En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Des slips sur des statues de nus à l'UNESCO ! Pour ne pas heurter "certaines sensibilités"…

04.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

05.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

03.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

06.

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

ça vient d'être publié
pépites > France
Impact à Montpellier, Toulouse et Perpignan
Intempéries : le trafic SNCF fortement impacté dans le sud de la France jusqu'au 4 novembre
il y a 2 heures 33 min
pépite vidéo > International
Tentative d'apaisement
Chili : le président Sebastian Piñera demande pardon et propose des mesures sociales
il y a 4 heures 15 min
light > Science
Big One ?
Californie : une importante faille tectonique se réveille après 500 ans d'inactivité
il y a 7 heures 13 min
pépites > High-tech
Révolution ?
Google dévoile des progrès majeurs dans le calcul quantique
il y a 8 heures 15 min
pépites > Justice
"Diffamation publique"
L’État décide de porter plainte après les accusations d'un homme qui prétendait que la France était "raciste"
il y a 9 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Unbelievable" : ... mais vrai !

il y a 11 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Hors normes" d'Eric Tolédano et Olivier Nakache : les réalisateurs d'Intouchables nous embarquent dans un film irrésistible

il y a 11 heures 59 min
décryptage > Science
Espace

Les effets du voyage spatial sur le corps humain

il y a 12 heures 59 min
décryptage > France
Repli ?

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

il y a 13 heures 57 min
décryptage > Société
Tout nouveau, tout beau

L'amour sur Instagram ? C'est de l'art !

il y a 14 heures 37 min
Jamais mieux servi que par soi-même
Chine : des tueurs à gages condamnés pour avoir essayé de sous-traiter leur projet criminel
il y a 3 heures 32 min
pépites > Politique
Polémique maltaise
Matignon : Sandro Gozi, le conseiller d'Edouard Philippe, annonce sa démission
il y a 5 heures 35 min
pépites > Faits divers
Enquête
L'homme arrêté au musée de Saint-Raphaël a été hospitalisé d'office
il y a 7 heures 45 min
pépites > Politique
Avenir de la droite
Christian Jacob dévoile le nouvel organigramme des Républicains
il y a 8 heures 51 min
pépite vidéo > Défense
Promesses tenues ?
Syrie : la Turquie et la Russie évoquent un "accord historique"
il y a 11 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Oublier Klara" d'Isabelle Autissier : une saga familiale qui s’étire des goulags staliniens à la décomposition de l’URSS

il y a 11 heures 44 min
décryptage > Société
Conséquences bénéfiques ?

L'impact social de la flexibilité des horaires de travail

il y a 12 heures 30 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 22 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 13 heures 16 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

Bruges - PSG : 0-5, Avec un Mbappé fulgurant, le PSG caracole en tête de son groupe

il y a 14 heures 23 min
décryptage > Société
Il n'y a rien à voir...

La haine des bien-pensants : ils voient tous ceux qui ne pensent pas comme eux comme des invalides !

il y a 14 heures 50 min
© Reuters
© Reuters
Peur sur la ville ?

Annulation de l’encadrement des loyers à Paris : les conséquences pour les locataires, les propriétaires et le marché immobilier

Publié le 29 novembre 2017
Mardi 28 novembre, le tribunal administratif de Paris a annulés les trois arrêtés qui permettaient, en s'appuyant sur la Loi Alur, d'encadrer les loyers parisiens.
Philippe Crevel est économiste, directeur du Cercle de l’Épargne et directeur associé de Lorello Ecodata, société d'études et de conseils en stratégies économiques.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Crevel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Crevel est économiste, directeur du Cercle de l’Épargne et directeur associé de Lorello Ecodata, société d'études et de conseils en stratégies économiques.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mardi 28 novembre, le tribunal administratif de Paris a annulés les trois arrêtés qui permettaient, en s'appuyant sur la Loi Alur, d'encadrer les loyers parisiens.

Atlantico : Par une décision du Tribunal Administratif de Paris, les arrêtés de mise en oeuvre de l'encadrement des loyers dans la capitale ont été annulés, et ce un mois après qu'une décision du TA de Lille ait pris une décision analogue pour cette ville. Quelles sont les erreurs qui ont pu être commises pour en arriver à un tel désaveu de ces politiques ? 

Philippe Crevel : Ironie de l’histoire, l’encadrement des loyers, une des créations de la loi Alur de cécile Duflot, devait concerner 28 agglomérations. Or avec la décision du Tribunal administratif de Paris qui fait suite à celle du Tribunal de Lille, plus aucune commune n’est couverte par ce dispositif. Certes, le Gouvernement a décidé de faire appel de cette décision mais au vu des considérants, ses espoirs sont faibles. Ironie de l’histoire, les arrêtés d’encadrement des loyers à Paris ont été déférés notamment par un représentant du mouvement écologiste qui souhaitait qu’ils soient appliqués à l’ensemble de l’agglomération. Le Tribunal à Paris a bien considéré que le préfet ne pouvait pas limiter le champ d’application à la seule ville de Paris, il a décidé de les annuler. Pour respecter la décision du Tribunal, il faudrait que l’arrêté pour Lille englobe les 59 communes de l’agglomération et pour Paris les 412 communes de la région. Le système d’encadrement qui était déjà une véritable usine à gaz se transforme en un monstre kafkaïen.

