En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
© Reuters
Peur sur la ville ?
Annulation de l’encadrement des loyers à Paris : les conséquences pour les locataires, les propriétaires et le marché immobilier
Publié le 29 novembre 2017
Mardi 28 novembre, le tribunal administratif de Paris a annulés les trois arrêtés qui permettaient, en s'appuyant sur la Loi Alur, d'encadrer les loyers parisiens.
Philippe Crevel est économiste, directeur du Cercle de l’Épargne et directeur associé de Lorello Ecodata, société d'études et de conseils en stratégies économiques.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Crevel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Crevel est économiste, directeur du Cercle de l’Épargne et directeur associé de Lorello Ecodata, société d'études et de conseils en stratégies économiques.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mardi 28 novembre, le tribunal administratif de Paris a annulés les trois arrêtés qui permettaient, en s'appuyant sur la Loi Alur, d'encadrer les loyers parisiens.

Atlantico : Par une décision du Tribunal Administratif de Paris, les arrêtés de mise en oeuvre de l'encadrement des loyers dans la capitale ont été annulés, et ce un mois après qu'une décision du TA de Lille ait pris une décision analogue pour cette ville. Quelles sont les erreurs qui ont pu être commises pour en arriver à un tel désaveu de ces politiques ? 

Philippe Crevel : Ironie de l’histoire, l’encadrement des loyers, une des créations de la loi Alur de cécile Duflot, devait concerner 28 agglomérations. Or avec la décision du Tribunal administratif de Paris qui fait suite à celle du Tribunal de Lille, plus aucune commune n’est couverte par ce dispositif. Certes, le Gouvernement a décidé de faire appel de cette décision mais au vu des considérants, ses espoirs sont faibles. Ironie de l’histoire, les arrêtés d’encadrement des loyers à Paris ont été déférés notamment par un représentant du mouvement écologiste qui souhaitait qu’ils soient appliqués à l’ensemble de l’agglomération. Le Tribunal à Paris a bien considéré que le préfet ne pouvait pas limiter le champ d’application à la seule ville de Paris, il a décidé de les annuler. Pour respecter la décision du Tribunal, il faudrait que l’arrêté pour Lille englobe les 59 communes de l’agglomération et pour Paris les 412 communes de la région. Le système d’encadrement qui était déjà une véritable usine à gaz se transforme en un monstre kafkaïen.

La procédure d’encadrement qui avait été mise en œuvre le 1er août 2015 pourrait donc disparaître. Elle imposait aux propriétaires à respecter un prix plafond, fixé selon le secteur géographique et le type de logement. Le loyer d’un logement ne pouvait-il dépasser de 20 % un loyer de référence fixé par arrêté préfectoral, ni lui être inférieur de 30 %.

La loi Alur est un venin qui n’en finit pas de faire ressentir sur le secteur de l’immobilier. Le choix de l’encadrement reposait sur une vision administrée, une vision manichéenne de l’immobilier, d’un côté des propriétaires à la recherche d’un profit facile, vils, asociales et de l’autres des locataires soumis au bon vouloir des premiers. A défaut de pouvoir loger toute la population dans des HLM, le Gouvernement de l’époque voulait réguler le prix des loyers et mettre un terme à l’application de la loi de l’offre et de la demande. En refusant d’admettre que la hausse des loyers était le produit d’une surrèglementation, de l’insuffisance de l’offre, de l’augmentation des impôts et des aides aux logement, le Gouvernent a opté pour un encadrement des loyers, mesure qui a toujours échoué en France et ailleurs. Nul n’a oublié les conséquences des loyers 1948 qui ont transformé des immeubles de standing en taudis.

Quels ont été les effets de ces mesures pour le marché parisien, et ses acteurs, entre propriétaires et locataires ? Qui seront les gagnants et les perdants d'un tel résultat ? 

La conséquence de cet encadrement est une diminution du nombre de baux signés. Entre janvier et novembre 2017, la baisse est de 4,7 %. Par rapport à 2015, elle atteint 7 %. Le nombre de logements privés mis en location est en diminution depuis plusieurs années. De nombreux propriétaires ont choisi de mettre en vente les logements qu’ils destinaient à la location. Ainsi, les mesures prises par les gouvernements précédents ont accru la pénurie de logements. Certes, une très légère diminution des loyers a été enregistrée, -0,1 %, ce qui en soi n’est pas trop significatif. A la lecture des premiers bilans de cet encadrement, il n’y a donc que des perdants.
 

Que peut on anticiper pour la suite ? Comment régler la question du logement dans les grandes villes ? 

Le Gouvernement pourrait imposer des arrêtés par agglomération mais cela sera supposerait de fixer un grand nombre de loyers de référence et ce qui pourrait bloquer tout le marché locatif du Grand Paris ou de l’agglomération de Lille. Il pourrait essayer de corriger la loi en revoyant les règles de fixation de ces arrêtés. De toute façon, cela nécessitera un peu de temps.

Les pouvoirs publics devraient enfin reconnaître que le parc de logements repose, en France, sur deux jambes, un parc public et un parc privé. Les deux ne s’opposent mais sont complémentaires. Nul n’a vocation à rester dans le secteur public et tous les Français non propriétaires doivent pouvoir espérer trouver une location de qualité à un juste prix. Pour cela, il faut favoriser l’offre en libérant du foncier. Il convient, sous certaines conditions, autoriser de construire en hauteur dans les zones tendues. Par ailleurs, il conviendrait de réfléchir à la création de nouvelles villes nouvelles dans le cadre des grandes métropoles afin d’éviter des développements urbains anarchiques. Une refonte des aides au logement préconisée depuis des années par la Cour des Comptes devrait être entreprise et aller au-delà de la diminution de 5 euros des APL. En contrepartie, il faudrait aller au terme du démantèlement de l’ISF. L’Impôt sur la Fortune Immobilière incite les propriétaires à augmenter les loyers afin de compenser le coût de cet impôt. En lieu et place de l’encadrement des loyers, la ville de Paris devrait mieux appliquer la réglementation pour éviter la Airbnbisation des logements. Cette pratique n’est-elle pas un des moyens de contourner cet encadrement malthusien.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
02.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
03.
Notre-Dame de Paris : l’incendie aurait été causé par une série de négligences
04.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
05.
Cash Investigation : pourquoi le traitement des semences par les multinationales est nettement plus complexe que le tableau dressé par l’émission de France 2
06.
Un Américain a passé un an à ne manger que des aliments aux dates de péremption dépassées, voilà les leçons qu’on peut en tirer
07.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
01.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
02.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
03.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
04.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
05.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
06.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
Voulez-vous savoir dans quelle France on entend vous faire vivre ? Regardez bien l'affiche de l'UNICEF !
03.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
04.
Acte II : mais comment définir la ligne suivie par le gouvernement en matière de politique économique ?
05.
Cash Investigation : pourquoi le traitement des semences par les multinationales est nettement plus complexe que le tableau dressé par l’émission de France 2
06.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Deudeuche
- 30/11/2017 - 08:37
@corbon1943
Ca progresse car ces saintetés societales à la libido cinglée et donc “moderne” sont déboulonnées. Dès ectoplasmes du vieux monde gauchiste moribond et enfermé dans les hypercentres.
corbon1943
- 29/11/2017 - 12:45
sortons les francophobes petits qi
et gros Q , tels la duflot et son beauf assassin, la cosse et son jules harceleur de la vie ( politique ) française ; internons lzs ;