En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : ces 50 milliards de frais de divorce que Boris Johnson est tenté de ne pas payer à l’UE

02.

Tenue libre exigée : les dangereuses impasses du néo-féminisme

03.

Ne dites plus "séparatisme" (c'est stigmatisant) dites "séparatismes" (ça ne veut rien dire)

04.

Attentats islamistes en France : la menace se reprécise

05.

Retour à la réalité sanitaire sur les marchés financiers : attention aux secousses sur les marchés

06.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

07.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

03.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

06.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

05.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

06.

55% des Français favorables au rétablissement de la peine de mort : il est terrible ce sondage mais à qui la faute ?

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Lutte contre le virus
Olivier Véran dévoile de nouvelles mesures dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 et précise que "la situation continue globalement de se dégrader"
il y a 10 heures 39 min
light > France
Monument de la gastronomie
Mort de Pierre Troisgros, le légendaire chef trois étoiles
il y a 14 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’Ours et Une demande en mariage" de Anton Tchekhov : de biens étranges déclarations d’amour

il y a 16 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Blackbird" de Roger Michell : par le réalisateur de "Coup de foudre à Notting Hill", un drame bouleversant sur les adieux d’une mère à sa famille… Avec une Susan Sarandon au sommet…

il y a 17 heures 5 min
décryptage > Terrorisme
Menace terroriste

Daech au grand Sahel : l’assassinat des Français au Niger, une preuve de plus de sa résistance

il y a 19 heures 18 min
décryptage > Economie
Projet de fusion

Suez – Veolia : le mythe toxique du "champion national"

il y a 19 heures 27 min
décryptage > France
"Le Livre noir de l'autisme"

Autisme : les cobayes de la honte

il y a 19 heures 46 min
pépite vidéo > Politique
LREM
Aurore Bergé révèle qu'il existe un "malaise profond" au sein de La République en marche
il y a 20 heures 20 min
décryptage > Science
Univers

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

il y a 21 heures 50 sec
décryptage > Finance
Impact de la crise du Covid-19

Retour à la réalité sanitaire sur les marchés financiers : attention aux secousses sur les marchés

il y a 21 heures 25 min
light > Culture
Icône de la chanson française
La chanteuse Juliette Gréco est morte à l'âge de 93 ans
il y a 11 heures 51 min
pépites > Société
Evolution
Emmanuel Macron annonce "7 jours obligatoires" dans le cadre du congé paternité d'un mois
il y a 14 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les pôles, une aventure française" de Dominique Le Brun : "il y a trois sortes d’hommes : les vivants, les morts et ceux qui vont sur la mer". Aristote

il y a 16 heures 39 min
décryptage > International
Espoir

Un processus de paix en Afghanistan, quelle issue et à quel prix ?

il y a 19 heures 1 min
Futur
Elon Musk espère produire une voiture électrique coûtant 25.000 dollars d'ici trois ans
il y a 19 heures 24 min
décryptage > Europe
Union européenne

La force : question de taille ou d’agilité ?

il y a 19 heures 34 min
light > People
People
Le prince Harry et Meghan Markle critiqués pour avoir donné leur avis sur la prochaine élection présidentielle américaine
il y a 20 heures 9 min
décryptage > France
Un pluriel apaisant

Ne dites plus "séparatisme" (c'est stigmatisant) dites "séparatismes" (ça ne veut rien dire)

il y a 20 heures 53 min
pépites > Justice
Enquête
Une dizaine d’ADN inconnus trouvés sur un matelas de Michel Fourniret
il y a 21 heures 3 min
pépites > International
Russie
Alexei Navalny, opposant politique russe, a quitté l'hôpital allemand où il était soigné
il y a 21 heures 32 min
© eelv.fr
© eelv.fr
Bonnes feuilles

"Il n’y a plus de respect" : Aïcha, Franco-Algérienne, vote FN pour défendre les "racines chrétiennes" de la France

Publié le 03 décembre 2017
Après avoir passé cinq ans dans les plus hautes sphères du pouvoir, et notamment à l’Élysée auprès de François Hollande, j’ai voulu comprendre ce qui poussait ces femmes et ces hommes à voter Marine Le Pen. Comme simple citoyen, sans pouvoir et sans préjugés, je suis parti sur les routes de France pour retrouver la réalité d’un monde éloigné des ors de la République. Extrait de "Ils votent Marine et ils vous emmerdent !" de Christophe Pierrel, aux éditions La Tengo.
Christophe Pierrel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe Pierrel a été chef de cabinet adjoint de François Hollande à l'Elysée. Il a 33 ans et vit à Gap.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après avoir passé cinq ans dans les plus hautes sphères du pouvoir, et notamment à l’Élysée auprès de François Hollande, j’ai voulu comprendre ce qui poussait ces femmes et ces hommes à voter Marine Le Pen. Comme simple citoyen, sans pouvoir et sans préjugés, je suis parti sur les routes de France pour retrouver la réalité d’un monde éloigné des ors de la République. Extrait de "Ils votent Marine et ils vous emmerdent !" de Christophe Pierrel, aux éditions La Tengo.

Ma rencontre la plus surprenante de la matinée a lieu, finalement, avec Aïcha. Cette Franco-Algérienne, âgée d’une cinquantaine d’années — elle a obtenu la naturalisation française il y a vingt ans —, vit dans le même immeuble que Denis. Pour elle, la décision est prise, elle votera sans état d’âme pour Marine Le Pen à la prochaine élection présidentielle!

Soutenir le Front national, c’est pour elle d’abord se sentir fière d’être Française et vouloir se poser en défenseur des «racines chrétiennes» de la France. Se dire : «La France, soit tu l’aimes, soit tu la quittes.»

«Je suis Française, moi! s’enorgueillit-elle. Je n’ai rien à craindre. Je paie mes impôts, mes enfants ont grandi ici. Ils sont 100% Français. D’ailleurs, je leur ai interdit de prendre la double nationalité afin qu’ils ne soient pas considérés comme moins intégrés que les autres. La seule chose que je regrette, c’est de ne pas leur avoir donné des prénoms européens.»

C’est aussi exiger plus d’ordre et d’autorité.

«Il n’y a plus de respect. J’en ai marre de voir des p’tits cons mettre le bazar dans nos quartiers, voler nos personnes âgées. Ça commence à l’école. On ne veut pas que nos enfants y fassent du sport ou de la chanson. On veut qu’ils apprennent le français et les maths. C’est la seule chance pour nos jeunes de réussir dans la vie. On ne doit pas laisser aux parents toute l’éducation. La plupart des pères et mères travaillent beaucoup, ils n’ont pas le temps de s’occuper de leurs petits. Souvent, ils ne savent pas faire. Il faut redonner du pouvoir aux profs. À l’époque, ils pouvaient punir sans avoir les familles sur le dos. La seule qui peut remettre de l’ordre, c’est Marine Le Pen. Elle a de l’autorité, elle n’est pas raciste. Pas comme Jean-Marie Le Pen! Nous, les Maghrébins, on peut aussi voter pour elle.»

Malgré ses origines algériennes, Aïcha partage les propositions du FN en matière d’immigration : «Vous savez, quand on est arrivés en France, on a tout fait pour s’intégrer. On a travaillé dur. On n’a pas fait de bruit. On a accepté les logements qu’on nous donnait, parfois ceux que les “bons Français” ne voulaient plus. On n’a pas râlé. On nous a dit de nous installer dans le Cantal, on l’a fait. La nouvelle génération de migrants, elle veut tout et tout de suite, sans faire d’efforts. Comme si cela lui était dû. Je ne suis pas d’accord. Elle doit accepter de se battre, sinon elle ne vient pas! Il n’y a plus de place ici pour tout le monde.»

Pour elle, la France n’a plus les moyens de se montrer aussi solidaire et accueillante que dans le passé. La préférence nationale s’impose : «Les temps ont changé. Aujourd’hui, nous ne sommes plus un très grand pays. On ne peut plus tout se permettre. Au lieu de donner de quoi se loger à ceux qui viennent d’arriver, je préférerais qu’on rénove mon appartement. Cela fait quelques années que je demande qu’il soit mieux isolé, et l’office HLM refuse.»

Devenue égoïste par la crainte d’être déclassée dans une société en crise, Aïcha ne veut pas voir ce qu’elle a mis tant de temps à conquérir se réduire avec l’arrivée de nouveaux migrants. La France ne dispose que d’un «seul gâteau de la protection sociale», elle souhaite en conserver sa part.

Tous les partis politiques ont une grande responsabilité dans ce repli sur soi et ce rejet des autres : l’extrême droite par son discours de stigmatisation permanent, la gauche et la droite pour ne pas avoir assez défendu les valeurs de la République et avoir couru de manière démagogique, pour un supposé gain électoral, après les idées du Front national.

Nicolas Sarkozy a été l’un des principaux instigateurs de ce rapprochement idéologique avec les thèses de la droite «dure». Sur les conseils notamment de Patrick Buisson, il a repris à son compte dès 2007 des propositions du FN, afin de ramener à lui une partie de son électorat. Il accélérera ce glissement au cours de la campagne présidentielle de 2012, allant jusqu’à déclarer le 24 avril 2012 que «Marine Le Pen est compatible avec la République».

Extrait de "Ils votent Marine et ils vous emmerdent !" de Christophe Pierrel, aux éditions La Tengo

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ISABLEUE
- 13/12/2017 - 16:58
Cela me fait penser à cette chanson
Aicha Aicha, t'en vas pas ....
essentimo
- 05/12/2017 - 07:55
S'il faut que ce soit
une immigrée Algérienne (pardon Madame) pour analyser la réalité de l'état de la France et oser le dire, nos politiques sont minables de pleutrerie.
Semper Fi
- 04/12/2017 - 19:15
@Mimine 95 et AB25
+ 1 .... tout est dit dans vos commentaires.