En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

06.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

07.

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

04.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

05.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

06.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 16 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 3 heures 40 min
pépites > Justice
Recours
Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme
il y a 5 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "L'un de nous deux" de Jean-Noël Jeanneney

il y a 6 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Exposition : “Bacon en toutes lettres” : Une singularité fascinante mais difficile à appréhender !

il y a 6 heures 30 min
pépite vidéo > Europe
Guerilla
Barcelone : Violents affrontements pour la troisième nuit consécutive
il y a 8 heures 47 min
décryptage > Culture
Critique

La réparation dans l’art : un livre virtuose étonnant

il y a 9 heures 48 min
décryptage > International
Un foulard sur les yeux

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

il y a 10 heures 14 min
décryptage > Environnement
Green-Washing

Quand les Etats européens trichent avec les règles de comptabilité pour faire croire à leur vertu énergétique

il y a 11 heures 6 min
décryptage > Economie
Analyse

Journée mondiale pour l'élimination de la pauvreté : croissance, recettes empiriques ou politiques sociales, qu’est-ce qui marche ?

il y a 11 heures 21 min
décryptage > Social
Atlantico Business

J’aime ma boite : 64 % des salariés aiment leur entreprise, mais l’inverse est-il vrai ?

il y a 11 heures 34 min
pépite vidéo > Faits divers
En vert et contre tous
Des activistes d'Extinction Rebellion violemment dégagés du toit d'un métro à Londres
il y a 4 heures 24 min
pépites > Politique
Commission
Blanquer contre Taché : LREM tente une médiation
il y a 5 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "La porte sans entrée. Approche du Zen" : Devenez ou restez zen, vous vous en porterez mieux !

il y a 6 heures 27 min
pépites > Europe
At least
Brexit : Un accord a été trouvé
il y a 8 heures 14 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment - Take Two

il y a 9 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Patrick Besson : "J’ai toujours pris Salman Rushdie pour un triste con"

il y a 9 heures 56 min
décryptage > Social
Merci patron...

J'aime ma boite : mythe ou réalité ?

il y a 10 heures 29 min
décryptage > Economie
Nouveau Monde

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

il y a 11 heures 15 min
décryptage > Europe
Axe anglo-allemand

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

il y a 11 heures 22 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Pour Finkielkraut, Zemmour est tombé dans le piège tendu par l’islam radical ; Bayrou essaie encore de faire partir Philippe de Matignon ; 40 salariés chez LREM pour la com digitale, 1 chez LR ; Pour Salvini le fascisme est aussi mort que le communisme
il y a 11 heures 40 min
Atlantico Business

Pendant qu’Emmanuel Macron drague les investisseurs étrangers, les entreprises italiennes viennent sur le marché français donner des leçons de compétitivité

Publié le 22 janvier 2018
Plus de 140 investisseurs étrangers sont reçus aujourd’hui à Versailles par Emmanuel Macron. Le message du président à leur intention : "France is back".
Diplômée de l'Essec, Aude Kersulec est specialiste de la banque et des questions monétaires. Elle est chroniqueuse économique et blogueuse. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Aude Kersulec
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Diplômée de l'Essec, Aude Kersulec est specialiste de la banque et des questions monétaires. Elle est chroniqueuse économique et blogueuse. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Plus de 140 investisseurs étrangers sont reçus aujourd’hui à Versailles par Emmanuel Macron. Le message du président à leur intention : "France is back".

« France is back ». Pour en convaincre ces investisseurs étrangers, Emmanuel Macron a fait ouvrir Versailles et sortir la plus belle argenterie. Ils sont plus de 140 chefs d’entreprises internationales, des banquiers américains, des grands de la Silicon Valley dont le patron de Google, des Chinois dont le vice-président de Alibaba.

Tous se rendront ensuite à Davos pour confronter leur diagnostic et faire des affaires, mais Paris leur semble mériter le détour. Parce que le climat a changé et que les entreprises sont désormais bien accueillies.

Mais ce qui est intéressant dans ce monde des affaires mondiales en pleine transformation, c’est l’intérêt nouveau que nous portent les industriels italiens qui viennent chercher des opportunités d’investissement certes, écouter ce nouveau président qui, sorti de nulle part, les étonne quand même beaucoup. Et du coup, ils viennent tous nous donner des leçons de compétitivité.

