En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
Radio Atlantico
Comment Lénine est devenu l’inventeur du régime le plus meurtrier de l’histoire
Publié le 09 décembre 2017
Storiavoce, en partenariat avec Atlantico, vous propose de comprendre aujourd’hui ce que le totalitarisme soviétique doit à Lénine. Entretien de Christophe Dickès avec l'historien Stéphane Courtois, auteur d’une trentaine d’ouvrages consacrés au communisme français et international et au phénomène totalitaire.
Historien et journaliste, spécialiste du catholicisme, Christophe Dickès a dirigé le Dictionnaire du Vatican et du Saint-Siège chez Robert Laffont dans la collection Bouquins. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages consacrés à la politique étrangère et à...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Storiavoce est une radio web francophone dédiée à l’histoire antique, médiévale, moderne et contemporaine, au mouvement des idées politiques et à l’histoire de l’Art. Elle vise à mettre en lumière les événements majeurs de l’Histoire, auxquels sont...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe Dickès
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Historien et journaliste, spécialiste du catholicisme, Christophe Dickès a dirigé le Dictionnaire du Vatican et du Saint-Siège chez Robert Laffont dans la collection Bouquins. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages consacrés à la politique étrangère et à...
Voir la bio
Storiavoce
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Storiavoce est une radio web francophone dédiée à l’histoire antique, médiévale, moderne et contemporaine, au mouvement des idées politiques et à l’histoire de l’Art. Elle vise à mettre en lumière les événements majeurs de l’Histoire, auxquels sont...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Storiavoce, en partenariat avec Atlantico, vous propose de comprendre aujourd’hui ce que le totalitarisme soviétique doit à Lénine. Entretien de Christophe Dickès avec l'historien Stéphane Courtois, auteur d’une trentaine d’ouvrages consacrés au communisme français et international et au phénomène totalitaire.

Depuis l’année 2005, la journée du 25 octobre qui célébrait l’anniversaire de la révolution bolchevique n’est plus un jour férié en Russie. Ce dernier a été remplacé par la fête de l’Unité de la Nation qui fait écho à une victoire militaire du XVIIe siècle, celle de Kouzma Minime et de Dmitri Pojarski sur les troupes polonaises en 1612, prélude de l’accession au pouvoir de la dynastie des Romanov. En remplaçant la référence à la révolution bolchevique par ce fait militaire, Vladimir Poutine déclarait à l’époque : « Celui qui ne regrette pas la disparition de l’URSS n’a pas de cœur, et celui qui réclame son retour n’a pas de tête. » Néanmoins, même si la Russie renvoie aux historiens la charge de traiter de la révolution d’Octobre, cent ans après les événements, le fondateur du communisme soviétique Lénine reste une sorte de mythe qu’il faudrait séparer de la figure bien évidemment accablante de Staline. Storiavoce vous propose de comprendre aujourd’hui ce qu’au contraire, le totalitarisme soviétique doit à Lénine. Pour se faire, cette émission évoque non pas l’accession au pouvoir de l’homme qui a bouleversé le monde pendant près de 75 ans, mais son parcours : “Vladimir Oulianov avant Lénine”. Une émission avec Stéphane Courtois interrogé par Christophe Dickès.

L’invité: Stéphane Courtois est historien, directeur de recherche honoraire au CNRS, directeur de la revue « Communisme » et de collections chez plusieurs éditeurs (Seuil, Le Rocher, Cerf, Vendémiaire). Il est l’auteur d’une trentaine d’ouvrages consacrés au communisme français et international et au phénomène totalitaire. Il a notamment dirigé le Livre noir du communisme qui a été un événement mondial (26 traductions, plus de 1 million d’exemplaires). Il vient de publier aux éditions Perrin, Lénine, l’inventeur du totalitarisme.

 

Retrouvez ce podcast sur le site de StoriaVoca

A écouter aussi sur Atlantico avec Storia Voce :
- Philippe Séguin, le remords de la droite
Marie-Louise, une jeunesse impériale
Pourquoi Charles VII, le roi qui a abandonné Jeanne d’Arc, n’était pas le salaud qu’on croit
Mais que pouvaient bien manger Jésus, Marie-Antoinette, Napoléon ou Churchill ?
Si Louis XVI était mort en 1783, il aurait été considéré comme un des plus grands rois de France. Et l’homme à qui il le devait s’appelait Vergennes
Toutes ces idées reçues que nous avons sur la Seconde Guerre mondiale
Orgies romaines, chasse au sanglier des Gaulois… : le monde de l’époque d’Astérix ressemblait-il vraiment à l’idée qu’on s’en fait ?
 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Les puissants relais de l'Algérie en France ; Ces amis de Ghosn que tout le monde craignait chez Renault; L'avertissement de Philippe à Castaner; Technip: et un mégagâchis industriel de plus; Notre-Dame partout dans les hebdos, le catholicisme plus rare
02.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
03.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
04.
Un pognon de dingue pour Notre-Dame de Paris ? Oui, car l'Homme ne vit pas que de pain
05.
Pourquoi l’incendie de Notre-Dame oblige Emmanuel Macron à revoir sa copie
06.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
07.
Le nouveau parti du Brexit de Nigel Farage prend la tête des sondages pour les Européennes au Royaume-Uni
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
04.
Ce que pèse vraiment le vote musulman dans la balance démocratique française
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (27)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ajm
- 12/12/2017 - 23:07
Plus de Medicis à l'horizon.
Les Médicis étaient bien de "vulgaires" banquiers plein aux as, ayant de surcroît du goût et fin politiques; ils ont apporté une belle dot en argent et en oeuvres d'art à la Couronne de France, comme d'habitude sans le sou et mal gérée à l'instar de notre bonne république. Malheureusement, je ne vois pas de nouveaux Medicis venir pour nous renflouer. La grande démocratie "républicaine ' française n'attire plus hélas que des paumés et des clodos qui ne nous aiment pas mais qui échouent chez nous faute de trouver mieux Amérique, en Europe du Nord ou en GB.
ajm
- 12/12/2017 - 22:53
Le grand basculement possible.
Ganesha je n'ai jamais de fantasmes dans le mode historique et politique : je suis très réaliste et concret et, contrairement à vous, et à tous les niais de gauche ou assimilés, je ne crois pas que l'homme soit spécialement bon ni clairvoyant . Je pense que de grandes fractures de l'histoire, comme des guerres évidemment, peuvent libérer beaucoup de choses . Je suis persuadé que des violences extrêmes peuvent renaître sous des oripaux à peine differents de ceux que nous avons connus. En particulier, la jalousie et la haine sociale sont des moteurs très puissants qui peuvent très bien dans un pays travaillé par l'extrême gauche depuis des décennies, provoquer de grandes violences qui se melangeraient avec les haines communautaires provoquées par l'immigration massive dans un contexte où notre Etat Français regalien n'est plus que l'ombre de lui-même.
Le libéralisme politique et économique, bien malade et bridé en France, avec une classe politique terriblement mediocre et engluée dans des schémas dépassés, malgré l'apparente modernité des slogans , est ce qui permet à ce pays de se maintenir à peu près. Il suffirait de peu de choses pour basculer dans le vide.
Ganesha
- 12/12/2017 - 15:30
Ajm
Vous fantasmez, vous vous voyez déjà dirigeant un camp d'extermination secret en Seine St-Denis, à l'occasion de la prochaine guerre civile ! Et suivant votre habitude, vous voudriez vous persuader que messieurs Dassault, Bouyges, Arnault, Pinault, Drahi et les autres ne sont que les dignes successeurs de la dynastie des Médicis à Florence. Mais le monde change, la démocratie progresse !