En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

02.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

03.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

04.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

05.

La décennie qui s'ouvre pourrait être encore pire que la précédente et voilà pourquoi

06.

Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"

07.

Et si la Chine était en train de doubler la créativité d'une Silicon Valley en panne d'idées ?

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
Dépenses et coups de coeur
Black Friday : les Français sont prêts à dépenser plus que l’an dernier
il y a 10 heures 10 min
pépites > Europe
Lutte contre la pandémie
Covid-19 : "L'issue est en vue", selon Boris Johnson
il y a 11 heures 48 min
pépites > Justice
Justice
Affaire des "écoutes" : le procès de Nicolas Sarkozy, jugé pour corruption, est suspendu jusqu'à jeudi
il y a 14 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’archipel des Solovki" de Zakhar Prilepine : plaisir de relire - Les camps des Solovki, antérieurs aux goulags. « J’ai voulu écrire moins sur les camps que sur les Russes » a dit l’auteur, l’un des plus grands romanciers russes contemporains

il y a 15 heures 36 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement
il y a 16 heures 43 min
pépites > Santé
Ecrans
L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) s'inquiète du temps passé par les jeunes devant leurs écrans, sans activité physique, aggravé par le confinement
il y a 17 heures 47 min
décryptage > High-tech
Réseaux sociaux

Et si la Chine était en train de doubler la créativité d'une Silicon Valley en panne d'idées ?

il y a 18 heures 40 min
pépite vidéo > Economie
Engagements face à la crise
Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"
il y a 19 heures 5 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

A la fin, est-ce le capitalo-marxisme qui l’emportera?

il y a 19 heures 44 min
pépites > Santé
Coronavirus
Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"
il y a 20 heures 8 min
pépites > International
Avenir des Etats-Unis
Joe Biden a dévoilé les noms des premiers membres de son gouvernement
il y a 10 heures 41 min
light > Politique
Succès fou
Barack Obama a vendu 890.000 exemplaires de ses mémoires en seulement 24h en Amérique du Nord
il y a 12 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un coupable presque parfait La construction du bouc émissaire blanc" de Pascal Bruckner : un plaidoyer solide, un essai brillant, au secours d’une civilisation crépusculaire ébranlée par les diktats des minorités

il y a 15 heures 15 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Ma lettre au père Noël. Chômage. Récession. Dépression. Un peu de champagne ?

il y a 16 heures 22 min
pépites > International
Diplomatie
Le Premier ministre israélien aurait rencontré secrètement le prince héritier d'Arabie Saoudite
il y a 16 heures 58 min
pépites > High-tech
Gaffe
Un journaliste débarque dans une réunion Zoom secrète des 27 ministres européens de la Défense qui a du être annulée
il y a 18 heures 27 min
pépites > International
Environnement
Un ancien bureaucrate a inspiré le discours du président chinois Xi Jinping changeant l'histoire du réchauffement climatique
il y a 18 heures 54 min
pépites > Finance
Economie
Danone annonce 1.500 à 2.000 suppressions de postes dont près de 400 en France
il y a 19 heures 38 min
décryptage > Media
Sur le divan

"L’élection de Joe Biden est bonne pour l’équilibre mental des Français". Et c’est la psy attitrée de France Info qui vous le dit

il y a 20 heures 1 min
décryptage > Société
La germination des mots

Existerait-il des complotistes sans comploteurs ?

il y a 20 heures 9 min
Tics

La gestuelle des candidats décortiquée : dis moi comment tu bouges, je te dirai qui tu es...

Publié le 07 avril 2014
La communication ne passe pas seulement par les mots : la gestuelle a aussi son importance. D'autant plus en politique, où les candidats doivent susciter la confiance et l'adhésion des spectateurs. D'Eva Joly la stressée à Mélenchon l'autoritaire, tour d'horizon des prétendants à l'Elysée.
Stephen Bunard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Stephen Bunard est coach pour dirigeant, synergologue (analyste du langage corporel) et conférencier. Il enseigne à l'ENA, à l'Université Paris-Dauphine et à l'INSEP. Il est conseiller à l'académie des Sciences du comportement, basée à...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La communication ne passe pas seulement par les mots : la gestuelle a aussi son importance. D'autant plus en politique, où les candidats doivent susciter la confiance et l'adhésion des spectateurs. D'Eva Joly la stressée à Mélenchon l'autoritaire, tour d'horizon des prétendants à l'Elysée.

Analyse sémiologique des différents candidats à l'élection présidentielle à travers leurs gestes et attitudes.

Eva Joly, la stressée

Sans ses lunettes, la tête penche en avant. Cela indique qu’elle est en retrait dans l’échange, un trait qu’elle partage avec Nicolas Sarkozy.

D’autre part, elle utilise beaucoup sa main droite, elle contrôle son discours mais lorsqu'elle est lancée sur des sujets qui lui tiennent à cœur, sa main gauche s’anime. Ce qui l'handicape c’est le stress qui passe par ses mains en auto-contact, en position assez basse et en tricotage.

C’est l’image même de la personne stressée devant l’examinateur, dont le léger chevrotant de sa voix liée à sa diction se reflète dans son attitude. Tous ces facteurs anxiogènes, éveillent chez le spectateur un sentiment qui relève plus de la pitié que d’une réelle attention à ses propos.


François Bayrou, le figé

Le problème de François Bayrou, ce n’est pas ce qui revient souvent, mais ce qui devrait venir mais qui ne vient pas. Il cligne très peu des yeux et hausse très peu les sourcils. Or, il faut savoir que l’être humain cligne en moyenne douze fois par minute, soit une fois toutes les cinq secondes. Ce petit geste indique que la personne enregistre des informations. Si elle ne cligne pas des yeux, cela signifie qu'elle n'est pas vraiment avec vous. Chez François Bayrou, il y a un brouillage entre une gestuelle des mains qui paraît affective, sincère, engagée et cette absence de clignement qui ne le montre pas présent à l’ouvrage.

Par ailleurs, une personne hausse les sourcils pour attirer l’attention sur ce qui semble important dans le discours. Qui ne le fait pas a tendance à rendre le discours assez monotone. En cela, il est très différent de Jean-François Copé qui n’arrête pas de les bouger comme si tout ce qu’il disait était de la première importance. 

Cette attitude révèle une sorte d’hyper-contrôle qu’exerce l’ancien bègue. Ce n’est pas le même type de contrôle que chez François Hollande, qui veut faire attention à ce qu’il dit, être nuancé et précis, de manière consciente. Chez Bayrou, c’est beaucoup plus enfoui. Prenez par exemple la vidéo de ses vœux 2012 : pendant presque deux minutes trente il ne cligne des yeux qu’une ou deux fois. Là encore, tout est une question d’amplitude et de fréquence. De la même façon que l’on a l’impression que Nicolas Sarkozy en fait trop, on a le sentiment avec François Bayrou qu’il n’en fait pas assez et apparaît figé. Or, ses deux mains sont participatives, dans des gestes assez élevés au niveau du plexus solaire. Cela renseigne sur son côté investi, engagé, avec parfois un geste avec tous les doigts de la même main joints un peu à la manière des Italiens. Ce geste on le retrouve souvent chez Martine Aubry, il est le marqueur de la sincérité.



François Hollande, l'égalitaire

François Hollande n’est pas très expressif, sa gestuelle montre qu’il se contrôle énormément. Il utilise davantage sa main droite. Naturellement, c’est la main qu’on utilise pour argumenter, expliquer, convaincre, mais ce qui est frappant chez lui c'est l’absence de la main gauche, qui est la main de la spontanéité. Chez certains autres candidats les deux mains sont utilisées de manière simultanée ou alternative.

En revanche, un geste revient souvent chez lui, c’est lorsqu'il place ses deux mains à la verticale, presque à angle droit, comme s'il faisait une barrière. Ce geste est plutôt positif, car en général il renseigne sur le caractère égalitaire des propos tenus, notamment lorsqu’il parle de la protection sociale, ou de la relation qui est en train de se jouer avec l’autre. Il refait ce geste très souvent dans ses discours. C'est plutôt rare, car le plus souvent on apprend aux hommes politiques à diriger leurs mains vers les autres. Ce geste là n’est pas de ceux qu’on apprend, il lui est naturel. C’est encourageant quand son clip de campagne le montre très axé sur l’égalité. Le bémol qu’on pourrait mettre est que ce geste n’est pas facilement détectable pour l’opinion publique.


