En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
TWITTRACK 2012
Programmes : sur Twitter, Sarkozy et Hollande écrasent la visibilité des autres candidats
Publié le 10 avril 2012
Les candidats PS et UMP concentrent près des deux tiers de la visibilité sur le réseau social.
Image & Dialogue est un Cabinet conseil en stratégie et management du capital image.Lingway est une plate-forme d'e-réputation et un moteur de recherche sémantique et text mining.  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico - Image et Dialogue - Lingway
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Image & Dialogue est un Cabinet conseil en stratégie et management du capital image.Lingway est une plate-forme d'e-réputation et un moteur de recherche sémantique et text mining.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les candidats PS et UMP concentrent près des deux tiers de la visibilité sur le réseau social.

  

Nicolas Sarkozy toujours en tête de nos deux classements de visibilité, recule cependant de 4 points sur Twitter (32%), tandis qu’il gagne 2 points dans les médias nationaux en ligne (28,9%). François Hollande de nouveau en seconde position, progresse toutefois dans les deux types de médias (+ 3 points sur Twitter 22,7% et + 2 points dans les médias nationaux 24,4%).

Sur Twitter, Jean-Luc Mélenchon (15,1%) et François Bayrou (15,2%) progressent tous deux d’1 point et continuent à se talonner. Ils sont suivis par Marine Le Pen (6,1%) qui recule d’1 point, puis d’Eva Joly (5,8%) qui progresse de 2 points, Nicolas Dupont-Aignan (1,5%), Philippe Poutou (0,6%), Jacques Cheminade (0,5%) et Nathalie Arthaud (0,5%).

Si l’on observe l’évolution des scores de visibilité sur Twitter des 6 premiers candidats, on constate qu’à l’exception de Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen, tous les candidats progressent.

(Cliquez sur l’image pour l'agrandir)

Dans les médias nationaux en ligne, les deux premiers candidats sont suivis par Jean-Luc Mélenchon (12,5%) qui recule cependant d’1 point. Viennent ensuite François Bayrou (9,4%) relativement stable et Marine Le Pen (7,4%) qui perd 2 points, puis Eva Joly (6,2%) stable. Les dernières places sont occupées par Nicolas Dupont-Aignan (3%) stable, Jacques Cheminade (1,9%) en recul d’1 point, Philippe Poutou (1,8%) en perte d’1 point, et Nathalie Arthaud (1,8%) stable.

L’évolution des scores de visibilité dans les médias nationaux des 6 premiers candidats, illustre le parallélisme des courbes de Nicolas Sarkozy et François Hollande, et l’écart qui se creuse entre les deux premiers candidats et les suivants.

(Cliquez sur l’image pour l'agrandir)

Sur Twitter la visibilité cumulée des quatre premiers candidats est cette semaine de 85%, soit un niveau identique à celui de la semaine précédente, tandis qu’elle est de 77,9% dans les médias nationaux soit une progression de 4 points.

(Cliquez sur l’image pour l'agrandir)

NB : Les noms des candidats apparaissent dans ce graphique sous la forme la plus souvent utilisée dans les publications

(Cliquez sur l’image pour l'agrandir)

NB : Les noms des candidats apparaissent dans ce graphique sous la forme la plus souvent utilisée dans les publications


Visibilité des candidats sur le thème du programme

Le thème du programme qui concerne tous les candidats, mais cependant un peu plus Nicolas Sarkozy qui a annoncé le sien le jeudi 5 avril, est l’objet d’un tête à tête sur Twitter entre les deux principaux candidats. Ainsi il impacte exclusivement la visibilité de ces derniers, puisqu’il permet à Nicolas Sarkozy d’améliorer son score de visibilité de 9 points (40,6% vs 36,1% en moyenne), alors que François Hollande ne l’améliore que de 5 points (27,9% vs 22,7% en moyenne). En parallèle les 4 candidats suivants (François Bayrou, Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen et Eva Joly) perdent chacun 3 points de visibilité avec cette thématique.

Dans les médias nationaux en ligne, cette thématique, à l’exception d’Eva Joly qui perd 1 point (5,5% vs 6,2% en moyenne), n’impacte pas la visibilité des candidats.

(Cliquez sur l’image pour l'agrandir)

NB : Les noms des candidats apparaissent dans ce graphique sous la forme la plus souvent utilisée dans les publications

(Cliquez sur l’image pour l'agrandir)

NB : Les noms des candidats apparaissent dans ce graphique sous la forme la plus souvent utilisée dans les publications

 

Visibilité des candidats officiels sur le thème de l’abstention

Le sondage de l’Ifop publié dernièrement a rappelé le risque d’une abstention forte lors de cette élection. A cette date uniquement 68% des électeurs se déclaraient « certains d’aller voter ». Il est en conséquence possible qu’on n’atteigne pas les 84% de participation de 2007, et sans doute pas les 78% de 1995. Ces chiffres sont d’autant plus inquiétants, qu’ils sont corroborés par le fait que les électeurs trouvent au fur à mesure qu’elle progresse cette campagne de moins en moins intéressante. Dans ce contexte, François Kalfon spécialiste des sondages au PS, déclare que "Le troisième acteur de la campagne sera l'abstention", et s’inquiète du risque que François Hollande y soit le plus exposé : "Son exposition à un public potentiellement abstentionniste est beaucoup plus importante que celle de Nicolas Sarkozy ».

Sur Twitter, cette thématique profite exclusivement à François Hollande qui améliore son score de visibilité de 19 points (41,7% vs 22,7% en moyenne), alors que tous les autres candidats y perdent en visibilité. Ainsi Nicolas Sarkozy perd 9 points, Marine Le Pen 5 points, François Bayrou 3 points et Jean-Luc Mélenchon 2 points.

Tandis que dans les médias nationaux en ligne, elle profite aux deux principaux candidats de gauche : François Hollande gagne 2 points (26,4% vs 24,4% en moyenne) et Jean-Luc Mélenchon 3 points (15,2% vs 12,5% en moyenne). Alors que Nicolas Sarkozy perd 4 points (26,9% vs 31,2% en moyenne) et que les autres candidats sont relativement stables.

(Cliquez sur l’image pour l'agrandir)

NB : Les noms des candidats apparaissent dans ce graphique sous la forme la plus souvent utilisée dans les publications

(Cliquez sur l’image pour l'agrandir)

NB : Les noms des candidats apparaissent dans ce graphique sous la forme la plus souvent utilisée dans les publications

Des deux thématiques, le programme a occupé cette semaine une place près de 40 fois supérieure à celle de l’abstention sur Twitter, et près de 20 fois supérieure dans les médias nationaux en ligne.

(Cliquez sur l’image pour l'agrandir)

_________________________________________

Note méthodologique :

Les résultats présentés dans ce document sont issus de la plate-forme d’E-Réputation de Lingway. La sélection des thèmes est opérée par Atlantico et image et dialogue. Les commentaires sont rédigés par image et dialogue.

Les résultats sont exprimés en % de visibilité de chaque candidat sur la base de la visibilité globale de l’ensemble des candidats.

La liste des candidats officiels : Marine Le Pen, Nicolas Sarkozy, Nicolas Dupont-Aignan, François Bayrou, Eva Joly, François Hollande, Jean-Luc Mélenchon, Philippe Poutou, Nathalie Arthaud

Remarque : Dans les graphiques, les noms des candidats apparaissent sous la forme la plus souvent utilisée par les internautes ou les journalistes.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Semaine de canicule : ces erreurs qui vous feront encore plus ressentir la chaleur alors que vous cherchiez l’inverse
02.
Amazon : 11,2 milliards de profit, 0 dollars d’impôts payés… : mais dans quel état erre un certain capitalisme ?
03.
Pourquoi l’influence de Melania Trump sur son mari dépasse de loin ce qu’on en voit
04.
Et la galaxie Benalla s'enrichit d'une nouvelle recrue : Mimi, la reine des paparazzis, qui "fabriqua" Macron...
05.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
06.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
07.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
03.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
04.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
05.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
06.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
01.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
02.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
03.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
04.
Et la banque centrale américaine publia une bombe sur les "méfaits" du capitalisme financier
05.
Cash Investigation : pourquoi le traitement des semences par les multinationales est nettement plus complexe que le tableau dressé par l’émission de France 2
06.
Nominations européennes: le jeu dangereux d’Emmanuel Macron face à l’Allemagne
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Decrauze
- 10/04/2012 - 21:58
Des bas comportements
Pourquoi tant de simagrées pour débattre des deux prétendants en tête ? Ces réticences commencent à ridiculement se voir. Leur place de favoris ne tiendrait-elle qu’à leur abstention respective à l’échange démocratique, même s’il s’avérait musclé, avec les autres candidats ? Dans cette attitude y a-t-il plutôt du mépris, de la crainte, du cynisme ? Finalement, en les imaginant sales gosses dans un jeu de Chat électoral combiné à la conquête d’un mont imaginaire, je n’ai pas dépeint une plus risible situation que celle que les deux mastodontes créent en l’espèce dans la course à l’Elysée. Cf. http://pamphletaire.blogspot.fr/2012/04/oui-prenez-la-france-maintenant.html