En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

04.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

05.

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

06.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

07.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

La réaction de la femme de Griveaux

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture fonce sur la foule lors d'un carnaval de la ville de Volkmarsen
il y a 42 min 28 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le chemin de la Garenne" de Michel Onfray : pèlerinage lucide et sombre sur le chemin de l’enfance

il y a 2 heures 1 min
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Le centre ? Quel centre ? Le socialisme gagne les USA et le centre quitte la vie politique mondiale. Pourquoi ?

il y a 3 heures 30 min
pépite vidéo > Europe
Zones d'ombre
Inquiétudes en Europe : comment le coronavirus a-t-il pu arriver en Italie si rapidement ?
il y a 5 heures 2 min
décryptage > Politique
Qu'est-ce qu'on se marre avec lui…

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

il y a 6 heures 8 min
décryptage > Santé
Lutte contre le Covid-19

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

il y a 6 heures 40 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Et si le principal obstacle sur la route des voitures autonomes était… la neige et la pluie ?
il y a 7 heures 30 min
décryptage > Politique
Paysage politique

Etiquettes partisanes : le paradoxe des municipales

il y a 7 heures 59 min
décryptage > Justice
"Penelope Gate"

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

il y a 8 heures 37 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Agence spatiale européenne vous propose de passer des mois dans un lit en apesanteur ; Seti met en ligne deux pétaoctets de données pour la recherche extraterrestre
il y a 1 jour 4 heures
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Mégère apprivoisée" de William Shakespeare : féministe ou pas, telle est la question !

il y a 1 heure 51 min
pépites > Justice
Renvoi
Grève des avocats : le procès de François Fillon et de son épouse Penelope est renvoyé au mercredi 26 février
il y a 2 heures 18 min
pépites > Justice
Terrorisme
Nicole Belloubet révèle qu'une quarantaine de djihadistes vont sortir de prison en 2020 et près de 300 d'ici 2023
il y a 3 heures 45 min
décryptage > Economie
Diplomatie

L'euro au plus bas par rapport au dollar : pourquoi, jusqu’où ?

il y a 5 heures 52 min
décryptage > Economie
Disraeli Scanner

La République une et indivisible d’Emmanuel Todd

il y a 6 heures 25 min
décryptage > Terrorisme
Etat islamique

Vous pensiez Daesh battu ? Revoyez votre copie

il y a 7 heures 9 min
décryptage > Politique
Leçons

Le Fillonisme, ce deuil non accompli qui revient hanter la droite

il y a 7 heures 42 min
décryptage > Environnement
Atlantico Business

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

il y a 8 heures 22 min
pépites > France
Drame
Suicide des agriculteurs : un député LREM chargé de faire un état des lieux
il y a 22 heures 48 min
décryptage > Economie
Négociations

Brexit : vers une bataille de poissonniers

il y a 1 jour 5 heures
© Reuters
© Reuters
L’autre Blanquer

Mais pourquoi la droite ne songe-t’elle pas à soutenir plus Gérard Collomb

Publié le 30 janvier 2018
En matière de lutte anti-terrorisme ou de lutte contre les stupéfiants, le ministre engage les bonnes réformes, estime Philippe Bilger.
Philippe Bilger est président de l'Institut de la parole. Il a exercé pendant plus de vingt ans la fonction d'avocat général à la Cour d'assises de Paris, et est aujourd'hui magistrat honoraire. Il a été amené à requérir dans des grandes affaires qui...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Bilger
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Bilger est président de l'Institut de la parole. Il a exercé pendant plus de vingt ans la fonction d'avocat général à la Cour d'assises de Paris, et est aujourd'hui magistrat honoraire. Il a été amené à requérir dans des grandes affaires qui...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En matière de lutte anti-terrorisme ou de lutte contre les stupéfiants, le ministre engage les bonnes réformes, estime Philippe Bilger.
Depuis que Gérard Collomb (GC) est ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur, numéro 2 du gouvernement, j'ai en effet l'impression que, quoi qu'il fasse ou ne fasse pas, il est désapprouvé, vilipendé ou, pire, moqué comme si la place Beauvau était occupé par un faible d'esprit indigne de cette haute fonction.
 
Les attaques qui sont portées contre lui ne sont pas toujours d'une grande décence. Elles visent parfois son apparence, sa mine, son âge et sa voix et relèvent de ces perfidies qui sont sous la République.
 
Il a des adversaires dont je serais inquiet qu'ils ne le soient pas.
 
Si Mediapart, un jour, par miracle, le louait, je me demanderais aussitôt de quel malencontreux progressisme il aurait pu s'inspirer. Si le Syndicat de la magistrature qui déteste autant la police que son ministre se ravisait au sujet de GC, je serais immédiatement angoissé en cherchant de quel laxisme il avait dû se rendre coupable.
 
Je comprends aussi que l'hostilité à l'égard du ministre de l'Intérieur est classique de la part d'une gauche qui a toujours pensé que le lien entre l'autorité et l'Etat était magique. De l'Etat surgirait comme naturellement l'autorité. Ce qui est une absurdité. Rien n'est plus difficile aujourd'hui que d'instaurer ou de restaurer cette autorité. Sur ce plan GC n'est pas plus maladroit - de loin pas - que ses prédécesseurs.
 
Il ne leur ressemble pas et il est aussi éloigné de l'agitation parfois efficace d'un Nicolas Sarkozy que de l'excitation grondeuse d'un Manuel Valls ou de l'ennui distingué que distillait Bernard Cazeneuve, même si le tragique l'a mobilisé parfois comme il convenait !
 
Il est intolérable que ce "petit chose" toujours adepte d'un socialisme raisonnable et pragmatique, destiné à demeurer toujours au bord de la fonction de ministre, ait pu s'élever si haut au point de devenir l'un des très proches du président de la République. Quelle récompense pour lui mais quelle déconvenue pour tous ceux nombreux qui l'avaient sous-estimé ! (Le Figaro)
 
A considérer le bilan de GC depuis neuf mois, je suis étonné en revanche qu'il ne soit pas soutenu par une droite plus consciente de ses responsabilités et ne faisant pas de son droit à s'opposer un emploi peu clairvoyant. Elle n'est pas seule en l'occurrence dans cette dénonciation puisque quelques députés LREM ont des fourmis dans la tête, qui pour fuir l'inconditionnalité aspirent à tomber dans des compassions sinon absurdes du moins hémiplégiques.
 
On pourra répliquer à mon adhésion à la politique de GC qu'elle émane d'un citoyen avec sa subjectivité imprévisible mais qui a toujours été soucieux, dans le domaine du régalien, d'un équilibre entre fermeté et humanité, de la priorité donnée à l'effectivité et au réalisme. Une loi qui n'est pas appliquée non seulement ne sert à rien mais par contagion détruit peu à peu la légitimité des lois environnantes.
 
Avoir inscrit dans la loi antiterroriste des dispositions exceptionnelles mais nécessaires de l'état d'urgence était souhaitable pour donner à la France, si à nouveau elle était odieusement attaquée, des armes immédiatement au comble de leur efficacité.
 
Projet indispensable que de proposer, pour l'immigration et l'asile - y compris la disposition sur les foyers, contestée mais dont la finalité vise à mieux garantir des droits légitimes au détriment d'autres l'étant moins - des prescriptions et des protections tenant bon les deux bouts, humanité et rigueur, d'une chaîne non seulement cohérente mais irremplaçable. Pas d'humanité possible ici si la rigueur là n'est pas opératoire. Pas de rigueur acceptable ici si là l'humanité est niée.
 
Enfin en matière de stupéfiants - tous seront concernés, sans que des poursuites ou des emprisonnements soient rendus impossibles -, particulièrement pour l'usage de cannabis, GC prévoit l'instauration d'une amende forfaitaire délictuelle dont toutes les modalités ne sont pas encore déterminées. Elle aura l'immense avantage de se substituer non pas à une répression plus vigoureuse mais à une situation qui peu ou prou constituait l'usage comme une infraction impunie. Il ne s'agira heureusement pas donc d'une dépénalisation de l'usage - qui serait contradictoire avec la politique drastique menée contre le tabac (Boulevard Voltaire) - mais d'une sanction certes minimale mais assurée au quotidien.
 
Cette amende n'interdira pas la préoccupation du sanitaire ou du social mais contredira l'aberration "stupéfiante" proposée par le Syndicat de la magistrature en faveur de la "légalisation contrôlée des drogues" (Mediapart). De quelque côté qu'on l'envisage - la pertinence de la distinction entre drogues douces et drogues dures étant mise en doute par un tout récent rapport parlementaire - la drogue est un mal sauf pour quelques libéraux dévoyés. La position du SM revient - de la part de magistrats ! - à tolérer les délits en prétendant les "contrôler" faute de savoir les empêcher et les sanctionner.
 
 Il est facile de comprendre alors pourquoi je me demandais en tête de ce texte pourquoi Gerard Collomb a toujours tort. GC a au contraire souvent raison.
 
Je n’ai aucun scrupule à l'écrire.

 

Article initialement publié sur le blog de Philippe Bilger

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

04.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

05.

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

06.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

07.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

La réaction de la femme de Griveaux

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Paulquiroulenamassepasmousse
- 30/01/2018 - 23:43
Tu te sens visé ! .....Un
Tu te sens visé ! .....Un peu lourd......l'enclume !
l'enclume
- 30/01/2018 - 17:10
Tu l'as dit bouffi
Paulquiroulenamassepasmousse - 30/01/2018 - 11:44 - Au point de vue connerie, vous n'êtes pas mal non plus.
Paulquiroulenamassepasmousse
- 30/01/2018 - 11:44
PARCEQU'ON A LA DROITE LA PLUS CON DU MONDE !
"Mais pourquoi la droite ne songe-t’elle pas à soutenir plus Gérard Collomb." ......PARCEQU'ON A LA DROITE LA PLUS CON DU MONDE !