
Un journaliste débarque dans une réunion Zoom secrète des 27 ministres européens de la Défense qui a du être annulée
il y a 18 heures 8 min
pépites > International
Environnement
Un ancien bureaucrate a inspiré le discours du président chinois Xi Jinping changeant l'histoire du réchauffement climatique
il y a 18 heures 35 min
pépites > Finance
Economie
Danone annonce 1.500 à 2.000 suppressions de postes dont près de 400 en France
il y a 19 heures 18 min
décryptage > Media
Sur le divan

"L’élection de Joe Biden est bonne pour l’équilibre mental des Français". Et c’est la psy attitrée de France Info qui vous le dit

il y a 19 heures 42 min
décryptage > Société
La germination des mots

Existerait-il des complotistes sans comploteurs ?

il y a 19 heures 50 min
Examen

Grand O Des paroles et des actes, les candidats cultivent leur cœur de cible, les téléspectateurs ne retiennent rien

Publié le 13 avril 2012
Ce jeudi soir, 5 candidats à la présidentielle se prêtaient au jeu du grand oral dans l'émission politique "Des paroles et et des actes". François Bayrou, Jacques Cheminade, Nicolas Sarkozy, Nathalie Arthaud et Jean-Luc Mélenchon ont répondu aux questions des journalistes de France 2.
Christian Delporte
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Delporte est professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Versailles Saint-Quentin et directeur du Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines. Il dirige également la revue Le Temps des médias.Son dernier livre est...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ce jeudi soir, 5 candidats à la présidentielle se prêtaient au jeu du grand oral dans l'émission politique "Des paroles et et des actes". François Bayrou, Jacques Cheminade, Nicolas Sarkozy, Nathalie Arthaud et Jean-Luc Mélenchon ont répondu aux questions des journalistes de France 2.

Atlantico : Ce jeudi soir, 5 candidats à la présidentielle se prêtaient au jeu du grand oral dans l'émission politique "Des paroles et et des actes". Quel candidat vous a le plus convaincu ?

Christian Delporte : Mettons de côté Cheminade, tant son discours paraît décalé et en dehors de toute réalité. Bayrou était mal adapté au format de l’émission. Certes, l’essentiel de son interview concernait les questions économiques mais, à trop vouloir donner des exemples concrets, il a semblé perdre la cohérence de son projet. Sarkozy m’est apparu inhabituellement fébrile et, d’une certaine façon, pressé d’en finir. Sur ces deux candidats, on retiendra surtout une information politique. François Bayrou n’a pas fermé la porte à l’idée d’entrer à Matignon, tandis que Nicolas Sarkozy semblait vouloir lui ouvrir. Arthaud a été égale à elle-même, ravivant la flamme des années 70. Mélenchon, au moins dans la forme, a été bon, à la fois rude et souriant. Comme hier, les invités, chacun dans leur registre, ont cherché à mobiliser leur cœur de cible et à cultiver leur image. Du coup, on ne retiendra guère de surprise.


Qu'avez-vous retenu des propositions formulées par les différents candidats ?

Précisément, il n’y a pas eu de propositions. Mais comment pourrait-il y en avoir après des mois de campagne ? Tout a été dit, ou presque. Alors, avec plus ou moins de bonheur, les uns et les autres se sont appliqués à faire émerger ce qui les distingue. Un exercice particulièrement difficile pour les « grands » candidats, comme Sarkozy hier ou Hollande avant-hier. Leur problème est qu’ils se projettent dans le second tour et qu’il ne faut pas effrayer un électorat dont ils auront besoin. Le format de l’émission – 16 minutes pour chacun – ne favorise guère l’exposé des propositions, avec 3 interviewers qui zappent d’une question à l’autre et, surtout, ne donnent pas le même statut à chacun. Pour une véritable « comparaison », il eût fallu poser les mêmes questions à chacun. Mais, alors, c’est le spectacle télévisuel qui aurait été sacrifié.


Qu'avez-vous pensé de la forme de ce dernier "débat" avant le premier tour de la présidentielle ?

Les Français auront-ils appris quelque chose ? J’en doute. Une telle émission est sans doute favorable aux petits candidats (Poutou est devenu, brusquement, la coqueluche de la presse). Mais, pour ceux qui prétendent accéder au second tour, l’exercice tourne à la caricature. Comment développer une quelconque argumentation en 16 minutes, alors qu’on vous interroge sur tous les sujets, sans hiérarchie, sans thématique ? On a, certes, évité le tunnel de monologues. Mais, à vouloir à tout prix donner du rythme à l’émission, les interviewers ont brisé tout ce qui fait la cohérence des candidats. Ce ne fut pas un débat, mais cela on le savait d’avance. Est-ce que cette émission marquera les esprits ? J’en doute. Elle ne fera pas regretter les interviews individuelles au 20 heures. Au bout de 24 heures, on l’aura oubliée, et elle n’aura guère été utile au choix des électeurs.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
léonard simon
- 13/04/2012 - 11:30
....Je continue : il est
....Je continue : il est responsable de ne pas augmenter les prélèvements sociaux pour plus de gâchis. Il est responsable de l'échec du lancement de la fusée nord-coréenne. Il est responsable de la pollution de l'eau de l'air et des produits merdiques achetés en Chine.
Tandis que Hollande lui, un super responsable rond de cuir, n'est responsable de rien et est bien décidé à n'avoir aucune responsabilité quant à la politique mise en place pendant son quinquennat. Il tient à n'être responsable de rien, comme il le fut 30 années de vie politique.
La haine de Sarko ne fait pas un programme, et pourtant beaucoup de gens pensent que c'est le seul programme valable.
léonard simon
- 13/04/2012 - 11:19
"Sarkozy vient de
"Sarkozy vient de ré-autoriser....", et blablabla.
Sarko est responsable de de changement climatique. sarkozy est responsable de la criminalité. Sarkozy est responsable des crottes de chiens sur le macadam. Sarkozy est responsable de l'argent jjeter par la fenêtre de la sécu. Il est esponsable aussi de ne pavv
walter99
- 13/04/2012 - 06:53
Sarkozy osera-t-il attaquer la France?
Sarkozy vient de ré-autoriser les VAD ventes à découvert ce qui permet la pire des spéculation.Le 16 avril, une semaine avant le 1er tour, le marchés des produits dérivés, l'EUREX, va ouvrir un contrat à terme sur les emprunts d'Etat français.
Ainsi, tous les spéculateurs du monde entier vont pouvoir facilement vendre à découvert de la dette française...et avec un effet de levier de 20, s'il vous plaît!C'est l'arme idéale qu'attendaient tous les traders londoniens pour attaquer la dette publique de la France: bravo Monsieur le Président!