L’industrie italienne, qui a failli s’effondrer par l’abus de dévaluations avant l’euro, s’est redressée magnifiquement en développant une offre originale. Et quand l’offre est de qualité, la question du prix, c’est à dire le coup de fabrication, a moins d’importance. C’est la leçon que viennent désormais nous dispenser les industriels italiens.

Parce que depuis deux ou trois ans, l’Europe toute entière et la France en particulier, permettent aux exportateurs italiens d’avoir la dolce vita.

D’abord, dans la gastronomie, l’Italie  a toujours la cote et s’en sort mieux que la France. La pasta italienne comme la charcuterie si typique se vendent partout dans le monde, même si le vin reste le produit le plus exporté. Le vin italien a été plébiscité par les Russes et les Chinois, avec des exports qui ont augmenté respectivement de 48 et 25%.

Puis vient le luxe et le design. L’époque où les groupes français, Kering et LVMH, rachetaient tout ce qui trainait sur le marché, cette époque-là est révolue. Le design italien par exemple n’est pas qu’un mythe et contribue fortement aux exportations. Il a retrouvé tout son lustre.

Le Salone del Mobile, le Salon du Meuble de Milan, est l’événement le plus important de l’année. Et s’il a lieu en Italie, c’est que ce sont bien eux les rois en la matière.

Alors le secteur avait beaucoup été touché par la crise et on commence seulement à renouer avec les niveaux d’exportations de 2008. Les marchés principaux restent pour l’instant européens, pour plus de la moitié du chiffre d’affaires, mais les asiatiques ne sont pas loin derrière et Shanghai est d’ailleurs le second salon du mobilier en terme d’importance.

Le mobilier italien a pour lui de concilier le Made in Italy au haut de gamme, et de tenir son rang en terme de qualité. Gabriella Lojacono, de l'université Bocconi de Milan souligne le repositionnement de l'Italie à la suite de la crise. « Le pays n'est plus sur l'entrée et le milieu de gamme, qui sont partis en Asie et en Europe de l'Est. C'est ce qui faisait le gros du volume des ventes. » Plus de qualité et moins de produits, les exportations en valeur, en tout cas, s’y retrouvent.

Mais la recette miracle, c’est Claudio Luti, qui dirige la marque de design Kartell, qui en dévoile le secret : la totalité de sa production est fabriqué sur le territoire italien, même quand celle-ci est destinée à des pays lointains.

« Tout notre processus de production se situe en Italie, et je dirai même plus, en Italie du Nord. La recherche, la création à Milan et les usines en Lombardie, et même que la plupart de nos fournisseurs. Cela permet de mieux contrôler la chaine de production et d’offrir le même standard de qualité à tous nos clients». Et comme standard de qualité, la marque est particulièrement agile, ne s’interdisant pas des collaborations avec des partenaires extérieurs, comme les célèbres créations de Philippe Starck.

En plus d’une production régionale, Kartell bénéficie d’un capital resté aux mains de la famille, malgré les nombreuses offres alléchantes proposées ces dernières années. Claudio Luti ne voit aucune raison de vendre : il investit sur du long terme, il a de l’argent et il contrôle l’entreprise.

Mais le savoir-faire italien réside aussi dans l’art de promouvoir son image. Trois exemples  avec l’ouverture en fin d’année dernière de Eataly World, parc de loisirs exclusivement dédié à la découverte du patrimoine gastronomique italien. Pour Oscar Farinetti, fondateur de Eataly World, l’objectif n’est plus “d’amener notre gastronomie à l’étranger mais de faire venir le plus possible de touristes étrangers ici en Italie ». En plus des consommations et des ventes de produits locaux sont dispensés des cours de cuisine.

2ème exemple : l’indice boursier Italia Brands, lancé en octobre et qui réunit un panel de marques de luxe italiennes. Cela permet aux investisseurs de suivre la performance du Made in Italy.

Enfin, comme en France avec le Comité Colbert, lItalie possède Altagamma, un comité qui réunit des grands dirigeants tous secteurs de marques italiennes positionnées sur le haut de gamme afin de promouvoir internationalement le style et la beauté à l’italienne.

2018 s’annonce encore un grand cru pour les entreprises italiennes, à moins que les élections de mars prochain ne viennent gâcher la fête. Car en Italie comme partout, les populistes, menés par Beppe Grillo, sont aux portes du pouvoir et les partis traditionnels ne parviennent plus à séduire.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

06.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

07.

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

04.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

05.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

06.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires