En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

07.

"J'Accuse" de Roman Polanski : l'un des films les plus magistraux du réalisateur de Chinatown…

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

06.

The Economist : Emmanuel Macron affirme que l'Otan est en état de "mort cérébrale" et que l'Europe est en danger

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
BCE

"En finir avec une politique monétaire insensée ?" Petite démolition argumentée d’un raisonnement 100% faussé

il y a 3 min 9 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

Face à l’offensive de Disney, Amazon, Google et Apple, les chaînes de télé et le cinéma risquent d’être définitivement dépassés

il y a 58 min 44 sec
pépites > France
Hommage
Un jardin du souvenir pour les victimes des attentats du 13 novembre 2015 sera bientôt ouvert à Paris
il y a 13 heures 20 min
pépites > International
Impeachment
Destitution de Donald Trump : ouverture d'auditions publiques historiques au Congrès
il y a 16 heures 2 min
light > Sport
Légende du cyclisme
Mort de Raymond Poulidor, "l'éternel second" du Tour de France, à l'âge de 83 ans
il y a 18 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vous n'aurez pas le dernier mot" de Diane Ducret : que diable allait-il faire dans cette galère ?

il y a 19 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Body and soul" : la chorégraphe Crystal Pite envoûte les danseurs et le public

il y a 19 heures 29 min
pépite vidéo > Europe
Inondations
Les images impressionnantes de "l'acqua alta" historique à Venise
il y a 20 heures 28 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 12 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 21 heures 24 min
décryptage > Science
Fusion nucléaire

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

il y a 22 heures 38 min
décryptage > Santé
Journée “hôpital mort”

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

il y a 32 min 35 sec
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
L'Express voit Macron paralysé; Rachida Dati fait face à ses ennemis; Ségolène Royal veut faire taire les siens, et le PS qu'elle arrête de détourner son temps de parole; Retraite: plus les Français sont âgés, plus ils la souhaitent tardive
il y a 1 heure 9 min
pépite vidéo > Terrorisme
Lutte contre le terrorisme
13 Novembre : selon Laurent Nuñez, l'état de la menace terroriste reste "toujours aussi élevé"
il y a 15 heures 42 min
pépites > International
Révolte
Liban : une déclaration du président Michel Aoun provoque la colère des manifestants
il y a 16 heures 48 min
light > Culture
Emotion des fans
Friends : la bande d'amis la plus célèbre de la télévision sera bientôt de retour pour une réunion spéciale sur HBO Max
il y a 18 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"J'Accuse" de Roman Polanski : l'un des films les plus magistraux du réalisateur de Chinatown…

il y a 19 heures 19 min
Expédition
Greta Thunberg débute sa seconde traversée de l'Atlantique en catamaran pour revenir en Europe et participer à la COP25
il y a 19 heures 41 min
pépites > Justice
Ultime recours
Patrick Balkany va déposer une nouvelle demande de mise en liberté
il y a 20 heures 52 min
décryptage > Consommation
Consommation

Des crédits d’impôt pour acheter d’occasion : l’écologie version gadget

il y a 22 heures 17 min
décryptage > Education
Malaise et colère

Précarité des étudiants : vrai sujet, mauvaises pistes de solutions

il y a 23 heures 8 min
© Reuters
© Reuters
France confortable

Ce que le top 5 des personnalités politiques les plus détestées des Français nous dit sur cette France supposément moisie (ou sur ceux qui sont obsédés à l’idée qu’elle le serait)

Publié le 29 janvier 2018
Les cinq personnalités politiques les moins appréciées sont Laurent Wauquiez, Nadine Morano, Manuel Valls, Marine Le Pen et Anne Hidalgo.
Gilles-William Goldnadel est un avocat pénaliste aux prises de position contestataires, président fondateur d'Avocats sans frontières. Il fut le défenseur des accusés dans les affaires Sentier I et Sentier II, ainsi que dans l'Angolagate. Il est...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilles-William Goldnadel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilles-William Goldnadel est un avocat pénaliste aux prises de position contestataires, président fondateur d'Avocats sans frontières. Il fut le défenseur des accusés dans les affaires Sentier I et Sentier II, ainsi que dans l'Angolagate. Il est...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les cinq personnalités politiques les moins appréciées sont Laurent Wauquiez, Nadine Morano, Manuel Valls, Marine Le Pen et Anne Hidalgo.

Atlantico : Alain Minc lors de l'Emission politique face à Laurent Wauquiez a fait part de son inquiétude quant aux relents d'extrême-droite d'un certaine France qui pourrait céder à l'appel de politiques jouant sur les divisions ethniques et, ou, sociales. Est-ce que cette inquiétude vous paraît justifiée dans l'optique où les cinq personnalités les moins appréciées des Français sont des personnalités qui apparaissent comme clivantes (Nadine Morano, Marine Le Pen, Manuel Valls, Laurent Wauquiez, Anne Hidalgo) selon un sondage Yougov pour le Huffington Post et CNews?

