En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"

02.

Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"

03.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

04.

Il faut sauver les Karabaghiotes, pas le groupe de Minsk

05.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

06.

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

07.

Hommage à Samuel Paty : Emmanuel Macron dénonce les lâches qui ont livré le professeur aux barbares mais oublie de cibler le "pas-de-vagues"

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

05.

Islamisme : la République de la complaisance

06.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
light > Culture
Enchères
Une oeuvre de Banksy parodiant Monet a été vendue 8,5 millions d'euros chez Sotheby's à Londres
il y a 9 heures 41 min
pépites > Santé
46 millions de personnes concernées
Covid-19 : Jean Castex annonce l'instauration du couvre-feu pour 38 nouveaux départements et la Polynésie dès samedi
il y a 10 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Man Ray et la mode" : quand un photographe surréaliste magnifie les femmes... Une exposition d'une suprême élégance

il y a 11 heures 42 min
pépites > International
Réformes attendues
Liban : Saad Hariri a été officiellement désigné Premier ministre
il y a 13 heures 14 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Boualem Sansal alerte sur la guérilla islamiste qui nous menace, le recteur de la mosquée de Paris sur l’entrisme des radicaux; Bertrand cherche à s’attirer les bonnes grâces de Sarkozy, Bayrou ménage Le Maire; Le Drian organise les macronistes de gauche
il y a 14 heures 38 min
décryptage > France
Séparatisme

Les impensés de l’attentat terroriste de Conflans

il y a 16 heures 36 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19 : l’Allemagne investit massivement dans un plan de ventilation et la France serait bien inspirée de l’imiter

il y a 17 heures 11 min
pépite vidéo > France
"Réparer la France"
Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"
il y a 18 heures 14 sec
décryptage > International
Conflit au Haut-Karabagh

Il faut sauver les Karabaghiotes, pas le groupe de Minsk

il y a 19 heures 20 min
décryptage > Société
Islam vaincra !

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

il y a 19 heures 44 min
pépites > Politique
Calendrier électoral
François Bayrou, haut-commissaire au Plan, est favorable à un report des élections régionales
il y a 10 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Féministe pour Homme" de Noémie de Lattre : rira bien qui rira la dernière

il y a 11 heures 20 min
pépites > International
Tensions
Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"
il y a 12 heures 45 min
pépite vidéo > Politique
Idéologie
Jean-Michel Blanquer : "Ce qu'on appelle l'islamo-gauchisme fait des ravages"
il y a 14 heures 2 min
décryptage > International
Campagne électorale

Election présidentielle en Côte d’Ivoire : ne pas rejouer les luttes du passé

il y a 16 heures 19 min
décryptage > Politique
A l’Ouest, rien de nouveau

Le terrorisme fait-il encore bouger les lignes chez les électeurs ?

il y a 17 heures 45 sec
décryptage > High-tech
Menace incontrôlable en vue ?

Ces deepfakes de photos de (vraies) femmes nues que des bots génèrent à la chaîne

il y a 17 heures 21 min
décryptage > Société
Lutte contre le séparatisme

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

il y a 18 heures 43 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

Dissolution des organisations salafistes : le temps des actes

il y a 19 heures 40 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Syndicats et patronat main dans la main pour s’opposer au gouvernement

il y a 19 heures 48 min
© Reuters
© Reuters
Attention danger

Sécurité des centrales nucléaires : la France a besoin de rigueur et de professionnalisme, pas d’idéologie et de sensationnalisme

Publié le 06 décembre 2017
Plusieurs tentatives d’intrusion dans l’enceinte de centrales nucléaires françaises de la part d’éco-activistes ont été récemment perpétrées. Deux tentatives ont été stoppées, à Cattenom en octobre et Cruas en novembre. Deux fois, les militants ont été arrêtés sans avoir pu pénétrer dans les bâtiments nucléaires.
Nicolas Mazzucchi
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Mazzucchi est conseiller scientique de Futuribles international et géoéconomiste spécialiste des questions énergétiques. Il est aussi docteur en géographie économique, professeur de relations internationales au sein de l’Enseignement militaire...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Plusieurs tentatives d’intrusion dans l’enceinte de centrales nucléaires françaises de la part d’éco-activistes ont été récemment perpétrées. Deux tentatives ont été stoppées, à Cattenom en octobre et Cruas en novembre. Deux fois, les militants ont été arrêtés sans avoir pu pénétrer dans les bâtiments nucléaires.

Les auteurs de ces tentatives arguent qu’elles sont destinées à faire prendre conscience aux Français des lacunes du système de sécurité. Disons-le tout net : ce sujet est trop sérieux pour être galvaudé, voire instrumentalisé au nom d’une idéologie anti-nucléaire. Quelques éléments méritent donc d’être rappelés, sans complaisance, d’un côté comme de l’autre. La France dispose de 58 réacteurs nucléaires actifs, tous à eau pressurisée, la technologie la plus sûre. En termes de sécurité, plusieurs acteurs, privés et publics, agissent tout au long de la chaîne pour s’assurer que le système est toujours dans un mode optimal par rapport aux menaces qui pourraient le frapper.

