En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© Reuters
Souvenirs, souvenirs…

Macron veut en finir – et il a raison – avec la "guerre mémorielle" concernant la colonisation. Oui, mais alors il faut que cela soit donnant-donnant.

Publié le 05 décembre 2017
Le Président de la République a été digne lors de son séjour en Afrique Noire. Il a tenu un discours qu'on avait envie d'entendre depuis longtemps.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Président de la République a été digne lors de son séjour en Afrique Noire. Il a tenu un discours qu'on avait envie d'entendre depuis longtemps.

Emmanuel Macron a trouvé enfin les mots justes. Il a dit vouloir en finir avec la "guerre mémorielle". Il a plaidé pour la "réconciliation des mémoires". Et a dit que pour la France, la route à suivre ne comportait "ni déni, ni repentance".

Ça nous change et c'est bien. Depuis des dizaines d'années, avec en point d'orgue la loi Taubira, nous expions et nous demandons pardon. Jour après jour, nous faisons pénitence, mais ce n'est jamais suffisant pour les fanatiques de la repentance. Ils ne seront rassasiés que si nous nous mettons à genoux ou mieux, si nous nous prosternons.

Nous avons maintes fois récité un mea culpa pour l'esclavage. Les villes de Nantes et de Bordeaux ont baissé la tête car elles s'étaient enrichies avec la traite négrière. Nous nous sommes nous-mêmes cloués au pilori pour la colonisation en Afrique Noire.  Et notre mauvaise conscience nous empêche de trouver un sommeil réparateur quand nous pensons à la torture que nous avons pratiqué en Algérie.

Il y a une très jolie chanson interprétée par Jeanne Moreau : "J'ai la mémoire qui flanche, j'me souviens plus très bien…" Quand – ça nous arrive – notre mémoire flanche, les apôtres de la victimisation veillent au grain et nous rappellent à l'ordre. Ils sont nombreux dans les radios, sur les plateaux télés, dans les journaux et dans les universités.

Ce sont eux qui mettent dans la tête des gamins noirs que si certains d'entre eux ne réussissent pas à l'école, c'est parce que leurs ancêtres ont été colonisés ou mis en esclavage. Ce sont eux qui, pareillement, expliquent aux enfants arabes en échec scolaire que cela est dû au maréchal Bugeaud qui s'est très mal conduit en Algérie. Ces pourvoyeurs de haine et de ressentiment sont des imbéciles. Mais en abîmant une jeune génération d'enfants issus de l'immigration, ils se conduisent en criminels. Un crime contre ces enfants…

Pour reprendre les mots de Macron, le temps est donc venu de "réconcilier les mémoires". Mais il ne peut y avoir de réconciliation si une mémoire est niée. La nôtre aussi doit être prise en compte. Ainsi nous attendons des excuses pour ce que les Barbaresques, ancêtres de ceux qui nous demandent réparation ont fait pendant des siècles sur nos côtes. Des dizaines de milliers de femmes enlevées pour être livrées aux émirs ou aux pachas. La traite des Blanches serait-elle moins condamnable que la traite des Noirs ?

Nous souhaitons entendre des paroles de contrition pour l'abominable massacre d'Orléansville en 1957. Pour les attentats sanglants visant des jeunes gens et des jeunes filles au seul motif qu'ils étaient français. Nous voulons aussi que le monde arabe, de la Mauritanie au Yémen, se repente d'une abomination rarement évoquée : des millions de Noirs soumis aux fouets de leurs seigneurs et maîtres. Des millions de Noires considérées comme un butin pour des harems. Oui, c'est à la France d'en parler : les pays d'Afrique noire sont trop faibles, trop dépendants, trop pauvres pour l'exiger.

Dans les années 80, il y eut à la tête de l'Ouganda un tyran monstrueux et grotesque. Idi Amin Dada. Dans sa folie néronesque, il entendait venger l'homme noir de l'humiliation subie pendant la colonisation. Il convoqua des caméras pour se faire immortaliser dans un palanquin porté par quatre Blancs. Depuis, de différentes façons certes, cette scène est rejouée et rejouée. Nous supportons le nouveau fardeau de l'homme blanc. On peut comprendre que nous soyons las de porter le palanquin…

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Si vous pensiez que la dette américaine détenue par la Chine met Washington à la merci de Pékin, ce graphique pourrait vous surprendre

02.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

03.

Un Rugy de perdu, 10 populistes de retrouvés ? Quand les opérations mains propres ne produisent pas la vertu escomptée

04.

A ses ralliés, la République (En marche) pas reconnaissante

05.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

06.

Quand Nelson Mandela rejoignait Johnny Clegg sur scène

07.

Guillaume Larrivé à droite toute ; François-Xavier Bellamy refuse d’enfoncer Wauquiez après les européennes ; Ziad Takieddine nie toute "machination" contre Nicolas Sarkozy ; Benjamin Griveaux ou les ravages de la transparence (anonyme)

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

05.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

04.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

05.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

Commentaires (16)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pharamond
- 07/12/2017 - 10:44
précision
précision:64.8 millions en 2050.
Pharamond
- 07/12/2017 - 10:42
Le médecin et l'agronome.
Comme le disait un ancien ministre de la 4ème république:"le médecin est venu avant l'agronome".Les projections démographiques de l'ONU pour l'Algérie donnent 64.8 millions d'habitants contre 42.2 mi-2017.soit près de 23 millions de plus.Les réserves pétrolières qui s'amenuisent permettront- elles d'assurer les besoins essentiels du pays?
Hadrien8
- 06/12/2017 - 10:38
Démographie
L'une des conséquences de la colonisation fut que l'Afrique passa de +- 100 millions à > 1 milliard d'habitants. Le déplorer ? S'en réjouir ?