Gilles-William Goldnadel : Je m'interroge très sérieusement sur la sincérité des propos d'Alain Minc. Il y a à peu près un an, celui-ci pronostiquait avec une grande quiétude que le Front National allait très bientôt se situer comme le premier parti de France. Mais il n'avait pas pour autant l'air de faire ses bagages. Dans l'univers macronien dans lequel il a décidé de confortablement se ranger, il reprend le vocabulaire et les idées les plus éculées de la "France confortable". Je suis même assez consterné qu'un garçon comme lui, très attentif aux modes, en soit revenu à la vulgate la plus convenue des idées qu'on véhiculait les chocs terroriste et migratoire. A partir de là, je pense que ce que véhicule Alain Minc, c'est un vocabulaire et des idées qui empêchent de penser, et qui fait que les politiques ne peuvent plus se colleter aux deux maux les plus difficiles à vaincre pour la société française, et qui aujourd'hui, comme l'a indiqué récemment un sondage du Figaro, sont les deux préoccupations essentielles des Français. Il n'y a pas de doute que ces mots et ce discours sont encore efficaces, puisque les deux maux dont je parle ont été tout simplement évacués de la campagne électorale. Même le Front National, par un étrange sur moi, a préféré les escamoter pour engager une bataille de la monnaie qu'il était incapable de mener, pour des raisons de fond mais également parce que sa responsable principale ne les manie pas avec une immense dextérité. 

Vous ayant dit cela, je rejoins effectivement votre constat de ce paradoxe dans le désir forcené de Alain Minc de vouloir stigmatiser assez vainement Laurent Wauquiez lors de l'émission. Mais il le taxe en plus d'opportuniste, ce qui dans cette circonstance, est d'un illogisme absolu. Vous l'avez remarqué, quant à droite on s'efforce de rejoindre les préoccupations du peuple, on le paye comptant sur le plan médiatique. On est constamment stigmatisé – y compris par Alain Minc – et une partie de l'opinion, sans doute la plus malléable, vous le fait payer. 

Je suis bien persuadé que le personnel politique de droite, lorsqu'il sait qu'il va en payer le prix, accepte justement de rejoindre préoccupations du peuple, il ne le fait pas de gaité de cœur parce qu'il sait qu'il va le payer sur le plan médiatique et sur le plan de la popularité. C'est donc dans cette équation et dilemme jusqu'à maintenant difficilement soluble que le personnel politique de droite se trouve coincé de part la vigilance de Cerbères comme Alain Minc.

Dans cette perspective, que nous dit la liste des personnalités politiques les plus détestées des Français ?

Cela nous dit un que Alain Minc se trompe, mais parce qu'il se trompe, cela nous montre que le combat contre la dictature du politiquement correct, contre le terrorisme intellectuel, contre le matraquage médiatique chic est un combat redoutable. C'est un combat difficile à gagner mais qu'on peut gagner à condition de serrer les dents, de dire son fait à la classe politique avec d'avantage d'ironie que d'agressivité. Nous pouvons passer cette passe tragique. De toute manière il n'y a pas d'autre choix. C'est la liberté intellectuelle ou la mort !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

07.

"J'Accuse" de Roman Polanski : l'un des films les plus magistraux du réalisateur de Chinatown…

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

06.

The Economist : Emmanuel Macron affirme que l'Otan est en état de "mort cérébrale" et que l'Europe est en danger

Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ex abrupto
- 28/01/2018 - 11:59
Brillant
Mr Minc s'est toujours trompé. Mais brillamment!
Borgowrio
- 28/01/2018 - 09:35
Sondages nettement orientés
Les commanditaires du sondage doivent être satisfaits . ça va dans le sens des propos tenus par leurs chroniqueurs . Je connais bien yougov et je n'ai pas été interrogé, cette fois ... Donc , les "détesté " cités le sont plus que S.Royal , Hollande , Lang , Hulot , Mélenchon , Obono , Schiappa , Autun , difficile à croire . Ou simplement on ne les a pas mis dans la liste
Vincennes
- 27/01/2018 - 22:10
@avant Martine.....il y a eu Mitteux pour donner le bon exemple
et à l'origine de la dette phénoménale qui mine notre pays......LUI et ses dépenses pharaoniques comme de faire l'aller/retour 1982, en CONCORDE svp, pour un simple déjeuner avec REGAN !! Il ne se refusait rien, non plus, ce Président, très généreux avec NOTRE argent et que les socialistes nous saoulent pour en faire un "grand président" BEURK