Au niveau des centrales elles-mêmes, la sécurité est assurée par de multiples enceintes de confinement au niveau du réacteur et des matériaux fissibles ou issus de la réaction. Ces enceintes ont été conçues pour résister à des impacts massifs et à des évènements sismologiques importants. La question du survol des centrales par des drones est sérieuse. Elle ne peut cependant en aucun cas représenter une menace d’attaque sur le réacteur. Les drones disponibles sur le marché civil ont une capacité d’emport de quelques kilos, et sont incapables de causer une quelconque brèche dans l’enceinte. Toutefois la peur du drone véhiculée par le cinéma est parfois développée ad nauseam. De la même manière, la peur du hacker est volontairement entretenue avec le fantasme d’un cyber-Armageddon provoqué par un terroriste ou un geek depuis le garage de ses parents. Là aussi une confusion est entretenue entre la cyber protection des centrales nucléaires françaises – très avancée – et des attaques passées comme Stuxnet (IRAN), laquelle reposait à la fois sur la combinaison des savoir-faire des services de renseignement de deux Etats (Israël et les Etats-Unis) et d’une complicité interne. En outre Stuxnet n’a fait qu’endommager le fonctionnement des centrifugeuses d’enrichissement d’uranium, sans aucune contamination nucléaire. Point d’attaque venue des confins du Net pour provoquer l’Apocalypse, car tout exploitant d’infrastructure critique, en France EDF, sait bien que les réseaux doivent être cloisonnés pour éviter tout risque.

Ajoutons que les centrales sont protégées par des forces spécialisées, à commencer par les gendarmes et policiers du Commandement Spécialisé pour la Sécurité Nucléaire (COSSEN), véritable unité spécialisée dans l’anticipation et l’action contre les menaces visant les sites nucléaires. La création du COSSEN et le renforcement de son action, se situent dans la lignée des mesures prises pour lutter contre le terrorisme et les menaces protéiformes qui ciblent notre pays. L’action du COSSEN s’appuie sur des unités d’élite, les Pelotons Spécialisés de Protection de la Gendarmerie (PSPG), basés sur chaque centrale nucléaire et assurant la sécurité de ces sites, 24h/24h et 7j/7. De plus, à l’image de l’ASN pour les questions de sureté, l’IRSN (Institut de Radioprotection et de Sureté Nucléaire), institut public dépendant de plusieurs ministères dont les Armées, la Transition écologique et solidaire et la Santé, est actif sur les questions de sécurité. En cas de manquement ou de soupçon de laisser-aller, il peut, comme l’ASN, alerter les autorités.

Enfin, c’est une caractéristique commune à tous les pays équipés en centrales nucléaires, la sécurité de ces installations n’a rien à voir avec les autres infrastructures énergétiques. Les niveaux de protection physique comme cyber des centrales nucléaires sont toujours au plus haut niveau, comparable à celui d’infrastructures militaires de premier ordre. La parenté technologique existant entre nucléaire civil et militaire permet d’ailleurs le plus souvent de bénéficier d’un transfert de savoir-faire de l’un à l’autre. En France, le Commissariat à l’Energie Atomique (CEA) est ainsi actif sur les deux domaines et ses recherches, y compris dans le domaine de la sécurité, sont mises en œuvre sur les sites sensibles. D’autres acteurs comme l’ANSSI, les Armées, l’Intérieur, exercent également un rôle important dans la sécurité des centrales et des sites nucléaires français, concourant à faire de ceux-ci parmi les infrastructures les mieux protégées de France.

Au total, la sécurité des centrales nucléaires doit être une préoccupation. Elle exige rigueur et professionnalisme, et non pas idéologie et sensationnalisme. La sécurité est à ce prix.   

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 06/12/2017 - 21:35
C’est bizarre cette propension qu’a la gauche...
de créer des problèmes qui n’existent pas, à seule fin de développer une psychose chez les plus crédules et les plus faibles! La seule chose qui menace le nucléaire français, c’est l’absence d’investissements pour conforter la sécurité de nos centrales, et l’abandon par la gauche de la recherche nucléaire...un vrai danger de régression!
hermet
- 06/12/2017 - 13:01
Le problème est ailleurs, mais...
Le nucléaire peut potentiellement devenir un problème majeur, existentiel; l'hypothèse d'attaques extérieures est complexe et peu probable, par contre une attaque intérieure n'est pas à exclure ni pour aujourd'hui et surtout pour demain vu le niveau d'islamique dans ce pays, du sous traitant à l'ingénieur au poste de commande tous deviendra possible...
Ex abrupto
- 06/12/2017 - 12:55
Sécurité
suite à intrusions: tirs à vue sans sommations, dès la première enceinte.