En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

07.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

01.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

02.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

03.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

04.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Pas de pub pour Zemmour : ce piège dans lequel vient de s’enfermer Nutella

ça vient d'être publié
light > Culture
Big win
Queen s'oppose à l'utilisation de ses tubes par Donald Trump et le camp Républicain
il y a 1 heure 9 min
pépites > International
Ever changing
Offensive turque en Syrie : Donald Trump pourrait imposer de "grosses sanctions" à Ankara
il y a 2 heures 10 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Mère voilée : pour Brigitte Macron "on ne parle pas politique" à l'école
il y a 3 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"De Gaulle, 1969, l'autre révolution" d'Arnaud Teyssier : la fin de la saga du gaullisme, par l'un de ses meilleurs spécialistes

il y a 5 heures 21 min
décryptage > Culture
7ème art

Soubresauts, horreurs et beauté du monde à Saint-Jean de Luz

il y a 6 heures 55 min
décryptage > Religion
L'art de la punchline

Un 13 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 7 heures 9 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Cette semaine l’Europe joue son destin sur le Brexit

il y a 7 heures 47 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Stadia : Google mise sur la latence négative pour s’imposer dans l’univers des jeux vidéos. Décisif ou moufte aux yeux ?
il y a 8 heures 18 min
décryptage > Economie
Incompréhension

L’étrange capacité du capitalisme financiarisé à perdurer envers et contre tout

il y a 8 heures 52 min
décryptage > International
Opération "printemps de la paix"

Syrie : multi jeux de dupes autour des Kurdes (et des djihadistes de Daesh)

il y a 9 heures 9 min
light > Culture
Très critique
Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".
il y a 1 heure 29 min
pépites > Religion
Coup de gueule
66% des Français se disent favorables à l'interdiction du voile durant des sorties scolaires
il y a 2 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vie et mort d'un chien" de et mise en scène par Jean Bechetoille : Etre ou ne pas être... c'est encore la question à Elseneur

il y a 5 heures 11 min
pépites > Europe
Last chance
Brexit : d'après le vice-premier ministre Irlandais, un accord est envisageable cette semaine
il y a 5 heures 33 min
décryptage > Social
Exercices de coloriage

Il est beaucoup question du "vieux mâle blanc". Mais pourquoi ne parle-t-on jamais du " vieux mâle noir" ?

il y a 7 heures 4 min
décryptage > Religion
Loi de 1905

Pourquoi la laïcité ne devrait pas être invoquée dans la lutte contre l’islamisme

il y a 7 heures 39 min
décryptage > Politique
Conceptuel

Le populisme, phénomène bien plus fondamental que le simple fruit de l’épuisement de la démocratie représentative ou de l’hystérisation des classes moyennes

il y a 8 heures 13 min
décryptage > Economie
Courage!

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

il y a 8 heures 48 min
décryptage > Economie
Atlantico-Business

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

il y a 8 heures 58 min
décryptage > Politique
Lourde tâche

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

il y a 9 heures 23 min
© Reuters
© Reuters
Belle opportunité

La Bulgarie a un stock de Bitcoins qui lui permettrait de rembourser 1/5 de sa dette nationale mais comment s’y prendre ?

Publié le 12 décembre 2017
Le média Coindesk a annoncé que le gouvernement bulgare a effectué une saisie auprès de traficants au mois de mai qui a été des plus lucratives. La Bulgarie a privé les trafiquants de 213 519 bitcoins, soit près de 3,4 milliards de dollars actuels, ce qui permettrait à l'Etat d'éponger près d'un quart de sa dette s'il décidait de revendre aujourd'hui.
Avec une double formation française et polonaise, Christopher Dembik est diplômé de Sciences-Po Paris et de l’Institut d’Economie de l’Académie des Sciences polonaise. Il a vécu cinq ans à l’étranger, en Pologne et en Israël, où il a travaillé pour la...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christopher Dembik
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Avec une double formation française et polonaise, Christopher Dembik est diplômé de Sciences-Po Paris et de l’Institut d’Economie de l’Académie des Sciences polonaise. Il a vécu cinq ans à l’étranger, en Pologne et en Israël, où il a travaillé pour la...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le média Coindesk a annoncé que le gouvernement bulgare a effectué une saisie auprès de traficants au mois de mai qui a été des plus lucratives. La Bulgarie a privé les trafiquants de 213 519 bitcoins, soit près de 3,4 milliards de dollars actuels, ce qui permettrait à l'Etat d'éponger près d'un quart de sa dette s'il décidait de revendre aujourd'hui.

Atlantico :  Entre la valeur comptable actuelle du Bitcoin, soit 3 milliards pour l'Etat Bulgare, et la valeur de marché, c'est à dire la capacité à un tel prix, et pour un tel volume cet actif, quelle différence ? Le volume d'échange est-il suffisante pour absorber une telle vente équivalente à 3.3 milliards d'euros ? Peut-on considérer que L'Etat Bulgare a intérêt à solder sa position pour rembourser ses dettes ?

Christopher Dembik : Le gros problème inhérent au bitcoin c'est sa volatilité. La valeur que donne le marché aujourd'hui au bitcoin n'est pas assurée même sur le très court terme. D'ici a demain on peut envisager, si on considère que c'est une bulle, une forte baisse à très brève échéance.

