En direct
Best of
Best of du 18 au 24 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

03.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

04.

Nicolas Baverez : « Les Français ignorent que la France possède une tradition intellectuelle libérale remarquable »

05.

Cette découverte sur l’immunothérapie qui pourrait aider à traiter TOUS les cancers

06.

Le nouveau mal français : la baisse du niveau de vie

07.

Mystérieux virus venu de Chine : pourquoi les poumons sont le maillon faible des épidémies planétaires

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

05.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

06.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

05.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

06.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

ça vient d'être publié
pépite vidéo > International
Coronavirus
Des étudiantes françaises bloquées par la quarantaine à l'entrée de la ville chinoise de Wuhan
il y a 7 heures 41 min
décryptage > Religion
Allah était-il au courant ?

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

il y a 14 heures 9 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Donald Trump : le porte-parole des sans-voix

il y a 16 heures 25 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

il y a 16 heures 27 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Comment la gaullôlatrie a accéléré la disparition du gaullisme

il y a 16 heures 30 min
décryptage > International
Sanction Iraniennes

Le poids des sanctions économiques écrase le peuple iranien sans parvenir à le libérer

il y a 16 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Le cœur dans le rétroviseur

il y a 17 heures 9 min
décryptage > International
Primaire démocrate

Pourquoi la stratégie de Michael Bloomberg pourrait vraiment payer (et lui coûter très cher)

il y a 17 heures 38 min
décryptage > Social
Données personnelles

70 ans de la mort d’Orwell : pourquoi l’auteur de 1984 aurait été horrifié de nous voir nous inscrire sur des sites de rencontre (sans parler du reste de notre vie en ligne…)

il y a 18 heures 5 min
pépites > Politique
La saga Huawei
Le Royaume-Uni est soumis à la pression accrue de son allié américain pour l'interdiction de la controversée Huawei
il y a 1 jour 8 heures
décryptage > Economie
Problème en vue ?

Grève un effet désastreux sur le long terme

il y a 12 heures 22 min
décryptage > Science
Atlantico Santé

Cette découverte sur l’immunothérapie qui pourrait aider à traiter TOUS les cancers

il y a 14 heures 43 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Comment le communisme a révolutionné les rapports sociaux par la violence

il y a 16 heures 26 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment le prolétariat s'est réfugié dans le vote contestataire et vers le Rassemblement national

il y a 16 heures 28 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Le "génie" et le "mal" français selon Alexis de Tocqueville

il y a 16 heures 32 min
décryptage > Santé
Crise de la santé

« Il est urgent de sortir l’hôpital de l’impasse comptable dans laquelle on l’a enfermé depuis les ordonnances Juppé de 1995 »

il y a 16 heures 49 min
décryptage > Environnement
Atlantico Green

Pourquoi la reforestation de la planète lui fait parfois plus de mal que de bien

il y a 17 heures 22 min
décryptage > Politique
Vote par défaut

Succès passager ? Attention bulle politique en vue chez les Verts

il y a 17 heures 46 min
décryptage > Politique
Tocqueville, un théoricien pour notre époque

Nicolas Baverez : « Les Français ignorent que la France possède une tradition intellectuelle libérale remarquable »

il y a 18 heures 26 min
light > Science
Flashs cosmiques
La compréhension d'un des derniers phénomènes cosmologiques identifié se poursuit mais sera encore longue
il y a 1 jour 9 heures
EDITORIAL

La France menacée ? Les marchés jugent les programmes présidentiels insuffisants

Publié le 06 avril 2012
Les propositions des candidats ne convainquent pas pour l'instant les marchés qui jugent que l'urgence de la crise économique n'est pas suffisamment prise en compte.
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les propositions des candidats ne convainquent pas pour l'instant les marchés qui jugent que l'urgence de la crise économique n'est pas suffisamment prise en compte.

La campagne pour l’élection présidentielle qui entre dans sa dernière phase ne ressemble à aucune autre. D’un côté, il y a les électeurs qui souhaitent être rassurés quant à l’évolution de leur pouvoir d’achat, de l’autre, les marchés, de plus en plus présents au fur et à mesure que l’échéance approche, prêts à sanctionner tout manquement à la discipline et à la rigueur. Entre les deux, les candidats se livrent à une bataille de plus en plus rude, où l’invective supplée souvent au manque de perspective dans les projets annoncés.

Si l’on fait abstraction des propositions faites par les postulants extrêmes, sur le mode du « demain on rasera gratis », on constate que c’est le candidat centriste par excellence, François Bayrou, qui perd le plus de terrain dans les sondages – mais qui est aussi le plus adulé pour les alliances du deuxième tour. Comme si chacun des deux principaux adversaires pour la finale mettait un bémol à leurs programmes afin de rallier le maximum d’électeurs.

Certes, dans les meetings, les anathèmes et les formules rituelles sont présentes, ce qui conduit les observateurs à dénoncer un double discours ou le caractère flou de certaines propositions. Force est de constater au fil du temps un certain rapprochement des positions. Ainsi François Hollande n’annonce plus s’il est élu une hausse immédiate du Smic et lance -t-il un appel aux sociétés du Cac 40, dont le pays a besoin pour opérer son redressement. De même, Nicolas Sarkozy, qui se voulait le champion de la baisse des impôts justifie aujourd’hui la hausse des prélèvements obligatoires et la modération dans la réduction du train de vie de l’Etat en raison de la fragilité d’un corps social drogué trop longtemps aux dépenses publiques.

Le premier prône le retour à l’équilibre financier par l’augmentation des impôts et une intervention accrue de l’Etat pour stimuler l’innovation qui permette le retour de la croissance. Le second plaide plutôt en faveur de la réduction du coût du travail pour favoriser la productivité nécessaire à la reconquête des marchés. Dans les deux cas, il s’agit de méthodes qui demandent du temps, parce qu’elles veulent tenter de ne pas frapper trop fort pour éviter de casser une activité économique languissante.

Mais les marchés risquent de manifester rapidement leur impatience. La presse anglo-saxonne se délecte déjà de ce que The Economist qualifie de "l’élection la plus frivole des pays occidentaux" et joue des tensions croissantes qui se font à nouveau jour, à la faveur des difficultés rencontrées par l’Espagne, l’Italie ou le Portugal dans la mise en œuvre de leurs plans de redressement. L’écart se creuse à nouveau entre les taux d’intérêt pratiqués pour le financement de la dette : au 1,7% enregistré en Allemagne, s’opposent un 2,9% en France et déjà 5,8% en Espagne.

C’est un signal, alors que les tensions reprennent sur les matières premières et que les prix du pétrole continuent de grimper : les attaques pourraient être déclenchées contre la France, en malmenant la mise en œuvre de programmes jugés insuffisants. Voilà qui devrait susciter chez les électeurs une réflexion sur le meilleur candidat susceptible de faire front à un retour de la crise.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

03.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

04.

Nicolas Baverez : « Les Français ignorent que la France possède une tradition intellectuelle libérale remarquable »

05.

Cette découverte sur l’immunothérapie qui pourrait aider à traiter TOUS les cancers

06.

Le nouveau mal français : la baisse du niveau de vie

07.

Mystérieux virus venu de Chine : pourquoi les poumons sont le maillon faible des épidémies planétaires

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

05.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

06.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

05.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

06.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
NYOR
- 07/04/2012 - 04:18
kassian 2
Et il y a longtemps que la finance ne finance plus l'économie ni même ses propres clients : regardez la récente démission d'un gros bonnet de Goldman Sachs... C'est un mythe qui a vécu. Les nouveaux traders sont des programmes informatiques et la seule chose qui les intéressent c'est le cash immédiat. Combien d'entreprises en crèvent de ce jeu. Combien de patrons n'en peuvent plus ? Les actions qui baissent alors que le CA est multiplié par 3, tout cela parce que la spéculation espérait 4 ? Des traders qui spéculent d'abord sur internet puis sur le real estate tout en sachant pertinemment que c'est du vent ? Sincèrement, je bosse dans une grande entreprise, et je sais la réalité de gagner de l'argent. Je doute que les financiers d'aujourd'hui en ont une simple idée.
NYOR
- 07/04/2012 - 04:14
kassian
Il a fait du Sarkozy. L'un prend les musulmans pour cible, l'autre la finance... Ca me parait pas forcément plus grave... Et d'ailleurs, il y a nombre d'industriels qui n'en peuvent plus de la finance. Car ils se décarcassent tous les matins pour générer du cash et se font spéculer sur le dos... Je ne crois pas que la haine du monde de la finance soit uniquement à gauche.
kassian
- 06/04/2012 - 22:08
@SHELDON
complètement d'accord sur l'inculture économique des français. Savoir que Melenchon est le 3ème homme d"une élection présidentielle fait froid dans le dos, ça signifie qu'une part importante des français s'imagine qu'il suffit de prendre aux riches et donner au pauvre pour que le pays aille mieux.

Les propos de François Hollande, qui désigne la finance comme son ennemi, sont criminels, je pèse mes mots. Il crache sur le système qui finance l'économie, alors que lui-même est probablement incapable ne serait-ce que de diriger une entreprise. Or personne ne trouve à redire à ces propos. Si les français élisent ce fossoyeur, c'est qu'ils auront bien mérité leur sort.