En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
© Reuters
Oublié
Créosote : vers une crise sanitaire plus grave que le glyphosate ?
Publié le 19 décembre 2017
Quelques jours après que l'Union Européenne ait autorisé pour cinq nouvelles années l'utilisation du glyphosate, elle autorise pour deux ans la créosote, un produit qu'elle décrit comme "substance cancérogène, très persistante, très bioaccumulable et toxique", utilisée pour traiter le bois. De quoi se poser encore des questions.
Adrien Pittore est journaliste, photographe et pigiste. Il a notamment participé au recueil « Les Photos qu’on peut voir qu’au niveau district – Tome 2 » publié le 17 novembre 2017 aux éditions Petit à Petit.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Adrien Pittore
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Adrien Pittore est journaliste, photographe et pigiste. Il a notamment participé au recueil « Les Photos qu’on peut voir qu’au niveau district – Tome 2 » publié le 17 novembre 2017 aux éditions Petit à Petit.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Quelques jours après que l'Union Européenne ait autorisé pour cinq nouvelles années l'utilisation du glyphosate, elle autorise pour deux ans la créosote, un produit qu'elle décrit comme "substance cancérogène, très persistante, très bioaccumulable et toxique", utilisée pour traiter le bois. De quoi se poser encore des questions.

L'annonce est passée totalement inaperçue ! Pour obtenir l'information, il a fallu décortiquer le Journal officiel de l'Union européenne avant de s'attaquer au gros du texte. Et au vu de sa teneur, on comprend bien pourquoi l'Europe "a oublié" de communiquer dessus.

Un scandale sanitaire plus important que l'amiante !

La créosote est un produit biocide de catégorie 8 (cf. paragraphe suivant) souvent utilisé pour traiter le bois contre les insectes, les champignons... on la retrouve sur les poteaux près des chemins de fer et les traverses. On la retrouve aussi dans quelques médicaments bronchiques ou dentaires (à de faibles quantités) et aussi dans les bois utilisés pour allumer sa cheminée. Seulement, il apparaît aussi comme hautement toxique et doit être manipulé avec précaution et protection. Mais même avec cet attirail, le risque de développer un cancer est très présent. 

L’appellation « produits biocides » regroupe un ensemble de produits destinés à détruire, repousser ou rendre inoffensifs les organismes nuisibles, à en prévenir l’action ou à les combattre, par une action chimique ou biologique. Bien que ciblant les organismes nuisibles, les biocides sont par définition des produits actifs susceptibles d’avoir des effets sur l’homme, l’animal ou l’environnement.

En avril dernier, les employés des entreprises qui travaillaient au contact des poteaux électriques aux abords des voies ferrées s'étonnaient de devoir soudainement porter des combinaisons intégrales. 5 personnes avaient développé des cancers, dont 4 étaient décédées soudainement ! La SNCF avait d'abord refusé l'expertise avant de minimiser le risque mais la justice avait conclu que l'usage de la créosote était à l'origine des maladies.

L'Europe l'autorise au moins jusqu'en 2020

La sonnette d'alarme a été officiellement tirée le 14 juillet 2017 par le Royaume-Uni qui a demandé une évaluation sur le renouvellement de l'approbation de la créosote. Seulement, même si le produit répond à plusieurs critères d'exclusion et est catégorisé comme "substance dont le potentiel cancérogène pour l’être humain est supposé".

Seulement, l'approbation initiale expire le 30 avril 2018. Il se peut alors que "l'approbation de la créosote expire avant qu'une décision n'ait été prise quant à son renouvellement". 

Par conséquent, le date d'expiration est repoussée jusqu'au 31 octobre 2020, le temps que l'expertise ait lieu et qu'une décision soit prise. Laissant alors encore le temps à d'autres salariés et particuliers de développer leurs cancers...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
Gilets jaunes : les états-majors des grandes entreprises imaginent trois scénarios de sortie de crise possibles
03.
Alain Finkelkraut étrille Marlène Schiappa après ses propos sur la Manif pour tous
04.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
05.
L’affaire Benalla, ou la preuve qu’Emmanuel Macron est lui-même son pire ennemi politique
06.
Pour la mairie de Paris, la capitale serait salle à cause du réchauffement climatique
07.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
03.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
04.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
05.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
06.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
01.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
02.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
03.
Ces lourdes erreurs politiques qui fragilisent la lutte contre l’antisémitisme
04.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
05.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
06.
Derrière les faits divers dans les Ehpad, la maltraitance que l’ensemble de la société française inflige à ses vieux
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jardindumorvan@gmail.com
- 19/12/2017 - 17:48
@ J'accuse
Monsanto qui va être racheté par Bayer... qui vend tous plein de vilains produits pas bio mais AUSSI de la poudre d'ortie et de l'azadirachtine... le pire insecticide bio (dangereux et tout) dont les arboriculteurs et maraîchers bio ne peuvent se passer. Un produit en théorie interdit mais autorisé "exceptionnellement" pour la troisième année consécutive en France. Mdr
J'accuse
- 19/12/2017 - 17:05
C'est pas Monsento, donc on s'en fout
Les croisades contre le glyphosate sont surtout contre la société qui le produit. On sait bien que pour les écolos, Monsanto a des cornes et une queue fourchue.
jardindumorvan@gmail.com
- 19/12/2017 - 16:41
@ jerome69
En France, le glyphosate n'est pas utilisé sur les plantes alimentaires. Juste sur les mauvaises herbes.
Dans d'autres pays, on le pulvérise sur les plantes (soja, céréales) juste avant la récolte comme défoliant où pour nettoyer déjà le terrain.
Mais... C'est interdit en france.

Ainsi, les traces (minimes) de glyphosate trouvé dans des céréales l'ont été dans des céréales importées. Jamais en France. Mais ça, Génération Futures se garde bien de le dire...
Mais bon, comme c'est compliqué à expliquer, l'opinion publique est facilement manipulée.
PS : ne manger plus de rôti, ne buvez plus d'eau trop chaude, ne touchez pas de vinaigre blanc et arrêter de faire un plein d'essence. Tout cela est cancérigène pour le CIRC !