En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, devrait être remplacé

02.

Selon « Le Monde », Abdouallakh Anzorov, l’auteur de l’attentat, a donné plusieurs centaines d’euros à des élèves du collège en échange d’informations pour identifier le professeur

03.

Les courants qui nous mènent droit à la déflation se font de plus en plus forts

04.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

05.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

06.

Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant

07.

Comment les comparateurs en ligne menacent la survie de pans entiers de l’industrie des services en France

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Thibault de Montbrial : « Le vivre-ensemble n’est plus qu’une incantation psalmodiée par des gens qui, à titre personnel, font tout pour s’y soustraire »

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Emmanuel Macron, le Gorbatchev de la technostructure française ?

ça vient d'être publié
light > Politique
Principe de précaution
Coronavirus : Brigitte Macron décide de se mettre à l'isolement pendant 7 jours après avoir été cas contact
il y a 10 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"On purge bébé" de Georges Feydeau : un vaudeville comme on les aime

il y a 11 heures 11 min
pépites > Justice
Enquête en cours
Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant
il y a 12 heures 51 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les régions vont diffuser un livre de caricatures dans les lycées
il y a 13 heures 58 min
décryptage > Economie
Evolution de la pandémie

Panorama COVID-19 : maintenant, c’est l’Europe qui est la plus touchée par les nouveaux cas

il y a 16 heures 36 min
décryptage > France
Liberté d'expression

Pour une publication massive des caricatures

il y a 16 heures 56 min
light > Economie
Voiture propre
La Chine, leader dans le domaine des voitures électriques - avec 138 modèles sur son marché, contre 60 en Europe, et seulement 17 aux États-Unis - abrite aussi le premier constructeur mondial
il y a 17 heures 37 min
Alimentation
La Chine se met à aimer le lait après l'avoir ignoré pendant plusieurs générations
il y a 18 heures 47 min
décryptage > Terrorisme
Reculer pour mieux sauter

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

il y a 19 heures 20 min
décryptage > Finance
Impact de la pandémie

Les courants qui nous mènent droit à la déflation se font de plus en plus forts

il y a 20 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Covid-19 et réchauffement climatique" de Christian de Perthuis : une analyse qui mérite un détour, comme tout témoignage sincère, mais avec ses limites

il y a 10 heures 55 min
pépites > Politique
Chaises musicales
Le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, devrait être remplacé
il y a 12 heures 2 min
light > France
Magie de Noël menacée
Covid-19 : le marché de Noël des Tuileries est annulé à Paris suite au coronavirus
il y a 13 heures 26 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Choisir la mort ou la Mort. La France a fait son choix

il y a 16 heures 1 sec
décryptage > International
MilkTea

« L’alliance du thé au lait » : le mouvement du refus de l’expansionnisme chinois s’étend en Asie

il y a 16 heures 49 min
light > High-tech
Justice
Instagram visé par une enquête de la Commission irlandaise pour la protection des données
il y a 17 heures 9 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Couvre-feu : et les meilleures solutions pour les télé-apéros sont...
il y a 18 heures 2 min
pépite vidéo > France
Lutte contre le fondamentalisme
Conflans-Sainte-Honorine : "Nous ne pouvons pas laisser faire ce genre de fatwas en ligne", selon Gérald Darmanin
il y a 19 heures 1 min
décryptage > Politique
Stratégie

LR contraint de s’allier à LREM pour survivre ? Les faux calculs de Christian Estrosi

il y a 19 heures 44 min
rendez-vous > Santé
Zone Franche
Coronavirus : le scandale caché du sous-investissement mortuaire
il y a 20 heures 21 min
© Pixabay
© Pixabay
C'est pataud

Connaissez vous le syndrome du gros doigt ? Il risque pourtant d’affecter de plus en plus nos vies à tous

Publié le 25 janvier 2018
Le syndrome du gros doigt. Comment une petite erreur sur un clavier pourrait avoir de très lourdes conséquences.
Frédéric Mouffle
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Directeur général associé du groupe ASK’M / KER-MEUR. Expert en cyber sécurité. Conférencier sur les menaces émergentes, spécialisé dans la sensibilisation auprès des entreprises.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le syndrome du gros doigt. Comment une petite erreur sur un clavier pourrait avoir de très lourdes conséquences.

Atlantico : Le 13 janvier, une fausse alerte concernant l'imminence d'une frappe d'un missile balistique avait provoqué la panique sur l’île, dont la cause relevait du "fat finger syndrom", ou "syndrome du gros doigt". Selon le Washington Post, l'employé incriminé se serait simplement "trompé" dans le choix proposé dans son menu déroulant. Quels sont les cas les plus emblématiques, ou les plus graves, qui ont pu survenir  en raison de ce syndrome du gros doigt ? Quels sont les cas les plus fréquents et les plus problématiques ? 

Frédéric Mouffle : Très souvent dans les causes efficientes ayant entrainé la survenue de crashs aériens, on constate un enchainement malheureux - et parfois cumulatif - de plusieurs facteurs consécutifs. Dans le cas présent, l’erreur de l’opérateur est le premier facteur identifié. Le second peut être attribué à David IGE. Celui-ci n’a en effet pas pu démentir la fausse alerte, car il n’était pas en possession de ses codes « tweeter » qui lui aurait permis de stopper le vent de panique.

Le syndrome du « fat finger » a déjà frappé en 2014 lorsqu’un trader japonais a passé un ordre boursier pour une valeur de 617 milliards d’euros sur une quarantaine de titre de grands groupes japonais comme Honda ou Toyota. Ces ordres avaient été annulés 18 minutes plus tard par le régulateur des marchés financiers japonais, le Japan Securities Dealers Association (JSDA).

Dans la même période, le groupe HSBC avait subi une suspension de cotation suite à une hausse de 10% de son cours…

Le groupe Procter & Gamble a aussi payé les frais de ce syndrome lorsqu’un trader a confondu « million » et « milliard »… Une très fâcheuse erreur ayant eu pour conséquence directe un regain immédiat des passages d’ordre de vente sur des transactions dites « à haute fréquence » ayant fait perdre dans la foulée, 37% de la valeur de l’action du groupe…

Plus récemment, un agent du renseignement intérieur français a envoyé par erreur, un SMS à l’une de ses cibles sous surveillance... Devons-nous attribuer cette erreur au « fat finger syndrom » ?

Au delà d'une cause purement humaine, quelle est la responsabilité des fabricants de logiciels et autres programmes dans ce type de cas ? Dans quelle mesure le "design" ou le niveau de sécurité de validation de certains logiciels peuvent être mis en cause ? 

En l’état, tout est toujours question de procédure : il est impensable que ce type d’alerte ait pu être déclenché par un seul homme, sans processus de « double vérification ».

La procédure est déclenchée en premier lieu par « l’US Pacific commande » qui a les moyens très fins de détection de la menace amont. Une foi transmise, les autorités régionales concernées sont en mesure de déclencher l’alerte en question. L’étape suivante est une liste de contrôle censé s’assurer de la réalité de l’alerte elle-même, ou qu’un humain peut appuyer par inadvertance sur le bouton et faire le choix malencontreux de sélectionner : « Missile alerte », en lieu et place de « Test missile alerte »… Pour finir, une autre personne déclenche la sirène d’alerte qui rappelons-le ne s’est pas déclenché lors de cet incident spécifique.

L’ergonomie générale du dispositif a certainement une part de responsabilité dans ce ratage monumental, en raison de l’absence totale d’un processus « à double validation ».

Ainsi, le bouton qui déclenche l’alerte se trouverait dans un menu déroulant, sous une commande qui permet de lancer un test de bon fonctionnement, sans avertir la population.

L’éditeur du logiciel a sans doute une part de responsabilité également, mais à l’heure actuelle, aucun détail n’est disponible sur ladite « mauvaise ergonomie ». La cause principale raisonnable à privilégier dans cette affaire reste pour le moment « l’erreur humaine » qui a pu se produire à l’occasion de la passation de poste, entre les deux équipes qui sont censées procéder à une vérification de fonctionnement au moment de cette transition « humaine » entre les différents opérateurs en charge.

Quelles sont les règles à respecter pour les fabricants pour tenter d’éviter ce type de cas ? Quels sont les moyens offerts permettant d'empêcher de telles erreurs ? 

Les fabricants de logiciels procèdent à un retour d’expérience approprié, à l’occasion de la survenue de ce type de problématique… néanmoins, nous n’avons pas connaissance du fonctionnement interne de ces applicatifs.

La responsabilité incombe aux autorités qui ont d’une part validé l’acquisition et le déploiement de cette application, en fonction d’un besoin, et pour laquelle elles ont considéré qu’il n’y avait pas de problématique à ce niveau-là. Les procédures en amont étant censées être suffisamment sécurisées dans leurs processus pour ne pas déclencher d’alertes par intempestives par erreur. La solution apportée par David ING est cependant plus orienté « humaine » que « logiciel », puisque celui-ci a annoncé que dorénavant, ce type d’alerte ne pourra être déclenchée sans l’aval de deux personnes physiques.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
patafanari
- 25/01/2018 - 12:24
Je ne tape plus avec les doigts
Mon clavier a remplacé efficacement mon extenseur de pénis.
Deudeuche
- 25/01/2018 - 10:03
Fa m’arreeve souveeeent
Avé mon klaviez minuskuuul