En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Emmanuel Macron s’est souvenu qu’il avait une mère et un père

02.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

03.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

04.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

05.

Attaque près des anciens locaux de Charlie Hebdo : un suspect au profil très atypique

06.

Arrestations massives sur le DarkWeb à travers la planète : coup d’arrêt... ou d’épée dans l’eau ?

07.

Lutter contre la montée de l’extrême-droite : pourquoi l'Allemagne multiplie les gesticulations sans se poser les bonnes questions

01.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

02.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

03.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

04.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

05.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

06.

Non, les adhérents de LREM ne méritent pas Macron ! Il est trop grand, trop beau, trop génial pour eux.

01.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

02.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

03.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

04.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

05.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

06.

Sauver la Seine-Saint-Denis, mission impossible ? Non... mais l’Etat n’est pas le "héros" qu’il pense être

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les 100 plus belles planches de la bande dessinée" : La BD est un art qui vaut le détour !

il y a 32 min 28 sec
décryptage > Terrorisme
Menace diffuse

Attaque près des anciens locaux de Charlie Hebdo : un suspect au profil très atypique

il y a 2 heures 54 min
décryptage > Société
Et Dieu (Jupiter) créa l’homme

Emmanuel Macron s’est souvenu qu’il avait une mère et un père

il y a 4 heures 23 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Comment le chef de l'Etat Emmanuel Macron a jonglé avec les libertés fondamentales lors de son quinquennat

il y a 4 heures 26 min
décryptage > International
Influence des activités humaines

Incendies en Californie : ce dérèglement climatique qui a décidément bon dos...

il y a 4 heures 26 min
décryptage > International
Urgence énergétique

Liban : aussi une urgence énergétique géopolitique

il y a 4 heures 28 min
décryptage > Environnement
Rendement

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

il y a 4 heures 29 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Ursula Von der Leyen, Angela Merkel, et Christine Lagarde, trois femmes qui ont transgressé les dogmes pour sauver l’Union européenne (et qui vont peut-être y parvenir...)

il y a 4 heures 30 min
décryptage > Media
Le journalisme est un foutu métier

Attaque près des anciens locaux de Charlie Hebdo : ouf, l'Agence France Presse ne risque rien

il y a 20 heures 35 min
pépite vidéo > Politique
Enquête en cours
Jean Castex confirme qu'une attaque s'est produite "à proximité" des anciens locaux de Charlie Hebdo
il y a 22 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une bête aux aguets" : un roman dément et addictif

il y a 38 min 50 sec
décryptage > Europe
Crier au loup

Lutter contre la montée de l’extrême-droite : pourquoi l'Allemagne multiplie les gesticulations sans se poser les bonnes questions

il y a 4 heures 14 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les aidants, ces acteurs clés du quotidien auprès des plus fragiles face à l'explosion de la dépendance

il y a 4 heures 26 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

OPA sur la droite : le pari risqué de Marion Maréchal

il y a 4 heures 26 min
décryptage > International
Accord global

Derrière aujourd'hui, il y a demain (Proverbe Libyen)

il y a 4 heures 28 min
décryptage > Société
Urgence

10 000 morts dans les Ehpad dans une quasi indifférence générale : voilà pourquoi les racines de notre manque d'empathie envers les seniors sont profondes

il y a 4 heures 29 min
décryptage > Santé
Stratégie contre le virus

Moins de morts, moins d’impact économique : ces voisins européens dont la France devrait urgemment s’inspirer pour ne plus être la mauvaise élève du Covid

il y a 4 heures 30 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac
il y a 4 heures 30 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand la ballerine pousse quelques notes et quand on doit se replonger dans la dolce vita : c’est l’actualité automnale des montres
il y a 22 heures 46 min
Environnement
Pendant le confinement les oiseaux ont chanté de manière différente
il y a 1 jour 43 min
© Reuters
© Reuters
Cuba no !

Anne Hidalgo, savez-vous que Che Guevara était aussi le boucher de la Cabana ?

Publié le 31 décembre 2017
La mairie de Paris souffre d'un strabisme convergent. Ce qui l'empêche de voir la face sombre de celui qu'elle considère comme un héros et célèbre actuellement dans une exposition.
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La mairie de Paris souffre d'un strabisme convergent. Ce qui l'empêche de voir la face sombre de celui qu'elle considère comme un héros et célèbre actuellement dans une exposition.

