En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Elections municipales à Paris : percée de Rachida Dati qui fait jeu égal avec Benjamin Griveaux et devance Cédric Villani

03.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

06.

Jamais une mission spatiale ne s’était autant approchée du soleil. Voilà ce que la Nasa en a appris

07.

Condamnation à la baisse : ce que la justice française semble ne pas comprendre du tout du djihadisme

01.

Les agences de notations à la botte des lobbyistes ?

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

03.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

Qwant : "Proie" de la Géopolitique de l’Internet

06.

Derrière la crispation sur les retraites, la génération la plus immature de l’histoire

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

05.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

06.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

ça vient d'être publié
light > Insolite
Too bad!
Un artiste vend une banane scotchée au mur 12.000 dollars : un autre la décroche, la pèle et la mange
il y a 55 min 59 sec
pépite vidéo > Insolite
Goût de luxe
Un hôtel espagnol décore son hall d'entrée avec un sapin à 14 millions d'euros
il y a 1 heure 34 min
rendez-vous > Economie
Zone Franche
Retraites et consensus scientifique : peut-on vraiment prendre les retraito-sceptiques au sérieux ?
il y a 2 heures 45 min
décryptage > Europe
Surprises

Surprises à la carte : ce que la géographie de l’euroscepticisme nous apprend des racines du trouble politique qui ébranle l’Union

il y a 3 heures 13 min
décryptage > Terrorisme
Incompréhension

Condamnation à la baisse : ce que la justice française semble ne pas comprendre du tout du djihadisme

il y a 6 heures 34 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Conflit sur les retraites : la France s’enfonce dans un chaos inextricable et contradictoire qui ressemble de plus en plus à ce que vivent les Britanniques avec le Brexit

il y a 6 heures 55 min
pépites > Religion
Solidarité et soutien
Attaque contre la mosquée de Bayonne : SOS Racisme lance un appel de soutien pour une marche solidaire ce dimanche 15 décembre
il y a 14 heures 6 min
pépites > Media
Justice
Discours de la Convention de la droite diffusé sur LCI : Eric Zemmour sera jugé à la fin du mois de janvier
il y a 15 heures 42 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 9 décembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 18 heures 24 min
light > Culture
Principe de précaution pour Disney
Le prochain opus de la saga Star Wars présenterait des risques d’épilepsie
il y a 19 heures 53 min
décryptage > Santé
Petites vérités

Petites vérités utiles à rétablir sur l’espérance de vie en France

il y a 1 heure 26 min
décryptage > Europe
La juste mesure

Royaume-Uni : la lutte anticorruption cherche la juste mesure

il y a 2 heures 45 min
décryptage > Politique
Petites vérités

Humanisme, rémunérations et régimes spéciaux : le cas Delevoye

il y a 2 heures 53 min
décryptage > Science
Découverte

Quand le simulateur énergétique du MIT montre qu’il demeure possible de limiter à la hausse des températures à 1,1°C sans décroissance tout en passant des énergies fossiles

il y a 3 heures 53 min
décryptage > Economie
Génération 1975

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

il y a 6 heures 42 min
décryptage > Politique
To Reforme or not To Reform

Emmanuel Macron sera-t-il le Gorbatchev du “cercle de la raison” ?

il y a 7 heures 47 sec
pépites > Politique
Sondages
Elections municipales à Paris : percée de Rachida Dati qui fait jeu égal avec Benjamin Griveaux et devance Cédric Villani
il y a 14 heures 55 min
pépites > Sport
Drapeau neutre
Exclusion de la Russie des compétitions sportives : Vladimir Poutine dénonce une décision politique
il y a 16 heures 31 min
pépites > Social
Mobilisation en baisse
Retraites : 339.000 personnes ont défilé dans toute la France en ce mardi 10 décembre, 885.000 selon les syndicats
il y a 19 heures 18 min
pépites > Politique
Grand oral
Edouard Philippe prévient qu'il n'y aura "pas d'annonces magiques" sur la réforme des retraites
il y a 20 heures 33 min
© Michel Spingler / POOL / AFP
© Michel Spingler / POOL / AFP
Au-delà des mots

Ce que les chiffres 2017 de l’immigration disent bien mieux sur la situation française que le discours d’Emmanuel Macron à Calais

Publié le 17 janvier 2018
Un an et demi après le démantèlement de la "jungle", le chef de l'Etat s’est rendu à Calais, ville symbole de la crise migratoire. Mais bien au-delà des discours politiques, les chiffres publiés sur les visas de séjour et de sortie sont particulièrement parlants.
Jean-Paul Gourévitch est depuis 1987 consultant international sur l'Afrique, les migrations et l'islamisme radical. Il a enseigné à l'Université Paris XII Créteil. Écrivain, essayiste et formateur il est également spécialiste de la...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Gourévitch
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Gourévitch est depuis 1987 consultant international sur l'Afrique, les migrations et l'islamisme radical. Il a enseigné à l'Université Paris XII Créteil. Écrivain, essayiste et formateur il est également spécialiste de la...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un an et demi après le démantèlement de la "jungle", le chef de l'Etat s’est rendu à Calais, ville symbole de la crise migratoire. Mais bien au-delà des discours politiques, les chiffres publiés sur les visas de séjour et de sortie sont particulièrement parlants.

Atlantico : Selon les chiffres publiés par la Direction générale des étrangers ce 16 janvier, 27 373 départs du territoire en 2016 ont eu lieu, soit une hausse de 10.8% par rapport à 2016, une progression qui caractérise également les arrivées sur le territoire (262 000, + 13.7% de nouveaux titres de séjours). Au regard des détails des chiffres, quels sont les enseignements à tirer de cette publication? Quel bilan dresser de l'évolution des flux et de l'ajustement à ces flux de la politique migratoire du pays ?

Jean-Paul Gourévitch : D’abord, il faut souligner que le gouvernement tient ses engagements en termes de publication puisqu’il avait annoncé que ses chiffres seraient publiés le mardi 16 janvier et qu’ils le sont ! Cela veut dire « je fais ce que je dis et je dis ce que je fais ».

Si on regarde maintenant les chiffres de visas de séjour (d’entrées légales, puisque évidemment les entrées illégales ne sont pas comprises dans les chiffres publiés) tout le monde a fait les mêmes constatations, en l’occurrence que l’augmentation est régulière depuis 4 ans et est surtout marquée par l’augmentation des visas de séjours humanitaires ce qui est assez logique puisque nous avons eu beaucoup plus de demandes d’asile et que le pourcentage de demande d’asile accepté est plus haut qu’autrefois. Il faut aussi noter la tendance qu’on a à agglomérer sous le nom de visas de séjour pour motifs économiques des choses qui sont assez différentes. On a l’air de vouloir dire qu’il s’agit des cartes compétence et talent, ce qui n’est pas tout à fait exact. Dans la migration ethnique, il y a la migration de main d’œuvre, c’est-à-dire de personnes qui viennent chercher du travail, il y a la migration entrepreneuriale, c’est-à-dire la migration des gens qui viennent délocaliser leur entreprise en France. Il y a la migration de compétence et talent qui existe, et aussi la migration starisée, pour des vedettes qui exportent leur succès. On ne peut pas faire amalgame complet en ce qui concerne le visa économique d’entrée.

En ce qui concerne les visas de sortie, je remarque plusieurs choses. Tout d’abord il ne faut pas se voiler la face. Parmi les 27357 personnes qui sont sorties, il y a bien sûr les renvois forcés, mais surtout et essentiellement ce qu’on appelait autrefois les « sorties humanitaires », c’est-à-dire les renvois de Roumains ou de Bulgare dans leurs pays, et les « Dublinés», ceux qui ont fait une demande de visa dans un pays d’Europe puis sont venus en France. Effectivement. Le gouvernement déploie beaucoup d’efforts pour les renvoyer dans leur pays de référence. C’est un coût important. On peut considérer que si on renvoyait tous les Dublinés un mois après leur arrivée en France, on ferait une économie de près de 241 millions d’euros. Bien sûr on sait que cela n’est pas possible, mais le gouvernement fait de gros efforts.

Si maintenant on compare le nombre de gens déboutés du droit d’asile et le nombre de personnes expulsées, on se rend compte que près de 90% des personnes déboutées du droit d’asile n’ont pas été expulsées sont restés en France. Et pour ceux qui sont repartis soit ont été expulsés soit sont repartis dans ce qu’on appelle les renvois aidés, c’est-à-dire avec un pécule qui va leur permettre de vivre mieux chez eux, mais pas de créer des entreprises dans leur pays puisqu’il n’y a pas de suite.

On observe un rattrapage effectué sur les arrivées, d’autant plus quand on sait qu’une grande partie des déboutés du droit d’asile continuent de rester en France, situation à laquelle le gouvernement n’a toujours pas trouvé de solution.

Il est également possible d'observer une augmentation du nombre de "Dublinés" et des expulsions intra-européennes. S'agit-il de la preuve d'une meilleure maîtrise de l'espace européen par la France ?

Le pourcentage de Dublinés renvoyés est extrêmement faible par rapport au pourcentage de Dublinés qui devraient être renvoyés, parce que pour cela il faut que le pays de référence accepte de recevoir ses Dublinés. Et cela, ce n’est pas toujours le cas. Et il faut aussi que les migrants en question acceptent de repartir, ne se rebellent pas. C’est certainement mieux qu’auparavant, mais on est très loin d’arriver à un étiage satisfaisant le règlement de Dublin 3 et de procédures de transferts qui devraient être quasiment automatiques.

La politique de Gérard Collomb est qualifiée d'"offensive" par Le Monde, du fait de l'augmentation des refus d'entrée sur le territoire ainsi que celle des aides à la réinstallation. Dans quelle mesure cette analyse est-elle, ou non, justifiée ?

Le Monde fait partie des journaux de la gauche morale qui sans adopter totalement le point de vie immigrationiste considèrent que les impératifs moraux sont plus importants que les impératifs économiques. Et on donc tendance à considérer que les efforts faits pour réguler les flux migratoires vont contre une politique des Droits de l’Homme, de respect des libertés etc.

Je ne dirai pas à propos de la politique de M. Collomb qu’elle est offensive mais plutôt défensive. C’est-à-dire que Gérard Collomb tente de se prémunir contre un double danger. Tout d’abord effectivement des vagues migratoires extrêmement importantes mais aussi ne souhaite pas que l’opinion publique, qui est dans sa majorité défavorable à l’arrivée de nouveaux migrants se braque contre lui. Je verrais donc beaucoup plus cela comme une position de défense que d’attaque.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Elections municipales à Paris : percée de Rachida Dati qui fait jeu égal avec Benjamin Griveaux et devance Cédric Villani

03.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

06.

Jamais une mission spatiale ne s’était autant approchée du soleil. Voilà ce que la Nasa en a appris

07.

Condamnation à la baisse : ce que la justice française semble ne pas comprendre du tout du djihadisme

01.

Les agences de notations à la botte des lobbyistes ?

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

03.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

Qwant : "Proie" de la Géopolitique de l’Internet

06.

Derrière la crispation sur les retraites, la génération la plus immature de l’histoire

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

05.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

06.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anguerrand
- 18/01/2018 - 20:19
Ganesha n’a toujours rien compris à l’economie
La référence CAC 40 n’est valable que pour nos 40 plus grosses entreprises internationales et n’a rien à voir avec les 1,5 millions d’entreprises françaises et ça c’est de la mauvaise foi de votre part. Ces entreprises ne sont pas représentatives et font en moyenne 80% de leur CA à l’étranger et les travailleurs des pays où elles sont installées n’auraient ils pas le droit à etres aussi récompensé ? Une belle société comme Total fait plus de 85% de son CA à l’etranger mais seulement 5% de son bénéfice en France. les dividendes des entreprises duCAC sont de l’ordre de 3%, est ce vraiment scandaleux de faire des placements à ce taux quand la valeur de vos actions risquent de s’ecrouler du jour au lendemain, les exemples sont nombreux d’Eurotunnel à Lactalis. Vous ne faites que radoter les chiffres des médias menteurs ou inculturés. Les 55 milliards sont de plus du bénéfice BRUT auxquels il faut déduire l’IS que l’etat est bien content de se mettre dans la poche, l’autofinancement ( machines) voire le remboursement des prêts, les primes aux salariés Vos arguments sont dignes de ceux de Mélenchon de celui qui ne connais rien à l’entreprise, alors restez modeste quand vous en parlez
Ganesha
- 18/01/2018 - 11:48
JG
Jg, en 2016, les entreprises du CAC 40 ont distribué plus de 55 miliards de dividendes. Faisiez-vous partie des ''heureux bénéficiaires'' ? Cela expliquerait ce qui semble être votre orientation politique ! Mais vous devriez comprendre que le Revenu Universel est un moyen de maintenir le calme parmi vos concitoyens et de préserver vos ''modestes'' privilèges.
JG
- 17/01/2018 - 22:43
@ganesha
Euh, éclairez moi....le revenu universel
1°) A quel niveau : celui permettant tout juste de ne pas crever....ou un niveau décent
2°) Et dans les deux cas (encore plus dans le deuxième...) : qui va payer ?