En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

02.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

03.

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

04.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

05.

Acrosyndromes : les dermatologues alertent sur des symptômes cutanés potentiellement liés au coronavirus

06.

Disparition de Maeve Kennedy McKean : le corps de la petite-nièce de John Fitzgerald Kennedy a été retrouvé

07.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

04.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Unorthodox" de Maria Shraeder, une série originale Netflix : ode à la Liberté

il y a 7 heures 38 min
pépites > Santé
SNDV
Acrosyndromes : les dermatologues alertent sur des symptômes cutanés potentiellement liés au coronavirus
il y a 8 heures 26 min
pépites > Religion
Ancien numéro 3 du Vatican
Pédophilie dans l'Eglise : le cardinal George Pell a été acquitté en Australie
il y a 9 heures 56 min
pépites > Santé
Vive émotion
François Hollande rend hommage aux personnels des Ehpad après la mort de son père
il y a 11 heures 14 min
pépites > France
Hypothèses
Coronavirus : l'Académie de médecine préconise un déconfinement par région
il y a 13 heures 34 min
light > Culture
Influence majeure
Mort de Jean-Laurent Cochet, une figure majeure du théâtre français, des suites du Covid-19
il y a 15 heures 43 min
pépite vidéo > Santé
Objectifs
Confinement, tests dans les Ehpad : les explications d’Olivier Véran au micro de Jean-Jacques Bourdin
il y a 16 heures 40 min
décryptage > Europe
Stabilité

Une politique de voisinage intelligente de l’UE

il y a 17 heures 43 min
décryptage > Politique
Bilan

Coronavirus : 14 questions auxquelles le gouvernement nous devra une réponse après la crise

il y a 18 heures 5 min
décryptage > Santé
Surfaces, hygiène et Covid-19

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

il y a 19 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Deux ans, huit mois et vingt-huit nuits" de Salman Rushdie : une œuvre littéraire forte, courageuse, exigeante pour le lecteur, à ne pas manquer

il y a 8 heures 2 min
Nouvelle tragédie
Disparition de Maeve Kennedy McKean : le corps de la petite-nièce de John Fitzgerald Kennedy a été retrouvé
il y a 9 heures 12 min
pépites > International
Moment "historique"
Covid-19 : après plus de deux mois de confinement, le bouclage est enfin levé dans la ville chinoise de Wuhan
il y a 10 heures 33 min
light > Culture
Féerie et évasion pour les petits et les grands
Disney + est enfin disponible et accessible en France dès ce mardi 7 avril
il y a 12 heures 57 min
pépites > Europe
Solidarité européenne et internationale
Forte inquiétude au Royaume-Uni sur l’état de santé de Boris Johnson, placé en soins intensifs
il y a 15 heures 9 min
pépites > Sport
Restrictions
Confinement : les activités sportives sont désormais interdites à Paris entre 10h et 19h
il y a 16 heures 14 min
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

il y a 17 heures 15 min
décryptage > International
Symbole

Coronavirus, Tchernobyl et le modèle chinois

il y a 17 heures 55 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Retrouvailles américano-russes grâce au coronavirus ?

il y a 18 heures 26 min
décryptage > Europe
Eurogroup

L’Europe tente de dépasser le chacun pour soi initial

il y a 19 heures 47 min
Argent contre Influence

Privatisations 2018 : des choix marginaux d’un point de vue financier... mais majeurs d’un point de vue stratégique

Publié le 08 janvier 2018
Dans le but affiché de financer un hypothétique Fonds pour l'innovation, le gouvernement d'Edouard Philippe a annoncé vouloir engager un programme de privatisations s'élevant à 10 milliards d'euros.
Jean-Yves Archer est économiste, spécialisé en Finances publiques. Il dirige le cabinet Archer, et a fondé le think tank économique Archer 58 Research. Né en 1958, il est diplômé de Sciences-Po, de l'ENA (promotion de 1985), et est titulaire d'...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Yves Archer
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Yves Archer est économiste, spécialisé en Finances publiques. Il dirige le cabinet Archer, et a fondé le think tank économique Archer 58 Research. Né en 1958, il est diplômé de Sciences-Po, de l'ENA (promotion de 1985), et est titulaire d'...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans le but affiché de financer un hypothétique Fonds pour l'innovation, le gouvernement d'Edouard Philippe a annoncé vouloir engager un programme de privatisations s'élevant à 10 milliards d'euros.

Celui-ci a débuté, sous la houlette de Martin Vial (époux de la ministre Parly) responsable de l'Agence des Participations de l'Etat par la mise sur le marché de 4% de Renault en novembre dernier.

Pour éviter des mouvements de marché et des phénomènes baissiers, le nom des sociétés dont l'Etat entend se désengager partiellement est officiellement inconnu.

En fait, c'est un peu un secret de Polichinelle et les analystes escomptent bel et bien des opérations sur le capital de la Française des Jeux (actuellement détenu à 72%), de Paris Aéroports (51%), d'Orange (24%) et éventuellement Air France-KLM (16%).

Au départ, il ne faut évidemment pas oublier que l'Etat est impécunieux et que privatiser est un palliatif à la disette budgétaire. Cela étant, il faut raison garder : vendre une partie des participations à hauteur de 10 mds ne couvrira qu'un peu plus de 10% du déficit budgétaire affiché en Loi de finances 2018 à savoir 83 milliards d'euros.

Le programme de privatisations est donc qualifiable de marginal au regard, par exemple, des 190 milliards que la France va devoir emprunter cette année sur les marchés financiers.

Toutefois, marginal en finances ne signifie pas marginal en choix stratégiques. Ainsi, on peut regretter que l'Etat ne semble pas considérer les Aéroports de Paris comme vitaux au regard de considérations d'indépendance nationale. L'exemple de la vie mouvementée de la privatisation de l'aéroport de Toulouse-Blagnac est pourtant une illustration de futurs aléas possibles et de lourds conflits d'intérêts entre des actionnaires étrangers rivés sur le court terme et le financement à moyen et long terme d'infrastructures comme à Roissy.

Une chose est acquise, les banques-conseils sont à l'affût et singulièrement la maison de David de Rothschild qui a réussi une très belle année 2017 : première place des banques d'affaires avec la moitié du marché soit un volume de 126 opérations portant sur 122 milliards… Nul doute que cette institution saura proposer en 2018 ses services à l'Etat pour les privatisations à venir, surtout dans un contexte de très bonne tenue des cours du fait de la conjoncture actuelle et évidemment sans gommer l'impact plus ou moins diffus du cursus professionnel du président de la République.

Les défis de management et d'avenir des entreprises publiques ne sont pas là. Un certain Dominique de Villepin aura commis l'erreur grossière de privatiser les autoroutes qui sont des "machines à cash" tandis que depuis 15 ans, les dossiers SNCF et La Poste sont au point mort. Comme le disait récemment l'économiste Jean-Marc Daniel, La Poste est la seule entreprise qui, perdant régulièrement des clients du fait de l'avancée du mail, décide d'augmenter ses tarifs de près de 10% au lieu de s'interroger sérieusement sur ses structures de coûts d'exploitation.

Plus avant, le vrai sujet n'est pas uniquement la question de la privatisation ou de la " respiration du capital " (comme on aime à le dire en ce moment) des participations de l'Etat mais bel et bien la remise en ordre de celles détenues par la Caisse des Dépôts et Consignations.

La prospère Compagnie des Alpes, Icade, Egis et bien sûr CNP Assurances sont autant de pépites dont le capital devrait être revisité afin de garantir leur expansion respective et leurs ratios de performance.

Nul doute, qu'à l'ombre des bureaux de la République, cette problématique ne soit déjà examinée avec l'ancien dirigeant de Générali récemment nommé à la direction générale de la Caisse.

Eric Lombard sera très vraisemblablement l'homme de la situation d'autant que Martin Vial est aussi un ancien du Lion de Trieste via la filiale EuropAssistance. Histoire de vieilles connaissances, donc.

 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

02.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

03.

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

04.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

05.

Acrosyndromes : les dermatologues alertent sur des symptômes cutanés potentiellement liés au coronavirus

06.

Disparition de Maeve Kennedy McKean : le corps de la petite-nièce de John Fitzgerald Kennedy a été retrouvé

07.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

04.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ganesha
- 08/01/2018 - 17:16
Suivez mon regard !
Une information passionnante, en milieu de la page une : '' la maison de David de Rothschild qui a réussi une très belle année 2017 : première place des banques d'affaires avec la moitié du marché soit un volume de 126 opérations portant sur 122 milliards…'' Suivez mon regard !
cloette
- 08/01/2018 - 10:16
ça ne me dit rien qui vaille tout cela
la dette va exploser, on va vendre ici et la le patrimoine par petits morceaux, et il n'y aura pas l'ombre d'un progrès en matière de croissance et d'emploi .