En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

03.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

04.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

05.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

Marine Le Pen : retour aux fondamentaux (et au plafond de verre)

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Justice
Japon
Fukushima : trois anciens dirigeants de Tepco ont été acquittés
il y a 7 heures 2 min
pépites > Environnement
Emploi du temps
Ségolène Royal, ambassadrice des pôles, n'aurait pas assisté aux réunions du Conseil de l'Arctique
il y a 7 heures 51 min
light > Justice
Butin important
Les propriétaires du château de Vaux-le-Vicomte ont été séquestrés
il y a 9 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": Notre sélection des meilleurs livres des 10 derniers mois, "L'amour est aveugle" de William Boyd

il y a 10 heures 56 min
pépites > Politique
Victoire ?
Procès de Jean-Luc Mélenchon : le renvoi du parquet a été refusé
il y a 11 heures 46 min
décryptage > Sport
LDC

PSG - REAL : 3 - 0 Sans ses stars mais avec un Idrissa Gueye impérial, Paris surclasse le Real de Zidane

il y a 14 heures 33 min
décryptage > Economie
Vie professionnelle

Le management vertical a tendance à fatiguer de plus en plus les salariés

il y a 15 heures 7 min
décryptage > France
Riposte

Recrudescence des mites mangeuses de vêtements à cause des fibres naturelles et du lavage à basse température

il y a 15 heures 39 min
décryptage > Politique
Langue de bois s'abstenir

Une étude des universités de Harvard et de Berkeley démontre qu’en politique les propos clivants et politiquement incorrects paient

il y a 16 heures 14 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Alerte mondiale : cette déconnexion croissante (et inquiétante) de l’économie réelle et des marchés financiers

il y a 16 heures 53 min
pépites > International
Tunisie
Mort de l'ancien président tunisien Ben Ali
il y a 7 heures 29 min
light > Société
Vocation
Traverser la rue pour trouver un emploi : la nouvelle vie de Jonathan
il y a 8 heures 40 min
pépite vidéo > International
Campagne
"Blackface" : Justin Trudeau présente ses excuses après la diffusion d'une photo polémique
il y a 10 heures 31 min
pépites > Santé
Mesures
Un rapport parlementaire dévoile la prise en charge "catastrophique" des patients en psychiatrie
il y a 11 heures 7 min
décryptage > High-tech
Le monde d’après Snowden

Mémoires de Snowden : mais où en est-on de la surveillance mondiale à l’heure actuelle ?

il y a 14 heures 3 min
décryptage > Santé
Santé

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

il y a 14 heures 43 min
décryptage > Economie
Epargne

600 milliards perdus pour cause de mauvais investissements : mais au fait, quels sont les placements intelligents simples à mettre en place ?

il y a 15 heures 26 min
décryptage > Politique
Évaporation du domaine de la lutte

L’autre gros problème de Jean-Luc Mélenchon

il y a 15 heures 58 min
décryptage > Défense
La guerre à l’heure des ennemis non identifiés

La France est-elle menacée par des attaques "non-attribuables" comme en a connues l’Arabie saoudite sur ses champs de pétrole ?

il y a 16 heures 30 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Jerôme Fourquet mesure l'empreinte grandissante de l'Islam sur le quotidien; Valeurs Actuelles tente de mesurer le lien entre fraude sociale et immigration; Chez LR on ne veut pas de primaire ouverte (sauf Retailleau); Chez LREM on redoute les municipales
il y a 17 heures 4 min
© Reuters
© Reuters
Bonnes feuilles

Pourquoi les économistes n'ont pas su prévoir la crise de 2008 ?

Publié le 02 décembre 2017
Avec Steve Keen
Dans ce livre explosif, Steve Keen – l'un des rares économistes à avoir anticipé la dernière crise financière –, démontre magistralement comment la théorie néo-classique, aujourd’hui dominante dans les milieux économiques, est fondée sur des idées fausses et devient donc incapable de prévenir et d’empêcher les crises. Extrait de "Pouvons-nous éviter une autre crise financière?" de Steve Keen, aux éditions Les Liens qui Libèrent. 1/2
Steve Keen est un économiste critique de l’économie néo-classique. Il est l’une des figures de proue du mouvement du New Economic Thinking.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Steve Keen
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Steve Keen est un économiste critique de l’économie néo-classique. Il est l’une des figures de proue du mouvement du New Economic Thinking.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans ce livre explosif, Steve Keen – l'un des rares économistes à avoir anticipé la dernière crise financière –, démontre magistralement comment la théorie néo-classique, aujourd’hui dominante dans les milieux économiques, est fondée sur des idées fausses et devient donc incapable de prévenir et d’empêcher les crises. Extrait de "Pouvons-nous éviter une autre crise financière?" de Steve Keen, aux éditions Les Liens qui Libèrent. 1/2
Avec Steve Keen

