En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

02.

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

03.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

04.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

05.

Pourquoi les chiffres officiels sur l’immigration ne décrivent que très approximativement la réalité française

06.

Un chef étoilé mange dans son restaurant : 14 000 euros de redressement de l'Ursaff

07.

Corse : mobilisation pour la lutte contre une mafia... qui n’existe pas

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Faits divers
Héroique
Etats-Unis : Il désarme un élève armé d'un fusil à pompe en lui faisant un câlin
il y a 12 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "Sept ans de réflexion" : Une farce (un peu trop lourde) sur l'adultère

il y a 13 heures 55 min
light > Insolite
Dur à avaler
Un chef étoilé mange dans son restaurant : 14 000 euros de redressement de l'Ursaff
il y a 16 heures 9 min
décryptage > Environnement
Découvrons l'écoféminisme

"Ma planète, ma chatte, sauvons les zones humides" !

il y a 17 heures 55 min
décryptage > Economie
Experte

Esther Duflo à Bercy, vite. Mais pas comme ministre

il y a 18 heures 29 min
décryptage > France
Mauvais prisme

Pourquoi les chiffres officiels sur l’immigration ne décrivent que très approximativement la réalité française

il y a 18 heures 48 min
décryptage > France
Interdit d'interdire

Pourquoi la France devrait résister à la tentation de répondre par des interdictions à tous les défis qu’elle rencontre

il y a 19 heures 2 min
décryptage > Economie
Manque d’ambition ?

PLF 2020 : l’étonnante stabilité de la ventilation des dépenses publiques françaises à travers le temps

il y a 19 heures 14 min
décryptage > Culture
Culture

"Miroir du temps" d'André Suarès : une occasion précieuse de découvrir une pensée d’une inventivité débridée et salutaire

il y a 1 jour 7 heures
pépite vidéo > International
Ultimatum
Liban : nouvelle journée de mobilisation contre la classe politique et la corruption
il y a 1 jour 9 heures
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vania : Une même nuit nous attend tous" : "Oncle Vania" revisité

il y a 13 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le roman de la France- une histoire de la liberté" de Laurent Joffrin : Tome 1, de Vercingétorix à Mirabeau

il y a 14 heures 1 min
décryptage > Education
Tous égaux

Discriminations positive à l’entrée dans les Grandes écoles : l’égalitarisme en mode délire

il y a 17 heures 49 min
décryptage > Economie
Dépenses très privées

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

il y a 18 heures 12 min
décryptage > High-tech
La Minute Tech

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

il y a 18 heures 39 min
décryptage > Justice
L'armée des ombres

Corse : mobilisation pour la lutte contre une mafia... qui n’existe pas

il y a 18 heures 55 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Brexit : si vous avez aimé les deux premières saisons, vous serez passionné par la troisième

il y a 19 heures 10 min
décryptage > Politique
En même temps

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

il y a 19 heures 25 min
"Climate change"
Jane Fonda et Sam Waterston ont été arrêtés lors d'une manifestation pour le climat
il y a 1 jour 8 heures
pépites > Justice
Défense
Rachida Dati dénonce une "instrumentalisation" dans le cadre de l'information judiciaire dans l'affaire Ghosn
il y a 1 jour 9 heures
© Michel Spingler / POOL / AFP
© Michel Spingler / POOL / AFP
Au-delà des mots

Ce que les chiffres 2017 de l’immigration disent bien mieux sur la situation française que le discours d’Emmanuel Macron à Calais

Publié le 17 janvier 2018
Un an et demi après le démantèlement de la "jungle", le chef de l'Etat s’est rendu à Calais, ville symbole de la crise migratoire. Mais bien au-delà des discours politiques, les chiffres publiés sur les visas de séjour et de sortie sont particulièrement parlants.
Jean-Paul Gourévitch est depuis 1987 consultant international sur l'Afrique, les migrations et l'islamisme radical. Il a enseigné à l'Université Paris XII Créteil. Écrivain, essayiste et formateur il est également spécialiste de la...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Gourévitch
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Gourévitch est depuis 1987 consultant international sur l'Afrique, les migrations et l'islamisme radical. Il a enseigné à l'Université Paris XII Créteil. Écrivain, essayiste et formateur il est également spécialiste de la...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un an et demi après le démantèlement de la "jungle", le chef de l'Etat s’est rendu à Calais, ville symbole de la crise migratoire. Mais bien au-delà des discours politiques, les chiffres publiés sur les visas de séjour et de sortie sont particulièrement parlants.

Atlantico : Selon les chiffres publiés par la Direction générale des étrangers ce 16 janvier, 27 373 départs du territoire en 2016 ont eu lieu, soit une hausse de 10.8% par rapport à 2016, une progression qui caractérise également les arrivées sur le territoire (262 000, + 13.7% de nouveaux titres de séjours). Au regard des détails des chiffres, quels sont les enseignements à tirer de cette publication? Quel bilan dresser de l'évolution des flux et de l'ajustement à ces flux de la politique migratoire du pays ?

Jean-Paul Gourévitch : D’abord, il faut souligner que le gouvernement tient ses engagements en termes de publication puisqu’il avait annoncé que ses chiffres seraient publiés le mardi 16 janvier et qu’ils le sont ! Cela veut dire « je fais ce que je dis et je dis ce que je fais ».

Si on regarde maintenant les chiffres de visas de séjour (d’entrées légales, puisque évidemment les entrées illégales ne sont pas comprises dans les chiffres publiés) tout le monde a fait les mêmes constatations, en l’occurrence que l’augmentation est régulière depuis 4 ans et est surtout marquée par l’augmentation des visas de séjours humanitaires ce qui est assez logique puisque nous avons eu beaucoup plus de demandes d’asile et que le pourcentage de demande d’asile accepté est plus haut qu’autrefois. Il faut aussi noter la tendance qu’on a à agglomérer sous le nom de visas de séjour pour motifs économiques des choses qui sont assez différentes. On a l’air de vouloir dire qu’il s’agit des cartes compétence et talent, ce qui n’est pas tout à fait exact. Dans la migration ethnique, il y a la migration de main d’œuvre, c’est-à-dire de personnes qui viennent chercher du travail, il y a la migration entrepreneuriale, c’est-à-dire la migration des gens qui viennent délocaliser leur entreprise en France. Il y a la migration de compétence et talent qui existe, et aussi la migration starisée, pour des vedettes qui exportent leur succès. On ne peut pas faire amalgame complet en ce qui concerne le visa économique d’entrée.

En ce qui concerne les visas de sortie, je remarque plusieurs choses. Tout d’abord il ne faut pas se voiler la face. Parmi les 27357 personnes qui sont sorties, il y a bien sûr les renvois forcés, mais surtout et essentiellement ce qu’on appelait autrefois les « sorties humanitaires », c’est-à-dire les renvois de Roumains ou de Bulgare dans leurs pays, et les « Dublinés», ceux qui ont fait une demande de visa dans un pays d’Europe puis sont venus en France. Effectivement. Le gouvernement déploie beaucoup d’efforts pour les renvoyer dans leur pays de référence. C’est un coût important. On peut considérer que si on renvoyait tous les Dublinés un mois après leur arrivée en France, on ferait une économie de près de 241 millions d’euros. Bien sûr on sait que cela n’est pas possible, mais le gouvernement fait de gros efforts.

Si maintenant on compare le nombre de gens déboutés du droit d’asile et le nombre de personnes expulsées, on se rend compte que près de 90% des personnes déboutées du droit d’asile n’ont pas été expulsées sont restés en France. Et pour ceux qui sont repartis soit ont été expulsés soit sont repartis dans ce qu’on appelle les renvois aidés, c’est-à-dire avec un pécule qui va leur permettre de vivre mieux chez eux, mais pas de créer des entreprises dans leur pays puisqu’il n’y a pas de suite.

On observe un rattrapage effectué sur les arrivées, d’autant plus quand on sait qu’une grande partie des déboutés du droit d’asile continuent de rester en France, situation à laquelle le gouvernement n’a toujours pas trouvé de solution.

Il est également possible d'observer une augmentation du nombre de "Dublinés" et des expulsions intra-européennes. S'agit-il de la preuve d'une meilleure maîtrise de l'espace européen par la France ?

Le pourcentage de Dublinés renvoyés est extrêmement faible par rapport au pourcentage de Dublinés qui devraient être renvoyés, parce que pour cela il faut que le pays de référence accepte de recevoir ses Dublinés. Et cela, ce n’est pas toujours le cas. Et il faut aussi que les migrants en question acceptent de repartir, ne se rebellent pas. C’est certainement mieux qu’auparavant, mais on est très loin d’arriver à un étiage satisfaisant le règlement de Dublin 3 et de procédures de transferts qui devraient être quasiment automatiques.

La politique de Gérard Collomb est qualifiée d'"offensive" par Le Monde, du fait de l'augmentation des refus d'entrée sur le territoire ainsi que celle des aides à la réinstallation. Dans quelle mesure cette analyse est-elle, ou non, justifiée ?

Le Monde fait partie des journaux de la gauche morale qui sans adopter totalement le point de vie immigrationiste considèrent que les impératifs moraux sont plus importants que les impératifs économiques. Et on donc tendance à considérer que les efforts faits pour réguler les flux migratoires vont contre une politique des Droits de l’Homme, de respect des libertés etc.

Je ne dirai pas à propos de la politique de M. Collomb qu’elle est offensive mais plutôt défensive. C’est-à-dire que Gérard Collomb tente de se prémunir contre un double danger. Tout d’abord effectivement des vagues migratoires extrêmement importantes mais aussi ne souhaite pas que l’opinion publique, qui est dans sa majorité défavorable à l’arrivée de nouveaux migrants se braque contre lui. Je verrais donc beaucoup plus cela comme une position de défense que d’attaque.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

02.

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

03.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

04.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

05.

Pourquoi les chiffres officiels sur l’immigration ne décrivent que très approximativement la réalité française

06.

Un chef étoilé mange dans son restaurant : 14 000 euros de redressement de l'Ursaff

07.

Corse : mobilisation pour la lutte contre une mafia... qui n’existe pas

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anguerrand
- 18/01/2018 - 20:19
Ganesha n’a toujours rien compris à l’economie
La référence CAC 40 n’est valable que pour nos 40 plus grosses entreprises internationales et n’a rien à voir avec les 1,5 millions d’entreprises françaises et ça c’est de la mauvaise foi de votre part. Ces entreprises ne sont pas représentatives et font en moyenne 80% de leur CA à l’étranger et les travailleurs des pays où elles sont installées n’auraient ils pas le droit à etres aussi récompensé ? Une belle société comme Total fait plus de 85% de son CA à l’etranger mais seulement 5% de son bénéfice en France. les dividendes des entreprises duCAC sont de l’ordre de 3%, est ce vraiment scandaleux de faire des placements à ce taux quand la valeur de vos actions risquent de s’ecrouler du jour au lendemain, les exemples sont nombreux d’Eurotunnel à Lactalis. Vous ne faites que radoter les chiffres des médias menteurs ou inculturés. Les 55 milliards sont de plus du bénéfice BRUT auxquels il faut déduire l’IS que l’etat est bien content de se mettre dans la poche, l’autofinancement ( machines) voire le remboursement des prêts, les primes aux salariés Vos arguments sont dignes de ceux de Mélenchon de celui qui ne connais rien à l’entreprise, alors restez modeste quand vous en parlez
Ganesha
- 18/01/2018 - 11:48
JG
Jg, en 2016, les entreprises du CAC 40 ont distribué plus de 55 miliards de dividendes. Faisiez-vous partie des ''heureux bénéficiaires'' ? Cela expliquerait ce qui semble être votre orientation politique ! Mais vous devriez comprendre que le Revenu Universel est un moyen de maintenir le calme parmi vos concitoyens et de préserver vos ''modestes'' privilèges.
JG
- 17/01/2018 - 22:43
@ganesha
Euh, éclairez moi....le revenu universel
1°) A quel niveau : celui permettant tout juste de ne pas crever....ou un niveau décent
2°) Et dans les deux cas (encore plus dans le deuxième...) : qui va payer ?