Le site Que faire à Paris qui depend de la mairie nous apprend la tenue de cet événement artistique considérable : « L’exposition Le Che à Paris explore plusieurs facettes du Che : le sportif, le voyageur, le lecteur insatiable, le guérillero, le marxiste aspirant à voir émerger « l’homme nouveau », Le médecin phytothérapeute mais aussi le poète, le photographe, l’amateur d’art qui chaque fois qu’il passait à Paris se rendait au Louvre pour se figer devant le tableau de Jerome Bosch, La nef des fous.»

Sa mort l'a rendu immortel. Quand Che Guevara tomba en 1967 dans les montagnes de Bolivie sous les balles de soldats gouvernementaux, encadrés par des hommes de la CIA, il fut pleuré par des millions de gens. Et quand Fidel Castro décida de faire de lui l'équivalent du Christ agonisant sur la croix, ils furent des dizaines de millions à s'enticher de posters et t-shirts à son effigie. De Moscou à Pékin en passant par Paris, Berlin et New York, on aima follement le Che.

De fait, l'homme avait été courageux en quittant se fonctions officielles à La Havane pour, avec quelques guérilleros, essayer d'allumer les feux de la révolution en Bolivie. Ce martyr devint une icône. Il était évidemment bien plus présentable qu'un quelconque Staline.

Mais avant le si beau et si émouvant Che Guevara mort il y eut un Che Guevara vivant. Beaucoup moins beau et beaucoup moins touchant. Dès la victoire castriste en 1958, il officia à la Cabana. C'était un endroit, mais pas le seul, où l'on fusillait à la chaîne. Des officiers de l'ancien régime mais également des innocents dénoncés pour un rien. Plus de 200 exécutions sommaires filmées et diffusées à la télévision pour que le peuple en prenne connaissance.

A l'étranger, on s'inquiéta de tant d'assassinats. Un Argentin, révolutionnaire également, écrivit une lettre au Che. Pour s'en indigner. La réponse du Che : "Les exécutions sont non seulement une nécessité pour le peuple de Cuba mais aussi un devoir imposé par ce peuple". Mao Tsé Toung, leur maitre à penser à tous, avait dit cyniquement un jour : "la révolution n'est pas un dîner de gala".

Les "dîners de gala" furent particulièrement sanglants à Cuba. Le Che y gagna le surnom de "Carnicerito" (petit boucher). Le nom de "grand boucher" étant naturellement réservé à Fidel Castro. On tua beaucoup à Cuba. Car les dieux de la révolution avaient soif. Soif de sang.

Anne Hidalgo, la maire de Paris, patronne dans ses locaux une exposition à la gloire de Che Guevara. Elle parle de lui comme d'une "icône romantique et révolutionnaire". La Cabana elle ne connait pas. Mais surtout, elle ne veut pas la connaître. Pourtant, le temps a passé et la vérité sur le Docteur Jekyll et Mister Hyde de la révolution cubaine n'est plus un secret pour personne.

Anne Hidalgo serait avisée de s'intéresser un peu à Olga Guevara (sans aucun lien de parenté avec le Che). La sœur d'un révolutionnaire castriste assassiné par les hommes du dictateur Battista. Elle fut conviée, pratique courante à l'époque, à participer à l'exécution d'un officier de l'ancien régime. Elle refusa : "ce militaire-là a tué mon frère mais je ne pourrais tirer sur lui de sang-froid". Il nous est permis de préférer sa réponse à celle du Che, écrivant à son ami argentin. 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (29)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
moneo
- 01/01/2018 - 22:00
bof
une idéologie qui tué entre 100 /150 millions de personnes mérite bien un hommage
100 hypothèse basse ,150 hypothèse haute :soljenistyne
Anguerrand
- 01/01/2018 - 20:58
Il reste encore des possibilités
Pol Pot, Staline, Lénine ou le communisme qui a fait 100 millions de morts. Hidalgo si vous manquez d’idées en voilà quelques uns. Les socialistes ont fait un musée du monde musulman dirigé par un juif ! A quand l’equivalent du monde chrétient dirigé par un musulman ?
Piwai
- 01/01/2018 - 16:40
ce pays est foutu!
Foutons le camps tant que c'est encore possible...