En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alerte au rhume : la maladie la plus répandue avait mystérieusement disparu depuis le confinement. Elle revient et ça va tout compliquer avec le Covid-19

02.

Alerte aux grandes oreilles chinoises : voilà pourquoi vous devriez tourner 7 fois votre pouce avant de poster quelque chose sur les réseaux sociaux...

03.

Absence de mixité, prières… un club sportif aux pratiques troublantes

04.

"Olivier véreux de mes c***lles" : Jean-Marie Bigard insulte le ministre de la Santé

05.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

06.

L’amendement inutile : l’IMG, (Interruption médicale de grossesse) à 9 mois pour cause de détresse psychosociale

07.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

04.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

05.

Emmanuel Macron s’est souvenu qu’il avait une mère et un père

06.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

01.

Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine

02.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

03.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

04.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

05.

Louis Hausalter : "L'histoire de Marion Maréchal éclaire l’état de décomposition et de recomposition du paysage politique"

06.

Plongée dans les coulisses de l’organisation de la Convention de la droite : l'engagement de Marion Maréchal et Eric Zemmour en faveur de l’union des droites

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Insolite
Spectateurs virtuels
Denver Broncos : les personnages de South Park s'invitent au stade pour les matches de NFL
il y a 8 heures 7 min
pépites > Défense
Chemin de la paix...
L'Arménie saisit d'urgence la Cour européenne des droits de l'homme après les tensions militaires avec l'Azerbaïdjan
il y a 9 heures 47 min
pépites > Economie
Outils de lutte contre la crise et face à la pandémie
Le gouvernement présente son projet de budget 2021
il y a 10 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Contes et légendes" de Joël Pommerat : Pommerat au firmament

il y a 13 heures 17 min
Alimentation
Plus de la moitié des produits végétariens étudiés par une association contiennent de l’eau comme ingrédient principal
il y a 13 heures 56 min
pépites > Religion
Séparatisme
Absence de mixité, prières… un club sportif aux pratiques troublantes
il y a 15 heures 21 min
décryptage > Economie
Nécessité d'un compromis

Sécurité sanitaire et emploi : les difficultés du "en même temps"

il y a 15 heures 48 min
pépite vidéo > Défense
Tensions
L'Arménie et l'Azerbaïdjan instaurent la loi martiale
il y a 16 heures 9 min
décryptage > Economie
Evolution de la pandémie

COVID-19 : France, Royaume-Uni, Espagne, comment faire baisser la contamination ? Des "Gilets jaunes des bars" maintenant ?

il y a 16 heures 40 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Malaise au poignet ? Le nouvel bracelet connecté de santé d'Amazon analyse votre voix et vos émotions
il y a 17 heures 23 min
light > Media
"En toute franchise"
Ségolène Royal va intervenir régulièrement sur le plateau de LCI dans le cadre d'un débat
il y a 8 heures 34 min
pépites > Politique
Candidature
Rachida Dati se confie dans la presse britannique sur son souhait de vouloir "gagner l'élection présidentielle de 2022"
il y a 10 heures 15 min
décryptage > France
Les entrepreneurs parlent aux Français

La coupe est pleine. Insurrection ? Désobéissance ? Révolte ? Les PME et TPE ont-elles encore le choix ?

il y a 13 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vagabondages" de Lajos Kassak : sur les routes de Budapest à Paris avant 14, le savoir survivre d’un artiste prolétaire… une pépite de la littérature hongroise

il y a 13 heures 32 min
décryptage > Economie
Coronavirus

Impact du Covid-19 : vers un budget 2021 en apesanteur

il y a 14 heures 45 min
décryptage > Société
Licence to kill

L’amendement inutile : l’IMG, (Interruption médicale de grossesse) à 9 mois pour cause de détresse psychosociale

il y a 15 heures 29 min
Crise
La paralysie de l'économie due au coronavirus menace New York déjà très endettée
il y a 15 heures 57 min
décryptage > International
Disraeli Scanner

Donald Trump : comment le populiste s’est mué en conservateur

il y a 16 heures 25 min
décryptage > Santé
Confusion généralisée

Alerte au rhume : la maladie la plus répandue avait mystérieusement disparu depuis le confinement. Elle revient et ça va tout compliquer avec le Covid-19

il y a 16 heures 56 min
décryptage > Sport
Une deux, une deux

Fermetures des salles de sport : à quelles activités physiques se mettre pour garder la forme face à un automne semi-confiné ?

