En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"

02.

Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"

03.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

04.

Il faut sauver les Karabaghiotes, pas le groupe de Minsk

05.

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

06.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

07.

Boualem Sansal alerte sur la guérilla islamiste qui nous menace, le recteur de la mosquée de Paris sur l’entrisme des radicaux; Bertrand cherche à s’attirer les bonnes grâces de Sarkozy, Bayrou ménage Le Maire; Le Drian organise les macronistes de gauche

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

05.

Islamisme : la République de la complaisance

06.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
light > Culture
Enchères
Une oeuvre de Banksy parodiant Monet a été vendue 8,5 millions d'euros chez Sotheby's à Londres
il y a 8 heures 9 min
pépites > Santé
46 millions de personnes concernées
Covid-19 : Jean Castex annonce l'instauration du couvre-feu pour 38 nouveaux départements et la Polynésie dès samedi
il y a 9 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Man Ray et la mode" : quand un photographe surréaliste magnifie les femmes... Une exposition d'une suprême élégance

il y a 10 heures 11 min
pépites > International
Réformes attendues
Liban : Saad Hariri a été officiellement désigné Premier ministre
il y a 11 heures 42 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Boualem Sansal alerte sur la guérilla islamiste qui nous menace, le recteur de la mosquée de Paris sur l’entrisme des radicaux; Bertrand cherche à s’attirer les bonnes grâces de Sarkozy, Bayrou ménage Le Maire; Le Drian organise les macronistes de gauche
il y a 13 heures 6 min
décryptage > France
Séparatisme

Les impensés de l’attentat terroriste de Conflans

il y a 15 heures 4 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19 : l’Allemagne investit massivement dans un plan de ventilation et la France serait bien inspirée de l’imiter

il y a 15 heures 40 min
pépite vidéo > France
"Réparer la France"
Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"
il y a 16 heures 28 min
décryptage > International
Conflit au Haut-Karabagh

Il faut sauver les Karabaghiotes, pas le groupe de Minsk

il y a 17 heures 49 min
décryptage > Société
Islam vaincra !

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

il y a 18 heures 13 min
pépites > Politique
Calendrier électoral
François Bayrou, haut-commissaire au Plan, est favorable à un report des élections régionales
il y a 8 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Féministe pour Homme" de Noémie de Lattre : rira bien qui rira la dernière

il y a 9 heures 49 min
pépites > International
Tensions
Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"
il y a 11 heures 14 min
pépite vidéo > Politique
Idéologie
Jean-Michel Blanquer : "Ce qu'on appelle l'islamo-gauchisme fait des ravages"
il y a 12 heures 31 min
décryptage > International
Campagne électorale

Election présidentielle en Côte d’Ivoire : ne pas rejouer les luttes du passé

il y a 14 heures 48 min
décryptage > Politique
A l’Ouest, rien de nouveau

Le terrorisme fait-il encore bouger les lignes chez les électeurs ?

il y a 15 heures 29 min
décryptage > High-tech
Menace incontrôlable en vue ?

Ces deepfakes de photos de (vraies) femmes nues que des bots génèrent à la chaîne

il y a 15 heures 49 min
décryptage > Société
Lutte contre le séparatisme

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

il y a 17 heures 12 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

Dissolution des organisations salafistes : le temps des actes

il y a 18 heures 8 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Syndicats et patronat main dans la main pour s’opposer au gouvernement

il y a 18 heures 17 min
Dépression

Les suicides en Grèce marquent-ils le déclenchement d’un printemps européen ?

Publié le 08 avril 2012
Un homme de 77 ans s'est tiré une balle dans la tête dans les rues d'Athènes, à quelques mètres du Parlement grec. L'événement a provoqué l'émoi des Grecs. Un millier de personnes ont afflué spontanément sur les lieux du drame. Mais cette tragédie est loin d’être un cas isolé.
Joëlle Dalègre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Joëlle Dalègre est maître de conférences à l'INALCO, spécilisée en civilisation de la Grèce. Elle est notamment l'auteur de La Grèce inconnue d'aujourd'hui, de l'autre côté du miroir, l'Harmattan 2011, 252p. En collaboration avec 4 doctorants ou...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un homme de 77 ans s'est tiré une balle dans la tête dans les rues d'Athènes, à quelques mètres du Parlement grec. L'événement a provoqué l'émoi des Grecs. Un millier de personnes ont afflué spontanément sur les lieux du drame. Mais cette tragédie est loin d’être un cas isolé.

Le suicide spectaculaire d'un ancien pharmacien de 77 ans sur la place Syntagma à Athènes a mis en première ligne un phénomène jusque-là occulté par les considérations purement financières : l'augmentation rapide (+ 45% entre 2010 et 2011) des suicides en Grèce.

La Grèce se distinguait par le plus faible taux de suicides en Europe, 3,2 pour 100 000 habitants en 2004 (France : 18, Biélorussie et Russie, le triste record : 35). Les cigales méditerranéennes – l'Italie, à 8, est proche de la Grèce- étaient-elles immunisées contre le suicide ? Traditionnellement, on explique ce chiffre par la réticence des familles à déclarer publiquement un suicide et par la forte empreinte de l'orthodoxie qui, comme toutes les religions bibliques, n'approuve pas le suicide. Resterait à expliquer pourquoi l'orthodoxie russe n'a pas les mêmes effets... On invoque parfois l'ensoleillement, on peut aussi recourir aux valeurs antiques de la culture grecque, toujours sous-jacentes. Depuis l'Odyssée, chacun apprend qu'il vaut mieux, selon Achille, être berger sur la Terre que roi aux Enfers ! Les chants traditionnels, tout comme le rébétiko, chantent la valeur de la vie, l'urgence qu'il y a à profiter de cette vie terrestre face à un Hadès peu attirant, à une immortalité qui ne semble pas  toujours  garantie ou aux souffrances infernales présentées sur les fresques des églises. Jouir de la vie car on ignore ce que demain vous réserve : c'est l'épicurisme symbolique (et caricatural) de Zorba.

Pourquoi alors cette augmentation soudaine ? Zorba serait-il mort ? L'association Klimaka qui a créé en  2007 un numéro d'urgence pour les désespérés dit qu'en 2009 elle recevait 10 appels par jour, 25 cette année. La presse, depuis l'automne 2011, signale presque chaque jour un suicide, majoritairement des hommes de plus de 45 ans qui croyaient avoir une petite place au soleil, entrepreneur, petit patron, employé, commerçant, retraité et que brusquement le licenciement, la faillite, la baisse de retrait plonge dans la déchéance et le désespoir. Et ce dans tout le pays. Désespoir ? les experts vous donnent le choix entre la catastrophe immédiate ou la guérison dans 20 ans si vous acceptez le traitement proposé. Déchéance et déshonneur ?  pour un homme surtout, en ce monde méditerranéen, ne plus pouvoir assumer sa famille, être contraint à mendier...

La Troïka a voulu ignorer une valeur profonde du monde grec : l'honneur, la fierté, le respect de soi. Il est toujours difficile de connaître le faisceau de raisons qui conduit à un suicide, mais les morts récents laissent des mots explicatifs : ce n'est pas un simple abandon face à des difficultés financières, c'est la perte totale d'estime de soi, « ne plus être un homme libre » dit l'un d'eux. Or chaque Grec sait maintenant que ni lui ni son pays n'est libre, que la Grèce est passée du stade de berceau des arts et des lettres à celui déshonorant de PIG, qu'elle est, tel une colonie, entièrement gérée par la Task Force de la Troïka. Qui sait que son pouvoir va jusqu'à contraindre les navires des lignes intérieures à diminuer leur vitesse de 20% pour réduire la consommation de carburant ?

Mais le suicidé de la place Syntagma, par le lieu choisi et par le mot qu'il a laissé, place sa mort à un degré supérieur, ce n'est plus le désespoir, c'est un acte politique militant, de quelqu'un qui avait déjà manifesté en juin avec les Indignés. « Le gouvernement d’occupation de Tsolakoglou (le Pétain grec) a littéralement anéanti tous mes moyens de subsistance, qui consistaient en une retraite digne, pour laquelle j’ai cotisé pendant trente-cinq ans (sans aucune contribution de l'Etat). Mon âge ne me permet plus d’entreprendre une action individuelle plus radicale (même si je n’exclus pas que si un Grec prenait une kalachnikov, je n’aurais pas été le dernier à suivre), je ne trouve plus d’autres solutions qu’une mort digne, ou sinon, faire les poubelles pour me nourrir. Je crois qu’un jour les jeunes sans avenir prendront les armes et iront pendre les traîtres du peuple, sur la place Syntagma, comme l’ont fait en 1945 les Italiens pour Mussolini, sur la Piazzale Loreto, à Milan ».

Un tel texte a submergé le pays d'émotion, les cierges, les mots de soutien, les déclarations révolutionnaires sont déposées en grand nombre sur la place Syntagma, les blogs crient vengeance. Stathis Kouvelakis, il y a un mois,  parlait de faire de la Grèce « la Tunisie » de l'Europe (Revue des livres, 1/03/2012, « Grèce : la destruction programmée d'un pays »), Panagiotis Grigoriou qui n'avait sans doute pas lu cet article, a fait faire à son pays un pas dans cette direction. La presse de gauche en témoigne qui cite l'exemple tunisien. Mais la Grèce sera-t-elle la Tunisie ? Les révoltés tunisiens espéraient un changement, les amis de la Troïka ont persuadé une large part des Grecs qu'il n'y avait aucun changement possible sinon vers une situation pire encore. Alors... 5 autres suicides ont déjà suivi celui de Syntagma. Une « épidémie » ou une révolution ? Mourir dignement plutôt qu'à petit feu dans la honte ? Et finalement si tous les chômeurs de plus de 45 ans et tous les retraités pauvres se suicidaient, les caisses sociales ne feraient-elles pas enfin des économies ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (24)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Equilibre
- 09/04/2012 - 22:58
@NYOR
"Aujourd'hui, c'est à nouveau au tour de l'Allemagne de tenir dans sa main l'arme du suicide collectif du continent le plus avancé du monde"
http://www.lexpress.fr/actualite/economie/le-cinquieme-suicide-europeen_1054368.html
Pas (trop ?) de rapport, c'est vrai.
Mieux
"L'euthanasie sera un des instruments essentiels de nos sociétés futures dans tous les cas de figure. Dans une logique socialiste, pour commencer, le problème se pose comme suit : la logique socialiste c'est la liberté, et la liberté fondamentale c'est le suicide ; en conséquence, le droit au suicide direct ou indirect est donc une valeur absolue dans ce type de société."
Liberté fondamentale: suicide... Ouais
"Dès qu'il dépasse 60/65 ans, l'homme vit plus longtemps qu'il ne produit et il coûte alors cher à la société ; il est bien préférable que la machine humaine s'arrête brutalement, plutôt qu'elle ne se détériore progressivement"
Ben voilà, Attali est passé par là. Juste un peu déviant le grec, mais pas de trop.
aladine
- 09/04/2012 - 13:06
a lire ,faire tourner
http://24heuresactu.com/2012/04/03/hollande-pla...
bonne lecture
aladine
- 09/04/2012 - 11:40
a la corrèze maintenant
Quand François Hollande estime qu’avec la perte du AAA c’est la politique de Nicolas Sarkozy qui est « dégradée », il oublie de préciser aux Français qu’il dirige le département le plus endetté de France et que les gabegies financières dont il est l’instigateur font de la Corrèze une collectivité locale en banqueroute plus proche de la Grèce que de la France.

Comment une personnalité politique qui aspire à devenir président de la République peut assumer un bilan comme celui de François Hollande en Corrèze ? Entre iPads offerts aux collégiens (5 millions d’euros annuels), chantiers pharaoniques, mauvaise gestion du patrimoine public,… Le bilan de François Hollande est une liste à la Prévert de démagogie et de clientélisme ruineux.

Une médiathèque flambant neuve et totalement déserte si ce n’était ses 21 (!!!) employés dans le centre de Tulle pour la bagatelle de 9 millions d’euros (sans compter les frais de fonctionnement). Des salles des fêtes et des boulodromes qui poussent comme des champignons à l’approche des échéances électorales. Les plans de circulation totalement remodelés à travers le département pour satisfaire des élus locaux « bâtisseurs ».