En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

04.

Pénurie en vue : le coronavirus menace la production mondiale d’antibiotiques

05.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

06.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

07.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

05.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

06.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

03.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

04.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
décryptage > Défense
Dissuasion

L’armement nucléaire français est incontournable à l'indépendance de la France

il y a 35 min 31 sec
rendez-vous > Religion
Géopolitico-scanner
Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"
il y a 1 heure 22 min
décryptage > Science
La menace fantôme

Vaisseaux spatiaux, fusées et débris divers : quand la NASA transforme l’espace en cimetière géant

il y a 2 heures 50 min
décryptage > Politique
Comme avant

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

il y a 3 heures 42 min
décryptage > Société
Divisions

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

il y a 4 heures 13 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 17 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "Trahison" de Harold Pinter : Pour Michel Fau et Harold Pinter

il y a 18 heures 8 min
pépites > Economie
Dans la rue
Baisse des mobilisations contre la réforme des retraites
il y a 19 heures 18 min
pépites > Sport
Dopage
Docteur Mabuse au banc des accusés
il y a 20 heures 29 min
pépite vidéo > Politique
La paille et la poutre
Castaner et la vie privée d'Olivier Faure
il y a 21 heures 45 min
décryptage > Environnement
Inquiétudes

Fermeture de Fessenheim : vers une fragilisation à long terme des compétences de la filière nucléaire et notamment pour la construction des futurs EPR

il y a 53 min 59 sec
décryptage > Santé
Lutte contre l'épidémie

Coronavirus : pourquoi l’heure de la vraie fermeté avec la Chine est venue pour l’OMS

il y a 2 heures 20 min
décryptage > Terrorisme
Attentats en Allemagne

Le complotisme, moteur d’un terrorisme identitaire pointé du doigt par le FBI

il y a 3 heures 26 min
décryptage > Europe
(in)Stabilité politique

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

il y a 4 heures 2 min
pépite vidéo > Politique
engagement
Rencontre avec le plus jeune maire de France
il y a 17 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition : "Soulages au Louvre" de Pierre Soulages

il y a 17 heures 54 min
pépites > Société
Devoir de mémoire
Enfin un hommage marseillais à Arnaud Beltrame
il y a 18 heures 20 min
décryptage > Terrorisme
Motivations

Dans la tête du tueur de Hanau

il y a 19 heures 49 min
pépites > Santé
Quid du 4ème vol de rapatriés ?
Le point sur les conditions d'accueil des rapatriés français
il y a 21 heures 47 sec
light > People
Et madame Griveaux dans tout ça ?
La réaction de la femme de Griveaux
il y a 22 heures 51 min
© REUTERS/Philippe Wojazer
© REUTERS/Philippe Wojazer
Edito

Pourquoi la conjoncture offre l’occasion idéale pour engager la France dans la maîtrise de la dépense publique

Publié le 05 janvier 2018
L’optimisme s’affiche partout tandis que la confiance est de retour après une longue période de doutes et d’incertitudes.
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’optimisme s’affiche partout tandis que la confiance est de retour après une longue période de doutes et d’incertitudes.

Emmanuel Macron a de la chance. L’optimisme s’affiche partout tandis que la confiance est de retour après une longue période de doutes et d’incertitudes. L’alignement des planètes s’effectue dans le bon ordre. La croissance progresse partout avec un rebond aux Etats-Unis et une amélioration régulière en Europe. Le Japon est sorti de sa torpeur où l’indice Nikkei est à un plus haut niveau depuis 26 ans. Wall Street pulvérise ses records avec un Dow Jones qui franchit la barre des 25000 points, alors qu’il accusait 20 000 points il y a juste un an. A Paris, le Cac 40 retrouve les 5400 points. La hausse se déroule dans un calme surprenant, comme si une griserie contagieuse propulsait les marchés avec une régularité de métronome dans une euphorie tranquille, même si, à intervalles réguliers des Cassandres annoncent que l’on franchit la dernière vague d’un cycle qui devrait logiquement connaître une pause, voire prendre fin.

Pour l’instant, l’opinion majoritaire prévaut que sur cette lancée, la période présente devrait se poursuivre au moins pendant un semestre ; Les taux d’intérêt demeurent très bas et ont amorcé un relèvement si lent qu’ils ne perturbent pas les marchés. La concurrence acharnée engendrée par la mondialisation contraint la hausse des prix et retarde le retour éventuel de l’inflation. Le chômage est au plus bas dans les plus grands pays comme les Etats-Unis ou l’Allemagne, qui connait elle-même un suremploi et engage la chasse au personnels qualifiés. L’investissement monte en puissance, tandis que les entreprises fonctionnent déjà souvent au maximum de leurs capacités.

Dans ce contexte, la France tente de recoller au peloton de ses partenaires dont elle n’avait cessé de s’éloigner au cours des quinquennats précédents. Depuis l’élection d’Emmanuel Macron, son image aux yeux de l’étranger a fondamentalement changé. Les premières réformes fiscales comme la suppression de l’ISF et la taxe de 30% sur les revenus du capital ont commencé à desserrer le garrot qui l’enserrait. Il faut aujourd’hui aller beaucoup plus loin, selon la volonté affichée par le Président de la République. L’heure de vérité approche, car il faut maintenant tailler dans le vif de l’énorme maillage de réglementations, de dispositifs, qui alourdissent la machine économique et l’empêchent de fonctionner à plein régime. Le chef de l’Etat a promis qu’il consacrerait toute son énergie à cette tâche, qui parait herculéenne à certains tant le pouvoir de nuisance des lobbies est puissant si on  ne lez attaque pas frontalement. Il ne s’agit pas de répéter l’expérience malheureuse de Lionel Jospin qui avait constitué dans une période de haute conjoncture une cagnotte qui n’avait pas résisté à la folie dépensière des administrations au lieu d’être consacrée aux réformes. Sous la pression de Bercy, la tentation est grande de toujours traiter les problèmes sous l’aspect comptable – Michel Debré déplorait déjà à l’époque que la France soit gouvernée par son comptable. Déjà l’on voit surgir à propos du budget des batailles de chiffres souvent contradictoires qui créent la confusion dans l’opinion. Alors que le moment est venu de fixer des objectifs clairs avec des méthode simples, susceptibles d’entraîner l’adhésion de la nation. Rien ne serait préjudiciable que de retomber dans les errements passés où l’on se bornerait à conserver les structures existantes en appliquant la politique du rabot à des administrations qui continueraient de gouverner dans les faits.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

04.

Pénurie en vue : le coronavirus menace la production mondiale d’antibiotiques

05.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

06.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

07.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

05.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

06.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

03.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

04.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 06/01/2018 - 01:57
Laisse béton Michel...c’est Rome!
La seule façon de maîtriser la dépense publique est la façon Front National: se concentrer sur les vraies fonctions régaliennes et traditionnelles de l’état, en excluant toutes les fantaisies sociétalistes, observatoires de l'inutile, grosses commissions, agences tous risques et autres fondations sans fondements, bien qu’elles soient si utiles pour recaser les gauchistes revenus bredouilles de la chasse aux voix...
kelenborn
- 05/01/2018 - 20:14
Ah !!! après les tempêtes du WE
voila " autant en emporte le vent"!