il y a 17 heures 27 min
© Reuters
© Reuters
Coup de blues

De la difficulté "d’être ministre du matin au soir", ou les états d'âme de Nicolas Hulot

Publié le 01 décembre 2017
Invité de France Inter, le ministre pour la Transition énergétique s'est expliqué sur son rôle au gouvernement, en précisant notamment qu'il n'est pas l'alibi écolo du pouvoir. Mais il a aussi confié quelques états d'âme qui devraient faire grincer des dents chez les moins aisés.
Décider&Entreprendre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Décider et Entreprendre est un média généraliste dédié à l’entreprise et à la liberté d’entreprendre.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Invité de France Inter, le ministre pour la Transition énergétique s'est expliqué sur son rôle au gouvernement, en précisant notamment qu'il n'est pas l'alibi écolo du pouvoir. Mais il a aussi confié quelques états d'âme qui devraient faire grincer des dents chez les moins aisés.

Il était l'invité de France Inter ce vendredi 1er décembre. Nicolas Hulot s'est est revenu sur sa place au gouvernement et son son sentiment à l'égard de l'action politique qu'il est en train de mener.

Des avancées difficiles pour Hulot

S'il y a une chose qu'on ne peut pas reprocher à Nicolas Hulot, c'est son honnêteté. Interrogé sur les avancées politiques en matière d'environnement alors que quelques jours plus tôt l'utilisation du glyphosate était renouvelée pour cinq ans en Europe, le ministre s'est montré particulièrement confiant. 

Je pense qu'il y a une mutation qui est en marche, qu'elle se fasse avec un peu de temps, c'est normal.

Pour autant, tout n'est pas rose puisqu'il semblerait que ces avancées se fassent au profit d'un sacrifice personnel assez conséquent.

C'est chiant du matin au soir d'être ministre! Ça n'a d'intérêt que si vous avez le sentiment de faire avancer les choses. Je serai heureux quand les décisions que j’ai prises auront engendré des transformations irréversibles.

Malheureusement, il est vrai que Nicolas Hulot est allé de déconvenues en déconvenues, que ce soit sur le dossier du glyphosate donc, mais aussi quand il était obligé d'admettre que la France ne pourrait probablement pas tenir l'objectif d'une baisse de 50% du nucléaire d'ici 2025.

Une déclaration qui fera grincer des dents ceux qui n'en ont pas

Il est tout de même important de revenir sur ce malaise qui semble miner notre cher ministre. Voire même très cher ministre. Quand il dit que c'est chiant d'être ministre du matin au soir", on remet en perspective l'aspect financier de son travail. Aujourd'hui, il gagne 9 940€ bruts par mois, soit près de 7 fois le smic en vigueur. A ce prix là, on se dit qu'au vue de la charge de travail physique et émotionnelle que cela représente, il ne s'en tire pas si mal.

Mais là où le bât blesse, c'est quand on reprend sa déclaration à la Haute Instance pour la Transparence de la Vie Publique. On apprend par exemple qu'il était gérant de Eole Conseil en 2016 ce qui lui a rapporté 248 946€ sur l'année soit près de 21 000€ par mois. On note aussi une pointe à 338 101€ pour l'année 2014 soit  plus de 28 000€ mensuels. Salaires auxquels il faut aussi rajouter ces droits d'auteurs pour tous les objets qu'il produit. En 2016, ils s'élevaient à 163 343€ ! 

Alors on peut comprendre que Nicolas Hulot se sente un peu exclu dans le gouvernement, mais on peut moins comprendre le choix des mots qui est tout aussi important que ses idées.

Cet article a été initialement publié sur le site Décider & Entreprendre

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
walchp
- 02/12/2017 - 03:36
Toujours le même bon vieux vice a la française
Attiser la jalousie des nullos qui trouvent normal que des footballeurs sachant a peine lire gagnent des sommes comparables en moins d'un mois
Des gens qui gagnent ça ,parmis les tres qualifiés et les bosseurs,il y en a plein.et surtout ,ils en reversent 40% a l'etat( c'est normal !, crient les cafards)
Alors plutot que d'exciter la jalousie des médiocres abonnés à " Marianne" vous feriez mieux de les inciter à se remuer le derrière ,!,!!