À l’époque où j’ai conçu mon modèle, l’économie  mondiale était encore embourbée dans la récession  qui, en novembre 1992, ouvrirait les portes de la  Maison-Blanche à Bill Clinton, avec son cri de ralliement: «C’est l’économie, idiot!». Le chômage venait juste d’atteindre son maximum à 7,8%. Ce n’était pas négligeable au regard de la moyenne de l’après-guerre (5,6%), mais on était loin du terrible pic à 10,8% qui avait marqué la récession de 1983.

Ce taux a commencé à descendre à partir d’août 1992, tandis que l’économie américaine entrait dans  le boom des télécommunications, puis dans la bulle  Internet des années 1990. Quant à l’inflation, si elle était bien en deçà des sommets caractéristiques de la fin des années 1970, le démarrage de ce nouveau boom faisait craindre qu’elle ne redécolle. Il n’en a rien été: elle s’est mise à baisser en même temps que le chômage, passant de 3% au plus fort de la récession des années 1990 à un taux annuel de 1,5% au sortir de la décennie.

La récession qui a fait suite à l’éclatement de la bulle Internet, en 2000, accompagné de l’effondrement de l’indice Nasdaq, s’est révélée plutôt douce. Le pic de chômage a été atteint à la mi-2003 avec 6,3%, tandis que l’inflation s’est établie juste au-dessus de 1%. Et, avant même que l’économie ne touche son point le plus bas, les tenants de l’école néoclassique standard ont pu se féliciter de voir se produire la fameuse «Grande Modération» qu’ils chérissaient tant.

À rebours de ce festival d’autocongratulations, des économistes dissidents commençaient à sonner l’alarme. C’était le cas en particulier du Britannique Wynne Godley. La méthode d’analyse qu’il avait développée, fondée sur les flux monétaires entre secteurs, lui révélait que des problèmes se profilaient à l’horizon. Son point de départ était une évidence: à un excédent monétaire dans un secteur doit correspondre un déficit équivalent dans d’autres secteurs. Il en concluait que la tendance de l’économie américaine à l’excédent budgétaire que l’on observait à cette époque se traduirait nécessairement par un accroissement de l’endettement du secteur privé qui se révélerait intenable. Dans un article au titre provocateur – «Boucle d’Or est-elle condamnée?» –, Godley et Wray affirmaient que l’heure viendrait où le secteur privé serait obligé de cesser d’emprunter; la longue période d’expansion céderait alors la place à une grave récession.

Malheureusement, les dirigeants politiques et les économistes orthodoxes qui les conseillaient sont restés sourds à ces avertissements, ainsi qu’à tous les autres délivrés par Godley dans divers articles aussi subversifs que celui-ci. Il y avait plusieurs raisons à cela. La principale était que Godley n’avait pas adopté les présupposés qu’exigeait le courant majoritaire: ses travaux examinaient les flux de monnaie et de crédit entre secteurs, et non le comportement d’optimisation d’agents rationnels. De plus, il raisonnait strictement en termes de stocks et de flux monétaires, alors que la pensée mainstream ne démordait pas de sa vision, installée depuis bien longtemps: la modélisation macroéconomique peut et même doit faire fi de la monnaie, des banques et de la dette. Comme l’ont admis Eggertsson et Krugman au lendemain de la crise, la majorité des modèles économiques standard passaient totalement sous silence l’endettement privé:

"Compte tenu de l’importance de la dette dans le débat public sur nos difficultés économiques actuelles et de la longue tradition consistant à en faire un facteur clé des contractions économiques majeures, on pourrait s’attendre à ce qu’elle soit au cœur de la plupart des modèles macroéconomiques standard – en particulier en ce qui concerne l’analyse de la politique monétaire et fiscale. Or, et c’est quelque peu surprenant, il est assez courant de faire totalement abstraction de cette caractéristique".

"Pouvons-nous éviter  une autre crise financière?" de Steve Keen, aux éditions Les Liens qui Libèrent

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires