En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Valéry Giscard d’Estaing aura donné son dernier grand entretien à…

02.

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

03.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

04.

Valéry Giscard d'Estaing : « Brexit ou pas, l'Europe à 28 n’est pas gouvernable sans réformes profondes... »

05.

Crise économique : l'OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l'Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

06.

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

07.

Michel Onfray a contracté la Covid-19

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

06.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

01.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

02.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

03.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

06.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

ça vient d'être publié
pépites > Media
Déprogrammation
Mort de Valéry Giscard d'Estaing : Emmanuel Macron décide de reporter son entretien à Brut de 24 heures
il y a 48 min 22 sec
pépites > Europe
Grisbi
L'Union européenne envisage d'exclure la Hongrie et la Pologne du fonds européen de relance
il y a 1 heure 17 min
pépites > Politique
Hommage du chef de l’Etat
Mort de Valéry Giscard d'Estaing : Emmanuel Macron s'exprimera à 20 heures pour lui rendre hommage
il y a 2 heures 2 min
pépite vidéo > Politique
Hommage
Mort de Valéry Giscard d’Estaing : retrouvez les cinq moments-clés de sa vie politique
il y a 3 heures 55 min
décryptage > Justice
Suites judiciaires

Attaque contre un producteur de rap : mais à quoi servira vraiment l'emprisonnement de deux des quatre policiers violents ?

il y a 4 heures 35 min
décryptage > France
Ministre de l'Intérieur

Petit monde parisien contre M. et Mme Toutlemonde en province : l’opinion se construit-elle vraiment comme le défend Gérald Darmanin ?

il y a 5 heures 10 min
décryptage > Politique
Mort de l'ancien chef de l'Etat

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

il y a 6 heures 15 min
décryptage > Politique
Restrictions et nouvelles mesures

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

il y a 6 heures 24 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

Manchester United - PSG : 1-3 Paris s'impose dans le théâtre des rêves et reprend la tête de son groupe

il y a 6 heures 44 min
décryptage > Politique
VGE

Valéry Giscard d’Estaing aura donné son dernier grand entretien à…

il y a 6 heures 57 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Sarkozy coache Darmanin, Macron tance ses ministres; Hidalgo n’a aucune ambition mais un sens du devoir pour la France; Le Point s’inquiète des milliards de l’argent magique du Covid, Marianne des vaccins
il y a 1 heure 3 min
pépites > Santé
Campagnes de tests
L'Assemblée nationale se prononce en faveur du dépistage systématique du Covid-19
il y a 1 heure 34 min
décryptage > France
Conseil supérieur de l’audiovisuel

Contrôle de l’accès au porno des mineurs : le CSA étale son inculture technique

il y a 3 heures 31 min
décryptage > France
Gardiens de la paix

Police, une institution à bout de souffle… républicain ?

il y a 4 heures 21 min
décryptage > Science
Recherche scientifique

Cette découverte du programme d’intelligence artificielle de Google qui révolutionne la biologie et la médecine

il y a 4 heures 43 min
décryptage > Europe
Vision européenne

Valéry Giscard d'Estaing : « Brexit ou pas, l'Europe à 28 n’est pas gouvernable sans réformes profondes... »

il y a 5 heures 47 min
pépites > Finance
L'après coronavirus
Coronavirus et économie : la fin du «quoi qu’il en coûte» divise l'entourage présidentiel
il y a 6 heures 18 min
décryptage > International
En avant-première pour vous

Le dernier film du Mossad : « Bons baisers de Téhéran »

il y a 6 heures 43 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Crise économique : l'OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l'Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

il y a 6 heures 53 min
pépites > Politique
Disparition
Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans
il y a 16 heures 3 min
© SAUL LOEB / AFP
© SAUL LOEB / AFP
Bonnes Feuilles

Narcissique ? Au contraire, Donald Trump est une personne qui ne s'aime pas

Publié le 04 février 2018
Contrairement à une illusion tenace, c'est en étant narcissique, en étant en paix avec soi, que nous pouvons développer un rapport authentique aux autres, sans les prendre de haut ni se rabaisser soi-même. Extrait de "Sauvez votre peau ! Devenez narcissique" de Fabrice Midal, publié aux Editions Flammarion. (2/2)
Fabrice Midal
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philosophe et écrivain, Fabrice Midal est l’un des principaux enseignants de la méditation en France. Il a publié de nombreux livres à succès, dont le libérateur Foutez-vous la paix ! (Flammarion-Versilio, 2017), bientôt traduit dans le monde entier....
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Contrairement à une illusion tenace, c'est en étant narcissique, en étant en paix avec soi, que nous pouvons développer un rapport authentique aux autres, sans les prendre de haut ni se rabaisser soi-même. Extrait de "Sauvez votre peau ! Devenez narcissique" de Fabrice Midal, publié aux Editions Flammarion. (2/2)

Le mot « narcissisme » a été mis à toutes les sauces, indépendamment de son sens réel – celui qui puise ses racines dans le mythe grec d'origine. L'une des définitions les plus éloignées de ce mythe a été donnée par la bible des psychiatres, le DSM (Diagnostic and Statistical Manual). Rangé dans la catégorie des troubles de la personnalité, il a pour principal symptôme un sentiment excessif de son importance personnelle, et il se manifeste par le besoin, tout aussi excessif, d'être admiré, induisant une incapacité à voir la réalité en face, telle qu'elle est. Le modèle le plus abouti du narcissique selon l'entendement du DSM pourrait être le président américain Donald Trump. Des psychiatres y ont même vu un motif valable de destitution pour inaptitude à exercer ses fonctions : « Non seulement les autres sont à sa disposition, mais la réalité doit se plier à l'idée qu'il s'en fait. » Jusqu'à la caricature donnée par sa cérémonie d'investiture, en janvier 2017 : là où les photos aériennes ont montré des terrains vides recouverts de bâches blanches en trompe-l'œil, Trump a « vu » une foule d'un million de spectateurs. Et il ne ment pas : prendre acte de la réalité, c'est‑à-dire du manque de reconnaissance dont témoigne cette faible affluence, serait pour lui une blessure insupportable, un séisme. Son regard n'a pas porté sur les bâches, mais sur les spectateurs des premiers rangs. Son cerveau les a ensuite démultipliés.