La procédure d’encadrement qui avait été mise en œuvre le 1er août 2015 pourrait donc disparaître. Elle imposait aux propriétaires à respecter un prix plafond, fixé selon le secteur géographique et le type de logement. Le loyer d’un logement ne pouvait-il dépasser de 20 % un loyer de référence fixé par arrêté préfectoral, ni lui être inférieur de 30 %.

La loi Alur est un venin qui n’en finit pas de faire ressentir sur le secteur de l’immobilier. Le choix de l’encadrement reposait sur une vision administrée, une vision manichéenne de l’immobilier, d’un côté des propriétaires à la recherche d’un profit facile, vils, asociales et de l’autres des locataires soumis au bon vouloir des premiers. A défaut de pouvoir loger toute la population dans des HLM, le Gouvernement de l’époque voulait réguler le prix des loyers et mettre un terme à l’application de la loi de l’offre et de la demande. En refusant d’admettre que la hausse des loyers était le produit d’une surrèglementation, de l’insuffisance de l’offre, de l’augmentation des impôts et des aides aux logement, le Gouvernent a opté pour un encadrement des loyers, mesure qui a toujours échoué en France et ailleurs. Nul n’a oublié les conséquences des loyers 1948 qui ont transformé des immeubles de standing en taudis.

Quels ont été les effets de ces mesures pour le marché parisien, et ses acteurs, entre propriétaires et locataires ? Qui seront les gagnants et les perdants d'un tel résultat ? 

La conséquence de cet encadrement est une diminution du nombre de baux signés. Entre janvier et novembre 2017, la baisse est de 4,7 %. Par rapport à 2015, elle atteint 7 %. Le nombre de logements privés mis en location est en diminution depuis plusieurs années. De nombreux propriétaires ont choisi de mettre en vente les logements qu’ils destinaient à la location. Ainsi, les mesures prises par les gouvernements précédents ont accru la pénurie de logements. Certes, une très légère diminution des loyers a été enregistrée, -0,1 %, ce qui en soi n’est pas trop significatif. A la lecture des premiers bilans de cet encadrement, il n’y a donc que des perdants.
 

Que peut on anticiper pour la suite ? Comment régler la question du logement dans les grandes villes ? 

Le Gouvernement pourrait imposer des arrêtés par agglomération mais cela sera supposerait de fixer un grand nombre de loyers de référence et ce qui pourrait bloquer tout le marché locatif du Grand Paris ou de l’agglomération de Lille. Il pourrait essayer de corriger la loi en revoyant les règles de fixation de ces arrêtés. De toute façon, cela nécessitera un peu de temps.

Les pouvoirs publics devraient enfin reconnaître que le parc de logements repose, en France, sur deux jambes, un parc public et un parc privé. Les deux ne s’opposent mais sont complémentaires. Nul n’a vocation à rester dans le secteur public et tous les Français non propriétaires doivent pouvoir espérer trouver une location de qualité à un juste prix. Pour cela, il faut favoriser l’offre en libérant du foncier. Il convient, sous certaines conditions, autoriser de construire en hauteur dans les zones tendues. Par ailleurs, il conviendrait de réfléchir à la création de nouvelles villes nouvelles dans le cadre des grandes métropoles afin d’éviter des développements urbains anarchiques. Une refonte des aides au logement préconisée depuis des années par la Cour des Comptes devrait être entreprise et aller au-delà de la diminution de 5 euros des APL. En contrepartie, il faudrait aller au terme du démantèlement de l’ISF. L’Impôt sur la Fortune Immobilière incite les propriétaires à augmenter les loyers afin de compenser le coût de cet impôt. En lieu et place de l’encadrement des loyers, la ville de Paris devrait mieux appliquer la réglementation pour éviter la Airbnbisation des logements. Cette pratique n’est-elle pas un des moyens de contourner cet encadrement malthusien.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Deudeuche
- 30/11/2017 - 08:37
@corbon1943
Ca progresse car ces saintetés societales à la libido cinglée et donc “moderne” sont déboulonnées. Dès ectoplasmes du vieux monde gauchiste moribond et enfermé dans les hypercentres.
corbon1943
- 29/11/2017 - 12:45
sortons les francophobes petits qi
et gros Q , tels la duflot et son beauf assassin, la cosse et son jules harceleur de la vie ( politique ) française ; internons lzs ;