C'est une richesse complètement virtuelle car finalement vous avez des difficultés à vendre vos Bitcoins et en plus du jour au lendemain le cours peut s'effondrer.

Ce que l'on a constaté selon un très bon article publié sur Bloomberg, c'est que l'on est sur un marché où finalement il n'y a que quelques acteurs aujourd'hui en mesure de contrôler les prix sur le marché. On est dans une situation d'oligopole qui traduit automatiquement des prix biaisés.

Aujourd'hui vous arriverez certainement à trouver des acheteurs car il y a un fort engouement de la part des investisseurs et même du quidam pour le bitcoin mais en même temps on est sur un marché qui n'est pas très liquide. Nous ne sommes pas sur des marchés avec une grande profondeur donc quand vous avez une telle quantité de Bitcoins cela pose des problèmes à la fois pour trouver des acheteurs mais aussi pour avoir des prix intéressants. La vente des Bitcoins bulgare pourrait aussi faire un déclic et faire plonger le cours du Bitcoin.

Je reste très dubitatif sur le fait qu'un Etat du jour au lendemain décide de vendre du Bitcoin. C'est compliqué en termes de régulation financière. Après la vision purement rationnelle pour la Bulgarie serait de profiter de ce magot qui est tombé de manière inopinée sachant que la Bulgarie n('est pas l'Etat avec la meilleure dynamique économique, c'est une occasion qui ne se représentera pas deux fois.

Qu'est-ce que cette problématique liée au volume peut révéler de la force ou de la faiblesse du Bitcoin ? En quoi la reprise du Bitcoin au sein de la bourse de Chicago (CBOE) peut-elle permettre à la cryptomonnaie de gagner en crédibilité auprès des investisseurs ? 

Il y a un problème en termes de volume échangé avec cette situation d'oligopole. Si vous êtes un de ces teneurs du marché comme pourrait l'être la Bulgarie avec son magot, vous pouvez être en position d'orienter le cours dans la direction souhaitée.

 Le problème dans tous les cas c'est que, comme pour n'importe quel actif financier vous devez fluidifier le marché ce qui implique de créer de nouveaux produits. Dans l'immédiat le premier effet que l'on constate avec l'intronisation à la bourse de Chicago c'est que cela va permettre de prendre moins de risques, que cela offre une visibilité et plus de liquidité. Estc-e que cela va infleuncer à plus ou moins long terme le marché c'est difficile à dire. Aujourd'hui on voit que les futurs sont nettement en hausse mais il faudra attendre le premier trimestre 2018 pour avoir une vision moins biaisée.

Quels sont les freins les plus importants à la poursuite du mouvement haussier ? 

De manière purement financière d'abord il y a indéniablement la régulation. Le risque est qu'il y ait un Etat comme la Russie ou la Chine par exemple qui utilise beaucoup la transaction en Bitcoins et qui décide du jour au lendemain de bannir les échanges en Bitcoins. Là vous aurez une vraie difficulté à la poursuite du mouvement haussier. A plus long terme c'est aussi la régulation. Quels seront les pays qui vont décider de réguler. C'est très dur à coordonner car par nature le bitcoin n'est pas centralisé mais c'est un problème qui se posera sur le long terme.

En dehors du problème financier c'est la sécurité car on a vu que les hackers arrivent à s'emprarer de Bitcoins mais le gros frein c'est la consommation énergétique. Aujourd'hui, du fait de la forte consommation énergétique, le coût de transaction du bitcoin est l'équivalent de la carte bancaire. Aujourd'hui l'intérêt d'utilisation du Bitcoin comme moyen de paiement n'est donc pas plus intéressant

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

07.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

01.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

02.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

03.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

04.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Pas de pub pour Zemmour : ce piège dans lequel vient de s’enfermer Nutella

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
philippe de commynes
- 12/12/2017 - 17:58
De quoi Bitcoin est-il le nom ?
C'est un pays, un métal précieux ,un algorithme du genre de celui grâce auquel Google a fait fortune, une marque ?Non c'est une garantie pour les gens qui en ont acheté que personne ne fera jamais tourner la planche à billets Bitcoin, si la hausse actuelle serait raisonnable cela voudrait dire que les autres monnaies dollar en tête mais pas seulement sont promises à une inflation genre Allemagne 1923. Est-ce une anticipation raisonnable ?. Si non ca ceut dire que bitcoin finira par perdre l'essentiel de sa valeur...
philippe de commynes
- 12/12/2017 - 16:24
Vu
la hausse démentiel du cours depuis l'origine, beaucoup d'autres mafieux ont vraisemblablement beaucoup de bitcoins, quel intérêt d'acheter des bitcoins à des cours déments (multipliés par plusieurs milliers de fois depuis l'origine) si ce n'est pour rendre indécelables le produits d'activités illicites ? (à moins bien sur d'être un spéculateur naïfs qui croie lea arbres montent au ciel, et même le bitcoin jusqu'à la lune ).
Tande
- 12/12/2017 - 09:14
un monde fou, fou, fou
Bah, la monnaie bulgare ne faisant pas partie des devises fortes, le pays a le choix entre deux monnaies de singe...l'article n'est pas précis sur un point qui laisse perplexe: on mentionne une "saisie" de bitcoins. S"agissant d'une monnaie très peu matérialisée, ne s'agirait-il pas de la saisie du compte (et de ses codes) servant de support?