Il en allait presque de sa survie ! Car, contrairement à Narcisse, contrairement à ce que nous croyons, Donald Trump ne s'aime pas ; il est dans une inquiétude constante, dans un doute profond quant à sa propre identité. Il s'est forgé une image extérieure dont il a une vision grandiose, une armure qu'il doit en permanence consolider afin d'éviter de se voir, de se toucher, dont il a viscéralement besoin pour se protéger de son moi qu'il ignore et qui donc l'effraye. Totalement coupé de lui-même, il ne peut pas se trouver génial – même s'il répète « je suis génial » en un leitmotiv qui est chez lui dépourvu de fondement, dénué de sens. Il ne peut même pas avoir confiance en ce moi qu'il ne connaît pas. Ce qu'il ne peut se donner, il le cherche chez les autres : il est en quête permanente d'approbation, a un besoin infini de reconnaissance. Il est avide de la confirmation de son statut par les foules, du regard porté sur lui par tous ceux qui ne sont pas lui. D'où ses tweets compulsifs, rageurs et diffamants à l'encontre des journalistes, des médias et de quiconque écornerait son armure, instillerait la moindre fêlure dans sa fragile carapace. Jusqu'au plus dérisoire : devenu président de la première puissance mondiale, Donald Trump a pourtant besoin d'exprimer son mépris pour les performances d'Arnold Schwarzenegger qui lui a succédé dans la présentation d'une émission de téléréalité, « The Apprentice ».

« Dites-moi que je suis le meilleur », répète-t‑il, pathétique. En réalité, Donald Trump souffre d'une cruelle déficience de narcissisme. Son erreur est celle de la grenouille de la fable qui ne se trouve aucun atout, aucune qualité. Elle « vit un bœuf qui lui sembla de belle taille, elle qui n'était pas grosse en tout comme un œuf, envieuse s'étend et s'enfle et se travaille, pour égaler l'animal en grosseur. Disant : regardez bien, ma sœur, est-ce assez ? Dites-moi, n'y suis-je point encore ? Nenni. M'y voici donc ? Point du tout. M'y voilà ? Vous n'en approchez point. La chétive pécore s'enfla si bien qu'elle creva. » Trump, comme la grenouille, se méprise et se déteste. Il se veut toujours plus grand, plus riche, plus puissant, plus séduisant. Par miracle, il a réussi  à devenir un bœuf, mais l'armure qu'il s'est forgée continue de le dissimuler à lui-même. Il ne sait pas qu'il est désormais bœuf. Il aspire toujours à le devenir. D'où ses bousculades des autres chefs d'État lors des rencontres officielles pour être au premier rang sur la photo : au deuxième rang, la grenouille craint de disparaître, dissimulée par les bœufs. Trump, la grenouille de la fable, les autres grenouilles que nous croisons au quotidien, ne sont pas des personnages narcissiques, mais vaniteux. Des individus qui ne se sont jamais rencontrés, par crainte de découvrir leurs imperfections. De ce fait, ils n'ont pas rencontré, non plus, leurs qualités. Sans doute sont-ils géniaux, nous le sommes tous. Mais ils ne se sont pas accordé la chance de repérer le génie en eux. Ils attendent que les autres pallient ce manque, leur donnent ce qu'ils n'osent pas aller trouver en eux-mêmes.

Les grenouilles qui aspirent à devenir bœufs agressent avant d'être prises en faute, terrorisent pour éteindre toute critique avant qu'elle soit formulée. Elles ont des colères, elles n'ont pas d'émotions. Elles vivent sur la défensive, incapables d'être en paix, pas plus avec elles-mêmes qu'avec les autres. Elles ne sont qu'une carapace et elles ne se rendent pas compte que celle-ci est habitée. Une armure qui ne peut pas accéder au contentement. Le narcissique se sait riche de ce qu'il est. Le vaniteux se fuit, sort de lui et occupe l'espace, tout l'espace disponible, écrase ceux qui s'y risqueraient et pourrit la vie de ceux qui le côtoient. La vanité est un mal fort répandu, à des degrés divers. Un mal redoutable qui naît de la rupture avec soi, avec ses propres ressources et son génie. Son premier symptôme, que j'appelle la voie de la grenouille, est une quête inassouvissable de reconnaissance qui pallie l'ignorance : j'ai profondément besoin que l'on me répète que je suis gentil, intelligent, mince, excellent aux fourneaux ou à mon travail. Je ne recherche pas la sincérité du compliment, mais le compliment lui-même. Je flatte pour être flatté. Le narcissique cherche la réponse en lui, et il se fait suffisamment confiance pour ne pas avoir à se poser perpétuellement la question. Le vaniteux la cherche ailleurs, doute, cherche encore, cherche toujours.

Extrait de "Sauvez votre peau ! Devenez narcissique" de Fabrice Midal, publié aux Editions Flammarion.

"Sauvez votre peau ! devenez narcissique" de Fabrice Midal

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires