En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
© flickr/dalliedee
Agriculture

Attaques de loups : les bergers de montagne n’en peuvent plus et le font savoir avec une vidéo choc

Publié le 18 décembre 2017
La vidéo très trash imaginée par des bergers de montagne pour montrer le quotidien de leurs troupeaux face au loup montre leurs bêtes en train d’agoniser les tripes à l’air après une attaque du prédateur. Leur collectif, L113, souhaite sensibiliser l’opinion publique à l’aide de ces images insoutenables.
Antoine Jeandey est rédacteur en chef de WikiAgri.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
WikiAgri est un pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Il a pour philosophie de partager, avec les agriculteurs, les informations et les réflexions sur l’agriculture. Les...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Antoine Jeandey
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Antoine Jeandey est rédacteur en chef de WikiAgri.
Voir la bio
WikiAgri
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
WikiAgri est un pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Il a pour philosophie de partager, avec les agriculteurs, les informations et les réflexions sur l’agriculture. Les...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La vidéo très trash imaginée par des bergers de montagne pour montrer le quotidien de leurs troupeaux face au loup montre leurs bêtes en train d’agoniser les tripes à l’air après une attaque du prédateur. Leur collectif, L113, souhaite sensibiliser l’opinion publique à l’aide de ces images insoutenables.

Cette vidéo, qui comporte des images choquantes, est visible sur WikiAgri

Les collectifs deviennent à la mode en agriculture. Devant l’impuissance des syndicats agricoles classiques à résoudre certaines problématiques, il arrive désormais de plus en plus fréquemment que des paysans se regroupent dans des collectifs autour d’une problématique précise. On l’a vu quand la grippe aviaire a frappé les élevages de canards gras du sud-ouest, avec l’émergence du mouvement Les Canards en Colère (qui, depuis, accepte de faire des manifestations communes avec un syndicat, en l’occurrence la Coordination rurale).

Aujourd’hui, c’est au tour de L113 de naître ainsi, pour rassembler les bergers de toutes les obédiences sur une plateforme commune afin de faire face au loup. Le prédateur s’est en effet multiplié au fil des années, et la protection comme espèce protégée dont il bénéficie entraine non seulement de lourdes pertes parmi les brebis, mais encore un véritable traumatisme chez leurs éleveurs. L113 a donc pour vocation de communiquer auprès du grand public sur cette problématique.

Le nom du collectif n’est pas dû au hasard. L’article L113.1 du code rural stipule en effet que, « par leur contribution à la production, à l’emploi, à l'entretien des sols, à la protection des paysages, à la gestion et au développement de la biodiversité, l’agriculture, le pastoralisme et la forêt de montagne sont reconnus d'intérêt général comme activités de base de la vie montagnarde et comme gestionnaires centraux de l’espace montagnard. » Or le loup s’est multiplié ces dernières années (vous avez des statistiques dans cet article) et, avec lui, ses prédations sur les troupeaux. A tel point que les équilibres sont en train de se bouleverser sur les espaces montagnards, et que même au-delà la présence du loup a été observée voire subie jusque dans les fermes y compris en plaines (dans l’Aube, pour citer un exemple reconnu officiellement et donc non contestable).

Derrière, il y a des drames. La vidéo choc montre des bêtes dépecées et laissées vivantes par le prédateur avec leurs tripes à l’air. Le règlement stipule que l’éleveur n’a pas le droit d’euthanasier ses bêtes avant le constat officiel des autorités de la prédation. Entre-temps, la bête agonise dans un état lamentable sous les yeux de l’éleveur impuissant. Ce sont ces images que diffuse L113. Le collectif entend faire valoir ainsi le 8e point figurant dans l’article du code rural éponyme : « Le gouvernement s’attache à (...) assurer la pérennité des exploitations agricoles et le maintien du pastoralisme, en particulier en protégeant les troupeaux des attaques du loup et de l’ours dans les territoires exposés à ce risque. »

Or, d’après les bergers et autres sympathisants du collectif L113, cette mission gouvernementale n’est plus assumée aujourd’hui, du fait de la prolifération du loup. La « cohabitation » troupeaux / loup devient ingérable devant un déséquilibre qui se serait ainsi créé au fil des années.

Evidemment, le nom de L113 a aussi été choisi en réaction à la très médiatique association L214, qui a diffusé de nombreuses vidéos d’abattoirs, elles aussi insoutenables. Le mode de communication est le même, la vidéo choc montrant des vérités qui dérangent. Mais cette fois avec un message visant à sauver des animaux, ceux composant les troupeaux, mais aussi des hommes, leurs éleveurs. « Pourquoi un fils de berger serait obligé de voir ça et pas les autres ? Il faut montrer la réalité, si tu ne la montres pas, personne ne comprend », a confié à WikiAgri l’un des fondateurs de L113.

Si vous voulez vous rendre compte par vous-même, cette vidéo est visible ici.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

03.

Voilà ce qu’on protège vraiment en protégeant le mode de vie européen (et pourquoi le défi est de taille)

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Il meurt après une relation sexuelle lors d'un déplacement professionnel, la justice estime que c'est un accident du travail

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

07.

Les gènes du gaucher ont été découverts et voilà pourquoi c’est une découverte aux conséquences pratiques importantes

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Insécurité : la sombre réalité française dans le match des criminalités européennes

04.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

05.

L’insécurité, grenade dégoupillée pour la fin du quinquennat Macron ?

06.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

01.

Dérives de l’antiracisme : Lilian Thuram, la maladresse qui cache la forêt des décoloniaux, indigénistes et racisés assumés

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

Peurs sur la consommation : bienvenue dans l’ère de l’irrationalité

04.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ISABLEUE
- 18/12/2017 - 15:53
Borgowrio oui en effet, en Italie,
il n'y a pas autant de pleureuses qu'en France. Peut être qu'en Italie les brebis ne sont pas subventionnées ?????
ISABLEUE
- 18/12/2017 - 15:52
"Les bêtes agonisent devant l'éleveur impuissant".....
C'est cela, oui... Ils les laissent car ils s'en fiche,t... ils vont nous faire pleurer... En Italie et en Espagne, pas de pleurs. Ce sont des vrais bergers qui gardent leur troupeau, pas comme les français qui n'arrêtent pas de se plaindre et restent au chaud....
On ne parle jamais des bandes de chiens errants que les gens abandonnent et qui tuent du bétail ?? Pas correct ???
pierre marie
- 18/12/2017 - 15:01
belette
Le gentil loup dans les Abruzzes en Italie ? hou, le gentil conte de fée.

En fait, il n'y a pratiquement plus de bergers italiens. Les croates les ont remplacé (en partie)Un croate a... un fusil et sait s'en servir.
Du coup, les loups, en Italie, ils se méfient...

En Franche, plus de loups, moins de bergers
Moins de bergers, étouffement des moyennes alpages par les arbustes et arbres.
D'où moins de fleurs... moins d'insectes, moins de papillons jolis, moins de p'tits oiseaux.

Bon c'est un fois : une bande de loup pour la télé des citadins et moins de biodiversité dans les alpages. Mais, bon, pourquoi pas.