Clip officiel de campagne de François Hollande par francoishollande

Le principal souci de François Hollande est qu’il a travaillé sa gestuelle à la façon de François Mitterrand. C'est bien trop évident parce que la gestuelle de Mitterrand lui était propre, tenter de l’imiter est assez risqué. C'est dommage, car cette idée du mouvement de bras en moulinet est révélatrice de la volonté d’initier un changement et d’amener les gens vers ce changement, mais comme on perçoit le fait que c’est un geste appris, il s’en trouve totalement décrédibilisé.

Jacques Cheminade, l'étonné

Un trait frappant et récurent chez ce candidat est la façon dont il plisse le front quand il veut montrer son étonnement, mais il le fait trop longtemps. En général quand on est étonné, on a un haussement de sourcil bref. Et on peut se demander quelle est sa motivation à montrer l’étonnement. En réalité sa gestuelle est assez obscure.

 

Jean-Luc Mélenchon, l'autocrate

Ce qui est frappant chez Jean-Luc Mélenchon c’est que comme tous les idéologues il fait des gestes élevés, avec des gestes au-dessus des épaules, et pas seulement en situation de discours mais aussi sur les plateaux télés ce qui lui donne une image d’autocrate, parce qu’autoritaire voire agressif. La bonne zone de gestuelle est le thorax. Quand les gestes se font plus bas, ils renvoient l’image de quelqu’un qui n’est pas investi ; trop haut, cela signifie qu’on intellectualise un peu trop le discours. Ses rides aussi donnent des indications sur lui, car il possède à la fois des rides d’anxieux et d’émotif, toutefois beaucoup plus de rides d’anxiétés que d’émotivité.

Mais ce qui attire l’attention chez Jean-Luc Mélenchon c’est sa bouche. Sur son côté droit, elle a tendance a faire l’effet que l’on a baptisé « la lèvre de chien » c’est-à-dire qu’elle a tendance à remonter légèrement, mais assez régulièrement, geste qui indique le mépris d’autrui ou par rapport aux propos qu’il tient sur des sujets qui le rebutent. En revanche, à gauche sa bouche est tombante et montre de l’amertume. On retrouvait cette moue chez Ségolène Royal au cours du premier débat de la primaire socialiste en 2007, où à mon avis elle n’y croyait plus.

Chez Jean-Luc Mélenchon, on retrouve assez régulièrement des micros expressions de dégoût qui sont assez cohérentes avec sa personnalité, il inscrit son discours dans un contexte dur et des sentiments personnels, alors que Marine Le Pen apparaît d’une douceur angélique.


Clip officiel : Mélenchon - Partageons les... par PlaceauPeuple

Marine Le Pen, l'apaisée

Elle est l’image même de la séduction. Elle présente majoritairement la partie gauche de son visage dans son affiche et en situation de débat, elle crée du lien et fait entrer l’autre dans son univers. Elle a le buste en avant, ce qui montre qu'elle est encore dans le combat, dans le match. Elle a aussi de petits plissements d’yeux involontaires et active non consciemment beaucoup les petits muscles autour des yeux que l’on appelle les fentes palpébrales.

Généralement leur utilisation indique que l’on est bien avec quelqu’un ou mu par l’émotion positive. Ses configurations de tête sont toujours dans la douceur, soit penchée à gauche. Et c’est tout à fait naturel, ce n’est pas quelque chose qui semble travaillé. Elle montre quelqu’un qui est apaisé et elle l’est d’ailleurs au fond d’elle-même.

Elle a aussi une belle gestuelle de main, harmonieuse, avec des gestes assez élevés mais pas trop, suffisamment en tout cas pour convaincre de son investissement, les deux mains sont participatives, et son avantage est qu’il y a peu d’auto-contact des mains qui indiquent généralement la gêne.


Marine Le Pen Spot de campagne 2012 par warrant

 

Nathalie Arthaud, la Mélenchon fille

C’est un peu la version féminine de Jean-Luc Mélenchon, en tout cas en ce qui concerne le mouvement « lèvre de chien », qui exprime le mépris.

Nicolas Sarkozy, le performant

C’est le contrepied de François Hollande, puisqu'il très expressif et nous apprend qu’on gagne vraiment à l’être. L’exemple le plus connu est son mouvement d’épaule, qui renseigne sur sa volonté d’être à la hauteur des choses, et notamment avec l’épaule droite. Un mouvement d’épaule droite exprime souvent l’idée de performance, et l’épaule gauche est mobilisée quand on veut exprimer la notion de défi personnel. Par exemple, quand il a annoncé sa candidature, on voyait beaucoup plus son épaule gauche que son épaule droite. Il veut montrer qu’il est toujours à la recherche de la performance. C’est un signe positif, qui a été tourné en dérision en raison de sa fréquence. En effet, chez Nicolas Sarkozy, cette attitude fait l’objet d’une ritournelle gestuelle. On peut expliquer cette fréquence par le poids des enjeux et de la fonction présidentielle.

D’autre part, il a des codes de dominants : l’index pointé, le sourcil droit levé qui met à distance.

Là ou le bât blesse, c’est que comme Nicolas Sarkozy est très expressif, beaucoup de non-dits passent par la bouche. Chaque fois qu’il est agacé ou qu’il désire maîtriser son discours, ses lèvres vont entrer dans sa bouche. Quand un des journalistes de France 3 avait refusé de le saluer il y a cinq ans, on a assisté à un festival de mouvements de bouche. L'opinion publique, qui ne connait pas le geste, a pu le considérer comme une contrepartie à ce caractère très expressif.

Enfin, Nicolas Sarkozy a un peu le même problème que François Hollande dans le sens où il a tendance à fabriquer des gestes et a beaucoup recours aux gestes figuratifs, c’est-à-dire qu’il mime tout ce qu’il dit. Or ces gestes sont souvent utilisés par les menteurs. On lui a surement conseillé de les utiliser pour convaincre du bien fondé de son discours, mais malheureusement, quand on fabrique des gestes on fabrique des mensonges. Donc, dire à Nicolas Sarkozy de mimer ses paroles est contreproductif, tout comme lui demander de contrôler ses mouvements d’épaules.


Clip officiel de campagne de Nicolas Sarkozy par NicolasSarkozy

NB : Nicolas Dupont-Aignan et Philippe Poutou n'ont pas été analysés par l'auteur qui n'a pu les étudier précisément.



Clip de campagne officiel n°1 de Philippe Poutou... par E_varlin

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
New
- 12/04/2012 - 14:29
@ Aladine
merci de nous tenir informés de cette nouvelle (et énième) affaire Lang. Ce type est pire que DSK.....
aladine
- 12/04/2012 - 12:01
francais lisez cette horreur
Plainte contre Jack Lang pour viol en réunion sur une fillette de 4 ans
Plainte contre Francois Hollande et Pierre Moscovici pour non dénonciation de crimes
Dépôt de plainte pour pédophilie contre Jack LANG.
Dépôt de plainte pour non dénonciation de crimes contre François Hollande et Pierre Moscovici.
« Une enquête préliminaire a été ouverte par le Procureur de la République des Sables d'Olonne (Vendée) contre Jack LANG (ex-ministre de la République Française) pour viol en réunion sur LAUREEN,une fillette de 4 ans, aujourd'hui décédée des suites de ces abus. Suite à ses plaintes, M. Emmanuel VERDIN, père de la victime, a été auditionné le 3 janvier 2012 à la Gendarmerie de Bourg-sur-Gironde pendant 4h (audition 1252/2011). Il a ainsi impliqué François HOLLANDE et Pierre MOSCOVICI pour non dénonciation de crimes et a porté plainte contre tous les protagonistes de l'affaire. Une information judiciaire a ainsi été ordonnée par le Procureur de la République de Libourne (Gironde) concernant les services de police et de justice soupçonnés de faux témoignages et de dissimulation de preuves dans le but d'étouffer l'affaire. QUELLE HONTE
New
- 12/04/2012 - 00:03
L'article a bien relevé la haine et le mépris qui habitent
l'extrême-gauche de Mélanchon et Arthaud. Et la sincérité de Sarkozy et la nature apaisée de Marine Le Pen. Et enfin le caractère évanescent et insipide de Hollande, un homme mou sans vraies convictions mais néanmoins terriblement dangereux derrière les apparences.